Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 17:58
La chasse à courre

En complément un courrier de Jean Baubérot.

Sus au Plenel ! Haro sur Boniface ! Les accusations de turpitudes à l’encontre du frère Tarik ont été le prétexte pour lancer la grande chasse à courre contre les idiots utiles, les compagnons de route, les islamo-gauchistes. Bizarre alliance où l’on trouve le Figaro, Marianne et Charlie réunis. Taïaut ! Taïaut !

Précaution oratoire (indispensable, mais qui je le sais, ne suffira pas à échapper à l’appellation d’idiot utile) M. Ramadan ne m’inspire aucune sympathie particulière. Mais quand il dit, par exemple – je cite de mémoire – « Le Coran exige que la femme soit voilée, mais chacune est libre de le faire »,  si d’autres experts ès Coran mettent en doute cette obligation, laïquement je m’en tamponne. Que telle religion interdise le cochon, ou édicte toute autre prescription, c’est son problème. A condition bien sûr que ça ne soit pas contraire à la loi et que les ouailles ne soient soumises à aucune obligation autre que morale. A condition surtout que ces religions n’essaient pas d’imposer leurs interdits ou prescriptions à l’ensemble de la société. Vous réprouvez le mariage entre deux personnes du même sexe, ne bénissez pas ces unions si ça vous chante ; mais n’empêchez pas la société d’ouvrir cette possibilité à celles et ceux qui la réclament. Et l’on voit qu’il y a encore des combats laïques à mener par exemple sur le droit à mourir dans la dignité !

Pour en revenir au Frère Tarik, comme dit  Mme Fourest, quand il sort des sottises sur l’excision ou  demande un moratoire (!) sur la lapidation, ses propos sont évidemment exécrables et condamnables.

La chasse à courre

Une affaire prétexte

Mais tout cela ne date pas d’hier. Non, voilà qu’après l’affaire Weinstein, éclate une affaire du même type, visant Ramadan. Une puis deux accusations de viols très violents, puis des accusations de détournements de mineures. Comme d’habitude, les cagots remettent sur le tapis DSK et Polanski. Comme d’habitude aussi, certain-e-s, Madame Fourest en tête, disant qu’ils-elles le savaient. Mais ne pouvaient rien dire. Et du coup emballement, Le Figaro en tête, Marianne ensuite, et Charlie enfin – L’OBS va ensuite se glisser dans l’équipage avec en particulier un article assez crapoteux sur Boniface - se servent de cette affaire (qui reste encore à juger) comme prétexte pour abattre les affreux multiculturalistes, qui portent atteinte à notre République universaliste.

Et Manuel Valls, le pourfendeur de l’observatoire de la laïcité, prend la tête de ce qu’il espère être la curée.

La chasse à courre

"Tariq Ramadan ne sera jugé ni pour ses idées, ni pour adultère (encore heureux !), mais pour viol, violences sexuelles et menaces. C’est pour cette (…) raison que j’ai trouvé la Une consacrée à Edwy Plenel problématique. Le souci, à mes yeux, réside moins dans le dessin que dans sa légende : « Affaire Raman, Mediapart révèle : ‘‘On ne savait pas’’ ». Les mots ont un sens, et, dès lors qu’on se rappelle que l’ « affaire Ramadan » est une affaire de viol, on admettra que le sous-entendu, fût-il involontaire, est indéfendable : il ne fait pour moi aucun doute qu’Edwy Plenel (et Mediapart avec lui) n’avait aucunement connaissance des faits précis dont on accuse Tariq Ramadan. Reprocher à Edwy Plenel son attitude vis-à-vis de Tariq Ramadan est une chose, le faire en lien avec une affaire de viol en est une autre […]"

MARYLIN MAESO  Je ne suis pas Charlie, donc, je suis avec Charlie

Ainsi, à Hervé Hamon qui commentait la Une de Charlie sur Plenel par : « Je ne suis pas du tout Charlie cette semaine. Indigne et indigent, (…) J'ajouterai que ça sent la chasse aux sorcières, style Hoover dans les années 50. Beurk! », un commentateur dénonce « La curieuse connivence intellectuelle (attestée par de nombreux articles ou documents de toutes sortes) entre Tariq Ramadan et ce qu’il représente, avec une certaine gauche dont E. Plenel, P. Boniface, E. Morin, le journal Le Monde (qui n'oublie jamais de citer T. Ramadan avec toutes appellation de pacotille), J. Baubérot*, V. Geissler, R. Liogier...et tant d'autres est sidérante, leur capacité à biaiser systématiquement le débat sur la réalité islamique ne l’est pas moins. » Et quand je lui demandais ce que Baubérot venait faire là, il ajoutait : « On parle de connivence intellectuelle objective entre T. Ramadan et une certaine gauche qui ne veut pas voir ces perturbations sociétales, ou si elle les capte les tient sous silence ou les minimise alors qu’en l’occurrence il s’agit de coups de boutoir répétés à l’encontre d’éléments socles, fondateurs du pacte républicain. J.Baubérot est de ceux-là. »  On notera cette « connivence objective » qui rappelle de vieux souvenirs, mais toute cette soupe a un goût de brouet réchauffé de la guerre froide.

Ici il s’agit de haines recuites. Et le reproche fait à Plenel de ne pas avoir dénoncé un scandale – pour le moment d’ailleurs non jugé – est des plus cocasses, s’il n’était pas quand même sordide, quand ceux qui l’accusent, Le Figaro, Marianne, Charlie, l’ont eux-mêmes ignoré (ou, comme Mme Fourest, n’ont rien pu en dire). Ils n’ont sans doute pas manifesté avec toute la véhémence attendue par la meute leur indignation devant les accusations dont le p(r)êcheur faisait l’objet. Et le prétexte était donc tout trouvé pour lancer la chasse ! Taïaut !

 

 

PS Dans la meute je suis tombé sur un chien particulièrement hargneux et quelque peu vicelard dans l’insinuation calomnieuse d’antisémitisme (car là c’est l’angle choisi en particulier par Valls)  « Je vois que tu fais, comme beaucoup de France insoumise*, l'amalgame Marianne/le figaro. Tu ne dis rien sur Mediapart qui est totalement muet comme E Pleynel ami de Ramadan... Cet organe de presse doit te convenir.. Moi je fais avec tout.. Après le procès de la presse bourgeoise que tu fais , je trouve que jouer les martyre offensé en rajoute un peu. Quant au commentaire que tu as fait sur mon autre publication, je trouve qu'il met en cause mais ça doit être un hasard (qui fait bien les choses) des personnalités juives. Moi je suis totalement laïc et athée. Je n'attaquerai jamais les gens pour leurs origines ou pour leur religion pour autant que cette religion ne porte pas atteinte à la liberté de chacun et chacune. » (copié/collé, c'est moi qui ai mis en gras).

J’ai eu beau relire les commentaires que j’avais pu faire sur une publication de la même encre du Monsieur je n’ai pas vu à quelle personnalité juive (sic) il faisait allusion.  Certes dans l’article sur Valls et l’observatoire de la laïcité, auquel il fait peut-être référence, je critique des propos de Mme Badinter : là on voit bien le procédé franchement dégueulasse qui consiste à m’accuser implicitement d’anti-sémitisme pour une controverse sur religion et sphère publique et privée. Mais c’est celui de Valls qui assimilant critique de la politique de Netanyahu avec de l’antisionisme et l’antisionisme avec antisémitisme ferait de Charles Enderlin un antisémite !

 

* Sur ma prétendue appartenance à la France Insoumise, je renvoie à quelques articles où j'affiche mon mélenchonnisme forcené ici ou (pour ne prendre que deux articles récents)

 

NB Faut-il préciser aussi que je n'ai pas de sympathie particulière pour Plenel qui, du temps où il dirigeait Le Monde, m'a fait fuir quelques temps la lecture de ce journal ? Et que je ne suis pas abonné à Mediapart. Donc je suis autant Plenelien que Mélenchonniste.

* Jean Baubérot m’a fait l’honneur de réagir à ce papier où je citais un commentateur de la page facebook d’Hervé Hamon écrivain :

 

"J'ai donc lu, dans la note d'aujourd'hui, qu'un "commentateur" me mettait en cause. (…)

 

"En même temps", comme dirait l'autre, ce qui me rassure c'est que si, en France, je suis parmi les personnes qui attaque les "éléments fondateur du pacte républicain", il me semble que notre République n'a vraiment pas d'inquiétude à se faire.

 

En revanche, je dirai que "dame bêtise" (pour paraphraser J. Brel), elle, doit être ravie. Le dit commentateur a-t-il lu _La laïcité expliquée à M. Sarkozy... et à ceux qui écrivent ses discours_ (Albin Michel 2008) sinon, l'ouvrage lui-même (n'en demandons pas trop!) du moins les "dix commandements que doit se réciter, chaque matin, un président de la République laïque" (p.217-221) et, surtout, dans _La laïcité falsifiée_ (La Découverte, paru au début de 2012, au moment de la campagne présidentielle, réédité en poche en 2014) le chapitre sur "Un programme républicain pour refonder la laïcité" (p. 121-144) ? Je serais très intéressé à savoir ce qui sape le pacte républicain dans mes propositions: serait-ce la demande de lois permettant de "nouvelles libertés laïques" comme "la possibilité [non acquise quand je rédigeais mon livre] du mariage entre personne de même sexe, l'autorisation de la recherche sur les cellules souches, et plus généralement des avancées en matière de bioéthique, le droit de mourir dans la dignité par la possibilité de choisir l'euthanasie" (p. 134), ou encore la refondation de la HALDE, la suppression des cours confessionnels de religion en Alsace-Moselle et la mise en route d'un processus, dont je fixais la fin à 2019, pour sortir ces départements du régime concordataire (p. 138) ?

Serait-ce la mise en cause "des élus locaux" qui "tiennent un discours absolutiste sur la laïcité " et "ont une toute pratique" qui consiste à "déléguer la  construction de la paix sociale à des autorités religieuses" (p. 141) ? Serait-ce, enfin, la demande "que les convictions philosophiques non religieuses soient traitées à égalité avec les religions " alors que, "paradoxalement, cela n'est souvent pas le cas en France" (p. 142) ? Je ne demande qu'à être éclairé par une argumentation si possible un peu rationnelle. Mais sans doute est-ce trop demander !

D'une manière générale, ce qui me frappe dans cette affaire, c'est que parmi des centaines, voire de milliers de témoignages mettant en cause autant de personnes, il y a comme une sorte d'entonnoir qui - in fine - attaque des gens qui n'ont rien à voir avec les accusations portées et permet d'éviter tout débat démocratique sur les positions des uns et des autres.

Pour ma part, ce que j'ai envie de dire à toutes les femmes qui voudraient parler avec moi du sujet, c'est : habillez vous comme vous le voulez, jupe au ras des fesses ou foulard sur la tête, mais surtout faites jouer votre libre-examen, faites en sorte que ce soit votre propre décision et non pas le fait de suivre la mode ou d'être influencée par un leader charismatique. Construisez-vous des choix libres, ce qui n'est pas une mince affaire, c'est même une démarche jamais achevée. Et, naturellement, cela ne concerne pas, loin de là, que l'habit, même si la société hypertrophie cet aspect.

 

[…]

 

Jean Baubérot

 

Courrier mis en ligne avec l'autorisation de l'auteur, les seuls passages supprimés étant personnels.

 

Pour compléter un article de Jean Baubérot sur son blog :

Laïcité et démocratie, l’enjeu de la polémique Charlie,Valls, Mediapart

 

et une tribune de Philippe Corcuff

Charlie, Mediapart, Valls, Filoche et les autres : la gauche déboussolée

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

ti suisse 11/11/2017 16:31

"Nardinamouk " ..maudite soit la religion de ta mère (wiki)
eh-oh zen Tariq (le chien) ne fais pas le sectaire ! ..t'oublie toutes les-autres pétasses de la famille, et du quartier ! (frangines, cousines, copines, voisines, collègues, caissières..)
Comme je sais que tu t'en tapes (youpie) ni suis juge ni avocat (si, mais pas-envie pour toi) voici un banal florilège de gens commun, ni triviaux:

1) kâfir; et heureux de l'être ! ..perso pas-chat = une-seule vie; d'y puiser qql moment de bonheur ou d'insouciance (pas dit négligence)
2) école zappée; mais! facile et sin problemo le distinguo entre un spaghetti mi cuit (pendouillant?) et des peptides sous étuve (à 37°)
3) ni voleur ni frappeur; ce qu'éventuellement "commande" une pâte, qu'importe sa cuisson,

Ben-non, je ne porte pas atteinte, en gnl! à l'intégrité de qql humain, /c'est con; l'amour pas la guerre,
hein nez de cochon / je réserve le "nez de bœuf" aux abrutis non-couvert par qql Dieu débile.

Bref, si un de mes potes (j'en ai; moulti colorés) venait à merder, ..que ferais-je ??
"ça dépend" ..du temps que met le fût du canon à refroidir (...) disait le pédophile Fernand R, (interdit de séjour; à Genève seulement)
ou de la merde qu'il produit n'est-ce pas (genre: achète lui la came que ton cœur t'en commande; t'emmerde que Ta pomme)

alors une anecdote; autour de 1987-88, mon ami Paul est séropositif (je le sais car je l'accompagne chez mon frère anapath pour un ti brief)
(et) c'est moi qui lui ai présenté sa copine (on s'en fout; et de leur crac-crac) je lui demande: "est-elle au courant ? est-ce que tu te protèges ?"
- "Non"
que dalle, nib (connard)
j'en informe subrepticement une copine et copain commun,
résultat: sous divers prétextes (une autre histoire!) me voilà salopard complotiste (yo!) et tous ont 'disparus' ! ils se sont auto-éjectés de mon carnet d'adresse.
Ce qu'ils sont (tous) devenus ? aucune idée,

Moralité: Priez !! ..et n'oubliez pas de vous branler !

NB, pour ceux qui ont des cerveaux fragiles (mous, abouliques, veules) mettez un casque* !
..protégez vos accointances ! (et famille ??)
Ne faites pas votre Robinson C /il n'y a pas qu'à Annemasse que Vendredi est jour-de-marché,
/ *de toutes manières cela sera bientôt obligatoire,

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.