Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 18:19
CHARLIE Zineb el Razhoui : elle en a !

Cette porte-parole de « Ni putes, ni soumises » m’arracherait les yeux si elle lisait le titre. Mais en tout cas, aux yeux elle n’a pas froid ! Collaboratrice de Charlie-Hebdo, co-auteure, avec Charb, d’une vie de Mohammed, elle fut une militante de la Laïcité et de la lutte pour la démocratie au Maroc. Elle continue, en affirmant son athéisme, à plaider pour que les musulmans acceptent l'humour, le blasphème et la laïcité.

 

«On est civilisés quand on a le droit à la liberté d'expression qui inclue aussi le droit de blasphémer et de ne pas se soumettre aux limites du sacré que nous imposent les religions», « L’intégration, pour nous, à Charlie Hebdo, c’est aussi le fait que l’islam soit traité de la même façon que les autres religions dans ce pays »,  a dit la journaliste à Montréal. À son avis, tous les pays démocratiques sont concernés. Pourtant, des médias canadiens et américains ont refusé de publier les dessins de Charlie Hebdo. «Ce sont des médias qui admettent qu'ils acceptent la censure, mais une censure qui est imposée par qui ? Qui est imposée par des fondamentalistes terroristes qui s'expriment eux par les armes, non par voie de presse ou par la plume ni par le dessin. C'est de la lâcheté.» (Journal de Montréal).

En reportage au Maroc où elle avait commencé sa carrière journalistique (et militante). Elle s’y était rendue célèbre pour avoir tenté d’organiser un repas regroupant une dizaine de « dé-jeûneurs » en plein mois de ramadan, contre l’article 222 du code pénal qui punit de prison toute personne « notoirement connue pour son appartenance à la religion musulmane » qui s’aventurerait à manger ou boire en public en ce mois de jeûne sacré où les ménages dépensent le tiers de leur budget annuel pour de somptueuses tables de ftour (repas de rupture du jeûne). Elle avait fondé un collectif laïc intitulé MALI (Mouvement pour l’affirmation des Libertés individuelles).

Pour dénoncer un autre article du code pénal marocain jugé homophobe, le MALI avait lancé une campagne sur Internet intitulée "Nous sommes hétérosexuels et nous soutenons les droits des LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels)". Objectif la suppression de l’article 489 du code pénal qui punit à de six mois à trois ans de prison, assortis d’une amende de 200 à 1 000 dirhams (20 à 100 euros), quiconque "commettrait un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe". Une ONG estime que "5 000 homosexuels, en majorité des hommes, ont comparu devant des tribunaux pour avoir enfreint l'article 489".

 

Elle collaborait au Journal Hebdomadaire. Hebdo coulé financièrement sur ordres. Et accusé mensongèrement d’avoir publié les fameuses caricatures du prophète en février 2006.

Avec Ali Amar, co-fondateur du Journal, elle sera victime de l’arbitraire policier, avec intrusion dans son appartement à 5h45 du matin, menottage d’Ali Amar accusé d’avoir volé son propre ordinateur, accusation à son encontre de prostitution. Menacée de mort, elle s’exilera en Slovénie, avant de s’installer en France et de collaborer à Charlie-Hebdo.

Cette Marocco-Française ou Franco-Marocaine fut accusée par la presse de caniveau marocaine, non seulement d’avoir été prétendument la compagne du prince rouge Moulay Hicham, mais pire d’être la couroie(sic) de transmission avec le quai d’Orsy(re-sic) pour appuyer le Mouvement du 20F*. (…) sa relation avec les services secrets français n’a pas cessé, loin de là. Et sa nouvelle mission n’est plus au Maroc depuis qu’elle écrit des articles dans le journal islamophobe «Charlie Hebdo» où elle a obtenu un poste grâce à Caroline Fourest, la pseudo-intellectuelle LESBIENNE! El Rhazoui a aussi écrit une biographie insultante sur le prophète SIDNA MOHAMMED (SAWS) faite à partir des nombreuses caricatures anti-islam parues par le dessinateur Charb connu pour sa haine des musulmans. Comme quoi, la complotite délirante est sans frontière. Et le reste de l’article qui s’en prend à la vie privée n’est plus de caniveau mais de fosse septique !

On peut comprendre qu’elle déchaîne la haine des courtisans quand on l’entend s’en prendre à un ex-défenseur des droits de l’homme Marocain, Driss el Yazami, passé au service du roi, en 2011 à un forum d’Europe écologie-les Verts (EELV). Elle prononce avec fougue un réquisitoire impitoyable sur la pseudo démocratisation de la monarchie alaouite. « On n’est pas du tout au pays qui serait soi-disant l’exception arabe, on est dans un pays qui a fait une réforme en trompe-l’œil et qui a été applaudi par Sarkozy et Juppé comme étant une grande avancée démocratique. Ce régime aujourd’hui continue d’user de pratiques de détention arbitraire, d’arrestations illégales, de torture dans les commissariats. Nous avons encore au Maroc des centres de détention secrets, comme celui de Temara (…). Nous ne sommes pas tout à fait dans un État de droit. Le contrôle du sécuritaire échappe totalement aux institutions politiques et représentatives du peuple. » (Arte)

Sa fougue athée et laïque peut l’entraîner à quelque excès quand elle pourfend ceux qui s’en prennent à l’islamophobie** en les traitant d’idiots utiles, expression qui s’appliquait autrefois aux compagnons de route des PC occidentaux qui défendaient mordicus le régime stalinien. Zineb el Razhoui, avec les identitaires de tout poil à commencer par Riposte prétendument laïque, l’inflige ici à ceux qui décèlent sous une fausse critique de l’Islam un vrai racisme, chez ces gaulois qui propagent l’équation simpliste Islamisme=Islam=musulmans=arabes. « Arabes » étant un terme générique qui englobe les berbères, les Imazighen ! Quand elle écrit « Rares sont aujourd’hui ceux qui se risqueraient à crier sur les toits "Bougnoulen Raus !" », elle montre qu’elle n’a pas lu Zemmour.

Certes, face aux gaulois de souche qui résonnent comme des troncs, il y a les inconditionnels qui « se couchent devant la propagande islamiste », comme elle dit. Et les accusations de racisme anti-arabe à l’encontre de Charlie Hebdo sont aussi peu fondées que celles d’antisémitisme envers Siné !

On peut estimer que la Laïcité n’a que faire des histoires de chiffons. Il faudrait que notre République fût à un stade avancé de décomposition pour que comme l’a clamé l’avocat R. Malka « Le voile, [soit] l’anéantissement, l’ensevelissement du triptyque républicain “Liberté, Égalité, Fraternité” ». Et quand la pédopsychiatre C. Eliacheff affirme « On peut s’interroger sur les conséquences pour un nourrisson de ne voir que le visage de face, une tête amputée des oreilles, des cheveux et du cou.», on s’interroge soi-même sur le sérieux scientifique de la dame, employant le terme aussi outré qu’imbécile d’amputée.

"Ce n’est pas à l’Europe de s’adapter à l’islam, c’est à l’islam de s’adapter à l’Europe, à l’islam d’apprendre à subir la critique même la plus offensante sans en venir au crime de sang pour se défendre […]. C’est en Europe que le sujet d’islam doit sentir la part manifestement obsolète de son héritage. Ici, il doit savoir que le respect de la croyance n’a pas à entraver l’expression des opinions."

Abdelwahab Meddeb

Elle se revendique de l’anticléricalisme, c’est-à-dire du combat contre la volonté des religions d’imposer leurs dogmes à l’ensemble de la société. Sa traduction la plus extrême se trouve dans des états théocratiques, comme l’Arabie saoudite. Mais elle subsiste en France comme la bataille du mariage pour tous nous l’a rappelé. Recherche sur les cellules-souches, égalité filles-garçons, droit de mourir dans la dignité, etc. autant de domaines où la loi civile doit prévaloir sur les dogmes religieux.

Lutter encore contre l’instauration d’un délit de blasphème.

De récents propos papaux, où le pape semble d’ailleurs justifier a posteriori le coup de boule de Zidane à l’affreux insulteur Materazzi et où il confond insulte à une personne avec satire d’une religion, laissent craindre une union sacrée des monothéistes. Et la lâcheté de certains – médias, municipalités, galeries, etc. – peuvent faire redouter que, par l’autocensure, les religionnaires obtiennent gain de cause.

 

En rappelant, comme l’a fait François Hollande, que les victimes les plus nombreuses des islamistes sont des musulmans, il faut aussi soutenir celles et ceux qui, comme Zineb el Razhoui elle-même l’a fait, se battent dans les pays musulmans pour arracher des droits élémentaires, à commencer par la liberté de conscience.

 

Et bien sûr, et là des plumes comme celles de Zineb el Razhoui, des voix comme celle de Sofia Aram sont bien placées pour le faire, rappeler aux musulmans de France que la caricature et l’humour, la liberté d’expression, n’ont jamais tué personne.

 

 

 

* On peut mesurer la stupidité de cette accusation en se souvenant qu’en février 2011 c’était Sarkozy, à qui le roi du Maroc prêtait déjà un palais à Marrakech pour les fêtes de fin d’année, qui était président : cet ami de Mohammed VI aurait donc sournoisement fomenté des troubles dans son royaume, avec des agents stipendiés, comme cette jeune journaliste.

 

** H. Pena-Ruiz – Libération 28/01/2015 – a certes raison de dire que c’est un mot-piège. Il dénonce donc la confusion entre rejet d’une religion et rejet de ses fidèles. Mais pour justement dénoncer cette confusion il invente une judaïsmophobie, terme inexistant. Quant à la cathophobie qu’invoquent les intégristes style AGRIF, elle sert à dénoncer un racisme anti-blanc qui viserait nos fameuses racines chrétiennes.

En revanche, il pointe à juste titre ceux pour qui, sous prétexte que l’islam est la religion d’opprimés, des égards particuliers seraient dus à l’islamisme politique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

plombier paris 16 30/01/2015 16:24

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.