Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 17:45

1°) L’IGEN se débonde

 

Sur l’adéle – adresse électronique ou BALE Boîte A Lettres Electroniques - d’un site associatif dont je suis responsable, je découvre début janvier un courriel d’une « sarkodolâtre » avec un “Ouuuuuuuuuuuui!!!!” énamouré pour ne pas dire plus !

Comment résister à la tentation de diffuser cet étonnant spécimen de prose extatique ? Sobrement et en rouge, je me contente d’un « Reçu sur l’adéle du site » pariant sur l’intelligence du lecteur.

 

Pari risqué, car le lendemain je reçois un message peu amène d’un IGEN, J.-P. OBIN : « Bravo ! Après les prises de position pro-voile (aujourd'hui oubliées...) puis les violentes attaques anti-laïques, dont je suis régulièrement le destinataire, voici [que l’association] se fait maintenant le relais d'une propagande sarkozyste de caniveau de la pire espèce. Où s'arrêtera la dérive de l'association qu'à une époque j'ai contribué à animer ? Je suggère pour faire bonne mesure dans le propos haineux un peu d'antisémitisme style Dieudonné ou d'anti-France style les Indigènes de la République, ça ne peut qu'animer un peu la vie scolaire ! En tout cas je ne regrette pas d'être parti ! Tristesse et désolation. »

 

Tristesse et désolation, certes, devant une telle hargne, qui démontre, si besoin était, que la bêtise nous guette tous, même les brillants IGEN (pléonasme ?).

 

Mais, ce qui est intéressant, maintenant que la sarkodolâtre a vu son idole l’emporter est de s’arrêter un instant sur le contenu du message.

 

Retour en arrière donc.

Quelques dizaines de jeunes filles prétendaient aller en cours dans nos lycées, surtout, et parfois dans nos collèges, le chef couvert d’un foulard que l’on baptisa « voile islamique ». Certaines prétendaient aussi ne plus aller à la piscine, voire en EPS et même récusaient les cours de sciences. Il fallut donc, en résumant outrageusement,  convoquer une commission en 2003, dite Commission Stasi, du nom de son président. Grand débat donc : fallait-il une loi pour interdire ce fameux « voile » ou bien les lois en vigueur, précisées par une jurisprudence de plus en plus nourrie, suffisaient-elles ? Comme il se doit, le débat se transforma en une empoignade farouche. L’association « fautive » était sur la position de Jean Baubérot (membre de la commission qui s’abstint de voter pour une loi) estimant que la législation en vigueur n’avait pas besoin de s’alourdir. Notre IGEN, pour des raisons qu’il avait d’ailleurs pu parfaitement exprimer sur le site de l’association, était farouchement pour une loi. La loi fut votée : elle s’applique.

Mais, par un procédé dont fut justement victime J . Baubérot, l’IGEN accuse l’association de « prises de position pro-voile ». Si vous n’êtes pas d’accord entièrement avec moi, vous êtes donc l’adversaire absolu !

Cette dérive, un peu étonnante chez un intellectuel, se poursuit avec « de violentes attaques anti-laïques » dont il est destinataire. Il serait bien en mal – en tout cas, il ne l’a pas fait, ce qui empêche toute discussion – de citer dans les écrits ou sur le site ces honteuses attaques. Et s’il a bien été destinataire de messages dénonçant la collusion entre une nébuleuse laïcarde style Prochoix, Respublica ou l’UFAL (ceux là même qui continuent de poursuivre Baubérot de leur vindicte) et la nébuleuse des rétropenseurs de l’éducation (Brighelli et sa clique), lesdits messages étaient sous ma signature et ne se sont jamais présentés comme émanant en quoi que ce soit de l’association.

Et la « dérive » qu’il dénonce, s’applique donc bien à sa prose qui nous livre de « l’antifrance » comme au beau temps du pompidolisme, sans parler de l’infamante allusion à l’antisémitisme.

 

Mais pourquoi remuer tout cela qui a dix mois d’âge ?

 

Outre que ça m’est resté lourdement sur le jabot, ce qui ne fera ni chaud ni froid aux lecteur-trices s'il en reste, c’est à mon humble avis symptomatique d’une dérive globale des débats où affirmation vaut preuve, anathème argumentation, accusation excommunication (toute laïque qu’elle se prétende) !

 

Faut-il ajouter que je regrette, moi, qu’il soit parti – ou qu’on l’ai fait partir, comme je le soupçonne – car les divergences d’appréciation normales ne se seraient pas transformées en clivages insurmontables et l’association aurait profité d’une réflexion de haute tenue qui est le plus souvent la sienne quand notre IGEN ne se débonde pas ?

à suivre.....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.