Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 16:37
Avec ou sans poil ?

Avec ou sans poil ?

Une grande bataille sociéto-médicale, du style de la lecture dans les WC ou bien l’influence de la masturbation sur le cancer de la prostate que le deblog-notes est fier d’avoir relayées, est lancée en Espagne sur l'épilation intégrale du Mont de Vénus. Les médecins, selon Núria Marrón (Público), prétendraient que l'épilation intégrale aurait provoqué dans les cinq dernières années une augmentation alarmante des maladies sexuellement transmissibles (MST).

 

L’augmentation affecte plus la population mâle disent les médecins, bien que ce soit plus la partie féminine qui se plie aux injonctions de la mode. Ces derniers temps, le rasage du pubis est devenu le summum de la féminité, mais il devient l’ennemi public de la santé... L'épilation intégrale, dernière conquête de l’industrie cosmétique et des instituts de beauté armés de lasers, non seulement ne serait pas hygiénique, comme c’est martelé, mais serait nuisible !

 

Une Académie de dermatologie et vénérologie dit que cette mode absurde orchestrée par une puissante industrie aurait donc provoqué une montée alarmante des MST chez les jeunes. Elles se seraient multipliées par deux dans les cinq dernières années. D’après le Professeur Ramon Grimalt, la toison pubienne joue un rôle prophylactique contre le frottement dans les relations sexuelles, sinon, si un des partenaires est atteint d’une affection de la peau, il la transmettra à l’autre ; surtout si l'épilation est récente, car l’irritation de la peau favorisera cette transmission ! Si le poil commence à repousser cela peut se transformer en petites crevasses qui causent des minuscules blessures points d’entrée pour les micro-organismes.

 

Les infections les plus fréquentes seraient le papillomavirus humain ou des micro-champignons pathogènes. Et la population la plus affectée dans cette augmentation serait la masculine. Ce qui serait dû au fait que les hommes qui, au sens ‘propre’ se dépoilent, moins habitués à l’exercice, s’infligeraient des micro-coupures facteurs d’infections.

 

Comme qui dirait que notre Dr Grimalt est un peu le Dr Tissot de l'épilation. La masturbation rend sourd et l'épilation du Mont de Vénus fourgue des papillomavirus. Sauf que, au bout du compte, le Mont de Vénus en question serait peut-être celui de Conchita Saucisse, la grande gagnante de l’Eurovision, puisque sont visés les hommes dits métrosexuels qui, sur le modèle des cyclistes et des nageurs, se raseraient les poils, à l’inverse d’un Hemingway que les mauvaises langues soupçonnaient d’arborer un poitrail velu factice.

 

On peut noter, d’ailleurs, que des pratiques, que Mmes Boutin ou de la Rochère doivent réprouver, comme le cunnilingus, l’anulingus ou la fellation, gagnent certainement en confort avec l'épilation… et sans doute aussi en hygiène.

 

On peut certes avec certaines féministes lutter contre cette tendance fortement influencée par le porno. Il se pourrait même que par un retournement de la mode amorcée par quelques vedettes du show-biz les aisselles velues reviennent à la mode, au grand bonheur des portugaises.

Ainsi Madonna, exhibant lesdites aisselles, renoue avec des poses de jeunesse pour PlayBoy.

Madonna Playboy 1985 Lee  FriedlanderMadonna Playboy 1985 Lee  Friedlander

Madonna Playboy 1985 Lee Friedlander

Mais les théories répercutées par la savante Académie de dermatologie et Vénérologie sont d’une scientificité douteuse. La seule conclusion que l’on peut en tirer serait que ceux qui veulent s’épiler intégralement confient leurs valseuses à des mains expertes pour éviter des coupures dans ces zones sensibles. Car se les désinfecter à l’alcool à 90° ne peut convenir qu’aux masochistes convaincus.

 

 

N.B. Faut-il ajouter, face aux farouches mais suspects défenseurs du poil, style Caralt et ses condisciples, que la toison pubienne est une véritable savane où prolifèrent des germes plus ou moins pathogènes, voire des parasites du plus bas étage qui soit ? Parasites qui ont inspiré la plume poétique de quelques carabins (« Ô Muse prête moi ta lyre… »). Et à pratiquer, in naturalibus, Un p'tit peu d'alpinisme sur un mont de Vénus, sournoisement, le parasite passe de poil en poil, de toison en toison.

« Sous prétexte de bruit, sous couleur de réclame,

Ai-j' le droit de ternir l'honneur de cette dame

En criant sur les toits, et sur l'air des lampions :

" Madame la marquis' m'a foutu des morpions ! " ? »

La Marquise eût-elle offert aux assauts du chanteur une lisse chatte qu’elle n’aurait pas hébergé ces inconfortables poux de corps.

En complément

Et dans un autre registre Pierre Perret

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.