Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 18:04
Colloque Education & Devenir 2014

Colloque Education & Devenir 2014

« Qu'est-ce qu'il fait, qu'est-ce qu'il a, qui c'est celui-là ?/Complètement toqué, ce mec-là, complètement gaga »*  Il n’a pourtant pas une drôle de tête ce type-là, mais, en revanche, il tient un drôle de discours. Non content de s’être opposé à l’interdiction du port d’un foulard dans nos écoles**,  de se méfier du bio et d’être favorable aux OGM,  il prétend, le bougre, défendre la bien-pensance et le politiquement correct. Pire encore, il fait l’éloge de la social-démocratie !

Oui, vraiment complètement toqué, ce mec-là.

J’ai croisé et recroisé Pascal Bouchard dans des colloques d’Education & Devenir, dont je fus, un temps – le temps qu’on m’en vire** – le ouèbemaître du site que j’avais moi-même créé.

Il est aussi un contributeur du deblog-notes, partageant par ce biais ses coups de cœur littéraires. 

Il est surtout le fondateur de « TOUT EDUC », site d’information et d’analyse de l’actualité éducative. En effet, cet agrégé de lettres a quitté l’Alma mater ou le Mammouth, comme il vous plaira, avec ses échelons et ses indices, gages de revenus réguliers, pour se lancer dans le journalisme… Complètement toqué, vous dis-je.

« Ce que vivre m’a appris » est une sorte d’autobiographie intellectuelle. Quelques anecdotes personnelles parsèment l’ouvrage, mais elles ne sont là que pour illustrer un raisonnement,  j’allais écrire une démonstration, si ce mot ne connotait pas une lourdeur inexistante.  P. Bouchard veut partager le plaisir de penser. Quitte à nous prendre à contre-pied.

Et il démarre fort en s’attaquant au bio dont les partisans utilisent « quelques arguments rationnels organisés sur fond de fantasmes qui tous renvoient à l’idéalisation de la Nature ».

Dans les apparents paradoxes qu’il défend, celui sur l’argent n’est pas le moindre, où il démontre qu’il est le thermomètre de la confiance que  nous nous faisons les uns aux autres. Asséné comme cela,  le propos peut, au mieux, faire sourire, au pire, faire bondir. Mais il vient au bout d’un raisonnement limpide et convaincant.

Les intitulés de chapitres volontairement provocants – par exemple Le savoir n’existe pas, sa transmission encore moins – sont là, justement, pour provoquer notre réflexion en nous frottant à sa propre pensée, à son rigoureux cheminement.

"Ce que vivre m'a appris" Pascal BOUCHARD

En faisant un sort au politiquement correct et à la bien-pensance, il en fait un aussi à Finkielkraut et au décomplexé Sarkozy. Mais surtout il met en relief ce qui cimente la vie en société, les compromis.  Son éloge de la social-démocratie en découle.

Cette notule ne rend pas compte, notamment, de la dimension anthropologique, mais avec des mots simples et des images parlantes, de l’ouvrage. Lisez-le ! et pour reprendre la formulation malicieuse d’une série récréativo-vulgarisatrice d’Arte : vous mourrez moins bêtes… mais vous mourrez quand même.

 

* Pierre Vassiliu Qui c'est celui-là

** Sur ce site d'E&D, au moment où la fameuse "commission Stasi" discutait de cette interdiction du foulard dans nos écoles, en tant que signe ostensible, j'avais suscité un débat entre Jean-Pierre Rosenczveig, à l'époque juge pour enfants et Président du Bureau international des Droits de l'enfant et Jean-Pierre Obin, IGEN, qui venait de sortir un rapport sur Les signes et manifestations d'appartenance religieuse dans les établissements scolaires. Le magistrat était contre une loi, l'IGEN pour (et depuis, sa dérive laïciste l'a conduit à demander d'étendre l'interdit aux universités). C'est ce débat - de bonne tenue, mais peu importait puisque je l'avais provoqué de ma seule initiative - qui a marqué le commencement de la fin dans mon rôle de ouèbemaître...

 

"Ce que vivre m'a appris" Pascal BOUCHARD
"Ce que vivre m'a appris" Pascal BOUCHARD

Editions FABERT

14 €

 

 

Voir aussi l'article de Claude LELIEVRE ainsi qu'un entretien de Pascal BOUCHARD avec le Web pédagogique

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.