Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 08:07
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit

Ce titre, emprunté à Antoine Duplan, pour désigner Marcel Vidoudez (1900-1968), l’un des dessinateurs romands les plus féconds du 20e siècle, est un peu exagéré. Pour la pédagogie, il a illustré un ouvrage quasi caricatural de la méthode syllabique. A faire frétiller de joie nos rétropenseurs. Quant à qualifier la face cachée de son talent de « pornographie », c’est presque diffamatoire. Car son œuvre sous le manteau, certes très couillue, est plus gauloise que porno. Cependant Antoine Duplan est un excellent guide dans son œuvre, découverte grâce à Koppera.

Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Marcel Vidoudez, le Romand, a été formé aux beaux-arts à Lausanne mais aussi à Dresde et Paris. En France, dans les années 30 il a tourné un film, avec un certain Jin Gérard, « Le perroquet vert ».

Dessin animé, illustrations de magazines, décoration de cabaret, mais surtout illustrations de livres pour enfants : les contes de Grimm, Le Chat botté, La case de l’oncle Tom, Les Contes de La Fontaine, etc. : une oeuvre prolifique.

Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit

Mais surtout, il a illustré « Mon premier livre »*, manuel d'apprentissage de la lecture.

Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit

Un livre à faire rêver nos chaisières Ludivine et Béatrice (de la Rochère et Bourges) avec un papa, une maman et Mimi, la fille. Pas de dérapage de genre à la Najat Vallaud-Belkacem : « Pour les petits Vaudois qui ont appris à lire entre 1949 et le début des années 70, le monde était propre en ordre. «Papa téléphone, maman tricote

Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit

Les choses étaient simples, les rôles clairement répartis et les nègres à leur place dans la savane – le livre se concluait sur l’histoire de Zo’hio, le négrillon au «petit ventre rond ayant mangé beaucoup trop de cacahuètes». Des vignettes pleines de rondeur et de fraîcheur enluminaient ces stéréotypes : enfants sages, rondes musicales et jeux champêtres, scènes de genre à la ferme, au garage, à l’école, baignant dans une clarté toute lémanique. 

Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit

Seuls des esprits pervers auraient pu voir dans l’oie qui tentait d’arracher sa jupe à « petite Marion » l’indice d’une œuvre clandestine, sous le manteau, de ce prolifique illustrateur.

Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuitMarcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuitMarcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuitMarcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit

« Mais, aussi sûr que le bleu Léman recèle des brochets voraces, même le plus débonnaire des Vaudois a sa face d’ombre. Maman tricote, papa fricote, hélas… Marcel Vidoudez qui a donné des couleurs aux visées pédagogiques du Département de l’instruction publique et des cultes avait une activité occulte de dessinateur érotique – qui aurait pu briser sa respectabilité et sa carrière. »

Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuitMarcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuitMarcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit

« Sur l’ubac de l’œuvre, on retrouve la rondeur et la fraîcheur des dessins officiels et parfois même au loin le lac Léman, les syndics joufflus, les cavistes au nez rouge, souvent empourprés par les instants torrides qu’ils vivent et prolongés de vits écarlates. Pierre Yves Lador évoque justement «le climat gouailleur de Dubout, la rondeur de Bellus et peut-être un peu de Tetsu». Les images cochonnes de Vidoudez relèvent de la friponnerie, de la paillardise plus que de la pornographie. On y voit des belles de nuit aux galbes généreux, des petites culottes roses ornées de dentelle, des tableaux exotiques (Japon, Haïti), ...

Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit
Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit

...ce coquin de Zo’hio devenu grand et fort, groom dans un hôtel, une friponne blonde le convie dans sa chambre et pendant qu'il la saille, un monsieur [le mari ?] arrive par derrière et hop! il sodomise Zo'hio ! 

Marcel Vidoudez : Pédagogue le jour, pornographe la nuit

Zo'hio sait aussi participer à des jeux un peu acrobatiques.

Cliquer pour voir l'imageCliquer pour voir l'imageCliquer pour voir l'image
Cliquer pour voir l'imageCliquer pour voir l'imageCliquer pour voir l'image
Cliquer pour voir l'imageCliquer pour voir l'imageCliquer pour voir l'image

Cliquer pour voir l'image

Saphisme, triolisme, voyeurisme… Il y en a pour tous les fantasmes. La cueillette des champignons qui dérape, le déjeuner sur l’herbe qui finit en partouze, la digue du cul qui saisit notables et bourgeois. Naïves, charmantes, désuètes, ces images manifestent selon Michel Froidevaux une «forme de santé, une énergie débordante» … » (d’après A. Duplan)

 

* Pour les nostalgiques comme pour les contempteurs de la méthode syllabique, vous pouvez verser des larmes nostalgiques ou un torrent de sarcasmes en jetant un coup d’œil à ce Premier livre, au format *.pdf en trois tomes :

Mon premier livre Tome I

Mon premier livre Tome II

Mon premier livre Tome III

Occasion aussi de relire « La lecture en débat » un dossier de presse qui s’était étoffé de contributions de chercheurs, sur l’ancien site d’Education & Devenir.

 

A noter que le vaudois n’est pas le premier illustrateur d’ouvrages pour la jeunesse qui s’adonne aux œuvres dites du second rayon. Parmi ses collègues, notons Rojan qui illustra notamment les albums du Père Castor, Luc Lafnet, premier dessinateur de Spirou, Paula Meadows qui illustre des livres pour enfants écrits par Franck Charles, son mari, Nicole Claveloux dessinatrice pour Okapi…

Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 13:36

La Fessée

 

Puis-je m'asseoir sur vos genoux ?
Accordez moi juste un instant
J'ai encore fais une grosse bêtise
Je comprendrais que l'on m'inflige

Un châtiment


J'ai été extrêmement désobéissante
J'ai été vilaine, vilaine, vilaine
Alors si monsieur veut bien se donner la peine

De me donner de la peine

J'aime, entendre vos mains claquer,

quand je me cambre, j'ai besoin d'être corrigée
J'ai été méchante, méchante, méchante
Je veux, sentir le doux soufflet de vos réprimandes
Je crois que j'ai bien mérité

Une grosse fessée

Je veux sentir ma peau brûler, mes joues rosir
Bien installée sur vos genoux, mon sang bouillir
Quand mes fesses seront embrasées,

je vous laisserai les embrasser

Et puis m'étreindre
C'est un incendie, venez m'éteindre,

Venez

J'aime entendre vos mains claquer,

quand je me cambre, j'ai besoin d'être corrigée
J'ai été méchante, méchante, méchante
Je veux sentir le doux soufflet, de vos réprimandes
Je crois que j'ai bien mérité

Une grosse fessée

J'aime, entendre vos mains claquer,

quand je me cambre, j'ai besoin d'être corrigée
J'ai été méchante, méchante, méchante
Je veux sentir le doux soufflet, de vos réprimandes
Je crois que j'ai bien mérité

Ma grosse fessée….

 

Luce

0 luce

 

Retour de plage – eh oui, c’est l’été – sur France-Inter passe cette chanson. Ils sont gonflés de passer cela en pleine journée, me suis-je dit in petto. Que vont dire les chaisières, Mme Boutin en tête. Quoique, ce retour aux châtiments corporels...

 

J’ai donc découvert la rousse Luce. Comme je ne regarde pratiquement jamais M6, j’ignorais évidemment que la « Nouvelle star », une émission de chez eux, avait consacré cette jeune chanteuse. Et j’ai ainsi découvert que ce titre faisait partie de son 1er album intitulé « Première Phalange ». « Pour deux raisons : d'abord parce que c'est l'empreinte, quelque chose de personnel, explique-t-elle dans Le Parisien. Et puis ensuite parce qu'un bon doigt dans le cul, parfois, ça fait du bien ! »

 

 

1 lafessee luce

 

Pour voir la vidéo et surtout entendre la chanson cliquer sur l'image

 

Pour illustrer cette chanson, j’ai fait appel à une dessinatrice anglaise, très portée sur le fessée, Paula Meadows.

paula meadows-portrait De son vrai nom Lynn Paula Russel, Paula Meadows a eu une carrière étonnante. Danseuse, puis actrice de théâtre, de télé ou de radio (BBC), elle part aux USA où elle travaille d’abord pour la télé, avant de devenir actrice dans des films X, et pas du porno soft, à 33 ans.

De retour en Angleterre, elle se lance dans la peinture et le dessin. Elle réalise des BD : Sophisticated Ladies où elle se dessine en héroïne fustigée, Sabina 1 et Sabina 2 et Vacances d’été.

 

paula2ter-2 

Elle est souvent à elle-même son modèle.

Elle se mit aussi en scène dans de sortes de photo-romans toujours plus ou moins fesseurs, plutôt plus que moins, et où elle retrouve aussi son rôle de star du X.

 

 

Paula Meadows-romanphoto

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais elle illustre aussi des livres pour enfants écrits par Franck Charles, son mari.

 

 

 

Quelques images tirées d'une série baptisée " Modern Love Poems based on the Kama Sutra"

 

 

La Fessée
La Fessée
La Fessée
La Fessée
La Fessée
La Fessée
La Fessée
La Fessée
La Fessée
La Fessée
La Fessée
La Fessée
Repost0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.