Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Jan Saudek

 

« La différence entre la pornographie et l’art est selon moi très simple. Vous pouvez regarder l’art indéfiniment alors que vous ne pouvez jeter qu’un coup d’œil à la pornographie avant de la laisser. » Jan Saudek

 Né à Prague en 1935, Jan Saudek, d’origine juive, connaîtra, avec son frère jumeau, les camps de concentration nazis, à la fin de la seconde guerre mondiale.

A 15 ans, il entre à l’usine.

 

La découverte du catalogue de l'exposition organisée par E. Steichen: "La Famille de l'homme" fut pour lui une révélation.

 

En 1977, il confie au magazine Zoom : « Je vis de mon travail à l'usine: chaque jour, de six heures du matin à trois heures de l'après-midi. Le samedi et le dimanche, je fais mes photos et mes peintures. J'utilise un vieil appareil tchèque, le Flexaret 6x6 et un Exacta 24x36.

 

Tout ce que je sais en photographie, je l'ai appris par moi-même. je n'appartiens à aucun groupe et je n'ai jamais quitté la Tchécoslovaquie, sauf pour un voyage à pied en Yougoslavie en 1966. J'ai aussi été aux Etats-Unis en 1969, où un professeur d'université m'avait invité.

Là, on m'a demandé de faire une exposition au Fine Arts Museum de Chicago en 1976; toutes les photos ont été vendues. Avant, je n'avais exposé qu'une fois, dans un théâtre de Prague. C'était en 1963.

Je vis dans une pièce unique qui se trouve dans une cave. La moitié de mes photos sont faites contre le mur humide et craquelé qui se trouve juste en face de mon lit. Travaillant toute la journée à l'usine, photographiant et peignant les samedi et les dimanche. Je suppose que je suis heureux... »

 

 

  

 

 

Jan Saudek – avec Andres Serrano, mais dans un tout autre genre – est sans doute un des photographes des plus dérangeants.

Ses photos, coloriées à la main, avec une mise en place très élaborée, où se mêlent le kitsch des accessoires et le lépreux du décor, mettent en scène un univers fellinien. Le mur du fond – fond des photos également – de sa cave a une fenêtre-soupirail très souvent remplacée par un trompe-l’œil : nuage, ciel, paysage urbain, ville gratte-ciel, mur. Des personnages peuvent en jaillir.

 

Son œuvre est fort accessible, ne serait-ce que par son site officiel. Le montage qui suit n’en donne qu’un aperçu subjectif.

 

 

 

 

 

 

Pour des raisons propres à kizoa (ou à une maucaise manip de votre servieteur) la vidéo se déclenche dès l'ouverture de la page. Pour la boir en entier attendre qu'elle se termine et cliquer sur "rejouer"

Il semble - mais c'est en tchèque - que Saudek se soit lancé dans des performances réunissant de nombreux participants dénudés :

Il va même jusqu'à faire des autographes sur le corps des participantes :

Jan Saudek
Jan Saudek
Jan Saudek
Jan Saudek
Jan Saudek

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.