Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 15:40

 

apero-saucisson-ok-ok  Les folliculaires du torche cul virtuel prétendument laïque et fanatiquement xénophobe -Riposte (faussement) laïque - avaient relayé l’appel d’une certaine Sylvie François (sans doute née Desouche), habitante de la Goutte d’or et appelant à un apéro géant sauciflard-pinard !

 

« Notre collaborateur Roger Heurtebise est entré en contact avec elle, et nous a obtenu [une] interview.

 

Sylvie annonce donc qu’elle appelle à un apéro géant saucisson-pinard, rue Myrha, le vendredi 18 juin (quel symbole !) à 19 heures. Nous ne doutons pas que nombre de lecteurs, à la vue de l’heure, vont exprimer une frustration. Pourquoi 19 heures, et pas pendant les prières ? […] Certes, les prieurs musulmans ont des disponibilités le vendredi après-midi, mais la majorité des citoyens de ce pays travaille, quand d’autres prient. Nous préférons donc qu’il y ait davantage de monde, que cela soit festif, dans l’esprit de la meilleure tradition gauloise (sic), et c’est pourquoi nous approuvons ce choix. »

 

"Sommes-nous encore en France à La Goutte d’Or?" lançait-elle dans cette interview. Sylvie François se présentait comme "originaire de la Goutte d'or", "habitante du quartier de père en fille depuis des générations", et se plaignait de voir dans le XVIIIe arrondissement de Paris une "déferlante musulmane", "en train d'imposer la prohibition islamique des produits de nos terroirs, parce qu’ils ne sont pas conformes à je ne sais quelle règle religieuse!".

 

Mais en fait, cette Sylvie, s’appelle Véronique T. et habite… en Alsace… un peu loin de la Goutte d’Or. Une sorte de Léo Taxil féminine ? Hélas non, car son passé d’extrême-droite laisse à penser que le canular ne relevait pas de la gauloiserie, mais de la xénophobie.

 

Mais  le nommé Heurtebise* a donc rencontré et interviewé une Sylvie François qui… n’existe pas !

 

Pinardsauciflard

Moins fort dans le canular, j’ai cependant profité de l’envoi d’une invitation à cet apéro envoyée à l’adresse d’un site associatif maintenant arrêté (le site, pas l’association, mais l’adéle continue de recevoir quelques courriels), pour signifier que cette invitation n’était pas, mais pas du tout bienvenue. Marrade, dans cet échange (en rouge foncé, mon texte ; en bleu, le leur) :

cochon« 

- Prière de ne plus envoyer vos dégueulis racistes. Merci ».

-  Cela c'est facile : dégueulis racistes ! Aucun argument, une saloperie balancée, comme cela, gratuitement. Et cela se prétend […] ! Cela fait peur 

Ce qui fait peur c'est votre imbécillité constante et agressive ! Quel argument opposer à votre RACISME affiché : cette saloperie a été organisée par des "identitaires" qui, eux au moins, ne salissent pas le beau nom de Laïque ! Si vous n'avez pas encore compris : évitez de salir notre BALE (boîte à lettres électroniques) de vos dégueulis racistes ! Dans l'espoir de ne plus vous lire : MERCI ! »

- Mais au-delà d'éructer, avez-vous trouvé un texte raciste* dans RL ? Nous avons promis un resto au premier qui nous en met sous les yeux. Vous n'en trouverez pas, mais c'est tellement confortable d'insulter RL, de nous traiter de racistes, pour mieux justifier votre lâcheté face au vrai fascisme du 21e siècle. Vous êtes un petit flic de la pensée. 

- Toujours aussi CONS ! Arrêtez de nous baver votre racisme suintant : se rallier à cette initiative des SOUCHIAIS est une preuve suffisante de votre racisme sournois ! TER épargnez-nous vos sanies !

-  Heureusement que dans les années 40, nos grands-pères étaient moins cons que des doctrinaires comme vous. Je confirme que vous êtes un petit khmer, comme j'en ai fréquenté beaucoup dans les milieux syndicaux. Et votre ton haineux ne m'impressionne pas. 

- Décidément les imbéciles racistes salissent le beau mot de RESISTANCE ! Et en plus, en pleine confusion mentale, ils mélangent tout : 40 et les Khmers ! [...]»

 

Le dernier message de ces fanatiques – que je n’ai malheureusement pas retrouvé -fut du style « TARTAGUEULEALARECRE »… (l'interlocuteur est resté anonyme).

 

La plaisanterie avait assez duré.

 

A titre privé j’ai eu affaire à ces hystérico-ex-trotskos , ils sont du style persévéro-hargneux. Je savais donc que, par une réponse un peu musclée (et néanmoins justifiée : en tant que responsable de l’ex-site, je savais bien que jamais, il n’y avait eu demande d’abonnement  à leur feuille de choux xénophobe pour cette adéle), la réaction imbécile ne se ferait pas attendre.

Je n’ai donc pas été surpris.

 

Mais dans la jobardise, très forts ! Une fantomatique habitante de la Goutte d’Or dont ils réussissent à faire l’interview. Et la totale incapacité à ne pas admettre que leurs messages agressent ceux qui ne les ont pas demandés.

Chetiente2

 

* Sauf erreur, le nommé Heurtebise, celui qui interviewe quelqu’un qui n’existe pas, avait attaqué une décision de la HALDE qui était sa bête noire. Il l’accusait de xénophilie !

En résumé, la Halde avait fait un rappel à la loi à une banque ; celle-ci exigeait d’un étranger non communautaire un titre de séjour pour retirer de l’argent de son compte, ce qui était illégal. Notre Heurtebise déchaîné, contre cette « officine française payée par les contribuables français », l’accusait « d'un véritable procès d'intention « raciste » alors que les banques ont tout de même le droit contractuel fondamental d'accepter ou de refuser tel ou tel client (tout comme les assureurs ou les bailleurs) » (notons au passage la conception plus qu’ultra-libérale du Monsieur qui invente le « droit contractuel » d’agir à la tête du client !). La technique classique de l'amalgame est évidemment employée : « Si on suit les thèses de la HALDE, la police n'aurait plus à contrôler les étrangers en situation irrégulière ». (Il ne s’agit pas de police, mais d’une banque, faut-il le rappeler ?) Et ça devient franchement puant quand la HALDE est accusée d'outrepasser ses missions pour prêter ses services à un combat idéologique et raciste cher aux islamogauchistes, accusée aussi d'une curieuse connivence entre [elle] et ceux qui traitent les Français de « souchiens** » - ou « sous-chiens ».

Or, quand on lit la décision de la Halde, il n’est indiqué que le fait que la personne discriminée est d’origine non communautaire : le client peut être étatsunien, russe, australien, chinois ; il peut être évangéliste, orthodoxe, boudhiste, agnostique ou athée.

Tout cela révèle le délire raciste de M. Heurtebise !

 

** Je préfère "souchiais"

 

PS1 Ceci dit un saucisson au sel de Guérande, arrosé d'un petit Champigny - un peu frais, vue la t° ambiante - que oui, mais pas avec n'importe qui !

 

PS2 Presque 5 ans après (08/04/15), je reçois encore une saloperie de ces pegidistes gaulois, ce qui m'amène à protester et donc à recevoir encore et encore des insultes niaises d'un anonyme courageux. Bis repetitat mais pas placent du tout !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.