Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2021 2 01 /06 /juin /2021 16:45
PELTIER : dents longues haleine fétide

Après Morano qui trouve que le RHaine du Grand Est est fréquentable, après Ciotti qui ne voit d’autres différences entre  RHaine et LR que la capacité à gouverner, il eût été surprenant que le petit Peltier, avec son pedigree, n’en rajoute pas une couche.

PELTIER : dents longues haleine fétide

Non content d’affirmer qu’il avait "les mêmes convictions" que Robert Ménard,  maire de Béziers – renvoi d’ascenseur puisque Ménard avait salué l’"Interview percutante et salutaire de Guillaume Peltier dans Valeurs actuelles" qu’il résumait par « Non au 'front républicain', pas une voix à Macron, fin de la diabolisation du RN » -  le n° 2 du LR a proposé de rétablir une «cour de sûreté de la République», sorte de «justice exceptionnelle» pour condamner «sans appel possible» les individus radicalisés «sur la base de soupçons avérés». Et si le Conseil constitutionnel « s'y oppose, nous proposerons ça par référendum au peuple français ».

UN PARCOURS INSTRUCTIF

FNJ (Front National des jeunes), MNR (les mégretistes dissidents du FN), MPF (Mouvement pour la France Villieriste) enfin UMP devenu LR ! Mais finalement le même fond idéologique, sous les changements d’étiquettes plus ou moins opportunistes.

PELTIER : dents longues haleine fétide
PELTIER : dents longues haleine fétide
PELTIER : dents longues haleine fétide

20 ans, il adhère au Front national de la jeunesse (FNJ). Avec pour guide Samuel Maréchal, père de Marion Maréchal, il va se faire recruteur de catho intégristes avec une association fondée avec Nicolas Bay : Jeunesse Action Chrétienté, luttant contre la « culture de la mort » que sont « avortements, overdoses, SIDA, euthanasie et mariage homo » !

PELTIER : dents longues haleine fétide

Avec la scission mégretiste, il fait le mauvais choix en suivant Bruno Mégret. Mais après le Mouvement national républicain (MNR), il rebondit au Mouvement pour la France (MPF) de P. de Villiers, qui en fera son n° 2 (au grand dam du « fils spirituel », Bruno Retailleau). Avec Henry de Lesquen, ils vont mettre dans la tête du Vicomte qu’il pourra marginaliser Jean-Matie Le Pen et siphonner son électorat, aux Présidentielles de 2007. Une campagne anti immigration, visant une prétendue « islamisation de la société ». Résultat, Philippe de Villiers obtient 2,23 % des voix, soit moitié moins qu’en 1995 (4,74%).

On ne peut pas dire que la transformation de l'un peu archaïque eurosceptique de droite extrême en un pourfendeur xénophobe des Sarrazins fut une réussite électorale.

Après quelques déboires électoraux à Tours, il abandonne en 2008 de Villiers et son MPF décidément pas très porteur. Et en 2009, il adhère à l’UMP. S’il n’en a pas fini avec ses échecs électoraux (cantonale puis législative), en bon apparatchik, il prend du poids dans l’appareil UMP (secrétaire national en 2012). Un moment en tandem avec un autre jeune aux dents acérées, Geoffroy Didier, avec qui il fonde la « droite forte », il saura naviguer dans les remous de l’UMP de l’après défaite de 2012.

Et il va même enfin réussir à conquérir une (modeste) mairie en Sologne, avant d’enfin être élu député, toujours dans une Sologne plus hospitalière que Tours. Entre temps, sur le modèle des fêtes de la Rose du PS, il crée une « fête de la violette » à La Marolle en Sologne, ce qui lui vaudra d’être surnommé « Le mariolle en Sologne », par Xavier Bertrand.

PELTIER : dents longues haleine fétide
PELTIER : dents longues haleine fétide

Il soutiendra Wauquiez puis Jacob à la tête de l’UMP devenue LR avec donc poste éminent dans l’appareil. Pas rancunier, il soutient la candidature de Xavier Bertrand aux présidentielles.

Sa structure idéologique pouvait sembler un peu fluctuante, puisqu’il a été jusqu’à proposer une augmentation de 20 % du SMIC et de 5 % à 10 % des pensions de retraite. Ou encore une TVA à 0 % sur les circuits courts pour privilégier la consommation locale. Mais en fait, le vieux fond fascistoïde le structure toujours. Et il déteint déjà sur Bertrand qui l’a précédé dans la négation de l’état de droit avec des peines automatiques. Avec lui,  et quelques autres, la frontière entre LR et RN est en train de s’effacer. Ménard ne s’y trompe pas !

Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 16:45
HISTOIRE BELGE

Fichage politique, matricule, barbouze, Orwell et jusqu’à l’évocation du fichage des juifs par les nazis en 1933 ! Voilà ce que devient une feuille excel réalisée par un jeune belge !

Le pôv Nicolas Vanderbiest, un thésard belge de l’université catholique de Louvain, aurait mieux fait sans doute d’aller au bistrot s’enfiler quelques bières plutôt que de suer sang et eaux pour, du 13 juillet au 2 août, au nom d’une prétendue ONG DisinfoEU, entrer sur sa feuille de tableur près de 55000 comptes touitteurs ayant glosé sur l’affaire Benalla.

HISTOIRE BELGE

Son étude avait pourtant de quoi intéresser tous les bords puisqu’elle montrait que "plus de 4,5 millions de tweets en français ont été échangés" sur l'affaire Benalla, un volume qualifié d'"exceptionnel", bien supérieur à la vague de #balancetonporc : preuve donc que cette affaire avait soulevé non pas une tempête dans un verre d’eau mais  un tsunami de touittes. De quoi satisfaire RN, LR et FI... Mais, en même temps, les premiers constats étaient qu’en fait 1% des comptes auraient produit 47% des messages. Comme une variante caricaturale de la loi de Pareto. Là ce furent les marcheurs qui se réjouirent.

HISTOIRE BELGE

D’autant que, les comptes ayant été dotés d’appartenance politique – celle qui ressortait de leur propre profil public –, l’hypothèse fut émise que cette sur-production était l’œuvre des FI, LR et mêmes de russophiles, et qui dit « russe » dit attaque du gouvernement russe. Et « Le mot 'gonflage numérique' est devenu 'bot' ». Et du coup les troupes LREM s’en donnèrent à cœur joie, jusqu’à Jean Quatremer, correspondant bruxellois de Libé, qui faisait de l’affaire Benalla une « manipulation », comme si elle était née de comptes touitteurs, et non d’un article d’une de ses consoeurs.

Mais, patatras, l’opération « manipulation » des affreux zinsoumis et des horribles bots du FSB à Poutine, fit long feu. Car voilà que notre belge eut la naïve idée – pour démontrer de sa bonne foi et du sérieux de sa démarche – de publier la page Excel où il avait recensé ces 55000 comptes. Comptes donc numérotés ligne par ligne et qui fait que Mélenchon est à la ligne 14442 et MLP à 14802.

 

HISTOIRE BELGE
HISTOIRE BELGE

L’espoir change de camp, le combat change d’âme !

C’est un déferlement. De MLP à Mélenchon en passant par Ciotti et Attard, sans compter les innombrables comptes anonymes aux pseudos ridicules qui feignent d’être fichés, une surenchère dans l’outrance. Et si pour les uns, puisque la prétendue ONG affiche EU, il s’agit d’une opération perpétrée par les européistes de Bruxelles, pour les autres c’est évidemment un signe de plus de la mise en place de la dictature macronienne. Orwell, qui n’y peut mais, est bien sûr évoqué. Et jusque donc – avec une totale indécence - le fichage des juifs par les nazis en 1933 !

HISTOIRE BELGE
HISTOIRE BELGE

Samuel Laurent (Décodeurs Le Monde), dans une longue suite de touittes, démonte la stupidité - pour rester modéré - de cette histoire de matricule et montre aussi comment avec des outils simples (Google et Followerwonk) on peut chercher les "en marche" dans son exemple ou FI ou RN ou LR, etc. parmi les touitteurs (données qu'ils affichent eux-mêmes) .

Qu’un thésard, fût-il Belge,profitant de cette vague médiatico-touitteuse, essaie d’analyser le phénomène, quoi d’anormal ? Il le fait avec un outil de base, un tableur, doté de quelques outils statistiques tout aussi de base. Il se tape un boulot dingue pour décompter tous les messages avec le mot-clé #Benalla, puis récupérer des comptes émetteurs et tenter de les classer selon leur appartenance politique affichée, comme le ϕ qui désigne plus souvent des zinsoumis que des lecteurs des cahiers pédagogiques. Que, de ces données, il ait pu hasarder des conclusions fragiles – qui de plus ont été amplifiées par les supporters de Macron – est indéniable puisqu’il est lui-même revenu dessus. Mais de là à le traiter de "barbouze" - alors qu’il ne se cache pas -  d’agent de la vilaine Europe et/ou de suppôt de la dictature macronienne qui nous accable, il y a une marge que certains politiciens franchissent assez cyniquement. Et faire d’une feuille d’Excel  l’équivalent du fichier juif nazi, c’est honteux.

Quant au pauvre Nicolas Vanderbiest, démissionnaire de son université, il eût dû tout simplement, ne publier justement que les n° de ligne, en masquant la colonne comptes (c'est-à-dire noms ou pseudos), ce qui aurait évité de voir  tous ces imbéciles qui affichent un prétendu « matricule ».

 

Pour compléter, on peut lire cet article d' Olivier Tesquet qui pose les vraies questions qui sont celles de la méthodologie (et non d'un fantasmatique fichage) :

EU Disinfo, l'affaire Benalla et l'impossible fichage politique des internautes

Repost0
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 17:44
Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita

Des guignols tricolorisés, aidés de quelques nervis, s’opposent à une évacuation d’une église squattée par des réaccathos. Et des ripoublicains, Ciotti en tête, se lancent dans des  amalgames les plus indécents avec le drame de Saint-Etienne-de-Rouvray !

Qui a fait construire cette bâtisse néogothique en 1900 « sans qualité particulière, spatiale, décorative ou constructive [qui] ne mérite pas de protection patrimoniale », comme la définit l’officielle commission du Vieux-Paris ? Toujours est-il que cette église Sainte Rita - non consacrée d'ailleurs - était propriété privée de l’Association des chapelles catholiques et apostoliques dont le Président réside en Belgique. Longtemps inoccupée, elle est louée, en 1987, à bas prix, à une église gallicane, autocéphale, c’est-à-dire ne reconnaissant pas l’autorité du Vatican, avec à sa tête un Mgr Philippe, évêque auto-déclaré !

La Sainte Rita, de son vrai nom Margherita de Cascia, aurait reçu une épine de la couronne du christ en plein front. Elle est invoquée pour les « causes désespérées ». A noter qu’une chapelle dédiée à cette sainte existe au cœur de Pigalle, donc la sainte peut encore être vénérée par ses fidèles parisiens !

Montoya a une vision peu charitable des hallucinations morbides de Rita de Cascia (Las alucinaciones morbosas de Santa Rita de Casia) !

Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita

Cette église gallicane se fera une petite réputation comme l’église qui bénit les animaux.  « Devant l'église Sainte-Rita, dans le 15e arrondissement de Paris, certains fidèles ont dû se pincer pour le croire : avachis sur un tapis persan, un dromadaire et un alpaga jouent les vedettes ce dimanche 3 novembre en s'empiffrant de bottes de foin. À côté d'eux, attachés aux grilles de l'édifice religieux, un poney, un bouc et une chèvre angora complètent cette drôle de ménagerie. Ni échappés d'un zoo ni enlevés par des fêtards avinés, ces animaux attendent seulement leur tour pour être bénis. Dans quelques minutes, ils défileront dans la nef de cette église catholique gallicane et s'avanceront jusqu'à l'autel pour y recevoir la bénédiction de l'archevêque, Mgr Dominique Philippe. » Le Point

Seulement, l’archevêque en question oubliant de payer son loyer, l’Association propriétaire réussit à s’en débarrasser, moyennant quand même une sorte d’indemnité de départ, pour pouvoir vendre la bâtisse à une société immobilière nantaise. Le projet de l’acheteur : raser l’édifice religieux et construire sur son emplacement, des logements avec parking.

   Un Maire de choc

 

Mais le maire du XVe, P. Goujon – un maire de choc qui, avec un autre élu J-F Lamour, a joué les nervis contre des réfugiés leur barrant l'accès d'un gymnase réquisitionné – s’oppose physiquement à la première tentative de démolition. Puis il arguera de présence d’amiante pour suspendre le permis de démolir. Et les quelques gallicans qui occupaient encore le local furent virés par un ramassis de « racailles », comme aurait dit Sarkozy s’ils avaient été de l’autre extrême, Cathos tradi' unis pour sauver l'Eglise, réaccathos faisant appel à un abbé de Tanouärn, disciple de Mgr Lefebvre, appuyé entre autres par Riposte Laïque (sic) et par Dextra, branche dissidente de l’Action Française, sans oublier un « Mouvement du 14 juillet » visiblement plutôt contre-révolutionnaire. Que du beau monde dans cette ZAD !

On peut difficilement parler de zèle pour l’évacuation puisque l’arrêté date du 6 janvier 2016. Il a fallu que par un référé liberté déposé le 5 juillet par l’Association vendeuse et l’acheteur, le Conseil d’état ordonne au Préfet de police d’autoriser le recours à la force publique pour enfin expulser les squatters ! Préfet qui a pris presque un mois pour agir.

Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita
Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita

Par quel miracle, nos réaccathos et leurs nervis, sans oublier des élus cagots, ont eu vent de cette expulsion ? Toujours est-il qu’à 6 h 45, les squatters improvisaient une messe tradi, tandis que des élus tricolorisés organisaient un sit-in. Malgré la présence de quelques gros bras masqués, l’abbé lefebvrien a été traîné dehors et les musclés virés.

 « Dans la France baptisée et fondée par le Baptême de Clovis en 496, confirmée par sainte Jeanne d’Arc 1000 ans plus tard, c’est à un symbole chrétien, une église, que la police est appelée à s’attaquer, alors qu’un prêtre est trainé à terre devant l’autel comme un assassin, la messe interrompue par le fracas des bottes, des matraques et de la violence policière, sans le moindre respect, mais verra-t-on dans la république maçonnique un imam extirpé d’une mosquée par la force comme ce prêtre, pour permettre la démolition de la mosquée ? » écrit un emiliedefresne@medias-presse.info

 

« Le diocèse de Paris, pour sa part, a depuis longtemps fait savoir qu’il n’était pas intéressé par le sort de l’église. Sans compter Sainte-Rita, la ville de Paris compte 138 églises et chapelles catholiques, dont 11 pour le seul XVe arrondissement. » La Croix

Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita

Dans la foulée de ses perpétuelles indécences, Ciotti – osant évoquer une « âme » qui doit l’avoir déserté depuis longtemps – a immédiatement réagi, mettant en cause un « pouvoir socialiste » alors que c’est une décision de justice, confirmée par la plus haute instance, le conseil d’état. Quant à son compagnon ripoublicain, le Maire LR du XVe arrondissement, il ose le pire : comparer l’expulsion de cette clique unie par le racisme avec le meurtre d’un prêtre ayant toujours pratiqué le dialogue interreligieux !

 

PS Il est assez plaisant de noter que le Maire du XVe, son complice Lamour, sans oublier Ciotti, Pécresse et quelques autres qui prennent la défense de ZADistes semblent donc être pour le droit de squatter contre le droit de propriété !

 

 

 

 

 

 

 

 

Des squatters intégristes virés d'une église Ste Rita
 

Le charmant personnage qui pose devant une bouteille de gaz étiquetée « Zyklon B », le gaz qui servait à assassiner industriellement les Juifs dans les camps d’extermination, qui se fait appeler Bruno PDF (entendez Parti de la France, un groupuscule d’extrême-droite nationaliste, pétainiste et raciste) faisait parti des défenseurs de Sainte-Rita !

Le @Cabinet_Noir qui a touitté cette photo révélatrice de l’antisémitisme maladif du personnage, s’est vu intimer l’ordre de supprimer le message sur signalement pour cause d’utilisation d’une image malveillante. Refus donc compte suspendu ! Puis message disparu !

 

On voit en tout cas avec qui Goujon, Lamour, Ciotti et autres ripoublicains s'acoquinent !

 

Les deux abrutis - Bruno Hirout, délégué départemental du PdF14, accompagné de Guillaume Aguillé, le nouveau délégué départemental des jeunes du PdF14 - posent fièrement devant Ste-Rita.


 
 
Repost0
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 15:06
Guillaume Peltier, Christian Estrosi, Jean-François Copé et Eric Ciotti s'en prennent à une décision prise par François Fillon, alors ministre de l'Education Nationale

Guillaume Peltier, Christian Estrosi, Jean-François Copé et Eric Ciotti s'en prennent à une décision prise par François Fillon, alors ministre de l'Education Nationale

Dans le grand CONcours des Ripoublicains à qui sortira la stupidité la plus démagogique, sur fond de xénophobie, déguisée en anti communautarisme, quatre quasi ex-aequo.

En tête Copé-le-cynique 10h36, suivi d’Estrosi dit bac-5 à 14 h 21, marqué à la culotte par le frère ennemi de la côte, Ciotti-la-grirouette (Fillon un jour, sarko le lendemain) à 14h56, mais qui pour gagner la mène se fend en plus d’un communiqué, enfin le petit Peltier-baby-Buisson à 16h19, un 4 juillet à marquer d’une pierre noire, mais pas celle de La Mecque !

Objet de leurs cris d’orfraie : la Maison des examens de l’île-de-France conseille de reporter au lendemain les oraux de rattrapage pour les élèves qui invoqueraient la célébration de l’Aïd-el-Fitr qui marque la fin du ramadan..

Fin du ramadan et surenchère musulmanophobe des Ripoublicains

Les touittes se succèdent !

Nos xénophobes s’appuyaient sur un article de BFMTV, assez puant il est vrai et dénotant un total manque de déontologie de la part de son auteur.

En effet ce David Namias n’hésite pas à écrire : « La Maison des examens, qui gère l'organisation des épreuves du baccalauréat en Ile-de-France, a pris une initiative dénoncée par certains comme un excès de zèle, voire une manière de provoquer la polémique avant qu'elle n'advienne. Comme la fin du ramadan, la grande fête de l'Aïd-el-Fitr, risque de tomber (la date est fluctue d'un jour à l'autre) pendant le début des oraux de rattrapage du bac, l'administration offre aux élèves concernés la possibilité de remettre au lendemain leur examen. C'est peu dire que cette note adressée le 30 juin aux proviseurs des lycées des académies de Paris, Versailles et Créteil, est contestée dans son principe (…) c’est une atteinte à la laïcité ».

Sauf que cette recommandation – dont je m’étonne en tant qu’ex chef d’établissement qu’elle ait pu être sournoisement dénoncée par le SNPDEN (pour le SNALC ça ne me surprend pas) – est l’application logique et normale d’ailleurs d’une circulaire du 18 mai 2004 dont l'objet, tenez-vous bien, est le RESPECT DE LA LAÏCITÉ ! En effet, il s’agit de la circulaire d’application de la loi du 15 mars 2004 interdisant le port « ostensible» de signes religieux au sein de l'école publique, dite Loi Stasi. Circulaire ayant notamment pour but de mettre à jour les Règlements intérieurs des établissements.

Circulaire pas laxiste pour un sou, puisque, outre ces fameux signes ostentatoires, elle rappelle que les convictions religieuses des élèves ne leur donnent pas le droit de s'opposer à un enseignement ou encore ne sauraient être objectées ni contre l'obligation d'assiduité, ni contre les modalités d'un examen (J.P. Rosencveig).

Cependant, comme cela était d’ailleurs déjà l’usage, elle dispose que des autorisations d’absence doivent pouvoir être accordées aux élèves pour les grandes fêtes religieuses* qui ne coïncident pas avec un jour de congé et dont les dates sont rappelées chaque année par une instruction publiée au B.O. (les deux Aïd y sont bien sûr, mais aussi des fêtes juives). Plus encore, elle exige que l’institution scolaire et universitaire, de son côté, [prenne] les dispositions nécessaires pour qu’aucun examen ni aucune épreuve importante ne soient organisés le jour de ces grandes fêtes religieuses. A la limite donc, l’oral de rattrapage devrait être suspendu le jour de l’Aïd-el-Fitr !

  Entretien de F. Fillon à RTL le 6 juillet 2016

 

"- RTL : Est-ce qu'il faut permettre aux élèves musulmans concernés par les oraux de rattrapage [du Bac] de reporter leurs épreuves à demain, après la fête de l'Aïd, l'une des fêtes les plus importants du calendrier musulman ?

- François Fillon : Mais évidemment, c'est une tradition française depuis toujours ! C'est le Général de Gaulle le premier qui avait pris des décisions pour que les fonctionnaires français qui étaient de religion juive ou de religion musulmane puissent, lorsqu'il y avait des fêtes religieuses importantes, ne pas travailler ces jours-là.

 

- RTL : Tout le monde à droite n'est pas d'accord avec vous...

- François Fillon : Oui bah pour une raison simple, c'est qu'il y a un certain nombre de gens à droite qui ont une sorte de réflexe pavlovien : dès qu'on parle des musulmans, ils se mettent à éructer."

Dans le palmarès de l’indécence j’allais oublier la sarkozyste Annie Genevard , déléguée à l'éducation de Les républicains qui interpelle Najat Valaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale en clamant avec les quatre autres :

"C'est à l'islam à s'adapter à la République et non l'inverse. Il ne faut aucune complaisance à l'égard du communautarisme et fortifier au contraire l'unité nationale dont notre pays a tant besoin".

La laïcité, n’a rien à voir avec ces réactions qui, sous prétexte d’attaquer le communautarisme, ne s’en prennent qu’aux musulmans. Les chrétiens n’ont aucun souci pour célébrer leurs fêtes. Il n’est pas anormal que les juifs, les musulmans, ou d’autres religions, dans des limites clairement définies, puissent célébrer les leurs. La circulaire de 2004 le rappelle très légitimement et que des élus qui se prétendent républicains puissent le contester montre la dérive inquiétante de leur parti vers les thèses xénophobes.

 

 

* Fêtes religieuses (hors fêtes catholiques ou protestantes, fériées):

 

Communauté arménienne :

Ÿ Théophanie (fête de la Nativité)

Ÿ Fête apostolique arménienne des Saints Vartanants

Ÿ Commémoration des événements marquant l'histoire de la communauté arménienne

 

Confession orthodoxe :

Ÿ Théophanie :

- selon le calendrier julien

- selon le calendrier grégorien

Ÿ Grand Vendredi Saint

Ÿ Ascension (selon le calendrier julien)

 

Confession israélite :

 Chavouot

Ÿ Roch Hachanah

Ÿ Yom Kippour

 

Confession musulmane :

Ÿ Al Mawlid Ennabi

Ÿ Aïd el Fitr

Ÿ Aïd el Khebir

 

Fête bouddhiste :

Ÿ Fête du Vesak (jour du Bouddha)

 

Faut-il rappeler que les fêtes religieuses catholiques tombant le dimanche (Pâques, Pentecôte) sont assorties d'un lundi férié et que les autres fêtes religieuses (Toussaint, Noël, Ascension) sont fériées !

 

Pour compléter une intéressante mise au point historique de Jean-Louis Auduc, cité par Claude Lelièvre, qui rappelle que la CGT, en 1905, s'était opposée à un amendement de la loi de séparation des églises et de l'état, supprimant les fêtes religieuses chômées, les considérant comme des acquis sociaux !

Dès 1907, Georges Clemenceau sortit un premier texte concernant les fêtes juives. Puis ces "jours protégés" furent étendus aux fêtes musulmanes et arméniennes, après la 1ère guerre mondiale. Enfin en 1998, ces jours protégés concernèrent des fêtes orthodoxes et une fête boudhiste.

Ainsi, à l'ineffable Jacques Myard, le Charasse de la droite bornée, qui s'inquiètait de ces autorisations de droit pour les fonctionnaires, contraire à son sens au principe de laïcité, F. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique, répondait : « Cette pratique administrative de délivrance d'autorisations spéciales d'absence pour fêtes religieuses est conforme au principe de laïcité, qui, s'il repose sur la stricte séparation des religions et de l'État, garantit aussi la liberté de conscience individuelle et le droit de chacun à pratiquer son culte d'appartenance (art. 1er de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l'État). Les autorisations spéciales d'absence pour motifs religieux marquent donc la volonté du Gouvernement de permettre la liberté de culte et, par conséquent, la neutralité de l'État vis-à-vis des différentes religions. » (Journal Officiel 29/11/2011)

Repost0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 14:56
Décès de Margerie : Filoche Hard !

Tout ce qui est excessif est insignifiant !

Gérard Filoche eût dû se souvenir de cet apophtegme de Talleyrand, avant de touitter. Se souvenir aussi qu’en cas de décès brutal, si excès il doit y avoir, c’est dans l’hommage au disparu, paré de toutes les vertus. Il sera toujours temps, l’émotion légitime passée, de faire l’inventaire.

 

Mais les indignés, pour qui le dérapage du bouillant personnage n’a été que prétexte à une petite attaque politicienne de bas niveau, pour ne pas dire de caniveau, n’ont pas fait dans la dentelle.

Décès de Margerie : Filoche Hard !

Le moins qu’on puisse dire c’est que le touitte de Filoche ne brille pas par sa finesse. Eh oui ! pour grands que soient les capitaines d’industrie, ils sont ce que nous sommes… mortels. Et la famille Taittinger en deuil mérite le même respect qu’une autre famille frappée par une disparition brutale. Quant à la dernière phrase, elle serait abjecte si ce n’était de la guignolade.

Décès de Margerie : Filoche Hard !

Mais les UMPistes, qui lui répondent, démontrent que le décès de Margerie est le cadet de leurs soucis. Il s’agit de prendre prétexte du dérapage verbal du personnage pour s’en prendre au PS. Ciotti en fait un « cadre du PS » : certes il est membre de son bureau national, mais parce que, au PS, toutes les tendances sont représentées et peuvent s’exprimer. Gosselin essaie sans doute de se rappeler à l’attention du public après avoir mené l’offensive parlementaire contre la loi pour le mariage pour tous. Mais le message le plus révélateur est celui de la dame Bergé qui interpelle Cambadélis, patron du PS, en le sommant d’enfin exclure le fautif. Que vient donc faire cet enfin ?

 

Faut-il leur rappeler que Gérard Filoche n’est absolument pas le porte-parole du Parti Socialiste ? Et que des membres éminents du PS, avec excès parfois aussi, ont condamné son message caricatural ? A commencer par Jean-Christophe Cambadélis qui a fait savoir qu'il comptait déférer Gérard Filoche devant la Haute autorité du parti !

 

Le paradoxe de cette (petite) controverse est que, par son style plutôt brut de décoffrage, tout membre de la famille Taittinger qu’il était, big-moustache eût dû plaire, en tant qu’homme, à Gérard Filoche. Voilà un patron non sorti du moule de l’ENA, qui n’avait pas peur de s’expliquer sans langue de bois. Il a dirigé TOTAL avec énergie et, du point de vue de l’entreprise, un indéniable talent.

 

Que TOTAL mène une politique que l’on peut juger cynique, notamment avec Saddam Hussein ou en Birmanie hier, avec la Russie aujourd’hui ou en faisant pression pour l’exploitation du gaz et pétrole de schiste, ne justifie pas une attaque ad hominem. Car demain, avec peut-être moins de faconde, son successeur suivra la même voie pour ce qu’il pense le bien de son entreprise.

 

Et si le bien des pétroliers est un mal pour la planète c’est aux politiques de le réguler.

 

 

NB Gérard Filoche, ex-Inspecteur du travail, fut victime d'une mise en cause professionnelle, initiée certes par un patron qu'il avait épinglé, mais orchestrée par son propre directeur du travail ; il a fini par l'emporter, malgré l'acharnement procédurier du patron.

 

Un ex-Rouennais me le confirme. En 1974 ou 75, alors que je m'initiais tardivement aux mystères de la Linguistique - qui, un jour, a compris quelques lignes de la sémantique structurale de Greimas ? - dans la fac de Lettres de Mt St Aignan (c'est là que se trouvait l'Université de Rouen), les cours étaient parfois interrompus par l'irruption d'un maigre militant de la LCR, affligé d'un bégaiement, qui appelait à manifester pour telle ou telle impérieuse raison. Il s'agissait de notre Gérard Filoche qui depuis a pris du poids et, ne parle plus du syn-syndicat ou de la ma-manif, car tel Georges VI  il a surmonté son problème d'élocution !

Repost0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.