Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2018 7 21 /01 /janvier /2018 18:52
Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste

Après Marujo Mallo, El País semanal m’a fait découvrir une Coco Fronsac, bien de chez nous, sous le titre Historias enmascaradas (histoires masquées). Dans la foisonnante production de l’artiste, le supplément dominical d’El País a mis en relief le travail de re-création à partir des vieilles photos du XIXe siècle ou de la première moitié du XXe siècle. Ces photos retrouvent une nouvelle vie sous la main de l’artiste.

Coco Fronsac la chineuse dadaïste

COCO EXQUIS from Stephan Dubrana on Vimeo.

coco exqiuis

Coco Fronsac, si l’on en croit son propre site, est née en 1962 dans une famille d’artistes. Elle sera élève de l’École nationale des métiers d’arts et des arts appliqués, à Paris, puis pratiquera la lithographie au sein de grands ateliers parisiens. Mais surtout c’est une chineuse qui depuis une trentaine d’années écume les marchés aux puces et autres vide-greniers et brocantes. Dans le bric-à-brac qu’elle entasse – crucifix et statuettes de saintes notamment – on trouve donc une foultitude de photographies familiales. Les clichés des personnages qui posent pour un baptême, une communion, un mariage, ou qui se sont fait tirer le portrait, seuls, en couple ou en groupe, oubliés dans la boîte d’un brocanteur, vont retrouver vie. Ainsi les visages sont cachés sous des masques ancestraux d’Afrique, d’Amérique, d’Océanie ou d’Asie. Les photos sont ornées de dessins colorés aux étranges compositions – coraux, animaux marins, plantes exotiques, mais aussi Mickey ou des anthropométries de Klein – formant un fabuleux monde surréaliste, marqué par les contrastes qui donnent un air inquiétant à ses œuvres. (d’après Carmen Guri).

Marcel Duchamp et le dadaïsme, André Breton bien sûr, Giorgio De Chirico, Magritte, Picabia ont inspiré son œuvre.

Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste

« En petite-fille des surréalistes et des avant-gardes, qui, les premiers, avaient investi les arts dits primitifs pour révolutionner une civilisation en déclin, Coco Fronsac nous plonge dans un univers onirique, drolatique, parfois burlesque, où les cultures se mélangent pour engendrer du merveilleux, en revisitant des photographies anonymes ou anciennes. (...)

Sa démarche inspirée et sa vision surréaliste rendent hommage aux dadas et apportent ainsi un éclairage tout à fait contemporain, ludique et habité sur les oeuvres de ces artistes qui peuplent son imaginaire. »

Valentine Plisnier

Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste

« Le merveilleux est toujours beau, n’importe quel merveilleux est beau, il n’y a même que le merveilleux qui soit beau »…  Coco Fronsac cite André Breton, pour expliquer son goût de la transformation. « Je crée ma propre histoire, ajoute-t-elle. Cette association entre un masque et un portrait, c’est une rencontre. Après ils s’arrangent… »

Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Coco Fronsac la chineuse dadaïste
Ma première communion

Ma première communion

Repost0
12 janvier 2018 5 12 /01 /janvier /2018 18:30
Jac-Zap : un dadaïste !

L'origine des maux - N’importe quel discours qui te promet le Paradis, t’écarte les cuisses et t’insémine le pire des poisons : celui qui aveugle.” - 2013

C’est encore une fois à Michel Koppera que je dois la découverte de ce Jac-Zap : « Créativité, inventivité, transgression, sensualité, sexualité, émotions, rêves... Magie des images et des mots qui les accompagnent. »

Jac-Zap : un dadaïste !

Hommage à Clovis Trouille 2013

Jac-Zap : un dadaïste !

"L'extase de Ste Thérèse dans l'urinoir de M. Duchamp" - juin 2017

Jac-Zap : un dadaïste !

 “Hommage à Pierre Molinier - Ste Thérèse” - 2012

Qui se cache derrière cette signature ? Mystère.

Un de ses sites comporte cependant quelques textes et hommages, hommages à Clovis Trouille, à Duchamp, à Molinier ce qui inscrit ses montages dans l’esprit du dadaïsme et du surréalisme ; hommages aussi à Lautréamont, à Artaud et à Prévert.

Jac-Zap : un dadaïste !

Rrose Selavy - dixit M. Duchamp” – 2013

A New-York, Marcel Duchamp, photographié par Man Ray, s'est métamorphosé en Rrose Sélavy, ambassadrice du parfum Belle Haleine.

Jac-Zap : un dadaïste !

"Hommage à Marcel D. le dernier ready made avec la mariée mise à nu par ses célibataires, même" 2014

L'urinoir signé R. Mutt fut sans doute le premier "ready made" (objet déjà fabriqué) de Marcel Duchamp.

"Où ai-je la tête à produire des images “nocives” lorsque les interdits du politiquement correct et le puritanisme se disputent le droit de décider des normes de notre sexualité ? Il faut continuer à vivre même sans tête."

Jac-Zap

Sainte Thérèse - est-ce celle de Lisieux ou plutôt celle d'Avila ? - est une source d'inspiration.

Sainte Thérèse

Sainte Thérèse

Mais Salomé, chère notamment à Frantisek Drtikol, inspire aussi plusieurs montages.

Jac-Zap : un dadaïste !

"présentation du cœur de St Jean-Baptiste à Salomé" – 2011

Jac-Zap : un dadaïste !

"la vengeance de Salomé : la tête de St Jean-Baptiste abandonnée aux rats" - Oct.2016

Jac-Zap : un dadaïste !

Présentation du crâne de St Jean Baptiste à Salomé – 2014

"Tu es l’horreur de la nuit

Je t’aime comme on râle

Tu es faible comme la mort

Je t’aime comme on délire

Tu sais que ma tête meurt

Tu es l’immensité la peur

Tu es belle comme on tue

Le coeur démesuré j’étouffe

Ton ventre est nu comme la nuit."

Georges BATAILLE

cité par Jac-Zap

Jac-Zap : un dadaïste !

"St Sébastien veillé par Ste Irène" - Mai 2016

Jac-Zap : un dadaïste !

"Adoration de la Vierge" - Aout 2017

Jac-Zap : un dadaïste !

"Piéta du Don" – 2017

Jac-Zap : un dadaïste !

"Tentative de meurtre sur une apparition de la Vierge pendant mon sommeil" - juin 2017

Homme, lorsque tu rencontres un chien mort retourné, appuyé contre une écluse qui l'empêche de partir, n'aille pas comme les autres prendre avec ta main les vers qui sortent de son ventre gonflé, les considérer avec étonnement, ouvrir un couteau, puis en dépecer un grand nombre, en te disant que toi aussi tu ne seras pas plus que ce chien. Quel mystère cherches-tu ?

Lautréamont  “ les Chants de Maldoror"  - chant Premier

cité par Jac-Zap

Jac-Zap : un dadaïste !

"Trinité : sang, sperme, lait" - mars 2017

Jac-Zap : un dadaïste !

La Sainte Famille – 2014

Jac-Zap : un dadaïste !

"méta.anatomie.14 - la relique" – 2015

la méta.anatomie, c'est le corps bouleversé de l'intérieur par l'inscription du désir et son pouvoir de métamorphose.

"apparence / appât rance

Certains suicident leurs facultés devant l'écran de la vie. Le choix de leur programme est celui des règles du plus grand nombre. Maquillages, costumes, décors, poses et répliques sont déjà fixés.

Les normes que chacun se choisit s'inscrivent dans les modes et les identités des espèces consommables sur catalogue. La pseudo-libération du corps dans son apparence [appât-rance] (tatouage, piercing, fringues, etc..) s'inscrit dans une médiatisation à outrance de normes polymorphes dont la finalité est d'en créer le désir/frustration et la marchandisation. J'adhère, j'achète, je me soumets, je plie mon corps à des désirs formatés “Parce que je le vaux bien”. Le culte de l'individualité crée l'illusion de la liberté de choix."

Jac-Zap

Jac-Zap : un dadaïste !

cadavre exquis de notre enfer

Jac-Zap : un dadaïste !

"Extase infernale" - Avril 2015

"ENFER

Ne nions pas l’enfer qui est en nous. Utilisons-le pour décrypter, dans les discours et faits que l’on nous impose, sa présence malfaisante.
Nous sommes des monstres tellement Humain
."

Jac-Zap

Jac-Zap : un dadaïste !

"Enfer à louer avec date de péremption" - Dec.2017

 

Payement comptant si vous êtes décomposés par les remords et sans espoir.

Crédit à vie possible pour les stérilisés par des raisons domestiques.

Priorité aux tueurs sains de corps et d’esprit, chargés de vices par devoir.

N’oubliez pas de présenter votre ordre de miction à chaque suffocation morale.

 

Comme certains doivent le soupçonner ce choix dans les très nombreux montages de Jac-Zap est un peu orienté. L'artiste ne se focalise pas que sur nos saintes et saints ni que sur l'enfer, mais aborde toutes les questions essentielles.

 

 

 

 

 

 

PS L'annonce de cet article sur "Fessebouc" a provoqué la censure :

 

Repost0
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 21:18
sainte mari anne

sainte mari anne

« Harcelé par les ultra-catholiques, le galeriste met les vierges déguisées au placard » titre La dépêche du 2 juillet 2013. Ces fondamentalistes ont réussi à imposer leur charia, en inventant le délit de blasphème. Pensez cinq statues de la sainte vierge qu’une artiste nantaise, disciple de Duchamp, a quelque peu détournées.

 

Une fois de plus, après la dégradation de l’œuvre de Serrano, Piss Christ, le sabotage de représentations théâtrales comme  celle de la pièce Romeo Castellucci 'Sur le concept du visage du fils de Dieu' au Théâtre de la Ville ou Golgotha Picnic au théâtre du Rond point, les cagots s’en prennent, victorieusement hélas, à une exposition de statuettes de la Nantaise Soasig Chamaillard. Sous leur pression, la galerie Alain Daudet à Toulouse a cessé de les exposer.

 

Ce coup-ci, pas de procession avec prière de rue comme en Avignon – mais un groupe de tradi-cathos avait organisé une messe devant une galerie de Nantes pour laver la vierge de ces outrages -, pas de manifestations et perturbations comme pour les représentations théâtrales, non, la bonne vieille méthode du harcèlement verbal et par courriers ou courriels du galeriste, avec crachats sur les vitrines.

Super Marie

Super Marie

L’objet de l’ire de ces fanatiques qui crient à la christianophobie : cinq œuvres de l’artiste, où elle détourne et réinvente des sculptures saint-sulpiciennes d’un absolu kitsch de la « sainte-vierge ».  “Un jour, mon père m’a offert une sainte vierge cassée, j’ai commencé à la transformer, à la replacer dans une époque, mon époque. Pour moi, la figure du super-héros masculin, c’est fini, j’ai voulu replacer la femme au centre de la société”, raconte-t-elle aux Inrocks.

Quand les intégristes cathos bafouent la liberté artistique
Quand les intégristes cathos bafouent la liberté artistique
Quand les intégristes cathos bafouent la liberté artistique
Quand les intégristes cathos bafouent la liberté artistique
Quand les intégristes cathos bafouent la liberté artistique
Quand les intégristes cathos bafouent la liberté artistique

Ces statues revisitées par l’artiste, que l’on peut découvrir sur son site, n’ont pas la force transgressive des photographies d’un Montoya. En mineur, c’est plutôt celle iconoclaste de Marcel Duchamp, affublant la Joconde de bouc et moustache avec la fameuse légende LHOOQ. A peine de quoi choquer les chaisières et autres grenouilles de bénitiers ou punaises de sacristie.

 

Elles sont pourtant jugées blasphématoires par des bigots qui se situent dans la lignée de l’inquisition. Mais jusqu’à quand laissera-t-on ces fondamentalistes incultes (pléonasme) imposer leur loi liberticide ?

Quand les intégristes cathos bafouent la liberté artistique

Issue d’une société occidentale chrétienne, ma réflexion est influencée par mon environnement.

Par le jeu d’associations d’icônes, de transformations physiques, ou de combinaisons improbables, je parle avant tout de la femme, de sa place et de son rôle dans cette société.
Ces questionnements m’ont amenés à travailler sur l’image sacrée de la Vierge Marie.
Je travaille à partir de statues abîmées, provenant de brocantes ou de dons, que je restaure et transforme.

Je ne cherche pas à choquer ceux qui croient.
Je ne cherche qu’à toucher ceux qui voient.

 

Soasig Chamaillard

Repost0
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 17:17
Man Ray
Man Ray

Après Brassaï, un autre maître du noir et blanc, son contemporain, Man Ray.

 

Emmanuel Rudnitsky (dit Man Ray) est né en  1890 à  Philadelphie (États-Unis).  Sa rencontre, avec Marcel Duchamp et Francis Picabia, va lui faire découvrir le mouvement Dada. Ils forment tous les trois le futur New-York Dada (même si la fondation officielle viendra plus tard et après le départ de Picabia). Mouvement qui se caractérise surtout par sa pratique de la dérision provocatrice.

Un des épisodes les plus fameux est la tentative d'exposer un urinoir signé R. Mutt 1917 (Fountain) que refuse la Society of independant artists, dont Duchamp, l'auteur de ce splendide canular, était membre. L'avant-garde se déchaîne et se déchire pour ou contre ce ready made qui connaît encore un sort glorieux et qui annonce les compressions dites de César ou, pire encore, les installations grotesques de prétendus artistes qui veulent nous faire prendre leur merde pour des œuvres, voire des chefs d'œuvre. Man Ray donnera aussi dans les ready made avec un fer à repasser portant des clous sur sa semelle.

Les deux complices vont encore plus loin dans la mystification quand Duchamp, photographié par Man Ray, se métamorphose en Rrose Sélavy ambassadrice du parfum Belle Haleine. « Plus dada que le dadaïsme lui-même, la branche new-yorkaise du mouvement incarnera jusqu'au bout dérision et nihilisme au point de réfuter son propre fondement à coups d'éclats de rire, s'achevant définitivement avec le départ de sa forte tête pensante, R. Mutt alias Rrose ».*

 

Man Ray débarque au Havre le 14 juillet 1921 ! A Paris, il s'installe dans le quartier de Montparnasse : pressentait-il qu'il allait devenir l'amant de Kiki de Montparnasse (modèle et égérie de nombreux artistes) et que plus d'un demi-siècle plus tard il aurait sa concession au cimetière du Montparnasse » , avec comme épithaphe « Détaché, mais pas indifférent ».

 

En attendant, il fréquente tout ce qui compte dans le surréalisme naissant Breton, Aragon, Eluard et Gala, Soupault. Il participe à la première exposition surréaliste où son œuvre côtoie celles de Jean Arp, Max Ernst, Joan Miró, Pablo Picasso. Il sympathisera aussi avec Dali et c'est avec Dali et Gala (et aussi René Clair) que, fuyant l'occupation nazie, il repartira en 1940 de Lisbonne vers les Etats-Unis.

Revenu en France, il deviendra en 1963 Satrape du collège de pataphysique. Il meurt en 1976.

 

Avec Lee Miller, modèle devenue son assistante, il découvre la technique de la solarisation. Mais ce fut également un peintre (Je photographie ce que je ne désire pas peindre, et je peins ce que je ne peux pas photographier) et un cinéaste.

 

* DUCHAMP, MAN RAY, PICABIA New York, dada et autres pitreries

 voir aussi Duchamp, Man Ray, Picabia

 

 

 

 

 

 

 

 

Man Ray

Fer à repasser portant des clous sur sa semelle

 

 

 

 

 

 

Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray

Solarisation

Man RayMan Ray
Man RayMan Ray
Man RayMan Ray
Man RayMan Ray

Breton, Balthus, Hemingway,Erik Satie, Frida Kahlo, Cocteau, Bunuel, Le Corbusier

Man Ray

Dora Maar

Man Ray

Adrienne Fidelin dite Ady

Man Ray

Nusch Eluard

Man RayMan RayMan Ray
Man RayMan RayMan Ray
Man RayMan RayMan Ray

Lee Miller, Lise Deharme, Dali, Max Ernst, Nush Eluard, Picasso et Dora Maar, Dali, Marcel Duchamp, Miro

Man Ray
Man Ray
Man Ray

Kiki de Montparnasse

 

 

 

Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man RayMan Ray
Man RayMan Ray

 

 

 

 

Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray

Meret Oppenheimer

Man Ray
Man Ray

 

Pique-Nique à Mougins

Ce pique-nique réunissait Nusch et Paul Eluard, Lee Miller, Roland Penrose, Man Ray et Adrienne Fidelin dite Ady.

Les photos ne sont pas de Man Ray, puisqu'il est constamment sur les clichés. Pour une part de Lee Miller et pour une autre de Roland Penrose. La localisation exacte de ce pique-nique serait l'île de Sainte Marguerite (une des deux îles de Lérins).

Sur la 1ère photo, on voit apparaître, faisant le service, un homme avec une casquette de marin, qui, apparemment ne fait pas partie du groupe (Lee Miller porte un chapeau sur cette photo).

Cette petite séquence montre qu'on n'a pas attendu Mai 68 pour une grande liberté de moeurs, avec un brin de libertinage et d'amours lesbiennes.

Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray

Dans les rochers

Séquence encore plus libertine, dans un creux de rochers où les trois protagonistes semblent être Nusch et Lee Miller nues, et Paul Eluard. Les photos seraient de Man Ray.

Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray
Man Ray

Ady et Nusch

Repost0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Archives

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.