Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 17:44
Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita

Des guignols tricolorisés, aidés de quelques nervis, s’opposent à une évacuation d’une église squattée par des réaccathos. Et des ripoublicains, Ciotti en tête, se lancent dans des  amalgames les plus indécents avec le drame de Saint-Etienne-de-Rouvray !

Qui a fait construire cette bâtisse néogothique en 1900 « sans qualité particulière, spatiale, décorative ou constructive [qui] ne mérite pas de protection patrimoniale », comme la définit l’officielle commission du Vieux-Paris ? Toujours est-il que cette église Sainte Rita - non consacrée d'ailleurs - était propriété privée de l’Association des chapelles catholiques et apostoliques dont le Président réside en Belgique. Longtemps inoccupée, elle est louée, en 1987, à bas prix, à une église gallicane, autocéphale, c’est-à-dire ne reconnaissant pas l’autorité du Vatican, avec à sa tête un Mgr Philippe, évêque auto-déclaré !

La Sainte Rita, de son vrai nom Margherita de Cascia, aurait reçu une épine de la couronne du christ en plein front. Elle est invoquée pour les « causes désespérées ». A noter qu’une chapelle dédiée à cette sainte existe au cœur de Pigalle, donc la sainte peut encore être vénérée par ses fidèles parisiens !

Montoya a une vision peu charitable des hallucinations morbides de Rita de Cascia (Las alucinaciones morbosas de Santa Rita de Casia) !

Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita

Cette église gallicane se fera une petite réputation comme l’église qui bénit les animaux.  « Devant l'église Sainte-Rita, dans le 15e arrondissement de Paris, certains fidèles ont dû se pincer pour le croire : avachis sur un tapis persan, un dromadaire et un alpaga jouent les vedettes ce dimanche 3 novembre en s'empiffrant de bottes de foin. À côté d'eux, attachés aux grilles de l'édifice religieux, un poney, un bouc et une chèvre angora complètent cette drôle de ménagerie. Ni échappés d'un zoo ni enlevés par des fêtards avinés, ces animaux attendent seulement leur tour pour être bénis. Dans quelques minutes, ils défileront dans la nef de cette église catholique gallicane et s'avanceront jusqu'à l'autel pour y recevoir la bénédiction de l'archevêque, Mgr Dominique Philippe. » Le Point

Seulement, l’archevêque en question oubliant de payer son loyer, l’Association propriétaire réussit à s’en débarrasser, moyennant quand même une sorte d’indemnité de départ, pour pouvoir vendre la bâtisse à une société immobilière nantaise. Le projet de l’acheteur : raser l’édifice religieux et construire sur son emplacement, des logements avec parking.

   Un Maire de choc

 

Mais le maire du XVe, P. Goujon – un maire de choc qui, avec un autre élu J-F Lamour, a joué les nervis contre des réfugiés leur barrant l'accès d'un gymnase réquisitionné – s’oppose physiquement à la première tentative de démolition. Puis il arguera de présence d’amiante pour suspendre le permis de démolir. Et les quelques gallicans qui occupaient encore le local furent virés par un ramassis de « racailles », comme aurait dit Sarkozy s’ils avaient été de l’autre extrême, Cathos tradi' unis pour sauver l'Eglise, réaccathos faisant appel à un abbé de Tanouärn, disciple de Mgr Lefebvre, appuyé entre autres par Riposte Laïque (sic) et par Dextra, branche dissidente de l’Action Française, sans oublier un « Mouvement du 14 juillet » visiblement plutôt contre-révolutionnaire. Que du beau monde dans cette ZAD !

On peut difficilement parler de zèle pour l’évacuation puisque l’arrêté date du 6 janvier 2016. Il a fallu que par un référé liberté déposé le 5 juillet par l’Association vendeuse et l’acheteur, le Conseil d’état ordonne au Préfet de police d’autoriser le recours à la force publique pour enfin expulser les squatters ! Préfet qui a pris presque un mois pour agir.

Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita
Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita

Par quel miracle, nos réaccathos et leurs nervis, sans oublier des élus cagots, ont eu vent de cette expulsion ? Toujours est-il qu’à 6 h 45, les squatters improvisaient une messe tradi, tandis que des élus tricolorisés organisaient un sit-in. Malgré la présence de quelques gros bras masqués, l’abbé lefebvrien a été traîné dehors et les musclés virés.

 « Dans la France baptisée et fondée par le Baptême de Clovis en 496, confirmée par sainte Jeanne d’Arc 1000 ans plus tard, c’est à un symbole chrétien, une église, que la police est appelée à s’attaquer, alors qu’un prêtre est trainé à terre devant l’autel comme un assassin, la messe interrompue par le fracas des bottes, des matraques et de la violence policière, sans le moindre respect, mais verra-t-on dans la république maçonnique un imam extirpé d’une mosquée par la force comme ce prêtre, pour permettre la démolition de la mosquée ? » écrit un emiliedefresne@medias-presse.info

 

« Le diocèse de Paris, pour sa part, a depuis longtemps fait savoir qu’il n’était pas intéressé par le sort de l’église. Sans compter Sainte-Rita, la ville de Paris compte 138 églises et chapelles catholiques, dont 11 pour le seul XVe arrondissement. » La Croix

Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita

Dans la foulée de ses perpétuelles indécences, Ciotti – osant évoquer une « âme » qui doit l’avoir déserté depuis longtemps – a immédiatement réagi, mettant en cause un « pouvoir socialiste » alors que c’est une décision de justice, confirmée par la plus haute instance, le conseil d’état. Quant à son compagnon ripoublicain, le Maire LR du XVe arrondissement, il ose le pire : comparer l’expulsion de cette clique unie par le racisme avec le meurtre d’un prêtre ayant toujours pratiqué le dialogue interreligieux !

 

PS Il est assez plaisant de noter que le Maire du XVe, son complice Lamour, sans oublier Ciotti, Pécresse et quelques autres qui prennent la défense de ZADistes semblent donc être pour le droit de squatter contre le droit de propriété !

 

 

 

 

 

 

 

 

Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita
 

Le charmant personnage qui pose devant une bouteille de gaz étiquetée « Zyklon B », le gaz qui servait à assassiner industriellement les Juifs dans les camps d’extermination, qui se fait appeler Bruno PDF (entendez Parti de la France, un groupuscule d’extrême-droite nationaliste, pétainiste et raciste) faisait parti des défenseurs de Sainte-Rita !

Le @Cabinet_Noir qui a touitté cette photo révélatrice de l’antisémitisme maladif du personnage, s’est vu intimer l’ordre de supprimer le message sur signalement pour cause d’utilisation d’une image malveillante. Refus donc compte suspendu ! Puis message disparu !

 

On voit en tout cas avec qui Goujon, Lamour, Ciotti et autres ripoublicains s'acoquinent !

 

Les deux abrutis - Bruno Hirout, délégué départemental du PdF14, accompagné de Guillaume Aguillé, le nouveau délégué départemental des jeunes du PdF14 - posent fièrement devant Ste-Rita.


 
 
Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 17:13
Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange

Quand le sage montre la lune… il est tentant de rappeler cet aphorisme à propos du bouze qu’a soulevé le Journal du Dimanche (JDD) en présentant une enquête d’IPSOS commandée par la Fondation du judaïsme français. Sauf que quand le doigt est gros comme le biceps  d’un culturiste il cache la lune ! Ce sondage outre un intitulé réducteur – grossi encore par le JDD – comporte des questions orientées et au moins une affirmation osée. Cependant, il mérite peut-être un regard attentif en ce qu’il révèle une société minée par la montée de la peur de  l’autre !

Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange

L’objet du scandale est cette question qui mélange origines et religions sur laquelle des touitteurs et blogueurs ont, à juste titre ironisé voire crié leur dégoût. D’autant que le JDD avait quelque peu faussé la présentation du résultat qui s’inscrivait dans un ensemble. Mais même sous la forme originale cette question était, pour rester dans l’euphémisme, malhabile.

Réactions tirées de l'Huffington Post

Réactions tirées de l'Huffington Post

Autre sujet de controverse, le caractère antisémite prêté à une manifestation de juillet 2014 pour Gaza. Le comportement provocateur des nervis de la Ligue de défense juive peut expliquer – pas justifier – des débordements ultra-minoritaires en fin de manif le 13 juillet 2014 !

Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange

En revanche, il est plus difficile de suivre ceux qui estiment que « c'est exactement le genre de sondage qui n'aurait pas dû être fait sur commande "communautaire" ». Certes, comme le remarquent Les décodeurs du Monde,  toute la partie sur les réactions des différents acteurs après des agressions ou attentats anti-sémites, qui ne recueille que des ressentis très subjectifs (et dont la manif de juillet 2014 fait partie) est des plus discutables. Pour autant, le Président de la Fondation du judaïsme français a raison de dire que cette étude va au-delà de l’antisémitisme.

Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange
Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange

Ce sont des Français en crise de confiance, majoritairement wauquiezisé, se méfiant de « l’autre », une France où des préjugés sur l’immigré, le chômeur, le juif sont tenaces, où la conception liberticide de la laïcité rencontre un large écho, que l'enquête nous présente. Reste quelques lueurs d’espoir sur le mariage dit « mixte » ou le droit pour les musulmans d’avoir leur lieu de culte, n’en déplaise à de Villiers et consorts.

Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange
Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange

Wauquiez-le-cynique a frappé juste en s'en prenant aux assistés, ces sybarites oisifs qui se prélassent avec leur RSA, ces salauds de chômeurs qui se gavent d'allocations (et ne parlons pas des réfugiés sur lesquels circulent des montages immondes). Wauquiez a frappé d'autant plus juste que quand on regarde le détail des réponses, les sondés qui se disaient proches de l'UMP à l'époque sont plus nombreux (87%) que ceux proches du FN (80%) à fustiger ce prétendu assistanat.

Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange

Une courte majorité est favorable à la construction de mosquées pour que les musulmans pratiquent leur culte. En revanche, pas de menus alternatifs pour les élèves qui ne mangent pas de porc (ou même de viande). Et surtout, un score qui va conforter tous nos laïcistes liberticides, modèle Elisabeth Badinter*: les trois quarts des sondés ne veulent pas de mamans portant un fichu pour accompagner les gosses en sorties scolaires, au mépris de l'esprit de la Loi de 1905. 

 

Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange
Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange

Si, comme nous y incitait Charb, il ne faut pas parler d'islamophobie (mais comment qualifiait-il les torrents d'insanies de Riposte dite Laïque, par exemple, sans parler de celles du Vicomte de Villiers ?), il faudra forger un terme pour désigner cette hantise du musulman qui n'est dépassée que par celle du rom.

Ils ne sont pas très bien intégrés et c'est de leur faute ! Leurs tenues agacent ou inquiètent.

 

Xénophobie, antisémitisme, racisme : une enquête qui dérange

Même si l'appellation mariage mixte est un peu cocasse s'agissant de mariage homosexuel, on constate que la tolérance des sondés est plus large pour ce mariage entre personnes du même sexe, que pour le mariage avec une personne de confession musulmane. On notera que si 93% de ceux qui se réclament du FN prendrait mal que leur fille se marie avec un musulman, ils sont encore 74 % des ripoublicains, alors que toute gauche confondue c'est l'inverse.

Cette étude, qui pour une part reprend et prolonge une autre sur les Fractures françaises, malgré ses biais, ses ambiguïtés, ses limites, reflète cependant une réalité inquiétante. Les préjugés, rejets, hantises qu'il révèle sont un terreau pour les idées nauséabondes du FN.

 

 

* Cette incise qui renvoie aux prises de positions de Mme Badinter sur ce qu'on appelle le "voile islamique" et son interdiction m'a valu une condamantion urbi et orbi d'un commentateur qui ne supporte pas qu'on s'en prenne à son icône. Faut-il rappeler qu'en septembre 2011 elle disait «En dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité» ? Et sa conception d'une religion "affaire intime" qui aboutit à interdire toute manifestation publique est contraire à la lettre et à l'esprit de la Loi de 1905. Il semble que Mme Badinter évolue, puisque, si j'en crois Le Monde de ce jour (09/09/16), elle désapprouve les arrêtés municipaux anti "burkini" (comme Caroline Fourest).

Repost0
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 22:30
La laïcité en faux-procès

Un pseudo professeur de sociologie intente un procès en dogmatisme à la laïcité, par une grossière confusion avec un athéisme qualifié de fanatique !

 

La sociologie est parfois un  pavillon de complaisance pour des idéologies fumeuses. Faut-il rappeler qu’un éminent professeur de sociologie, Michel MAFFESOLI, a pu donner un doctorat à Elisabeth Tessier, une Madame Soleil un peu plus chicos ! Et c’est cet éminent sociologue qui signe une tribune dans Libération dont le titre même - Du fanatisme athée au fanatisme dévot – laisse deviner l’élucubration intellectuelle qu’il va développer.

En effet, à l’issu d’une véritable bouillie conceptuelle où il confond, athéisme et laïcité, il assène : « C’est en ce sens qu’à l’encontre de la «doxa» dominante, on peut dire que c’est l’intégrisme laïque qui, sans bien sûr en être conscient, est le fourrier des positions et des actes extrémistes. »

 

Certes, les soi-disant laïques, style Riposte raciste, sont à la laïcité ce que les daechiens sont à l’Islam. Ils en ânonnent le verbe, ils en nient l’esprit. Mais les daechiens n’ont pas eu besoin du repoussoir de ces faux-laïques pour recruter.

La laïcité ne se situe absolument pas sur le même plan que la religion, encore moins comme une rivale. Opposer un fanatisme laïque à un fanatisme religieux est un non sens. Et feindre de confondre laïcité et athéisme – en convoquant le pauvre Rousseau à l’appui – démontre, si besoin était après l’épisode Tessier et des nominations plus que douteuses dans des instances universitaires, la totale absence d'honnêteté intellectuelle du personnage.

Est-il besoin de lui rappeler les deux premiers articles de la loi de 1905 dont nous fêterons le 110e anniversaire le 9 décembre ?

Article 1

La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.

Article 2

La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte…

 

Aucun fanatisme athée dans ces articles. La République ne veut pas instaurer une sorte de religion civile, non plus. Comme son titre l’indique il s’agit uniquement de la séparation des églises et de l’état. Avec une double conséquence : la parfaite neutralité de l’état (donc de tous ses bâtiments et agents) et le refus du cléricalisme, cette propension des religions à vouloir imposer leurs dogmes à l’ensemble de la société civile.

Et le rationnel ne s’oppose pas à l’émotion ou aux affects, il s’oppose à l’irrationnel. Et quoi de plus irrationnel que la barbarie ?

 

Emotion, affects, passions se situent dans une toute autre sphère, qui s’exprime dans l’art notamment. Et le laïque convaincu, athée, agnostique ou croyant, s’il estime qu’en politique il vaut mieux s’adresser au cerveau qu’aux tripes,  est capable de vibrer en écoutant le Chœur des esclaves du Nabucco de Verdi ou en regardant Guernica de Picasso à Madrid ou en se récitant Le dormeur du val de Rimbaud…

« Les communautés sont là », nous assène le professeur.

Mona Ozouf, dans « Composition française » a bien montré comment on pouvait tout à la fois se sentir Bretonne, Française et Européenne. Autrement dit, une personne ne se réduit pas à une communauté, plus ou moins mythique d’ailleurs. Et le repli communautaire parfois stigmatisé est plus sûrement provoqué par la xénophobie que par la laïcité.

 

Déduire de massacres perpétrés par de vrais fanatiques – enfermés dans leur bulle, imperméables justement à toute émotion ou affect et animé par la seule passion de détruire et se détruire – un besoin religieux retrouvant une indéniable force et vigueur est des plus consternants. Le vocabulaire employé est d’ailleurs surprenant, puisque ce qu’il appelle un sacral diffus contaminerait la sphère politique et il estime qu’il faudrait savoir accompagner cette contamination !

La laïcité est indispensable pour justement éviter cette contamination à laquelle d’ailleurs nous invitent plus les bigotes de l’anti mariage pour tous, qui ne peuvent admettre que leurs dogmes ne s’imposent pas à tous, que d’autres religionnaires.

Et des batailles sociétales, pour le droit à décider de sa mort dans la dignité par exemple, sont encore à gagner contre les cléricalismes.

Repost0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 16:33
Todd, le corrélateur fou

Ô manifestant du 11 janvier, toi qui croyais dire non à la barbarie assassine, oui à la défense de la liberté d’expression, dans un hommage silencieux à Charb, Wolinski, Cabu, Tignous et les autres, Todd est là pour te déciller. Eh oui, afficher « Je suis Charlie » voulait « dire que caricaturer la religion des autres est un droit absolu – et même un devoir ! –, [surtout] lorsque ces autres sont les gens les plus faibles de la société », c’était revendiquer le « droit inconditionnel à piétiner Mahomet, "personnage central d’un groupe faible et discriminé". » Et « la simple exclusion du Front national de la manifestation allait signer l’absence des ouvriers. »

 

Historien et démographe, anthropologue même, Emmanuel Todd a une haute opinion de lui-même : « Mon livre est un missile Exocet magnifiquement construit, un chef-d’œuvre de maîtrise intellectuelle… ». Et il excipe de sa scientificité - je suis un scientifique plutôt qu’un idéologue ou un politique – pour user de l’arme la moins scientifique qui soit, l’argument d’autorité.

Face à Joffrin, il assène : « Je m’excuse, mais lorsque vous dites un truc du genre : «Cela ne tient pas debout, l’analyse anthropologique et ces trucs sur la sphère familiale» [ce que n’a d’ailleurs pas dit son interlocuteur], vous êtes un facho, là », après lui avoir rétorqué « Ce que vous dites ne présente rigoureusement aucun intérêt… » ou « vous n’aimez pas les progrès de la science… Vous avez une attitude antiscientifique. »

 

Ce qui ne l’empêche pas d’émettre des stupidités. Ainsi de cette double affirmation : « François Hollande est un catholique zombie typique, avec un père catholique d’extrême droite et une mère catholique de gauche. Et, d’ailleurs, Manuel Valls lui-même vient de Catalogne, province de famille souche différentialiste, et, qui plus est, lui aussi vient d’un milieu catholique catalan parmi les plus durs. » Un fonctionnement au stéréotype, tel qu’autrefois le Breton était têtu (tête de cochon), l’Auvergnat rapiat, comme le Normand au demeurant, le Briard gueulard, le Marseillais hâbleur…

Car même en admettant que sa théorie des deux France ait quelque fondement en déduire mécaniquement que l’origine individuelle assigne un destin inéluctable à chacun est à peu près du niveau de Ménard et des identitaires racistes qui assignent à une personne dont le patronyme à une consonance maghrébine sa religion !

 

"Démontrez que les coefficients de corrélation sont pourris !" lance Todd à Joffrin.

 

Le coefficient de corrélation est un indice qui mesure la relation linéaire entre deux courbes statistiques. Ce coefficient de corrélation varie de -1 à +1. Un coefficient de corrélation de -1 indique une relation inversement proportionnelle entre deux courbes (quand l’une est au plus bas, l’autre est au plus haut). La valeur +1 au contraire indique une parfaite similitude entre deux variables. A zéro, il n’y a aucune corrélation entre les variables.

 

 

Mais ce n’est pas parce que deux courbes se ressemblent qu’il y a un lien entre elles

Die Zeit  cité par le Courrier International : Les corrélations de l'absurde

 

Le prétendu historien a une vision assez fixiste de l’histoire, une histoire assez caricaturale.

« D’un côté nous avons la vieille France laïque et républicaine – le Bassin parisien, la façade méditerranéenne, etc. –, la France qui a fait la Révolution en somme. De l’autre, il y a la France périphérique : l’Ouest, une partie du Massif central, la région Rhône-Alpes, la Lorraine, la Franche-Comté. Ce sont les régions qui ont résisté à la Révolution et dans lesquelles l’imprégnation catholique est restée très forte jusqu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. » Et selon que vous êtes né ici ou là, dans la vision manichéenne et quasi janséniste de Todd, vous avez la 'grâce suffisante', l’onction sacrée républicaine et laïque et sinon vous resterez un éternel catholique zombie, errant dans les ténèbres extérieures.

Sauf que, quand on regarde de plus près la réalité historique, on s’aperçoit que, par exemple, en Vendée, le pays des Olonnes est resté républicain et a résisté à l’armée catholique et royale et le Sud Vendée, resté Républicain aussi, a élu en 1871 Emile Beaussire, député républicain. Donc dans un département qui peut paraître comme le prototype de ces régions qui, dans toute l’histoire de France (sic), ont combattu la laïcité, il existait des poches républicaines solides voire inexpugnables. L’Anjou voisin va présenter, au moment de la Révolution un véritable dimorphisme avec Baugeois et Saumurois adhérant à la Révolution à l’Est, Segréen et surtout Mauges contre-révolutionnaires, à l’Ouest. Siegfried, un peu le fondateur de la géographie électorale, dans son étude de l’Ardèche, la résumait : « La montagne vote à droite, la pente et la vallée vote à gauche ».  

Sa vision fixiste passe aussi par le prisme des structures familiales telles qu’il les a lui-même répertoriées. Ainsi, non seulement Manuel Valls a le tort d’avoir eu un grand-père ultra-catho, mais il est né dans une province de famille souche différentialiste, c’est-à-dire inégalitaire. Qu’en France, au moins, le code civil ait réglé sur tout le territoire les successions de manière égalitaire et cela depuis deux siècles, rien n’y fait : inégalitaire furent vos ancêtres, ce sceau d’infamie est inscrit à jamais dans vos gênes.

 

Le FN parti des ouvriers ?

Et si la carte des empreintes et pratiques religieuses ou celle des structures familiales ne suffit pas à jeter l’opprobre sur ces millions de personnes manifestant prétendument pour le droit de blasphémer sur la religion d’un groupe dominé, reste la bonne vieille vulgate pseudo-marxiste. Car, quoiqu’il dise, la manif la plus massive fut bien sûr celle de Paris. Elle mobilisait largement comme il se doit le bassin parisien qui, dans la classification toddienne, est une terre républicaine grand teint.

Mais « Quand on observe la carte des manifestations, la première chose qui frappe, c’est ce que l’Insee appelle avec élégance la prédominance des «cadres et professions intellectuelles supérieures». Eh oui, mobilisant quarante années de recherche, notre démographe peut déterminer, sur une carte la composition sociologique des rassemblements. Il y a donc eu une surmobilisation des catégories moyennes et supérieures de la société couplée avec une formidable dynamique d’exclusion : exclusion des électeurs du FN – ce qui en termes sociologiques signifie aujourd’hui l’exclusion des ouvriers – et exclusion des enfants d’immigrés !

A en croire Todd, le FN serait devenu le parti des ouvriers. Ce qui est faux. Certes aux européennes une majorité relative de suffrages ouvriers a opté pour le FN, mais la grande majorité des ouvriers s’est abstenue. Et l’exclusion n’a évidemment pas pu porter sur des « électeurs », mais sur les dirigeants. Quant à l’exclusion des enfants d’immigrés, c’est un mensonge délibéré. Qu’ils n’aient pas été massivement présents est un fait, mais qui n’implique aucune exclusion. Prononcée par qui, d’ailleurs ?

Le PS noyauté par les catholiques zombies

La méthode Toddienne se déploie dans une analyse du PS dont la malhonnêteté intellectuelle ferait frémir de jalousie le pire mélenchonniste. « A la veille des années 1960 et 1970, le PS n’en était qu’une composante secondaire [de la gauche], très forte dans le Sud-Ouest, région d’héritier unique qui ne croit pas à l’égalité. » Faut-il rappeler que ce Sud-Ouest, taxé d’être inégalitaire car ayant pratiqué, bien avant la Chine, la doctrine de l’enfant unique, est d’abord une terre radicale-socialiste, radsocs qui eux, ont toutes les vertus républicaines que Todd dénie au PS ? Faut-il rappeler que Gaston Deferre avait fait de Marseille son fief, comme Augustin Laurent, Lille ? que le Pas-de-Calais, depuis 1945 était présidé par un membre de la SFIO, à commencer par Guy Mollet ?

Mais avec Todd, le pire est toujours sûr donc, dans la montée en puissance du PS, « notre illusion fondamentale, notre erreur à tous, ça a été alors de se dire que c’était la gauche qui avait conquis les régions catholiques, au moment même où c’étaient les régions catholiques qui faisaient en réalité la conquête de la gauche. Il y a eu une subversion de ce qu’était la gauche française. » « C’est une gauche qui n’adhère pas aux valeurs égalitaires, et qui n’est pas claire sur la question de l’homme universel, au contraire de la vieille gauche républicaine communiste ou radical socialiste. »

Inutile d’objecter qu’une telle affirmation est sans aucun fondement. Todd vous rétorquera que cette valeur d’inégalité est nichée dans le tréfonds subconscient et inconscient des catholiques zombies. Il y a une sorte d’inconscient collectif. Autrement dit quel que soit le discours prononcé, les actes affirmés, le catholique zombie, par un juste retour des choses en quelque sorte, est affligé du péché d’origine, tache indélébile. Le Nantais qui depuis Chenard (1977) à nos jours a voté PS, les Bretons qui ont maintenu le PS à la tête du Finistère ou de l’Ile-et-Vilaine, ne sont mus que par les valeurs sociales latentes du catholicisme (les valeurs d’autorité, d’inégalité, de différenciation humaine).

Todd, le corrélateur fou

La xénophobie universaliste

Là où ça devient franchement nauséabond, c’est quand le prétendu anthropologue se livre à une analyse de l’antisémitisme et du racisme.

Comme le cholestérol, il y a le bon antisémitisme et le mauvais. Le mauvais, on l’a deviné, c’est celui, inconscient, de nos cathos zombies, héritiers des anti-dreyfusards et des vichystes. Le bon – ou tout au moins celui qui est issu de sains principes – c’est celui des républicains de toujours. C’est « un antisémitisme que j’appelle égalitaire, universaliste […] ce qui est reproché aux juifs, ce n’est pas de vouloir devenir comme vous, c’est de vouloir rester différents. […] La France est formidable avec ce concept d’homme universel. Mais être universaliste, pour un anthropologue, c’est penser que les gens sont les mêmes partout. » Ce qu’il justifie ici c’est en fait la xénophobie de pseudos républicains, modèle Riposte prétendument laïque avec ce concept complètement délirant d’homme universel qui aboutit à ce qu’il appelle la xénophobie universaliste. Qu’il oppose à une «xénophobie objective», c’est-à-dire une xénophobie qui n’a pas conscience d’elle-même.

Avec Todd, l’antiraciste n’est qu’un raciste qui s’ignore.

Todd, le corrélateur fou

Puisqu’Emmanuel Todd fait une fixation sur les origines, on peut légitimement se demander s’il aurait eu la moindre audience s’il n’avait été le fils d’Olivier Todd et le petit-fils de Paul Nizan.

L’ingénieur de recherche de l’INED n’a jamais vu ses travaux reconnus par l’Université qui les a rejetés, a priori prétend-il. Ses partisans disent même qu’il a été barré par les syndicats ! Mais le Collège de France qui est totalement indépendant n’a pas su non plus distinguer ses éminentes qualités auto-proclamées. Et Hervé Le Bras, avec qui il a co-écrit quelques ouvrages, ne veut plus collaborer avec lui pour des désaccords sur la méthode de travail.

Tous ses propos démontrent d’ailleurs qu’il est totalement imperméable au doute méthodologique, doute qui est à la base de toute vraie démarche scientifique.

Alors, si Todd n’avait pas eu une origine de nanti de l’intelligentsia parisianiste, il est peu probable que ses illuminations sur le flash totalitaire que fut pour lui le 11 janvier eussent mérité autre chose que la corbeille à papier.

 

Voir aussi Viveret répond à Todd : "L'insulte est contreproductive"

 

PS Un exemple de la haute scientificité des propos toddien que ce "Il n’a jamais été prouvé qu’une société pouvait vivre sans croyance". Ce qui ne l'empêche pas de décrire une société française "dominée par des classes moyennes qui ne croient plus à rien, qui ne savent plus où elles vont, qui se sont seulement lancées dans la construction d’un euro qui ne mène nulle part." (L'euro est sa bête noire, les joies de l'inflation et des dévaluations lui manquent).

On admire donc la logique implacable du penseur qui décrit une société dominée par ceux qui ne croient plus à rien tout en s'interrogeant sur la possibilité d'une société sans croyance.

Repost0
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 17:54
Baston avec Riposte Raciste

Pierre Cassen, fondateur de Riposte faussement laïque.(Hélas, le vrai livre est beaucoup moins 'cochon' !)

Retour de flammes ? Flammes à la FHaine alors. Nouveaux échanges très musclés avec Riposte Raciste. Et en même temps publication de ‘bonnes feuilles’ d’un livre posthume de Charb qui récuse le concept d’«islamophobie».

 

Or donc, le 7 avril 2015 je reçois sur la boîte à lettres de mon deblog-notes une pub de riposte soi-disant laïque pour une de leur publication signée par une baderne sous-galonnée. Inutile de dire que je n’ai jamais sollicité cette officine raciste. Au contraire puisque dans le passé les échanges avec ces racistes patentés furent déjà vigoureux. Réponse donc : « Epargnez-moi vos merdes xénophobes. Merci ». Retour : « Bonsoir, Ducon, qui juge un live(sic) qu'il n'a pas lu... ».

 

UNE DERIVE DORIOTISTE

 

  Pour situer rapidement ce groupuscule nuisible disons déjà que sous l’égide de Renaud Camus, avec le Bloc identitaire notamment, ces faux laïques et vrai racistes ont essayé de lancer un Pegida à la gauloise. Ils ont deux étiquettes : Riposte Laïque et Résistance Républicaine, mais ce sont les mêmes, aussi peu républicains que laïques.

 

Le parcours de leur fondateur, Pierre Cassen, en fait un jumeau de Soral, passant de l’extrême-gauche à l’extrême-droite, sauf que l’un a dérivé vers une islamophobie qui n’est, comme l’écrit Charb, que le masque d’un racisme anti-arabe, tandis que l’autre est un antisémite fanatique.

Cassen était un membre éminent de l’UFAL (Union des familles laïques) et participant à ce titre au journal en ligne Respublica. Cet ancien ouvrier du livre, militant CGT, a fait partie du PCF puis de la LCR. Nicolas Gavrilenko, secrétaire général de l’UFAL et rédacteur en chef de Respublica, décrit "une dérive doriotiste [du nom de Jacques Doriot , qui, de communiste, a fini fasciste et collaborationniste], mais sans antisémitisme".

De fait la haine de l’arabe remplace chez lui celle du juif.

 

Un de leur grand fait d’armes fut l’organisation du grand apéro sauciflard-pinard, avec le bloc identitaire, issu d’Unité radicale (dissous en 2002 après qu’un de ses militants, Maxime Brunerie, a tiré sur Jacques Chirac). Dans un entretien donné au site Marianne2 (!) , Pierre Cassen affirmait que "dans tout le paysage politique il n’y a qu’une personne qui reprenne le discours sur la laïcité à son compte, c’est Marine Le Pen".

 

BASTON

 

A tort ou à raison – à tort sans doute pour les gens raisonnables, mais partant du principe qu’il ne faut pas laisser le champ libre à ces têtes d’haineux – j’ai riposté, comme il se doit au « Ducon, qui juge un live qu'il n'a pas lu... »

Pas besoin de lire vos dernières saloperies !

L’ensemble de vos dégueulis racistes témoigne pour vous.

Et se faire insulter par des abrutis est un honneur !

La bouteille est un peu trop “classe” : à votre niveau (=caniveau) c’est le le kil de rouge !

RL :

Bigre, Ducon, le pinard et le saucisson, c’est raciste !

Tu t’es converti à l’islam ? 

Quelle variété dans l’insulte ! mais quelle stupidité dans le propos.

Et ce tutoiement de flic en contrôle d’identité au faciès, digne des petits pegidistes à la gauloise !

 

Faut-il rappeler à l’anonyme les exploits de son ramassis de bas-du-fronts, quand sur la foi d’un appel d’une certaine Sylvie François (sans doute née Desouche), habitante de la Goutte d’or, leur torche-cul virtuel avait appelé à un rassemblement pour un apéro sauciflard-pinard ? Or cette "habitante du quartier de père en fille depuis des générations" (prétendu entretien avec un membre de la clique raciste) s’appelait Véronique T. et habitait… en Alsace… !

D’où cette belle pseudo-affiche pour célébrer ce haut moment de jobardise !

RL:

Mais je me rappelle de toi, bouffi, à présent.

On a châtaigné avec toi à plusieurs reprises, de par le passé.

Toujours aussi con, à ce que je vois.

Tiens, je vais te faire simple, pour me mettre à ton niveau.

Tu protèges les musulmans. Le mufti de Jérusalem était allié d’Hitler.

Tu es donc un nazi.

C’est facile de faire du Launay.

Merci Siné

Merci Siné

De la débilité dans l’insulte : “bouffi” – j’y ai déjà eu droit – “con” – après “ducon” très fort.

Et le courageux anonyme bas du front s’efforce de faire plus stupide qu’il soit possible.

Les alliés des souchiais identitaires traitant les autres de nazis, ça ne mérite qu’un ricanement méprisant.

Au fait que devient Heurtebise, le roi de l’interview bidon et du délire raciste ? Il cuve son gros rouge ?

 

PS Bien que ça dépasse à l’évidence la capacité de compréhension de cet hyperthyrrhoïdien des Alpes, notons d’abord qu’à aucun moment dans cet “échange”(?) je n’ai fait allusion aux “musulmans”, mais le nodocéphale a traduit son obsession par ce “protèges les musulmans”, sauf qu’il ne s’agit ni de protéger ni d’attaquer qui que ce soit. Juste de se souvenir de l’article 1er de la loi de 1905 : La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public. 

Et que PIE XII ait fait preuve de lâcheté – de mon point de vue s’entend – à l’encontre des nazis ne fait pas des catholiques des collabos, et le fait qu’un “Mufti” ait plus que soutenu les nazis ne fait pas de l’ensemble des musulmans des nazis. Inutile de rappeler – car le bas du front récite son caté xénophobe – que les juifs marocains, par exemple, avaient moins à craindre du sultan Mohammed V que du résident général Noguès !

RL :

Pour ton info, bouffi, Heurtebise est mort depuis 16 mois.

Tu peux sortir ta bouteille, un facho de moins, comme on dit dans ton jargon.

 

 

Re-Merci Siné

Re-Merci Siné

Toujours aussi niais l’âne onyme !

Faut-il lui rappeler que c’est lui et ses semblables qui accusent tout un chacun d’être, comme ils disent, les “idiots utiles de l’islamofascisme”  (entre autres gracieusetés) ?

C’est curieux cette propension de prêter aux autres leur propre vocabulaire, mais en même temps révélateur de ce qu’ils se sentent être, ces ex-prétendus gauchistes virés à l’extrême-droite et qui n’ont plus qu’un seul moteur la Haine.

Ils ne méritent que le Mépris.

RL :

Bouffi, tu me fais penser à Manuel Valls, le visage déformé par des rictus nerveux, hurlant à Marion Maréchal : « Vous êtes la haine ».

Toi qui me parait n’être qu’amour, je transmettrai tes condoléances à la famille de Roger Heurtebise.

 

 

Marion Maréchal-Le Pen

Comme les morpions, il s’accroche, le xénophobe.

Toujours un peu limité dans l’insulte, ce bouffon pas drôle.

Mais il confirme la dérive en clamant sa flamme pour la Marion, dont il oublie le 2e (et seul véritable) nom “Le Pen”, la chouchoute à son pépé dit-on.

 

PS Faut-il relever la stupidité de la remarque sur les condoléances ?

RL :

Tu nous as démasqués, bouffi, tu es vraiment trop fort !

N’oublie pas d’envoyer une lettre anonyme à la Kommandatur…

Babette s'en va-t-en guerre contre les racistes ?

Babette s'en va-t-en guerre contre les racistes ?

L’âne Onyme qui parle de lettre anonyme : décidément il prend sa bêtise pour de la confiture, il l’étale !

Et il bave minablement sa petite injure d’acéphale “bouffi”, « bouffi”, ad libitum.

Toujours révélateur de leurs obsessions, les débiles : alliés de l’extrême-droite pétainiste, ils osent lancer cette singulière “kommandantur”.

 

 

 

montage de riposte raciste

montage de riposte raciste

RL

Bravo pour cette référence à Papa Schultz, bouffi.

Tu m’as bien fait éclater de rire, et je vais en profiter pour faire suivre à toute la rédaction, car ton problème, tocard, est de vraiment croire les conneries que tu racontes.

Histoire de te donner une dernière chance, puisque tu veux faire mumuse avec le nazisme, et nous y amalgamer, je te suggère de bien regarder la pièce jointe. (voir ci-dessus)

Dessin emprunté à Charb

Envoi final

Pour conclure j’ai finalement utilisé un dessin de Charb.

 

Charb donc qui récuse le terme d’islamophobie. Sur le fond il a absolument raison. Les Cassen et consorts sont avant tout des racistes. Comme les antisémites visent le juif, eux visent l’arabe (et aussi le noir). Mais non pas, affichent-ils, parce qu’il est basané, voire franchement sombre, mais parce qu’il est censé adhérer à l’islam et que l’islam est incompatible avec la démocratie. Tout cela se mélangeant avec le mythe du grand remplacement : Renaud Camus est leur prophète.

 

Certes ce n’est pas parce que les antisémites dénoncent la politique d’Israël qu’il faut céder aux likoudistes français qui posent la fausse équation : critique de la politique de Bibi=antisionisme antisionisme=antisémitisme, qu’il faut renoncer à soutenir tous ceux qui oeuvrent pour la Paix en Palestine. De même, ce n’est pas parce que les racistes anti-arabes critiquent l’islam et font de tout supposé musulman un islamiste en puissance, qu’il faut renoncer à dénoncer l’islam radical sous toutes ses formes. Comme l’écrit Charb : « Lorsqu’on dessine un vieux qui commet un acte pédophile, on ne jette pas l’opprobre sur tous les vieux, on ne laisse pas entendre que tous les vieux sont pédophiles ».

 

Le problème avec les identitaires, style Riposte Raciste, c'est que pour eux, l'amalgame stupide est la règle : des terroristes se réclament de l'islam donc tous les musulmans sont des terroristes.

 

 

Pour compléter, quelques anciens échantillons des sanies de ces faux laïques et vrais xénophobes :

Bêtisier laïciste (de A à H)

Bêtisier laïciste (de I à P)

Bêtisier laïciste (de Q à Z)

Repost0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 14:26
NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE

Même pas la peine de rappeler que les Le Pen et Charlie-Hebdo sont totalement incompatibles et qu’envisager la participation de JeanMarine à une manifestation pour Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré, Maris et les 6 autres victimes relevait de l’injure à ces morts, car Mme Le Pen s’est disqualifiée d’elle-même en profitant cyniquement de cet attentat d’abrutis fanatisés pour annoncer que si, par malaventure, elle était élue en 2017, elle lancerait immédiatement un référendum pour rétablir la peine de mort !

 

La question de sa présence à une quelconque manifestation où les participants clament « Je suis Charlie » est d’une totale indécence.

 

Et le minable procés fait au PS par Wauquiez-Buisson est au niveau du personnage.

NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE
NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE
NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE
NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE
NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE

Appel unitaire

NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE
NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE
NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE
NON ! MARINE LE PEN N’EST PAS CHARLIE
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

NON RIPOSTE prétendument LAÏQUE N'EST PAS CHARLIE

Sans vergogne certains islamophobes diffusent une pseudo Lettre de Charlie Hebdo à M. Mohammed Moussaoui, Président du C.F.C.M (Conseil Français du Culte Musulman) en fait signée de Caroline Alamachère, pilier de "Riposte Laïque", organe proche des FDESOUCHE et autres identitaires.

La signatrice de ce poulet écrit elle-même : "la lettre diffusée sur les sites, blogs et surtout par mail est titrée comme émanant de Charlie Hebdo ! il n’en est rien et Charlie-Hebdo  n’a de cesse d’infirmer être à l’origine de ce courrier, contestant avec véhémence me connaître, et pour cause !"

 

Charlie-Hebdo, journal Républicain, comme le rappelait CABU, a admis que des instances musulmanes lui intentent un procès, qu'il a d'ailleurs gagné. L'attendu de la relaxe en 2007 mérite d'être cité : "dans une société laïque et pluraliste, le respect de toutes les croyances va de pair avec la liberté de critiquer les religions, quelles qu'elles soient".

 

Charlie-Hebdo 25/03/2015

Charlie-Hebdo 25/03/2015

Repost0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 11:01

Les cavaliers de la fierté désarçonnés, 3 semaines avant une date fatidique !

forsane-alizza

Comme c’est bizarre, quelle coïncidence ! comme cela, au petit matin du 30 mars, 19 personnes ont été interpelées, sous les yeux de caméras. On ne voyait pas grand-chose mais on entendait les policiers crier à s’en faire péter les cordes vocales. Et on apercevait les dégâts causés par nos forces de l’ordre encagoulées. Des armes étaient trouvées. Ce charmant groupe, forsane Alizza, avait été, il est vrai qualifié de « groupe armé » par Guéant le 23 janvier, pour demander sa dissolution, effective le 29 février.
 
Bizarrement, le site, en principe fermé, affiche encore ce message :  Salamou alaykoum warahmatoulah wabarakatouh, l'équipe Forsane Alizza est dissoute.
Comme annoncé fréquament durant l'année 2011 par l'ex porte-parole de Forsane Alizza (Mohammed Achamlane alias Abou Hamza): « A l'approche des élections présidentielles, le gouvernement n'ayant rien contre Forsane Alizza et ses membres, cherchera à tout prix à nous incriminer, quitte à venir perquisitionner chez nos membres et prétendre avoir découvert des armes. J'ai de bonnes raisons de le penser. Je vous préviens dès maintenant que je n'ai ni armes, ni explosifs, ni drogues, ni même quoi que ce soit d'illégal. Si cela venait à arriver, soyez intelligent réfléchissez et souvenez vous que depuis sa création et jusqu'à la fin, Forsane Alizza use et n'usera, que de sa liberté d'expression et son droit à manifester contre des lois injustes et illégal au vu des droits de l'homme. D'ailleurs toutes nos actions sont non violentes et elles le resteront.  
Souvenez-vous de ce que je dis, car cela se passera probablement en 2012 à l'approche des élections. C'est ce que je pense. Malgré la menace de false flag, je ne reculerai pas afin de montrer à tout le monde l’hypocrisie démocratique à la française et la (pseudo) liberté d'expression à géométrie variable.   
Je vois déjà une photo de moi bien choisie, avec une bien méchante tête dans les médias [rire]. »
Les meilleures prévisions étant celles qui portent sur le passé, fut-il tout récent, il se peut que les prophétiques propos du chef du groupuscule soient apocryphes.
 
Si l’on en croit Le Figaro – qui puise ses infos aux meilleures sources – ces charmants cavaliers de la fierté prônaient l’instauration de la charia et du califat. Ce groupuscule offrait « à ses membres les plus actifs des entraînements au close-combat, au «tir au paintball avec simulation de prises d'otages», et un «endoctrinement religieux» (Le Figaro, citant le Ministère de l’Intérieur). Il exigeait « un pacte de non agression » à l’égard de la communauté musulmane en France, avec menaces à l’appui. 
 

manif-civitas-forsane-alizza

Ce qu’oublie de préciser Le Figaro, c’est que ces islamistes  radicaux ont été vus manifester, en octobre 2011, aux côtés de manifestants catholiques d'extrême-droite, lors des représentations de la pièce de Romeo Castellucci 'Sur le concept du visage du fils de Dieu' au Théâtre de la Ville.

 

Inutile de dire que ce genre d’abrutis nourrit bien sûr les fantasmes de menaces d’islamisation des identitaires souchiais et les faux laïques et vrais xénophobes.

 

Mais revenons quand même à cette opération. Quoi donc, c’est le 23 janvier que Guéant demande la dissolution de ce « groupe armé » ! On peut supposer que par « armé » il vise autre chose que des pistolets à peinture. Si ses services ont localisé des armes chez les membres de « Forsane Alizza » qu’attend-il pour donner l’ordre, toute affaire cessante, de les récupérer et d’arrêter leurs détenteurs ? Eh bien non.

La dissolution aurait pu aussi être l’occasion, la fameuse DCRI ayant logé, on le suppose, les adeptes du close combat et du paintball, de procéder à quelques perquisitions (et si nécessaires arrestations). Encore non !

Il a fallu attendre les actes barbares d’un forcené*, et même quelques jours encore, pour qu’une action, presse convoquée – à la mexicaine – soit lancée.

 

Pour redorer les blasons d’une DCRI et d’un RAID un peu ternis seulement ? ou, parce que le 23 janvier, 3 mois avant, c’était trop tôt ?

 

* Mohammed Merah a été abattu par le RAID le 22 mars 2012.

 

Coup de filet bidon : des "islamistes" témoignent (Le Monde)

Repost0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 11:16

Bible-coran-torahMadame Tribalat, éminente démographe, dans un entretien avec « Riposte (pseudo) laïque » déclare :  “Dans ce livre [« La République et l’Islam, entre crainte et aveuglement »], nous voulions montrer les dangers de l’islamisme, montrer qu’il ne tombait pas soudainement du ciel, si l’on peut dire, que sa légitimité plongeait dans les textes sacrés et qu’il avait donc bien un rapport avec l’islam qu’il ne fallait pas éluder. ”  Autrement dit – et c’est ce que dit crûment riposte raciste – le Coran, donc la religion musulmane, est incompatible avec la laïcité (telle que ces prétendus laïques la définissent). Mais nos identitaires, dont la souche plonge profondément ses racines dans l’humus judéo-chrétien, ont-ils jamais lu la Torah ou l’Ancien testament, textes sacrés pour le judaïsme et le christianisme, au(x)quel(s)  Mohammed, le prophète, se réfère explicitement.

 

Ne mentionnons qu’au passage cette intéressante considération fruitière : « Quand vous serez entrés dans le pays, et que vous y aurez planté toutes sortes d’arbres fruitiers, vous en regarderez les fruits comme incirconcis ; pendant trois ans, ils seront pour vous incirconcis ; on n’en mangera point.» (Lévitique 19-23). De la circoncision des fruits ! Il est vrai qu’on châtre le maïs…

 

Assez mystérieuse est aussi cette obligation : « Vous ne couperez point en rond les coins de votre chevelure, et tu ne raseras point les coins de ta barbe. » (19-27) (rappelons au passage que les juives fondamentalistes ne cachent pas leur chevelure sous un voile, mais sous une perruque).

 

Que disent les féministes de cette estimation : « Lorsqu’on fera des vœux, s’il s’agit de personnes, elles seront à l’Éternel d’après ton estimation.

Si tu as à faire l’estimation d’un mâle de vingt à soixante ans, ton estimation sera de cinquante sicles d’argent, selon le sicle du sanctuaire ;

si c’est une femme, ton estimation sera de trente sicles. » (Lévitique 27-2 à 4) Un femme vaut, selon les commandements que l’Éternel donna à Moïse pour les enfants d’Israël, sur la montagne de Sinaï, 3/5e d’un homme…

 

La police sexuelle est intransigeante : « Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s’il commet un adultère avec la femme de son prochain, l’homme et la femme adultères seront punis de mort. »  (20-10)

 

Mais, avec la petite bonne – pardon la petite esclave – du voisin, c’est beaucoup moins sévère : « Lorsqu’un homme couchera et aura commerce avec une femme, si c’est une esclave fiancée à un autre homme, et qui n’a pas été rachetée ou affranchie, ils seront châtiés, mais non punis de mort, parce qu’elle n’a pas été affranchie. »  (Lévitique 19-20)

 

En revanche pas de pitié pour les invertis : « Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux. »  (20-13) Comme quoi, les mollahs n’ont rien inventé.

 

La chasse aux sorciers et sorcières trouve aussi ses racines dans les textes sacrés, comme dit Mme Tribalat : « Si un homme ou une femme ont en eux l’esprit d’un mort ou un esprit de divination, ils seront punis de mort ; on les lapidera : leur sang retombera sur eux. » (20-27)

 

Le dieu de la Bible n’est pas très clément pour les handicapés : « Tout homme de ta race et parmi tes descendants, qui aura un défaut corporel, ne s’approchera point pour offrir l’aliment de son Dieu.

Tout homme qui aura un défaut corporel ne pourra s’approcher : un homme aveugle, boiteux, ayant le nez camus ou un membre allongé ;

 un homme ayant une fracture au pied ou à la main ;

 un homme bossu ou grêle, ayant une tache à l’œil, la gale, une dartre, ou les testicules écrasés. » (21-17 à 20) Les testicules écrasés sont un peu une obsession divine car les animaux qu’on lui sacrifie ne doivent pas avoir les valseuses en capilotade.

 

Quant aux horribles blasphémateurs, leur sort est arrêté : « Celui qui blasphémera le nom de l’Éternel sera puni de mort : toute l’assemblée le lapidera. Qu’il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le nom de Dieu. » (24-16) Et là, on sait qu’en Avignon, par exemple, nos archevêque et prêtres très chrétiens et leurs croisés auraient bien lapidé l’horrible Andres Serrano (qui pourtant se réclame du catholicisme).

 

Mais même le plus borné des prédicateurs d’une secte chrétienne fondamentaliste – vous savez ceux qui rejettent toute théorie de l’évolution et prennent la genèse au pied de la lettre – n’osera afficher qu’il se réfère au Lévitique 25-44 à 46 (« C’est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t’appartiendront, c’est d’elles que vous achèterez l’esclave et la servante.

 Vous pourrez aussi en acheter des enfants des étrangers qui demeureront chez toi, et de leurs familles qu’ils engendreront dans votre pays ; et ils seront votre propriété.

 Vous les laisserez en héritage à vos enfants après vous, comme une propriété ; vous les garderez comme esclaves à perpétuité. ») quand il esclavagise une petite Philippine pour lui servir de bonne à tout faire !

 

Faut-il rappeler à Mme Tribalat et à la clique des souchiais que le mythe du sacrifice d’Abraham – que l’on retrouve dans les trois religions du livre et qui se traduit par des fêtes de l’agneau ou du mouton, où ni l’agneau ni le mouton ne sont à la fête – pris au pied de la lettre, ne raconte qu’une horrible tentative d’infanticide ?

 

 mecreant005

 

La grande majorité des adeptes des religions du Livre, les juifs, les chrétiens, les musulmans, font la part des choses et ne prennent ces préceptes pour parole d’évangile, si j’ose dire. Seuls les plus bornés d’entre eux les prennent au pied de la lettre. Le problème, pour l’Islam, c’est que ces fondamentalistes ont le pouvoir en Iran ou en Arabie Saoudite. Mais ils sont bien implantés en Israël. Et les fameuses « Tea parties » états-uniennes ou les commandos intégristes ici ou là montrent que l’obscurantisme est toujours tenté de vouloir imposer sa loi !

Repost0
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 15:40

 

  Les folliculaires du torche cul virtuel prétendument laïque et fanatiquement xénophobe -Riposte (faussement) laïque - avaient relayé l’appel d’une certaine Sylvie François (sans doute née Desouche), habitante de la Goutte d’or et appelant à un apéro géant sauciflard-pinard !

 

« Notre collaborateur Roger Heurtebise est entré en contact avec elle, et nous a obtenu [une] interview.

 

Sylvie annonce donc qu’elle appelle à un apéro géant saucisson-pinard, rue Myrha, le vendredi 18 juin (quel symbole !) à 19 heures. Nous ne doutons pas que nombre de lecteurs, à la vue de l’heure, vont exprimer une frustration. Pourquoi 19 heures, et pas pendant les prières ? […] Certes, les prieurs musulmans ont des disponibilités le vendredi après-midi, mais la majorité des citoyens de ce pays travaille, quand d’autres prient. Nous préférons donc qu’il y ait davantage de monde, que cela soit festif, dans l’esprit de la meilleure tradition gauloise (sic), et c’est pourquoi nous approuvons ce choix. »

 

"Sommes-nous encore en France à La Goutte d’Or?" lançait-elle dans cette interview. Sylvie François se présentait comme "originaire de la Goutte d'or", "habitante du quartier de père en fille depuis des générations", et se plaignait de voir dans le XVIIIe arrondissement de Paris une "déferlante musulmane", "en train d'imposer la prohibition islamique des produits de nos terroirs, parce qu’ils ne sont pas conformes à je ne sais quelle règle religieuse!".

 

Mais en fait, cette Sylvie, s’appelle Véronique T. et habite… en Alsace… un peu loin de la Goutte d’Or. Une sorte de Léo Taxil féminine ? Hélas non, car son passé d’extrême-droite laisse à penser que le canular ne relevait pas de la gauloiserie, mais de la xénophobie.

 

Mais  le nommé Heurtebise* a donc rencontré et interviewé une Sylvie François qui… n’existe pas !

 

Pinardsauciflard

 

 

Moins fort dans le canular, j’ai cependant profité de l’envoi d’une invitation à cet apéro envoyée à l’adresse d’un site associatif maintenant arrêté (le site, pas l’association, mais l’adéle continue de recevoir quelques courriels), pour signifier que cette invitation n’était pas, mais pas du tout bienvenue. Marrade, dans cet échange (en rouge foncé, mon texte ; en bleu, le leur) :

cochon« 

- Prière de ne plus envoyer vos dégueulis racistes. Merci ».

-  Cela c'est facile : dégueulis racistes ! Aucun argument, une saloperie balancée, comme cela, gratuitement. Et cela se prétend […] ! Cela fait peur 

Ce qui fait peur c'est votre imbécillité constante et agressive ! Quel argument opposer à votre RACISME affiché : cette saloperie a été organisée par des "identitaires" qui, eux au moins, ne salissent pas le beau nom de Laïque ! Si vous n'avez pas encore compris : évitez de salir notre BALE (boîte à lettres électroniques) de vos dégueulis racistes ! Dans l'espoir de ne plus vous lire : MERCI ! »

- Mais au-delà d'éructer, avez-vous trouvé un texte raciste* dans RL ? Nous avons promis un resto au premier qui nous en met sous les yeux. Vous n'en trouverez pas, mais c'est tellement confortable d'insulter RL, de nous traiter de racistes, pour mieux justifier votre lâcheté face au vrai fascisme du 21e siècle. Vous êtes un petit flic de la pensée. 

- Toujours aussi CONS ! Arrêtez de nous baver votre racisme suintant : se rallier à cette initiative des SOUCHIAIS est une preuve suffisante de votre racisme sournois ! TER épargnez-nous vos sanies !

-  Heureusement que dans les années 40, nos grands-pères étaient moins cons que des doctrinaires comme vous. Je confirme que vous êtes un petit khmer, comme j'en ai fréquenté beaucoup dans les milieux syndicaux. Et votre ton haineux ne m'impressionne pas. 

- Décidément les imbéciles racistes salissent le beau mot de RESISTANCE ! Et en plus, en pleine confusion mentale, ils mélangent tout : 40 et les Khmers ! [...]»

 

Le dernier message de ces fanatiques – que je n’ai malheureusement pas retrouvé -fut du style « TARTAGUEULEALARECRE »… (l'interlocuteur est resté anonyme).

 

La plaisanterie avait assez duré.

 

A titre privé j’ai eu affaire à ces hystérico-ex-trotskos , ils sont du style persévéro-hargneux. Je savais donc que, par une réponse un peu musclée (et néanmoins justifiée : en tant que responsable de l’ex-site, je savais bien que jamais, il n’y avait eu demande d’abonnement  à leur feuille de choux xénophobe pour cette adéle), la réaction imbécile ne se ferait pas attendre.

Je n’ai donc pas été surpris.

 

Mais dans la jobardise, très forts ! Une fantomatique habitante de la Goutte d’Or dont ils réussissent à faire l’interview. Et la totale incapacité à ne pas admettre que leurs messages agressent ceux qui ne les ont pas demandés.

Chetiente2

 

* Sauf erreur, le nommé Heurtebise, celui qui interviewe quelqu’un qui n’existe pas, avait attaqué une décision de la HALDE qui était sa bête noire. Il l’accusait de xénophilie !

En résumé, la Halde avait fait un rappel à la loi à une banque ; celle-ci exigeait d’un étranger non communautaire un titre de séjour pour retirer de l’argent de son compte, ce qui était illégal. Notre Heurtebise déchaîné, contre cette « officine française payée par les contribuables français », l’accusait « d'un véritable procès d'intention « raciste » alors que les banques ont tout de même le droit contractuel fondamental d'accepter ou de refuser tel ou tel client (tout comme les assureurs ou les bailleurs) » (notons au passage la conception plus qu’ultra-libérale du Monsieur qui invente le « droit contractuel » d’agir à la tête du client !). La technique classique de l'amalgame est évidemment employée : « Si on suit les thèses de la HALDE, la police n'aurait plus à contrôler les étrangers en situation irrégulière ». (Il ne s’agit pas de police, mais d’une banque, faut-il le rappeler ?) Et ça devient franchement puant quand la HALDE est accusée d'outrepasser ses missions pour prêter ses services à un combat idéologique et raciste cher aux islamogauchistes, accusée aussi d'une curieuse connivence entre [elle] et ceux qui traitent les Français de « souchiens** » - ou « sous-chiens ».

Or, quand on lit la décision de la Halde, il n’est indiqué que le fait que la personne discriminée est d’origine non communautaire : le client peut être étatsunien, russe, australien, chinois ; il peut être évangéliste, orthodoxe, boudhiste, agnostique ou athée.

Tout cela révèle le délire raciste de M. Heurtebise !

 

** Je préfère "souchiais"

 

PS1 Ceci dit un saucisson au sel de Guérande, arrosé d'un petit Champigny - un peu frais, vue la t° ambiante - que oui, mais pas avec n'importe qui !

 

PS2 Presque 5 ans après (08/04/15), je reçois encore une saloperie de ces pegidistes gaulois, ce qui m'amène à protester et donc à recevoir encore et encore des insultes niaises d'un anonyme courageux. Bis repetitat mais pas placent du tout !

Repost0
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 09:13

« Ô muse prête-moi ta lyre

Afin qu’en vers je puisse dire

L’un des combats les plus fameux

Qui se déroula sous les cieux !

Il opposa Respublica

Aux anti-musulmans fanas

Riposte laïque, ils se disent

Mais en laïques, ils se déguisent ! »

 

Et oui. Grande bataille dans le Landerneau des frères ennemis. Les schismatiques de Riposte laïque, qui se prétendent les croisés de la résistance laïque, autrement dit d’une laïcité anti Islam, plus proche de celle (?) du Vicomte de Villiers que d’Aristide Briand, tout en se prétendant agressé, s’en prennent  avec leur modération coutumière à Caroline Fourest.  Respublica contre-attaque, C. Fourest, étant une de ses têtes d’affiche.

L’amorce du conflit : une dame vosgienne qui refuse la présence d’autres  dames, qui portaient un foulard sur la tête, dans la partie commune de ses chambres d’hôte. Les dames en question ne sont pas plus des élèves, que le lieu n’est une école. Elles ne mettent pas en cause l’ordre public. Le refus est totalement illégal. Mais les fanatiques de la prétendue riposte laïque, quand elle perd tout normalement, le procès intenté par les clientes dépitées, en font une martyre. Caroline Fourest refusa de marcher dans cette manip assez débile. Elle refusa cette atteinte aux libertés dans l’espace public civil.

 

Elle s’est faite agresser de la façon la plus indigne par les plumitifs de cette riposte prétendument laïque. Dans une opinion au Monde, elle a donc mis les points sur les i : « les amis de Philippe de Villiers, jadis raillés pour leurs diatribes contre la République laïque, tissent des liens avec des ultra-laïques, tentés de passer de la posture "laïcité contre tous les intégrismes" à celle de la "chrétienté contre l'islam".

Cette tentation porte désormais un nom : riposte laïque. Un réseau Internet, alimenté par un petit nombre de contributeurs (souvent des pseudonymes). Son site considère qu'il n'existe pas de différence entre "islam" et "islamisme". En vertu de quoi les musulmans seraient plus heureux dans un Etat islamique, et la promotion d'un islam de France constitue une "tentative de viol de l'identité". Il ne veut pas seulement interdire le voile intégral dans la rue, mais carrément le voile simple "dans tous les lieux publics". 

Son intransigeance envers l'islam n'a d'égal que sa complaisance envers le christianisme, décrit comme porteur "de valeurs qui ont conduit à la sécularisation et à la démocratisation" caractérisant "le modèle occidental". »

 

Les fanatiques n’ont pas apprécié : Pendant que Fourest nous poursuit d’une haine obsessionnelle, nous construisons la Résistance laïque titre l’éditorial (signé d’un incertain Cyrano, dont l’insulte suprême à mon égard fut « bouffi »). Mais pour l’obsession, on est servi quand on lit le sommaire du torche-cul virtuel : 

 

Tous les folliculaires se sont donc déchaînés dans des attaques personnelles, où l’insulte et l’anathème tiennent lieu d’arguments.

Bien sûr Respublica a riposté ! « Riposte laïque” ne cesse de susciter la haine envers les immigrés musulmans ou de culture musulmane sous le prétexte de la critique de l’islam. Ceci ne peut que faire le jeu des intégristes de tout poil. Elle use de la même méthode que l’extrême droite “expérimentée” comme ce fût le cas sur les Juifs dans les années 1930 et ensuite sur les Arabes : n’évoquer les uns et les autres que lorsqu’ils sont fautifs ou supposés être fautifs. Jamais, ô grand jamais, “ Riposte laïque ” ne prend pas la défense des immigrés, lorsque ces derniers sont victimes de discriminations ou de racisme et encore moins lorsqu’il s’agit des musulmans laïques pourtant menacés de mort par les islamistes eux mêmes parce qu’ils défendent l’idée d’un islam moderne et débarrassé de ses archaïsmes. »

 

La bataille promet d’être gigantesque (toute proportion gardée). Mais les pseudos laïques et vrais xénophobes de riposte prétendue laïque ont une fois de plus révélé leur vrai visage.

Repost0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Archives

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.