Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 16:32
Sarkozy et Adami (Front de Gauche) : bonnet blanc et blanc bonnet !

Devant le groupe UMP à l'Assemblée nationale, l'ancien président a appelé à barrer la route au FN tout en refusant de donner une consigne de vote. Vincent Adami, candidat du Front de Gauche pour la législative partielle de la 4ème circonscription du Doubs, fait « confiance aux électeurs afin qu’ils orientent leur choix vers cet impératif : pas de députée frontiste supplémentaire à l’Assemblée Nationale ». Cherchez la différence !

 

Il fut un temps – naguère, autrefois – où la discipline républicaine était automatique. Le candidat PS arrivé après son concurrent PCF appelait à voter pour lui et inversement. Il est même arrivé que, quand le 2e tour allait voir s’affronter un PS contre un PCF, le candidat de gauche le moins bien placé s’effaçait, laissant donc un candidat unique.

 

Ce temps est bien fini. Puisque Vincent Adami, Front de gauche, n’appelle pas, bien au contraire, à voter pour le candidat PS au 2e tour des élections législatives partielles de la 4eme circonscription du Doubs.

 

Il est vrai que cet adhérent du PCF ne doutait de rien. Candidat du Front de gauche, fort de l’appui du NPA et du MRC (micro-parti de Chévènement) et avec même « le soutien indirect(sic) du POI (Parti Ouvrier International) ». « L’union FdG, NPA et MRC, c’est l’événement politique de cette campagne… », clamait sans rire le candidat.

« Plutôt dans l’opposition » au conseil municipal d’Audincourt dont le maire est le sénateur socialiste Martial Bourquin, disait-il. Quand on lui faisait remarquer que la multiplication des candidatures à gauche risquait d’aboutir à un duel FN-UMP, il rétorquait : « Ce n’est pas notre problème. La seule candidature de gauche, c’est la nôtre. Le PS vient de perdre les 13 dernières élections partielles. On peut être devant Frédéric Barbier… ».

 

Résultat, avec 3,66%, le soi-disant seul candidat de gauche, ne fait pas mieux en pourcentage que les voix cumulées de sa maman – candidate du FdG en juin 2012 – à 3,11 et du candidat POI présent à l’époque à 0,57. Et moins bien sûr en nombre de voix (perte du quart des voix de sa mère et -36% si l’on ajoute celles du POI en 2012). Le vent Grec – il était aussi soutenu par ΣΥΡΙΖΑ – n’a pas soufflé sur le Doubs.

 

Dans son communiqué (02/02/15), fort lucidement, V. Adami constate que « Le véritable vainqueur de ce 1er tour des élections législatives de la 4ème circonscription du Doubs, c'est l'abstention, qui atteint plus de 60%. » Il oublie d’analyser pourquoi le Front de gauche, malgré sa critique constante du PS, n’arrive pas à capter ne serait-ce qu’une fraction des déçus du socialisme.

 

Il constate aussi que « Les électeurs ont placé le FN en tête. C'est à la fois l'expression de la désespérance et un danger réel pour la démocratie. » Mais, ce danger, s’agissant de législatives, ne porte pas sur les théories racialistes de la candidate, mais sur le seul fait que « Les votes des élus FN à l’Assemblée nationale montrent que leur camp est toujours celui du patronat et de l’austérité. »   

Et comme c’est à peu près ce qu’il reproche au Parti Socialiste « qui est devenu porteur des politiques d’austérité imposées par la technocratie européenne », on n’est même pas très loin du ni-ni imposé à Sarko par ses ouailles.

D’autant que pour ceux qui n’auraient pas tout-à-fait compris il en rajoute une couche : « Frédéric Barbier, qui a voté toutes les lois du gouvernement Hollande depuis 2 ans et qui s'apprête à voter la loi Macron, ne propose aucune alternative à l’austérité ». Pas besoin d’avoir fait sciences-po pour comprendre que le prétendu impératif - pas de députée frontiste supplémentaire à l'Assemblée Nationale le 8 février – est de pure rhétorique.

 

Il ne faut donc compter que sur les abstentionnistes du 1er tour – et peut-être quelques électeurs du Front de gauche ayant gardé le vieux réflexe de discipline républicaine – pour faire barrage au F-Haine, dans le Doubs, dimanche prochain.

 

 

* En fait le I veut dire Indépendant, ce POI qui pèse peu est un avatar du trotskysme lambertiste, autrefois PT et encore avant OCI, Lambertisme qui compta dans ses rangs Jospin, Cambadélis et… Mélenchon !

 

NB J'entends déjà déferler les vagues de la mer des sarcasmes - style : Eh ! l'autre ! il oublie que le candidat PS a perdu plus de la moitié des voix recueillies par Moscovici en 2012. Même si la présence au second tour - avec élimination de l'UMP - est une surprise heureuse, le recul de 9000 voix est des plus sévères. Pour autant, si on se prétend de gauche, il n'y a pas d'autre choix que d'appeler à voter pour Frédéric BARBIER, dans la 4e circonscription du Doubs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ti suisse 04/02/2015 18:11

hello JF, j'étais en (fin-de) alerte orange dans le Gulf de Thaïlande (une paire de weeks) alors ça baigne.. par chez nous..
Youppie ! /what else..
Cheers

ps, on se remet (du verbe se-remettre) comme on peut (si on le peut)
biz
ah oui, j'allais oublier: Smile !

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.