Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

La secte

 

Voyage en Thybérie Méridionale,

un pays pas comme les autres

 

On y enseigne supérieurement et normalement Proust et Mallarmé, mais aussi Lamennais et Descartes, Linné et Erasme, Calvin et Lacépède, Buffon et Soufflot. On y honore les beaux-arts, mais aussi les sciences naturelles et le cinéma d’art et d’essai. Pour le passé, ce pays conserve pieusement deux lieux particulièrement appréciés des historiens, le hameau de Cluny et celui d’Arènes (une dépendance de Lutèce). Pour le passé encore, ce pays entretient en son centre, sur les hauteurs, une église dédiée à Saint-Etienne.

 

Ce pays n’est pas en France. Il offre la particularité d’être carré – enfin presque – et de comporter le plus grand nombre de grandes écoles, de lycées prestigieux. Le nombre de ses monuments à l’hectare dépasse tout ce qu’on peut imaginer.

 

Il est bordé au nord par une rivière, la Seine, au sud par un port auquel on a donné le nom de Royal. Il est protégé à l’ouest par la forêt de statues du Luxembourg, un ensemble architectural dépendance d’un pays voisin et allié. Il est traversé par un val plein de grâce dans lequel coule la rivière de Biesvre. Il est planté d’un jardin réputé. Son mont Sainte-Jeune-Viève culmine, sur lequel on a bâti un mausolée où reposent plus de cent hommes célèbres. Le palais de son président est situé en face dudit mausolée. Ses principaux hauts lieux portent les noms pittoresques de Poliveau, le Fer-à-Moulin, Tournefort, la presqu’île de Mouffetard, les hameaux de l’Arbalète, de l’Estrapade, de la Maub’ ou de la Contrescarpe. On y trouve aussi des îlots nommés SAGI, RIVP, SGIM, OPAC et des plages de sable blond où se multiplient en catimini des générations spontanées de résidents qui apparaissent et disparaissent au gré des vents électoraux.

 

Xavière TibériCe pays est une démocratie permissive. On y parle le hère-pé-air, un dialecte venu des Gaulliens. Ses habitants sont heureux et vivent en paix pourvu qu’ils réélisent le président de Thybérie. L’épouse de celui-ci est honorée car elle est connue pour son culte de belles lettres jusque dans les pays voisins, notamment en Essonne, contrée jadis gouvernée par un président ami. Tout va donc pour le mieux dans ce petit pays pacifique et pacifiste qui ne compte en gros que 60.000 habitants répartis sur 254 hectares.

 

Ce pays n’est pas un paradis fiscal, loin s’en faut, c’est un paradis électoral. C’est le pays des miracles. Dans le hameau de Saint-Jacques, par exemple, le miracle produit des électeurs dans un immeuble qui n’existe pas puisqu’il est situé au n° 373 d’une rue qui ne comporte que 303 numéros. Ailleurs, on en compte quatre se serrant dans une échoppe qui n’a plus d’existence, plus loin on en trouve dans une entrée de garage, dans un passage donnant accès à un jardinet, dans la boîte d’un bouquiniste des quais. Dans un box, ils sont une douzaine à s’entasser pour conserver le privilège d’être électeurs en Thybérie Méridionale. Il s’en trouve qui habitent des pays voisins mais qui, poussés par l’affection qu’ils portent au président de Thybérie, viennent de très loin pour conserver le privilège d’être électeurs dans ce petit pays. On en recense officiellement 2.725, bien plus selon certains esprits chagrins ou envieux de la popularité du président, présenté comme saint Jean (l’Apostat ?).

 

TibériJeanCe qui frappe dans ce pays, c’est l’honnêteté, la droiture et surtout le désintérêt de ses citoyens dont l’archétype est leur président. Pour prendre un exemple, les logements sociaux qui y sont édifiés ne sont attribués qu’à des cas reconnus et, bien sûr, à quelques personnes désignées comme méritantes ou reconnaissantes. Les lois locales y sont appliquées dans toute leur rigueur et ce que proclament les juges ou le Conseil constitutionnel n’a de valeur que dans les Etats voisins impies. Le préfet local suit scrupuleusement les consignes données par le président, les juges locaux rejettent ou éteignent tout procès qui pourrait porter ombrage au président ou à sa famille, les tribunaux administratifs concèdent au président un pouvoir discrétionnaire qui le place au-dessus des lois communes à la fédération à laquelle est rattachée la Thybérie méridionale, je veux parler de la Phrance et de sa capitale, Pary, où ledit président occupe également une fonction de premier plan depuis que l’ancien président de la capitale, Menteur 1er, est devenu président de tous les présidents c’est-à-dire intouchable.

 

La Thybérie Méridionale occupe dans l’espace fédéral une sorte de vide juridique que son président, lui-même juriste et magistrat honoraire, comble au mieux de ses intérêts et de ceux de ses administrés. La Thybérie représente un cas de figure unique, tant sur le plan organique et administratif que dans l’audace mise par son président et ses zélateurs à en faire une exception, une entité à part. Au fronton du palais présidentiel est écrite en lettres d’or cette devise : « Pas vu, pas pris ». 

 

On sait la méchanceté des gens – des gens de presse notamment – à se précipiter, s’acharner, insister et revenir encore tourmenter la vertu lorsque celle-ci ne dessert pas leurs bas intérêts. Aussi, le président de Thybérie (un homme si droit !) et son épouse (une personne si pieuse !) sont-ils – injustement, certes – la cible des médias et notamment d’un journal satirique paraissant le mercredi.

 

Quand on pense que Paris risque de perdre un homme d’une telle valeur !

 

L’In-Secte.

Chronique tirée de « Notre amitié »

Bulletin des « Anciens des Auberges de Jeunesse »

Mars 2000.

 

 

 

autopsiefraudelect Pour plus de détails et d’informations, je vous conseille la lecture de :

Autopsie de la fraude électorale

de Jean-Philippe Immarigeon

Stock.

 

 

-------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le procès des faux électeurs :

http://etiennedolet5eme.blogspot.com/2009/02/le-proces-des-faux-electeurs.html (pour avoir le déroulement du procès, cliquer, en bas de chaque article sur « message plus récent »)

 

Voir aussi : Le procès Chirac reporté… et les Tibéri ?

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.