Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 11:01

DSK 09

 

Le dénouement, au pénal, de l’affaire DSK a relancé le déchaînement de soi-disant féministes et des puritano-moralistes pour qui DSK est coupable, forcément coupable ! Les mêmes, aidés du Guardian, de dénoncer les discours indécents du PS. Car il est indécent de se réjouir de voir un ami bénéficier de l’abandon de charges, qui pouvaient lui valoir plus de 70 ans de prison. Et d’aucuns de souligner que cet abandon ne signifie pas innocence. Ce qui rend donc nulle la présomption d’innocence qui veut dire que tant qu’on n’a pas prouvé sa culpabilité, tout accusé est innocent. Et peu ont lu le rapport de Cyrus Vance, en restant aux résumés de la presse.

 

DSK 02 D’entrée, le Procureur donne la clé de cette demande faite au juge d’abandonner l’inculpation n° 02526 2011. « Les preuves physiques, scientifiques et d'autres natures, indiquent que l'accusé a engagé un acte sexuel précipité avec la plaignante, mais elles ne permettent pas de dire si l'acte a eu lieu sous contrainte et sans consentement. » « la preuve de ces deux éléments essentiels (…)  ne peut reposer que sur le témoignage de la plaignante lors d'un procès. ». « Que des individus aient menti dans le passé ou commis des actes criminels ne fait pas nécessairement d'eux des gens indignes de notre confiance et cela ne nous empêche pas de les appeler à la barre des témoins durant le procès. Mais, quelle que soit la réalité des faits dans cette affaire, le nombre et la nature des mensonges de la plaignante nous empêchent de faire confiance à sa version des faits au-delà de tout doute raisonnable. Si nous ne pouvons la croire sans douter, nous ne pouvons pas demander à un jury de le faire. » « Au cours de chaque entretien avec des procureurs, alors qu'il lui était simplement demandé d'être sincère, elle ne l'a pas été, que cela soit sur des détails ou sur des faits importants ». « Cette tendance à dire des contre-vérités ne date pas des contacts de la plaignante avec le bureau du procureur. (…) Tous ces mensonges devraient, évidemment, être révélés au jury durant un procès, et leur accumulation aurait un effet dévastateur. » Les élucubrations de Marc Weitzman (Libé 26/08/11) tentant d’expliquer ces contre-vérités par « un réflexe de soumission » ne tiennent pas quand elle donne trois versions d’un même fait, par exemple.

 

DSK arrete  En effet, après un long plaidoyer pour justifier l’inculpation de DSK, son emprisonnement puis sa mise en liberté très surveillée, Cyrus Vance insiste sur « Les incessants récits contradictoires de la plaignante sur l'incident », en fait sur ce qu’elle a fait juste après. Trois versions, donc, dont la première, fausse, avait été faite sous serment devant le « Grand jury ».  Dans la première, sortie de la suite, elle était restée prostrée dans un couloir, mais plus d’un mois après, nouvelle version : du coup elle avait été faire le ménage dans la chambre voisine (aspirateur, nettoyage de miroirs et meubles). Dernière version : les clés électroniques apprennent qu’elle n’a fait qu’passage éclair dans une autre chambre, avant de revenir dans la suite.

 

Le procureur, à l’occasion d’une note, relève que la plaignante –présentée par certains médias comme quasiment inculte -  posséde bien l’anglais (« la plaignante a fait la démonstration de sa capacité à parler et à comprendre l'anglais au cours de plusieurs entretiens avec les enquêteurs et les procureurs »).

 

Mais bien plus que ces variations sur la suite du viol présumé, ce qui a visiblement fait battre en retraite toute l’équipe du procureur, ce sont les récits du viol subi en Guinée : « le 16 mai 2011, la plaignante a indiqué qu'elle avait déjà été violée par des soldats qui avaient envahi sa maison en Guinée. Elle a donné des détails précis sur le nombre et la nature de ses assaillants et la présence de sa petite fille de 2 ans durant la scène qui, a-t-elle dit, a été enlevée de ses bras et jetée à terre. Elle a identifié certaines cicatrices visibles sur elle, qui selon elle proviennent de l'attaque. La plaignante a raconté le viol avec beaucoup d'émotion et de conviction : elle a pleuré, parlé avec hésitation, est apparue – chose qu'on peut comprendre – bouleversée, et pendant la première audition, elle a plongé son visage entre ses bras posés sur la table devant elle. Lors d'entretiens ultérieurs menés les 8 et 9 juin 2011, la plaignante a avoué aux procureurs qu'elle avait entièrement inventé cette attaque. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi, elle a d'abord dit qu'elle avait menti sur ce viol collectif parce qu'elle avait inclus ce fait dans sa demande. Lorsqu'elle a été confrontée au fait que sa demande d'asile écrite ne mentionnait pas de viol collectif, elle a assuré avoir inventé le viol collectif, comme d'autres détails de sa vie en Guinée… » (extraits du rapport).

DSK 08

Plus donc que les versions multiples de la suite de l’agression, plus que tous les mensonges de la plaignante ici ou là (et qu’à chaque fois ses groupies d’un jour peuvent chercher à justifier, mais un ça va, beaucoup ça ne tient plus la route), c’est bien le prétendu viol en Guinée qui n’est pas passé : « Dans deux entretiens, par exemple, la plaignante a évoqué de façon saisissante, et avec de nombreux détails, un viol dont elle aurait été victime dans son pays d'origine, viol dont elle admet aujourd'hui qu'il a été entièrement inventé. ». Car Cyrus Vance a été pris au jeu.

 

DSK libre   N’en déplaise aux pseudos féministes et aux torquemada de tout poil, que DSK soit un richissime blanc et que la plaignante soit une pôv noir’, ce n’est pas la fortune du premier qui a rendu le témoignage de la seconde inaudible mais « le fait qu'elle ait précédemment convaincu des procureurs et des enquêteurs aguerris qu'elle avait été la victime d'une autre agression sexuelle, sérieuse et violente – mais fausse –, avec la même attitude qu'elle aurait sûrement eu au procès ». Et le cirque médiatique organisé par l’avocat de la plaignante – sketch, visiblement répété, à la télé où la plaignante simulait, se prenant les seins, la brutale agression du « chimpanzé en rut » - a dû achever de convaincre le procureur qu’elle n’était absolument pas fiable.

 

Comme quoi, Mmes et MM les lyncheurs de la 25e heure, il n’est pas interdit de se documenter avant d’émettre vos imprécations.

 

DSK a certes commis une gigantesque connerie. Il l’a payée cash. Arrestation honteuse des flics nouillorquais, prison : une mise à mort médiatique. Démission forcée du FMI. Ruine de ses éventuels espoirs d’emporter la primaire de gauche… Mais la justice pénale de l’état de nouillorque en abandonnant  ses poursuites a établi son innocence.

 

 

P.S. Chaque article sur le cas DSK provoque, outre l'indignation des moralistes, des commentaires disant le ras-le-bol de cette histoire. Or j'ai commis quelques articles sur un nouveau truc, baptisé "le+" sur le site du Nel Obs : l'un sur le budget de l'Elysée a atteint 715 lecteurs, un autre sur le drame norvégien 870, celui sur la Laîcité 1115, mais celui sur L'affaire DSK/Banon 19 990 !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gambin 18/12/2013 20:46

Bonjour , je m appelle Jérôme gambin , un des utilisateurs utilisent mon nom et prénom "Jérôme Gambin, alias Tannhäuser " mais c une usurpation d identité je me fiche de Ces histoires merci

JF Launay 18/12/2013 21:56

ça date d'il y a DEUX ans et je ne suis pour rien dans une "usurpation d'identité" qui n'en est peut-être pas une : êtes-vous sûr d'être le seul, l'unique J. Gambin de la création : les parfaits homonymes existent ?

albert 31/08/2011 09:27


"on naît garçon ou fille [...] Il s'agit tout aussi clairement de cléricalisme, c'est-à-dire de la volonté cléricale d'imposer à la société civile des dogmes religieux",dites-vous sur le blog du
Nouvel Obs ! Voilà qui démontre que le sida mental est encore plus redoutable que l'autre !
Et l'on ne s'étonne plus de voir les défenseurs de cette absurdité qu'est la théorie du genre se faire aussi les avocats du diable, pardon, du violeur de Sarcelles...


J.-F. Launay 31/08/2011 15:14



Un beau spécimen de « tête d’haineux » au QI de coquille Saint-Jacques et qui
illustre parfaitement  http://deblog-notes.over-blog.com/article-l-anonymat-la-burka-des-laches-39905515.html



Jérôme Gambin, alias Tannhäuser 30/08/2011 23:27


Oui, mon affirmation bafoue un principe, mais il y a des femmes qui ont été bafouées, ce qui est tout de même plus grave.
Selon le principe que vous énoncez, celui dont on renonce à défendre la culpabilité devient innocent. Seulement il n'y a pas que cette affaire-là, même si elle a permis de révéler toutes les autres
agressions (c'est déjà ça). Ce type est effectivement un malade mental qui a pu s'en sortir grâce à son pognon.


J.-F. Launay 31/08/2011 08:41



Que répondre à un puritano-moraliste qui joue au grand inquisiteur ?


PS "toutes les autres agressions" ? à part T. Banon (qui avait conté ses prétendus malheurs à la télé dès 2007) ?



Jérôme Gambin, alias Tannhäuser 30/08/2011 18:41


Le contenu initial est le suivant : ce n'est pas parce que le procurer a laissé tomber que DSK est innocent.


J.-F. Launay 30/08/2011 22:52



Faut-il vous répéter que votre affirmation bafoue un principe de Droit assez communément admis - certes pas en Chine, ni en Russie, ni en Syrie, etc. qui est la présomption d'innocence, autrement
dit - vous voyez je fais des efforts pour perdre mon temps à tenter sans doute vainement de vous expliquer - l'inculpé ne peut être déclaré coupable que par une décision de Justice. Si, dans le
systéme étatsunien, ladite Justice décide d'abandonner les poursuites, vous n'avez évidemment pas été déclaré coupable, donc, si vous n'êtes pas coupable, vous êtes... innocent.


Que, juge suprême de votre propre tribunal vous décidiez que DSK n'est pas innocent relève du droit imprescriptible d'écrire n'importe quoi...


 



Jérôme Gambin, alias Tannhäuser 30/08/2011 11:14


Eh bien vous ne volez pas haut, ce à quoi vous faites allusion n'est nullement comparable au fait de se protéger sur internet. Je suis prudent, voilà tout. Et si je choisis comme pseudo n'importe
quel patronyme, vous cesserez donc de me faire un caca nerveux ?
C'est bien la pensée 68 : beaucoup ne parviennent à lire le contenu d'un propos en faisant abstraction de son auteur (lisez l'ouvrage de Luc Ferry à ce sujet).
Bien, donc je m'appelle Jérôme Gambin. Cela vous convient-il ?


J.-F. Launay 30/08/2011 12:04



Pour s'intéresser au "contenu d'un propos", encore faudrait-il qu'il en est un (de contenu).



Tannhauser72 29/08/2011 20:33


que vous importe ma véritable identité.... cela n'a strictement aucune importance, que je m'appelle Martin Duchnock, Albert Dupont, ou autre... c'est la discussion qui prime, non ? Vous savez, avec
internet, il est sage de prendre des précautions.


J.-F. Launay 30/08/2011 11:04



http://deblog-notes.over-blog.com/article-l-anonymat-la-burka-des-laches-39905515.html



Tannhauser72 29/08/2011 18:51


Que voulez-vous, j'aime la musique de Wagner... c'est incurable.
Visiblement, au-delà de toutes les autres agressions (la stagiaire polonaise, Tristane, et tant d'autres)c'est homme est blanc comme neige, à vos yeux... chacun a ses croyances, voyez-vous.


J.-F. Launay 29/08/2011 20:27



Aimze Wagner n'oblige pas à être anonyme.


Et apprendre à lire n'est pas inutile.



Tannhauser72 29/08/2011 16:55


Attention, ce n'est pas parce que le procureur se sent démuni pour aller jusqu'au procès (où il lui fallait convaincre les jurés) qu'il est pour autant persuadé de l'innocence de DSK. D'ailleurs,
n'écrit-il pas qu'il est "probable que la relation sexuelle n'ait pas été consentie" ? DSK est loin d'être innocenté, il y a même de bonnes probabilités qu'il soit coupable.
N'en faites pas trop rapidement un agneau immaculé et immolé. C'est trop facile;


J.-F. Launay 29/08/2011 17:50



L'anonymat (fût-il d'un wagnérien sarthois) est déplaisant. La citation est inexacte et hors de tout contexte.


Apparemment la notion de présomption d'innocence vous échappe.


Rien dans le texte vous permet de me recommander de ne pas faire de DSK un agneau immaculé. En revanche, il a bel et bien été humilié pibliquement, obligé de démissionner du FMI, traîné dans la
boue par la presse caniveau avant qu'elle ne se jette sur la plaignante...



Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.