Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 20:42

adoption-homo3

Si l’on en croit Le Figaro et l’IFOP, les Français sont contre l'adoption homo. Bizarrement, au lieu de mettre en relief les 52 % de contre, le journal sous-titre « Ils n'y sont favorables qu'à 48 % ».


L’IFOP avait cependant fait mieux avec un sondage en septembre puisque du coup, seuls 34 % étaient d’accord pour que « les couples homosexuels puissent adopter des enfants ». Ce sondage était réalisé pour le compte d’une Association « Les adoptés ». Association assez mystérieuse, et qui revendique que les adoptés, qu’elle prétend représenter, "soient consultés par les organes officiels sur les questions politiques liées à l’adoption". Une présidente dont une parfaite homonyme fait partie de l’Association des parents (APEL) de l'école privée St-François d’Eylau (XVIe arrondissement) où elle s’occupe d’organiser en début d’année scolaire l’accueil des nouvelles familles grâce à un parrainage, un pique-nique au jardin du Pré-Catelan, un cocktail de rentrée à l’école. Association qui avait les moyens de se payer, comme Le Figaro, un sondage IFOP ! Avec un questionnement assez singulier. La question n’était pas tout bêtement du style « êtes-vous pour que les couples homosexuels aient le droit d’adopter des enfants ? », mais plus contournée :

Vous savez que le Gouvernement veut légaliser le mariage homosexuel et l’adoption d’enfants par des couples de même sexe. A ce propos, lequel des deux principes suivants vous semble devoir être garanti prioritairement 

Il faut que les enfants adoptés puissent avoir un père et une mère ?

Il faut que les couples homosexuels puissent adopter des enfants ?

S’est ajoutée une réponse non suggérée : Les deux principes sont aussi prioritaires l’un que l’autre

Il est un peu surprenant que l’IFOP ait accepté de poser une question aussi biaisée, d’autant que le Code civil reconnaît la possibilité pour une personne seule, âgée de plus de vingt-huit ans, de demander l’adoption plénière.

 

Une régression due à l’UMP, aux hommes et aux vieux

adoption-homo sondage

Plus sérieux est le questionnaire pour Le Figaro, qui s’inscrit dans une série de sondages.

Vous personnellement, pensez-vous que les couples homosexuels, hommes ou femmes, devraient avoir le droit en France :

• De se marier ?

• D’adopter, en tant que couple, des enfants ?

Si d’août à octobre, on passe de 65 % à 61 %, pour le droit de se marier et de 53 à 48 pour l’adoption, c’est uniquement par l’évolution des sympathisants de droite, ceux de gauche restant à 81 % pour le mariage et passant de 68 à 69 % pour l’adoption. Il est particulièrement intéressant de noter que les sympathisants du FN sont moins fermés sur cette question de société que ceux de l’UMP. Les « pour » mariage passent de 49 à 47 % au FN et de 46 à 36 % à l’UMP, quant à l’adoption, FN de 38 à 37 %, quasi stable encore, UMP de 38 à 21 %.

Il est loin le temps où les femmes étaient censées se plier aux volontés des hommes (à commencer par celle des curés), puisque sur les deux questions les femmes sont en avance sur les hommes. C’est net sur le mariage 64 % contre 58 %, c’est écrasant sur l’adoption 56 % contre 39 % ! Classique aussi, les 18-24 ans sont aux trois quarts pour le mariage homosexuel et à 59 % pour l’adoption, les plus de 65 ans à 48 % et à 37 %.

adoption-homo2

Vingt-trois, Barbarin mais aussi et surtout Copé, Fillon – pour une fois d’accord – NKM (mais pas Morano), Vanneste et tous les homophobes ont réussi leur coup. Faire croire à droite que leur conception « traditionnelle » voire « naturelle » de la famille du genre papa, maman, la bonne et moi (R. Lamoureux) est la seule possible. Historiquement c’est faux : au haut Moyen âge les rares enfants survivants avait très peu de chances de garder leurs deux parents jusqu’à l’âge adulte, Elisabeth Badinter conte comment les enfants de l’aristocratie étaient confiées à des nourrices parfois négligentes comme celles de Talleyrand et après à des précepteurs, plus tard dans les familles aisées les pensionnats éloignaient les enfants neuf mois sur douze, la grande saignée de la Grande Guerre a laissé des centaines de milliers de veuves élever seules leurs enfants, même sans la guerre la mortalité masculine a laissé beaucoup d’autres veuves avec leurs enfants, de nos jours les familles monoparentales, recomposées, etc. font que ce pseudo-idéal d’une famille bourgeoise est totalement obsolète.

 adoption comme les autres,0

De deux chose l’une : soit on est contre le mariage homo et la question de l’adoption ne se pose plus que marginalement (adoption individuelle) ; soit on est pour, avec tout ce que cela entraîne, notamment l’adoption.Mais aussi, pour les couples de lesbiennes, le recours à la procréation assistée. Faut-il parler pour les couples masculins du recours aux mères porteuses ? Horreur et damnation ! Sauf que, les couples aisés et, pour le moment juste « pacsés », l’ont déjà fait aux Etats-Unis ou ailleurs : si la parentalité peut être refusée à l’un des deux, la paternité peut difficilement l’être au père biologique. Comment refuser à un père le droit d’élever un enfant que sa mère (lui) a abandonné ?  

 

 

 

petition-mariage-pour--tous.jpg

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans obscurantisme Le Figaro FN UMP Barbarin
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.