Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 10:46
Les (faux) adieux de Méluche

Bien qu'ayant un (très) vieux fond d'éducation chrétienne, je ne résiste pas à la tentation de scanner un article du palmipède de ce jour, 30 juillet 2014.

Le Canard Enchaîné 30-07-2014 (cliquez pour agrandir)

Le Canard Enchaîné 30-07-2014 (cliquez pour agrandir)

Dédions à Méluche cette vieille chanson :

Eddie Constantine

ET BÂILLER, ET DORMIR

Paroles: Charles Aznavour, musique: Jeff Davis, 1953

 

 

Certains courent après la vie

Moi la vie me cours après

Bien des gens font des folies

Moi c'est folie de m'avoir fait

Je me fais pas de bile

Et n'occupe aucun emploi

Menant une vie facile

Je ne fais rien de mes dix doigts

Je vais pêcher dans les ruisseaux

Chasser dans les roseaux

Ou cueillir les fruits mûrs

Que m'offre la nature

On ne m'a pas mis sur terre

Pour me tuer à travailler

Mais pour vivre à ma manière

Et goûter à la liberté

Et rêver, et sourire

Et bâiller, et dormir.

 

Je dors à même la terre

C'est plus simple et c'est plus sain

Et si je meurs solitaire

Je n'aurais pas à aller loin

Je me lave à l'eau de pluie

Et me séchant au soleil

Je rêve à ma tendre amie

Et y'a vraiment rien de pareil

Et quand presqu'à la nuit tombée

On peut se retrouver

C'est un si grand plaisir

Qu'on reste sans rien dire

 

En regardant la nature

On se tient tout près bien près

L'un de l'autre et je vous jure

Que l'on ne pense qu'à s'aimer

Et rêver, et sourire

Et bâiller, et dormir.

 

J'ai fait mon paradis sur la terre

Car la paix règne au fond de mon coeur

Et vraiment si c'était à refaire

Je saurais pour garder mon bonheur

Et rêver, et sourire

Et bâiller, et dormir.

 

A (re)voir : Mélenchon, comique malgré lui ou l’histoire de France à la mode méluche.

Notre nouveau Joseph Prudhomme : Mélenchon

Super-Méchanlon

Quand Mélenchon se prend pour Robespierre

Repost0
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 11:02
Dessin emprunté à El Jueves, hebdo satirique et néanmoins ibère et qui m'a mis sur la voie de cette improbable recherche scientifique.

Dessin emprunté à El Jueves, hebdo satirique et néanmoins ibère et qui m'a mis sur la voie de cette improbable recherche scientifique.

La masturbation rend sourd en France et aveugle en Espagne. Une disciple  du célèbre Dr Tissot, Simone Kuhn, nous révèle que le visionnage intensif de vidéos et images pornos peut réduire la taille du cerveau.

 

La Dr Kuhn part d’un constat : avec le développement d’Internet, l’accessibilité anonyme à des sites pornos a attiré des millions et des millions de ’voyeurs’. Elle base son étude sur l’hypothèse que la consommation d’images pornographiques peut devenir addictive, elle amènerait des altérations du réseau fronto-strialtal (région du cerveau qui s’active quand les gens se sentent motivés ou récompensés).

 

L’Institut Max Planck (Berlin) a donc réuni un échantillon de 64 (69 n’eût-il pas été plus judicieux ?) mâles, en bonne santé, âgés de 21 à 45 ans, avec un large éventail de consommation de pornos. Ils étaient invités à rendre compte des heures passées par semaine à visionner du porno.

 

Le volume de matière grise était mesurée par un appareil de morphométrie (voxel-based morphometry) et l’état de la connectivité fonctionnelle par scans (3-T magnetic resonance imaging scans).

La masturnation rend aveugle en Espagne

La masturnation rend aveugle en Espagne

CQFD serait-on tenté d’écrire. Eh oui ! comme la masturbation rend aveugle en Espagne, et sourd en France, la pornographie rétrécit le cerveau.

 

"Nous avons constaté un lien négatif significatif entre le fait de regarder de la pornographie pendant plusieurs heures par semaine et le volume de matière grise dans le lobe droit du cerveau. En outre, nous avons constaté qu’une autre région du cerveau, qui réagit quand les gens voient des stimuli sexuels, montre paradoxalement moins d’activation chez les gros consommateurs de porno", dit en substance le Dr Kuhn.

 

"Ces effets pourraient indiquer des changements dans la plasticité neuronale résultant d'une intense stimulation du centre du plaisir", précise cette étude qui paraît en ligne dans le Journal of the American Medical Association, Psychiatry.

 

Commentant cette recherche avec grande sagesse, le Dr Gregory Tau, de l'Université de Columbia note que seul l’excès est préjudiciable et que consommer de la pornographie avec modération ne l’était probablement pas.

A consommer avec modération, donc.

 

 

 

Dans la série  chronique Improbablologie la dernière - les hommes doivent-ils uriner debout ou assis ? - vaut la lecture.

 

 

Les disciples du Dr Tissot sont toujours sur la brèche, du coup c'est une Anne BARR, doctorante en neuroscience, Université Laval (Canada) qui nous alerte :

La pornographie peut modifier le cerveau

"La consommation excessive de pornographie a un impact sur le « câblage neuronal » de notre cerveau. Des scientifiques ont constaté sur le long terme des répercussions désastreuses pour le psychisme et la vie sexuelle : dépression, anxiété, incapacité à atteindre l’érection ou l’orgasme avec un partenaire réel..."

Notre Anne Barr n'hésite d'ailleurs pas à citer l'étude ci-dessus : "Dans une enquête similaire, des chercheurs de l’institut Max-Planck de Berlin, en Allemagne, ont découvert que l’utilisation accrue de la pornographie était corrélée à une activité cérébrale réduite en réponse à des images pornographiques classiques."

Et on atteint le sublime avec les neurones miroirs « Le mécanisme miroir dans le cerveau suggère également que nous sommes automatiquement influencés par ce que nous observons, proposant ainsi un mécanisme neurobiologique plausible pour la contagion du comportement violent. » Une théorie des plus fumeuses qui ferait que de paisibles jardiniers du dimanche se saisissent de leur coupe-haie pour tenter de découper bobonne après avoir vu "Massacre à la tronçonneuse".

On est une fois de plus dans un gloubi-boulga moralisato-scientifique où la (pseudo)science est au service de l'ordre moral.

Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 21:18
Mur de soutien à la fête de la violette

Mur de soutien à la fête de la violette

Loin de moi, vous vous en doutez, l’idée de faire passer le mur de soutien à Sarkozy, à la fête de la violette, pour un mur des cons. Quoique…  Déjà la violette, symbole de la modestie, comme emblème des amis du little big man… Surtout portée par les hérauts de la droite forte – qui réconforte – Peltier Guillaume et Didier Geoffroy qui respirent  l’humilité native. Et ne parlons pas de leur invitée d’honneur, Rachida Dati !

Non, je voulais juste faire écho à la douce ambiance qui règne dans les rangs des compagnons, comme ils se baptisaient naguère.

Le mur des cons, version UMP

A tout seigneur, tout honneur : une place de choix donc pour le motodidacte, dit aussi bac – 5, je veux parler, vous l’avez deviné d’Estrosi.

Non, je n’aborderais pas son arrêté municipal interdisant l’agitation  ostensible, pour ne pas dire ostentatoire, d’un drapeau d’origine étrangère dans sa bonne ville de Nice. Gageons que si, dimanche soir, quelques argentins non désargentés ou quelques aisés teutons, agitent leur bannière la police municipale niçoise ne fera pas d’excès de zèle.

Non, je veux juste lui décerner la palme d’or – oui, je sais, c’est à Cannes, pas à Nice, mais vu du bas-poitou c’est, si j’ose dire, kif-kif – pour sa clairvoyante déclaration : « nous avons un parti qui est déjà mort, un parti qui ne distribue plus que des investitures et ne produit plus d'idées nouvelles ». Lui, qui, pour ce qui est des idées nouvelles, est  un think-thank à lui tout seul.

Rachida Dati mérite au moins le prix de la meilleure touitteuse. Il faut voir comme elle se l’aligne, le hobereau de Solesmes, le mangeur de rillettes de la Sarthe qui est venu sur ses terres du Ve, François Fillon. « Les délateurs sont dans la place ! Jamais l'UMP n'a pris en charge des frais personnels me concernant ». Sauf que, la dame a cependant reconnu les 10 000 € téléphoniques et les frais de déplacements. Mais surtout "Ce n'est pas ma faute si François Fillon a été humilié pendant cinq ans par Nicolas Sarkozy!". Remarque à la fois pertinente sur celui que son maître appelait son « collaborateur » et en même temps accusatrice sur l’infantilisme d’un président qui se choisit un 1er ministre pour le plaisir de … l’humilier !

Le mur des cons, version UMP

Que dire de Guano ? Qu’il mérite au moins le prix du pire second rôle. Ce nègre qui a commis un des pires discours qui soit et qui ne doit d’être élu député que par le fait du prince qui l’a imposé dans une circonscription imperdable, distille ses solennels clichés, pseudos gaulliens, sur tous les médias (il est invité sur toutes les chaînes qui ont un trou à boucher comme invité politique). Bien que ne devant donc son élection qu’à l’UMP, il se permet de descendre le candidat de son parti aux européennes. Juppé essaie de rappeler à un peu de décence le péremptoire bafouilleur. Peine perdue. "Je croyais que les épreuves de la vie avaient enfin débarrassé Alain Juppé de cette épouvantable arrogance, de cet épouvantable mépris dont il accable depuis toujours tous ceux qui sont en désaccord avec lui".

Espérons pour le maire de Bordeaux qu’il marche sur Guano du pied gauche, il paraît que ça porte chance.

Bon, je sais, beaucoup vont se plaindre de ne pas être cités au palmarès. A commencer par Morano Nadine, notre Sarah Palin, qui, vraie violette, elle, ne s’est pas trop manifestée à la fête solognote. Et que dire de Frédéric Lefebvre qui tient depuis quelques temps des propos très tempérés. Je ne parle pas bien sûr des deux jeunes champions de la droite forte. Pas de Peltier, le sous-marin du F-Haine qui après avoir torpillé le Vicomte en 2007 a assisté Buisson pour saboter Sarkozy en 2012. Ni de Geoffroy Didier rémunéré par l’UMP avec un modeste salaire de 8000 € (mensuels, bien sûr). Ni même de Jean-François Copé au culot inoxydable. Même avec une casserole grosse comme la marmite de la potion magique au derrière, il ose encore l’ouvrir !

 

Non ! Le trône revient évidemment à celui qu’honorait le mur de soutien.

"Qui aimerait avoir en face lui un magistrat dont l'obsession est de détruire la personne contre qui il doit instruire?"

"Qui aimerait avoir en face lui un magistrat dont l'obsession est de détruire la personne contre qui il doit instruire?"

Loin de moi l’idée de fissurer un tant soit peu, un autre mur, celui de la présomption d’innocence.

Juste quelques constats, tout cons, si vous permettez cette grossièreté.

Pourquoi une personne qui affirme haut et fort qu’elle n’a absolument rien à voir dans l’affaire Bettencourt se préoccupe-t-elle de ce que va en dire la Cour de cassation ? Pourquoi la même personne, innocente comme l’agneau qui vient de naître, même si elle se sait sur écoutes grâce à des amis policiers ou magistrats qui l’en informent, se procure-t-elle un second portable sous une fausse identité ? Pourquoi cette même personne se plaint d’être victime de procédures qu’elle a elle-même, de lois répressives en lois de circonstance, contribuées à aggraver ?

 

Quant aux contre-vérités et omissions qui ont parsemé sa complaisante audition à la télé (Ah ! ce n’est pas lui qui se serait exclamé « Taisez-vous El Kâbâche » !), elles ont été décortiquées. L’assez indécente comparaison avec la Stasi, ne mérite que mépris. Quant à l’accusation d'instrumentalisation de la justice, venant de celui qui manipulait le complaisant procureur Courroye, elle manque pour le moins de retenue. Ne parlons pas du viol du secret de l’intruction, quand son cabinet fournissait en temps réel le PV d’un interrogatoire policier de la comptable de Mme Bettencourt, à Mougeotte du Figaro.

 

Donc, leur petit grand homme méritait bien son mur à la fête de la violette lui dont la modestie est légendaire.

Le mur des cons, version UMP

Montage inspiré par celui de Luis Viadel sur le PP (Parti Popular)

Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 20:41
Luis Suarez : sanction scandaleuse de la FIFA

9 matches de suspension, mais en fait bien plus puisque Luis Suarez est interdit de stade et d’entraînement pendant quatre mois, voilà la sanction FIFAesque qui rime avec grotesque. Résultat d’une assez indécente campagne d’une presse britannique qui ne s’est pas remise d’avoir été définitivement éliminée par deux buts de Suarez !

Luis Suarez : sanction scandaleuse de la FIFA

Pour Pascal Praud et sa clique Suarez était coupable, forcément coupable. Ne parlons pas de la presse britannique, dont l’équipe a été battue par deux buts de Suarez, qui se déchaîne et le condamne déjà à deux ans d’exclusion. « Make bitter Suarez a pariah »- faites du mordant Suarez un paria ! -  titre le Daily Mail. La presse italienne est finalement plus modérée qui déplore plus l’éviction de la squadra azzura que la morsure dont aurait été victime Giorgio Chiellini.

L’excellent Président Uruguayen Pepe Mujica contre-attaquait : "Yo no vi que Suárez haya mordido a nadieMoi, je n’ai pas vu Suarez mordre quiconque.

Luis Suarez : sanction scandaleuse de la FIFA

Certes, on ne prête qu’aux riches. Et Praud toujours ne s’est pas fait faute de repasser les exploits de Luis Suarez qui, de fait, le 22 novembre 2010, pendant le choc néerlandais entre l'Ajax Amsterdam et le PSV Eindhoven, avait mordu au cou l'ailier marocain du PSV, Otman Bakkal ; il avait récidivé, en avril 2013, mordant Branislav Ivanović au bras lors d'un duel. Force est aussi de convenir que sa dentition proéminente, même si elle ne s’orne pas de canines vampiresques, nourrit, si l’on peut dire, les soupçons.

Luis Suarez : sanction scandaleuse de la FIFA

Mais on conviendra aussi que l’explication qu’il donne est parfaitement recevable. Ce n’est pas sa mâchoire qui se jette sauvagement sur l’innocente épaule du joueur transalpin, mais ladite épaule qui remonte brutalement vers son visage heurtant violemment son innocente mâchoire supérieure.

 

Certes encore, la courte séquence de l’incident met un peu en défaut l’explication fournie par l’accusé. A la première vision, pendant le match, on a bien l’impression que c’est l’Uruguayen qui se penche vers l’Italien, comme pour un coup de boule. Qu’à cela ne tienne, Luis explique qu’il a glissé ce qui explique son penchant. Et les experts de son pays de montrer que l’épaule complaisamment exhibée aurait subi un traitement photoshop comme les bourrelets d’un petit Président Français de naguère. On y aurait ajouté des traces de dents imprimées dans la chair, alors qu’au départ il n’y aurait que la marque légère d’un choc.

Luis Suarez : sanction scandaleuse de la FIFA

Même en admettant que le pistolero du Rio de la Plata, concession purement rhétorique, ait un peu trop appuyé ses incisives sur l’épaule de son adversaire, on conviendra qu’il n’y a pas mort d’homme. On objectera que dans une étude publiée en 1990 par le British Journal of Surgery, le médecin Mohannad Al-Fallouji, qui travaillait à l’époque au Royal Victoria Hospital de Belfast, que les morsures peuvent provoquer des inflammations d’origine bactérienne, nécessitant parfois un traitement antibiotique et antitétanique ! A noter que les cas abordés dans cette étude portent sur des ébats amoureux se concluant par des claquements de dents un peu trop appuyés (Les mordus de l’amour).

Au pire, donc, Suarez ne voulait que montrer son amour à cet adversaire qui lui avait prouvé le sien en l’enlaçant plus d’une fois dans la surface dite de réparation. Le cher Giorgio aurait même ajouté quelques mots doux sur la maman de Luis. Ce sont les Uruguayens qui l’affirment ajoutant que les remplaçants italiens l’avaient aussi abreuvé de ce style de gentillesses.

Luis Suarez : sanction scandaleuse de la FIFA

Faut-il dire que la Fédération Uruguayenne de foute a plaidé non coupable auprès de la commission de discipline bidon ? Elle arguait d’abord que l’arbitre n’a pas jugé bon de sanctionner les faits qui se sont déroulés sous ses yeux. Il ne s’agit d’ailleurs que d’un choc accidentel dû à la perte d’équilibre de l’un des joueurs.

Luis Suarez : sanction scandaleuse de la FIFA

La FIFA, certainement plus sensible à la campagne de presse britannique qu’aux arguments de la fédération uruguayenne, a donc sévèrement sanctionné El Pistolero : suspendu pour neuf matches de la sélection uruguayenne (donc de tous les matches éventuels de la coupe du monde à commencer par celui contre la Colombie) ; en plus, il ne pourra avoir aucune activité footballistique dans les quatre prochains mois y compris l’entraînement et même l’entrée dans un stade ! L’amende de 100 000 Francs suisses – Blatter oblige – vient comme une guigne sur le gâteau au poivre de la FIFA !

 

Combien de casseurs de tibias ont récolté une telle sanction ?

Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 19:57
Intermède militaire insolite à Ceuta

C’était le 22 mai. Quasi sous le balcon de notre chambre à ‘La Muralla’, Ceuta, deux cars s’arrêtent d’où surgissent une palanquée de troufions…

 

Comme les années précédentes, avant de rejoindre Azrou, pour le traditionnel rendez-vous de l’AAA,  une halte à Ceuta, enclave espagnole au Maroc. Un peu comme Gibraltar en Espagne, mais d’implantation plus ancienne.

Cliquer sur les photos
Cliquer sur les photosCliquer sur les photos
Cliquer sur les photosCliquer sur les photos

Cliquer sur les photos

Départ d’Algéciras qui tente de faire concurrence au nouveau port de Tanger-Med en face pour le trafic des containers.

Intermède militaire insolite à Ceuta
Intermède militaire insolite à CeutaIntermède militaire insolite à CeutaIntermède militaire insolite à Ceuta

Passage devant Gibraltar qui, depuis, plus de trois siècles est entre les mains de la perfide Albion, avec des crises régulières avec l’Espagne. Récemment sur des problèmes de zones de pêches. Mais, en représailles, le quasi blocage du passage avait surtout nui aux salariés espagnols du rocher (et secondairement aux restaurateurs du coin privés de la clientèle aisée gibraltarienne).

Intermède militaire insolite à Ceuta

L’arrivée à Ceuta, enclave espagnole au Maroc, comme Melilla, depuis presque six siècles, est marquée par le Monte Hacho.

 

Vu du balcon (ciquer pour faire défiler)
Vu du balcon (ciquer pour faire défiler)
Vu du balcon (ciquer pour faire défiler)
Vu du balcon (ciquer pour faire défiler)
Vu du balcon (ciquer pour faire défiler)
Vu du balcon (ciquer pour faire défiler)
Vu du balcon (ciquer pour faire défiler)

Vu du balcon (ciquer pour faire défiler)

La Muralla’ a généreusement offert à ses vieux clients un chambre avec un balcon offrant une vue à près de 250°, vers la côte marocaine, le large, la cathédrale, la Plaza et même, en se penchant un peu, vers le port de Plaisance.

Intermède militaire insolite à Ceuta

Le motif essentiel de cette étape est de se fournir en ‘halouf’, c’est-à-dire en chorizo, lomo, jamon, etc.  indispensables pour les traditionnelles réunions de travail du groupe, le soir.

 

C’est de retour de l’excellente Boutique del Jamón, qu’apparurent nos piou-pious en bels uniformes. Deux beaux cars les ont déversés sur le trottoir et sur le parvis de la cathédrale. Ils ont bien du glandouiller pendant une heure. A tel point que l’un d’eux, apercevant le photographe au-dessus a appelé ses potes à prendre la pose. Puis les rangs se sont formés, musique en tête. La troupe s’est ébranlée pour… parcourir quelques mètres et s’aligner devant le Centre de commandement de la Ciudad Autónoma de Ceuta dont les occupants s’étaient aussi alignés de l’autre côté. Musique. Deux troupiers déguisés en soldats du XVIIIe siècle ont porté une couronne au pied de canons anciens. Une partie des musiciens s’est mis en retrait, tandis que le reste, tambours en tête a fait un petit tour vers le port, avant de revenir et de regagner les cars. Les huiles, civiles et militaires, avec leurs dames ponponnées, se sont alors dirigées vers le Parador, pour un vin d’honneur.

Cliquet sur le haut-parleur (en bas à droite) pouravoir du son

Quel événement patriotique a été célébré ce 22 mai ? La question posée à une personne du maigre public n’a reçu qu’une vague réponse. Dans ce qui fut un haut lieu de la Légion étrangère – et qui dans une plaque commémorative rend hommage à José Millán-Astray, son fondateur – on pouvait craindre que cette mystérieuse commémoration ait un relent de franquisme. Mais les deux déguisés laissent à penser à une célébration d’un fait plus ancien. Peut-être la résistance de la ville face aux Anglais, alors que Gibraltar, en face, tombait sous leur coupe ?

Intermède militaire insolite à Ceuta
Intermède militaire insolite à Ceuta

Au retour, deux surprises.

 

La douane Marocaine s’est nettement améliorée : on ne descend plus de voiture pour faire viser et l’ex-papier vert du véhicule (devenu une série de coupons sortis de l’imprimante) et les passeports. Sauf que... une blonde Belge, sortant d’un véhicule immatriculé CD – sans doute une habituée de sauts à Ceuta mais n’ayant pas compris que la règle avait changé – a été faire la queue à l’ancien guichet des passeports qui ne vise plus que ceux des piétons. La fameuse théorie qui veut que ce soit la file dans laquelle on se met qui n’avance pas s’est donc confirmée, puisque le mari attendait le retour de sa blonde.

La douane espagnole, elle, vire à la connerie. Après donc avoir franchi, derrière le belge, le poste marocain, un STOP au sol, à la douane ibérique, marqué comme il se doit. Un des deux douaniers fait un signe décontracté de la main, lu comme une invite à aller voir plus loin un policier qui jette un vague coup d’œil sur les passeports. Que nenni ! le toit est martelé du poing par le deuxième douanier au visage déformé par la colère et qui profère des choses des moins aimables dans sa langue vernaculaire. Toute la morgue haineuse que le port de l’uniforme donne aux bas de plafond.

La côte Marocaine et Gibraltar (retour)
La côte Marocaine et Gibraltar (retour)
La côte Marocaine et Gibraltar (retour)

La côte Marocaine et Gibraltar (retour)

Ceuta est-elle vraiment espagnole ?

 

On peut en douter car cette engeance douanière sévit et à l’entrée du port et encore à la sortie de celui d’Algeciras ! Ainsi un jeune artisan avec son véhicule utilitaire a eu droit à un chien renifleur à l’avant, sur les sièges arriére et dans le coffre quasi vide ; puis, alors qu’il s’apprêtait à repartir, un autre s’est mis à taper la tôle avec le manche d’un tournevis ; cinq douaniers du coup se sont mobilisés : faisant ouvrir le capot du moteur, se glissant sous le véhicule, sondant les garnitures intérieures, tout cela avec des visages hargneux. Et, à l’arrivé, le même, eut droit à la même comédie, un peu écourtée cependant.  Certes les douanes, en  Fance aussi, peuvent intervenir sur l’ensemble du territoire, mais de manière aléatoire (et aussi sur renseignements).

Tandis que là ce sont trois postes fixes de douane successifs.

Repost0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 17:29
M. Finkielkraut : et s’il y avait une boucherie halal à Villers-Cotterets ?

Finkielkraut ment : il est bon de dénoncer les contre-vérités. Soit. Mais, aurait-il dit la vérité, ses propos seraient-ils moins condamnables ? En quoi la présence d’une boucherie halal dans une ville de 10 000 habitants serait un symptôme d’une « crise de l’intégration » ?

 

« L’enseignement n’a eu besoin de personne pour courir au désastre. […] Je pense qu’il y a aujourd’hui une crise de l’intégration en témoigne par exemple la situation d’une ville comme Villers-Cotterêts où tout le monde s’inquiète de voir que cette ville est passée au Front National mais il faut voir que la maison du maître d’école a été vendue par la mairie et est devenue une mosquée, que le restaurant savoyard est devenu un kebab et que la boucherie est devenue halal. » a déclaré le néo-académicien sur Europe 1.

 

Il reprenait des allégations colportées par un site identitaire qui vous donnerait honte d’être comme ils disent « de souche ». Allégations elles-mêmes tirées d’un article de Libé qui citait des rumeurs mises dans la bouche d’une « Marie, secrétaire médicale ».

 

Pour les démentir rien de mieux que la correspondante locale du journal L’Union.

La boucherie halal ? « La boucherie Cotelle n’est pas du tout halal. Je la connais depuis que j’ai 14 ans. C’est un commerce qui se transmet de génération en génération. Aujourd’hui, l’entreprise familiale est tenue par les fils de l’ancien patron. » De fait, il y a trois boucheries en ville, mais aucune n'est halal. La mosquée ? une salle de prière, sans minaret. La mairie a vendu un terrain à l’Association culturelle et cultuelle islamique de Villers-Cotterêts (ACCI). La maison du maître d’école ? « Il n’y en a pas dans ce quartier ». Seule vérité dans ce que déclare le philosophe, le fait qu’un restaurant savoyard est devenu un kebab. Mais si on cherche un resto, on trouvera un ‘Chinatown’ et un ‘Pékin’ : de quoi alimenter les fantasmes de péril jaune chez notre grand penseur.

 

On notera au passage cette "maison du maître d’école*" qui sent bon l’encre violette. C’est ce qu’on appelle plus trivialement un logement de fonction.

 

Mais imaginons une seconde que la boucherie Cotelle se soit trouvée sans successeur et que, comme dans un sketch de Desproges, le repreneur eût été un tantinet basané de type non gaulois assez prononcé, en quoi la présence d’une boucherie halal dans une ville de 10 000 habitants, qui compte deux autres boucheries et sans doute des rayons boucheries dans ses hypers, eût-elle été le symptôme d’une prétendue crise de l’intégration ? (Les restaurants casher du 9e arrondissement à Paris, que j'ai eu fréquentés autrefois, sont-ils révélateurs d'une crise de l'intégration ?).

Et la salle de prières  musulmane eût-elle été transférée dans un logement de fonction d’instit désaffecté, en quoi cela aurait-il empêché ce qui reste de cathos pratiquants d’aller dans leurs propres lieux de culte ?

On peut comprendre que les amateurs Picards de vraies fondues savoyardes regrettent la transformation de leur restaurant préféré en kebab. Mais pour ce qui est de manger bien de cheux nous, il n’y a pas que des italiens, des chinois un Macdo ou ce kebab à Villers-Cotterêts.

 

Donc il ne faut pas s’arrêter aux contre-vérités qu’il profère. Même si elles témoignent d’une rigueur intellectuelle friable. C’est le discours même de Finkielkraut qui a un fumet anti-musulman assez nauséabond.

 

 

 

* Cette "maison du maître d'école" est évidemment fortement connotée. Du style maison des parents instits d'Alain-Fournier ("Le grand Meaulnes") sauf que Épineuil-le-Fleuriel du temps de Henri-Alban Fournier comptait 1300 habitants et Villers-Cotteretes près de 5 fois plus, donc 4 ou 5 "maisons de maîtes d'écoles".

Sous-entendu aussi, hussard de la République, laïcité bafouée... plus grotesque, on meurt, M. l'Immortel.

"Taisez-vous !" D'accord je me tais.

Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 16:56
Regina Martínez Pérez journaliste de l'hebdomadaire Proceso, assassinée le 28 avril 2012.

Regina Martínez Pérez journaliste de l'hebdomadaire Proceso, assassinée le 28 avril 2012.

Schneidermann, le donneur de leçons, a une fois encore pris la défense du Mexique que la presse Lagardère calomnie, en agitant l’affaire Versini comme autrefois lémédias français s’excitaient sur l’affaire Cassez. Et derrière la presse Lagardère qui découvre-t-il ? La dame Trierweiler qui à coup de touittes impose sa loi à la radio d’état, entendez France Inter et l’infâme Cohen.

 

Affaire Maude Versini : Florence Cassez le retour (une coproduction Trierweiler-Lagardère), titre Rue89 où Schneidermann a son rond de serviette. Le journal de 8h, sur France-Inter, lui a fait découvrir l’histoire de Maude Versini, dont l’ex-mari, Arturo Montiel, richissime Mexicain, a enlevé les trois enfants (l’affaire date quand même de noël 2011). « Reste une question : pourquoi ces feuilletons, avec belle Française persécutée, s'abattent-ils exclusivement sur le Mexique ? Mais enfin, réfléchissez deux secondes, c'est évident. Parce que le Mexique, on vous le dit, on vous le répète, "n'est pas une vraie démocratie". Parce que toute décision judiciaire y est présumée suspecte, tout reportage dicté par le pouvoir ou les cartels, tout politicien corrompu*. Et l'on n'est peut-être pas au bout de nos surprises. »

 

Eh bien, rendez-vous compte, Reporter sans frontières et une « World Association of Newspaper and News Publishers » (WAN-IFRA : sans doute un faux-nez de la CIA) ont osé demander que Hollande, lors de sa visite à Enrique Peña Nieto, Président du Mexique, aborde la préoccupante situation de la liberté de l’information au Mexique où 80 journalistes ont été assassinés et 17 ont disparu. Ces infâmes calomniateurs du Mexique osent prétendre que ces prétendus crimes restent impunis à cause de la collusion entre le crime organisé et certaines autorités politiques et administratives corrompues.

 

Ils osent aussi prétendre qu’il y a un climat hostile à la presse, les journalistes étant constamment victimes d’intimidations et même d’agressions de la part des forces de l’ordre : ils dénombrent 65 agressions lors de la couverture de manifestations dont celle de Melina Zurita de l’AFP.

 

Avec une arrogance insigne, ils estiment nécessaire de réformer en profondeur le système judiciaire afin de lutter contre l’impunité et garantir la protection de leurs collègues mexicains et, audace suprême, ils exigent qu’aient lieu de véritables enquêtes sur les assassinats, menaces et attaques des acteurs de l’information.

 

Et à qui demandent-ils de porter ces revendications ?

À un président qui a changé d'un claquement de doigt le chef du parti au pouvoir, dans un pays où un repris de justice a été bombardé ministre par commodité, et où la radio d'Etat est aux ordres d'un tweet de l'ex-favorite.

 

Délicieux numéro d’amalgame où l’honnêteté intellectuelle du chroniqueur étincelle une fois de plus. L’expression « repris de justice » désigne certes une personne qui a déjà subi une condamnation, mais qui risque d’en subir une nouvelle. Qui parle d’Alain Juppé comme d’un repris de justice ? On peut donc critiquer la nomination d’Harlem Désir comme sous-ministre (ou celle de Cambadélis comme successeur à la tête du PS) sans employer ce terme un poil péjoratif. Quant à cette radio d’état, qui fleure bon le totalitarisme qui nous accable, elle est comme un écho à cette STASI que dénonçait M. Bismuth-Sarkozy.

Mais on voit mal pourquoi elle serait aux ordres d’une « ex-favorite », là aussi expression raffinée, qui évoque un royal ancien régime.

Reporters sans frontières pire que la Presse Lagardère et la radio d’état pour salir le Mexique !

Faut-il préciser au passage que toutes les horribles calomnies énoncées par RSF sont tirées de « Proceso », hebdomadaire mexicain qui ne semble pas inféodé au groupe Lagardère et qui a longuement, depuis au moins 2012, parlé de l’Affaire Maude Versini ?

 

Car après avoir fait les choux gras de la presse du cœur mexicaine, le couple Versini/Montiel alimente du coup un feuilleton pipeul, sur fond de divorce, dont les trois enfants sont l’enjeu.

Pour faire vite, la belle Maude en publi-reportage à Mexico charme le gouverneur de l’état (le Mexique est une fédération) à l’allure aristocratique ; bien que de 30 ans son aîné, il la séduit ; lui fait des faux jumeaux d’abord (garçon et fille), puis un garçon. Mais l’ambitieux gouverneur, doit retirer sa candidature à la présidence sous le coup d’une accusation de fraude. Il sombre dans l’alcoolisme, devient violent.

Sa belle et jeune épouse divorce. Elle obtient de la justice mexicaine la garde des trois marmots. Retour en France. Mais après les vacances de Noël 2011-12, le père refuse de renvoyer les enfants. Il l’accuse de violences physiques et psychiques. Elle ne peut joindre ses enfants que quelques minutes par mois. Arturo Montiel, le père, est selon les sources le cousin, l’oncle ou le parrain de l’actuel Président du Mexique, Enrique Pena Nieto. Au bout du compte, la justice mexicaine lui aurait donné la garde des enfants, mais sans que la mère ait été entendue.

 

Proceso encore, met à la une sur son site le caso Montiel-Versini : le Ministre des affaires étrangères, Fabius donc, plaide pour une solution humaine, nous informe-t-il.

 

Ces deux affaires – si ce n’est qu’elles ont pour cadre le Mexique – sont très différentes. Dans le cas de F. Cassez une condamnation pour enlèvements avec une opinion publique poussée à vif par des reportages télévisés bidons. Dans le cas Versini/Montiel un conflit sur la garde des enfants, hélas assez classique dans les couples de nationalités différentes, où la mère ne semble pas avoir pu se défendre d’accusations graves de maltraitance.

 

Faut-il ajouter que Hollande s’est gardé d’attaquer bille en tête sur ce sujet, contrairement à son prédécesseur ? Et que, dans les deux cas, des médias mexicains sont en première ligne pour critiquer une justice trop sensible aux pressions.

 

 

* La Vanguardia (Espagnole) dans un article du 24 février 2005 écrivait : « Maints exemples confirment que le politique mexicain est le mieux payé du monde, le plus inefficace (incapable qu’il est de voter les réformes les plus indispensables) et l’un des plus corrompus. Les politiques mexicains conçoivent leur carrière comme une affaire juteuse. Une étude du Centre de recherche et d’enseignement économique a démontré que le salaire du président Vicente Fox était supérieur à celui que touchent les chefs d’Etat ou de gouvernement des pays les plus riches. » (traduction tirée de Courrier International).

Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 18:09
Roland Ries réélu Maire de Strasbourg

Roland Ries réélu Maire de Strasbourg

N.B. M. Meidinger m'a envoyé, ce jour (29/04/14), une réponse que vous trouverez donc après l'article.

Pour des raisons qui me restent inconnues, un certain José Meidinger, m’envoie, ainsi qu’à une centaine d’autres correspondants, un lien vers un article commis dans Boulevard Voltaire*.

 

Intitulé « Strasbourg, Paris… La gauche sauve les meubles. Merci qui ? », il démarre par « L’Alsace, malheureusement, n’est pas (encore) une terre de rugby, comme Toulouse, Perpignan ou Béziers. » Entre autres  gracieusetés, on y lit « Le PS sauve les meubles à Strasbourg où les électeurs ont reconduit, un peu malgré eux, en marquant contre leur camp, le demi de mêlée rocardien Roland Ries, un socialo bobo mâtiné de centrisme alsacien… » et dans sa comparaison rugbystique, il prétend que l’échec de la candidate de droite n’est due qu’au  « talonneur de l’0pus Dei Jean-Luc Schaffhauser qui, en se maintenant, réalise à l’encontre de la candidate de l’UMP une magistrale cuillère », autrement dit au candidat F-Haine.

 

Meidinger se présentant comme « Ancien grand reporter à France 3 Alsace, il passe son temps entre l’Alsace et la Grèce », je lui retourne, avec copie à tous les heureux destinataires de son lien, le courriel suivant :

Cet article signé d’un ex-“grand” (sic) reporter de FR3 Alsace démontre, si besoin était, que tous les journalistes ne sont pas de gauche, contrairement à la légende.

 

Et puisque Perpignan est cité, on pourrait faire remarquer que si Jacques Cresta avait pratiqué le “ni-ni”, Alliot, F-Haine, serait passé. De même à St-Gilles dans le Gard, si Alain Gaido avait aussi pratiqué le “ni-ni” Collard serait maire !

 

Et qu’à Forbach, en revanche, la victoire du candidat PS n’est dû qu’au réflexe républicain d’une partie des électeurs de droite du 1er tour, contre leurs candidats. Car les deux candidats de droite, au risque plus que prévisible de faire passer Philippot, F-Haine, qui avait viré en tête au 1er tour, se sont maintenus !

 

Alors, cher Monsieur Meidinger, pour les leçons à donner, allez vous faire voir ... chez les grecs !

 

J’y joignais les résultats de Forbach :

Premier tour

Florian PHILIPPOT Front national  35.74 %

Laurent KALINOWSKI Parti socialiste 33 %

Eric DILIGENT Divers droite 18.99 %

Alexandre CASSARO UMP 12.25 %

 

Second tour

ELU Laurent KALINOWSKI Parti socialiste 47.73 %

Florian PHILIPPOT Front national 35.17 %

Eric DILIGENT Divers droite 11.87 %

Alexandre CASSARO UMP 5.22 %

 

Réaction d’un des destinataires :

pitoyable ce que vous écrivez Mr JFL

 il semblerait que votre poireau a sérieusement besoin d'être dégorgé

laissez svp les gens émettre des avis , même s'ils ne correspondent pas à votre pensée, à votre analyse

ne soyez pas dans la haine

merci

la richesse ne se fait elle pas dans la diversité???

pour ma part j'irai en Grèce cet été

sincères salutations

Henri G.

 

Malgré mes racines chrétiennes, n’ayant jamais été du genre à pardonner les offenses, je lui ai rétorqué :

Ce qui est pitoyable Monsieur c’est votre absence d’argumentation.

Que M. le grand reporter de FR3 Alsace fasse part urbi et orbi de son admirable prose écrite pour tenter de salir RIES, maire réélu de Strasbourg est son droit le plus strict.

Mais oser dire qu’en lui répondant je l’empêcherais d’émettre un avis est une totale ânerie puisque c’est justement à cet “avis” que je réponds !

Et, par cette grossière attaque qui se veut méchante et qui n’est que bête, vous déniez en fait le droit d’émettre un avis contraire à celui du grand reporter.

 

Réponse à la réponse bien sûr :

Mr, vous n'avez pas compris le sens de mon mail

la manière..., la forme de vos propos,...

vous ne parlez pas,

vous vomissez

vous crachez de la haine

dans chacune de vos phrases on sent un mal en vous , qu'il vous faudra expurger en Grèce ou ailleurs

je n'ai pas d'argumentaire à mettre en avant, reprenez vos mots dans vos phrases, soulignez le bon du mauvais

je ne tiens pas à rajouter quoi que ce soit, je n'ai qu'un avis que je donne

tout est accompli,

bonne journée à vous, bon courage pour arriver à trouver avec vous même une paix intérieure

 the END

 

J’eusse dû m’en douter, j’étais tombé sur un malade, qui donnait dans le style Torquemada avec ce mal en moi qu’il me fallait expurger et des accusations sans rapport avec un rappel de quelques désistements de gauche, sauvant des candidats de droite, et des candidats de droite se maintenant au risque de faire passer le n° 2 du F-Haine.

 

Du centrisme à l'extrème-droite xénophobe

 

    Mais ça m’a incité à aller voir de plus près qui était ce Meidinger. Or donc ex grand reporter à FR3, eh oui ! car il a réalisé des reportages sur les Alsaciens du bout du monde. Mais, il avait été aussi collaborateur de Pierre Pfimlin, dit petite prune, et de Marcel Rudloff. Ce grand reporter a dérivé d’un centrisme chrétien-démocrate à une extrême droite  xénophobe. Et lui ne choisit pas entre antisémitisme et anti-islamisme. Il cumule. Ainsi, s’appuyant sur A. Gresh du Monde diplomatique, prétend-il que l’Elysée est infiltré par le CRIF. Et reprenant une affiche Suisse de l’UDC, lutte-t-il avec acharnement contre une mosquée turque à Mulhouse. S’agissant du Mali, il écrit : « Dans la France profonde, l’Afrique, on s’en tape les reins : "Ce n’est pas au Mali, au Tchad ou en Côte d’Ivoire qu’il faut envoyer nos troupes, mais dans nos cités où le terrorisme est quotidien" enrage-t-on dans les quartiers où les opérations de guérilla se multiplient en toute impunité. » 

 

On retrouve sa prose sur le site du « Parti de France », de Carl Lang, dissident du F-Haine. Et il n’hésite pas à qualifier Robert Hébras, un des seuls rescapés d’Oradour-sur-Glane, de négationniste** des "malgré-nous".

 

Gageons que cet amoureux de la Grèce, sur son île au large de la mer ionienne, doit  y contempler l’aube dorée.

 

* Boulevard qui porte assez mal son nom (pauvre Voltaire), puisqu’il est fréquenté entre autres par Alain de Benoist, fondateur du GRECE ou Renaud Camus et qui dans la toute chaude actualité offre un entretien des plus complaisants de Robert Ménard. Il est vrai qu’il est le créateur de ce site !

 

** Le 16 octobre 2013, Robert Hébras est définitivement blanchi par la justice française qui a annulé l'arrêt de la cour d'appel de Colmar (sur laquelle s'appuie le calomniateur). La Cour de cassation a estimé que les propos, « s'ils ont pu heurter, choquer ou inquiéter les associations demanderesses, ne faisaient qu'exprimer un doute sur une question historique objet de polémique, de sorte qu'ils ne dépassaient pas les limites de la liberté d'expression ». Faut-il rappeler que l'appelation de négationniste vise les Faurisson qui nient la réalité de l'Holocauste ?

 

 

PS 1 La victoire d’une courte tête de Ries à Strasbourg est due avant tout à une meilleure mobilisation des abstentionnistes au second tour puisque le report mécanique des voix EELV et FG sur Ries n’assurait que 36600 voix, le Maire sortant en a réuni 38700. Comment les cartes se seraient redistribuées si le candidat F-Haine n’avait pu se maintenir, seule feu Madame Soleil eût pu le dire.

PS 2 Quelques titres de la production de J. Meidinger relevé sur un site F-Haine (qui précise que l’auteur n’est pas membre du F-Haine, mais les accueille avec joie) et sur Boulevard Voltaire où il a son rond de serviette : 

  • Strasbourg, nouveau faubourg d’Istanbul ?
  • Honni soit qui Mali pense !
  • Pas de mosquée turque à Mulhouse !
  • Athènes ne veut toujours pas de mosquée !
  • Gender : 200 000 Allemands contre l’idéologie arc-en-ciel !

 

COURRIEL de M. J. Meidinger 29/04/2014
 
Un ami vient de m'envoyer le procès en sorcellerie que vous instruisez à mon égard sur votre blog au demeurant bien fait...Vous avez une bonne tête et pourtant elle ne correspond pas aux amalgames agressifs que vous distillez, comme l'évêque Cauchon ou les Jésuites de l'Inquisition .Je ne me prends pas pour autant pour Jehanne, "la belle Lorraine (ma voisine) qu'Anglais brulèrent à Rouen", ni pour un Cathare de Montségur, mais vous, cher Jean-François, avait tout d'un Inquisiteur...
Bravo pour le travail de recherche digne des RG sur mon CV...Mais il y a quelques lacunes : vous pourriez y ajouter coopérant aux Seychelles socialistes où le peuple avait pris le pouvoir en 1978 et où j'ai eu l'honneur de travailler aux côtés du président France-Albert RENE...Avec Radio-Seychelles, nous y avions organisé et retransmis une dizaine de réunions sur la nouvelle Constitution où chacune et chacun pouvaient pouvaient exprimer librement ses idées, ses propositions...Dans le même temps, une boite postale était ouverte pour celles et ceux qui voulaient faire part de leurs idées par écrit. Au bout de six mois, une commission d'experts étrangers s'est mise au travail pour mettre tout cela en forme juridique.. La démocratie directe, l'agora sous les Tropiques , le pied quoi !
 
Idem pour le nouvel hymne national en...
créole dont les paroles ont été composées via Radio - Seychelles, par les Seychellois sur une musique d'un coopérant français..
Enfin ici près d'Ithaque,sur "mon" île je conseille bénévolement les candidats de la Nouvelle Démocratie pour les prochaines échéances municipales qui auront lieu le même jour que les élections européennes pour des raisons d'économie..
Alors pour...l'AUBE DORÉE..merci beaucoup..Allez-vous faire voir chez les Staliniens de la pire espèce ! Si vous aviez lu TOUS mes papiers sur la Grèce vous auriez peut-être vu que je les traite de ce qu'ils méritent,une bande de voyous, des nervis nazis..
Enfin, votre réquisitoire à charge ignore sans doute sciemment ou par omission mes contributions à la "Feuille de Chou" d'un gauchiste strasbourgeois historique, une "Feuille de Chou au...capital d'intimidation illimité.."
Voilà, pour éclairer un peu votre lanterne et votre gégène inquisitoriale  devrait se brancher sur le courant alternatif et laisser le ..continu volontaire de mauvaise foi aux corbeaux..
Cela dit c'est bien torché, bravo l'artiste!!!
Je me suis toujours tenu à l'écart de l'action politicienne et...  n'ai jamais voulu laisser me prendre au piège des postures partisanes dans lesquelles Ortega y Gasset voyait une forme d'hémiplégie morale..
Je passe sur les insinuations de maladie sans doute mentale, un argument qui n'est pas digne de votre plume que j'ai connue en meilleure santé..
L'assassin est toujours le jardinier et je me revendique, s'il faut à tout prix me référencer, de la Révolution Conservatrice, de ces "néocons" européens qui n'ont pas besoin de guillemets. Ce sont sans doute pour vous, au mieux de grands enfants, sinon des attardés, voire des fous dangereux...
Kalimera camarade..
 
Cyril Kostas alias José Meidinger  
Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 15:32
L’évêque d’Alcalá (Espagne) l’affirme : Dieu n’existe pas

L’évêque Reig Pla l’assure « Tout le monde le sait. La religion est un gentil conte pour que les gens vivent sans se rebeller »

 

Ouragan d’honnêteté dans la Maison du Seigneur.

L’évêque d’Alcalá a publié un communiqué sur le site ouèbe de l’évêché pour démentir l’article qui lui faisait dire qu’il avait recommandé la pratique du sexe anal comme moyen de prévention de l’avortement. Monseigneur Reig Pla rejette donc la sodomie comme méthode contraceptive. Il estime qu’on ne doit la pratiquer que par pur plaisir et non à des fins utilitaires*.

 

L’église a décidé de saisir l’occasion offerte par cette odieuse polémique pour parler vrai à ses fidêles. En marge de l’inauguration du Jardin de l’enfance à Madrid ’50 ombres de Jésus’, son porte-parole, à nouveau Monseigneur Pla, a révélé d’autres mensonges évidents  qui pèsent sur l’institution. L’un des plus énormes qu’il a pointé était le suivant : « Dieu n’existe pas, c’est notre invention pour échapper aux impôts fonciers » (L’église espagnole échappe à un certain nombre d’impôts).

L'aveu sincère de l’évêque Reig Pla a mis le feu à la communauté catholique. Mais loin de se laisser impressionner par cette agitation, le prélat en a remis une couche : « La vie après la mort est une invention. Une tromperie bien intentionnée, ourdie pour que les gens supportent leur misérable vie, dans l’espoir d’une vie meilleure dans l’au-delà. S’il existe une vie après la mort, elle relève du  jeu "vie-déo". »

 

Dans la même ligne, le prélat a tenu à rassurer les âmes des fidêles en montrant le bon côté des choses.  « Il y a deux nouvelles, une bonne et une mauvaise. La mauvaise est que le paradis n’existe pas. La bonne que l’enfer non plus. Cela signifie que nous n’irons pas brûler dans le feu éternel pour avoir fait l’amour avec des enfants »

 

Cette énorme révélation de l’église espagnole a relégué à l'arrière-plan les affirmations de l’archevêque de Tutxa Gutiérrez (Mexique). Dans un entretien, le mexicain Fabio Martínez Castilla a admis que si le pain de l’eucharistie contient le corps du christ, il était probable qu’à  quelques paroissiens échoit une partie du divin pénis. Depuis ce jour, au Sud du Mexique, s’est instaurée la tradition de communier avec un petit pain d’hostie qui, au lieu d’avoir l’aspect circulaire habituel, prend diverses formes de l’organe de reproduction masculin. « Attention, on ne mord pas ! » prévient le curé provoquant une explosion de rire des assistants à l’office.

 

D’après El Jueves

 

* Si l'on en croit El Jueves, le porte-parole de la Conférence épiscopale aurait expliqué que le corps humain est le Temple du Seigneur. L'anus sa porte arrière. Un bon fidèle préfèrera toujours entrer par la porte principale, mais ce qui importe c'est d'entrer, même s'il faut user de beurre (le prélat aurait-il vu "Le dernier tango à Paris" ?) (el cuerpo humano es el Templo del Señor. El ano su puerta trasera. Un buen feligrés siempre prefiere entrar por la puerta principal, pero la cuestión es entrar, aunque sea a base de mantequilla). On notera une certaine contradiction avec son collègue mexicain Rivera.

Repost0
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 16:35
Le sous-Copé du Bas-Poitou rivalise dans le mensonge avec son modèle

Le sous-Copé du Bas-Poitou rivalise dans le mensonge avec son modèle

Les municipales de Luçon ne marqueront sans doute pas, même si l’issue en est positive, c’est-à-dire si les électeurs débarrassent la ville de son sous-Copé, l’actualité nationale. Mais à l’échelle d’une ville qui n’arrive pas à atteindre la barre des 10 000 habitants, son maire UMP est une caricature, si c’est possible, des caciques nationaux de son parti. Il manie l’outrance aussi bien que Sarkozy. Le cynisme est sa nature. Le mensonge sa langue maternelle.

 

Je n’ai assisté au conseil municipal qu’une seule fois : édifiant. Sous des allures de grand duduche au sourire des plus niais, le maire, un personnage arrogant et haineux. Aucun sens du dialogue, aucun respect de l’opposition.

 

La campagne électorale ne pouvait manquer d’être marquée par le coup de pied de l’âne. Les deux listes – sinon une exception mais sans doute une rareté pour une ville de presque 10 000 habitants, il n’y a que deux listes donc un seul tour – avaient chacune présenté leur programme.

Comme à son habitude – il a déjà fait le coup aux élections précédentes – le Maire UMP sortant avait défié son rival pour un face à face. Mais en des termes tels, outrageants, que le refus s’imposait. Rien de neuf donc, dans ces rodomontades de petit coq dressé sur ses ergots.

 

Mais, comme c’était à prévoir, le sous-Copé a diffusé un « quizz de caniveau ». Le détail des mensonges accumulés ne mérite que mépris. Ainsi rappeler un rapport de la cour des comptes de 1995 – quasi 20 ans – alors qu’il en a subi comme adjoint puis maire deux plus accablants l’un que l’autre et qu’il a endetté sa ville bien au-delà de toutes les villes comparables, est un procédé dont il usait déjà au seul conseil que j’ai eu le courage de suivre !

 

Mais à trop pousser le mensonge on dépasse le ridicule. Ainsi ose-t-il affirmer, au nom de la propriété intellectuelle de l’architecte, qu’on ne peut dévoiler un projet de construction à l’instance délibérative, tant que la délibération n’a pas été « validée par la sous-préfecture ». Autrement dit, sous couvert d’une propriété intellectuelle dont on voit très mal en quoi elle serait bafouée, on a pu faire délibérer une instance communautaire à l’aveugle : votez pour un projet de piscine dont vous n’avez aucun dessin pas même une esquisse. Situation ubuesque à laquelle tous les élus, à l’exception de deux, se sont prêtés.

Cette affirmation absurde masque le vrai problème de l’implantation d’une piscine à un endroit qui voit défiler 10 000 voitures-jour en été. Ainsi, bercés par le son moëlleux de la circulation, les baigneuses et baigneurs pourront respirer à plein poumon les fines particules émises par les moteurs diesels des estivants roulant vers la côte proche.

 

N.B. Cet article est ma propriété intellectuelle : en conséquence il ne peut être attribué qu'à moi-même, citoyen de base, électeur et déblogueur ! Sa diffusion, évidemment, m'honorerait. Et les attaques les plus viles, s'il tombait sous des yeux UMPistes, ne m'étonneraient guère.

Repost0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.