Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 17:08
Vox populi, vox dei ?

Sondage IFOP

7 Français sur 10 se dressent donc pour la défense des crèches, si l’on en croit un sondage exclusif d’Ouest-France dimanche.

 

Eh quoi ! nos belles crèches sont-elles menacées par une horde de libre-penseurs chevelus post soixante-huitards qui, tels des séides de Civitas vandalisant les œuvres de Serrano à Avignon, à défaut de bouffer du curé, parcourraient nos chapelles, églises et cathédrales armés de marteaux ou autres outils contondants pour briser ces magnifiques témoignages de l’art saint-sulpicien qui représentent la vierge, Joseph, le bœuf et l’âne, etc. ?

Que nenni, l’infâme représentant de cette secte impie s’est contenté de présenter un recours devant le tribunal administratif de Nantes (sans doute présidé par un descendant de l’horrible Jean-Baptiste Carrier). Et c’est plutôt lui qui est menacé d’être massacré à coups de saints goupillons et de sabres s’il le faut, par des paroissiens qui pratiquent l'amour du prochain avec un art particulier.

 

Ils se lèvent en fait pour défendre une tradition culturelle menacée !

Vous l’ignoriez peut-être mais la présence de crèches dans les mairies ou les hôtels de département ou de région, relèverait d’une « tradition culturelle ».

 

  Tellement bien ancrée en terre biterroise qu’elle date… de l’arrivée de MOI MENARD à la tête de la municipalité. Un Ménard qui a aussi lancé la tradition d’une messe solennelle dans les arènes de Béziers pour bénir

- le massacre de braves taureaux innocents par des tueurs chamarrés

- la magie de l’art tauromachique avec ses toreros en habits de lumière

(choisissez la réponse qui vous convient selon que vous êtes anti ou pro-corrida, mais dans les deux cas on peut se demander ce qu’un curé vient faire dans cette tuerie barbare ou cette célébration païenne du culte de Mithra).

Tradition de la crèche un peu plus ancienne à l’hôtel du département de Vendée, mais qui ne remonte quand même pas aux guerres du même nom.

Mais à part ces deux lieux, qui a entendu parler de crèches, non pas dans les lieux publics – les édifices, églises, cathédrales, etc. propriétés des communes ou de l’état « servent à l'exercice public des cultes » (art.12, 13 de la Loi de 1905) – mais dans des édifices de services publics, comme les mairies ?

 

A y regarder de plus près, les catholiques, les vrais, les quelques % de pratiquants restant,  devraient plus s’inquiéter de ces 71% que s’en réjouir.

Car, si l’on en croit le commentaire, pour cette écrasante majorité, il s’agit d’un « élément de tradition culturelle plus que d’un symbole religieux ». Autrement dit, la crèche a autant de rapport avec la nativité d’un homme-dieu, prénommé Jésus, que le sapin de Noël en a avec les divinités germaniques du temps des Romains.

Dans un grand élan œcuménique et folklorique verra-t-on les curés se déguiser en pères Noël pour célébrer la messe de Minuit et un beau sapin, roi des forêts, s’ériger à côté de la crèche ?

Et puisqu’on est dans une tradition style œufs de Pâques, pourquoi nos pâtissiers-confiseurs ne se lanceraient pas dans des crèches en pain d’épices ou en pâte de fruits voire en chocolat.

Et du coup, à la grande satisfaction des libre-penseurs qui, à défaut de bouffer du curé, pourraient croquer du petit-jésus !

 

 

 

Un beau chant de Noël de Pierre PERRET que je dédie à MM Retailleau et Ménard.

Noël avant terme

Noël Noël tu vas venir bientôt

Oh ! bon Papa Noël n'oublie pas mes cadeaux

Et pour ce jour si merveilleux

Petit Papa Noël exauce tous mes vœux

 

Que ma petite maman s'arrête de tousser

Peut-être que notre voisin aura fini de gueuler

Fais que mon p'tit papa sorte enfin de prison

Qu'y me ramène voir les femmes comme au bon temps dans leur maison

 

refrain

 

Je voudrais que grand-mère ne me réveille plus

Quand elle rentre le matin beurrée comme un p'tit Lu

Pardon si je l'ai battue mais qu'elle me répète plus

J'ai une dent contre toi, d'abord il lui en resterait plus

 

refrain

 

Pour faire mes ongles en deuil j'voudrais un p'tit canif

Ça fait quand même plus propre pour se les fourrer dans le pif

Et j'voudrais pour ma tête une tondeuse électrique

Je sens que j'ai le chou farci de p'tits grains de riz mécaniques

 

refrain

 

Je te promets en échange de plus crever les pneus

De plus me laver les nougats dans le truc du pot-au-feu

Et je te jure sur l'honneur de plus gratter sans motif

Les bonbons à liqueur que j'ai chopés sur le tarbouif

 

 

 

 

Bon, à la demande générale des anciens enfants de choeur défroqués - et puisque, si on a bien compris, ce chant est devenu aussi folklorique que le petit papa Noël de Tino (Rossi) ou le beau sapin toujours roi des forêts - voici MINUIT CHRETIENS, en deux versions à nos oreilles également aimables, quoique la première avec son délicieux accent soit nettement plus marrante que la seconde.

Apparemment Pavarotti ne connaît pas son texte et ne comprend rien de ce qu'il chante, mais le final est du plus haut comique

Minuit chrétiens

 

Texte Placide Cappeau

Musique Adolphe Adam

1847

 

Minuit  ! Chrétiens, c’est l’heure solennelle

Où l’homme Dieu descendit jusqu’à nous,

Pour effacer la tache originelle

Et de son Père arrêter le courroux :

Le monde entier tressaille d’espérance

À cette nuit qui lui donne un Sauveur

Peuple, à genoux attends ta délivrance,

Noël  ! Noël  ! Voici le Rédempteur  !

Noël  ! Noël  ! Voici le Rédempteur  !

 

 

(Chœur)

 

 

Peuple, à genoux attends ta délivrance,

Noël  ! Noël  ! Voici le Rédempteur  !

Noël  ! Noël  ! Voici le Rédempteur  !

 

 

De notre foi que la lumière ardente

Nous guide tous au berceau de l’enfant

Comme autrefois, une étoile brillante

Y conduisit les chefs de l’Orient

Le Roi des Rois naît dans une humble crèche,

Puissants du jour fiers de votre grandeur,

Ah ! votre orgueil c’est de là qu’un Dieu prêche,

Courbez vos fronts devant le Rédempteur  !

Courbez vos fronts devant le Rédempteur  !

 

 

(Chœur)

 

 

Ah ! votre orgueil c’est de là qu’un Dieu prêche,

Courbez vos fronts devant le Rédempteur  !

Courbez vos fronts devant le Rédempteur  !

 

 

Le Rédempteur a brisé toute entrave,

La terre est libre et le ciel est ouvert

Il voit un frère où n’était qu’un esclave

L’amour unit ceux qu’enchaînait le fer,

Qui lui dira notre reconnaissance  ?

C’est pour nous tous qu’Il naît, qu’Il souffre et meurt :

Peuple, debout ! chante ta délivrance,

Noël  ! Noël  ! chantons le Rédempteur  !

Noël  ! Noël  ! chantons le Rédempteur  !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yacca 23/12/2014 13:11

Vous avez votre opinion et l'exprimez, c'est bien. Une simple remarque, ces individus qui se battent au nom de la laïcité ont oublié de s'élever contre les fastueuses dépenses de la ville de Paris et de son Maire, inventeur de cette habitude, de faire une énorme fête au frais des contribuables pour le Ramadan.
Alors tant qu'à s'ériger en penseur, autant s'ériger en penseur libre et non en libre penseur mais borné...
Deux poids et deux mesures, les censeurs nous y habituent.....
Dont acte, vous aussi.

JF Launay 23/12/2014 17:11

Partager la soupe de rupture de jeûne n'implique aucun acte religieux, pas plus que l'arbre de Noël pour les enfants du personnel de l'Elysée, par exemple.
Se faire traiter de borné par un cagot umpenisé qui récite les éléments de langage que l'on lit sous des plumes anonymes dans les commentaires est des plus plaisant !

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.