Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 16:23
Frank De Mulder

La partie du corps que tu aimes le plus photographier ?

- Le cul.

Frank De Mulder
Frank De Mulder
Frank De Mulder
Frank De Mulder

« Trouvé à partir d'une pub située dans un recoin du site de Courrier international : http://www.frankdemulder.com/books/#400 » me signale le camarade P.L.. Je découvre donc un deuxième photographe belge, passionné du nu et en particulier de la partie la plus charnue de l’anatomie féminine. Adepte aussi de décors et de lieux où tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté. Mais n’hésitant pas non plus à entraîner équipe et modèles dans le peu hospitalier désert du Kalahari.

Frank De Mulder est né le 22 Août 1963 à Ghent (Gand), Belgique. Son père lui offre son premier appareil photo à 12 ans. Il devient un passionné de l’image argentique. Il dépense tous ses sous en matériel photo et en bouquins de techniques photos. A 17 ans, il essaie de copier les photos de David Hamilton. Heureusement, il n’a pas trop persévéré dans cette voie.

Frank De Mulder Frank De Mulder Frank De Mulder
Frank De Mulder Frank De Mulder Frank De Mulder

Mais il va suivre une formation de réalisation cinématographique au RITS de Bruxelles, puis achève ses études à l’Académie royale des beaux-arts de Gand , dont il sort diplômé avec les félicitations du jury. Il effectue ensuite son service militaire au sein de la division cinématographique et réalise quelques « films de guerre » pour l’entraînement militaire.

Il commence ensuite une carrière de cameraman dans des pubs et des courts-métrages, avant de revenir à son premier amour, la photographie. Il va se faire un nom dans la pub et dans les magazines, dits de charme comme Play-Boy, GQ, FHM…

Quel est ton type de photographie favori ?

- La photographie de nu. Elle est beaucoup plus pure et éthérée que le reste.

Quelles sont tes principales influences ?

- Musicalement beaucoup de choses. De Enaudi jusqu’à ACDC. Ca dépend beaucoup de l’humeur dans laquelle je suis. Cinéma, beaucoup Tarantino, puis les films de Bertolucci ou Vittorio Storaro.

La partie du corps que tu aimes le plus photographier ?

- Le cul

Qu’apprécies-tu chez la femme, quand tu la photographies ?

- J’aime quand elle est enthousiaste, ouverte d’esprit et créative tout comme moi. En fait, j’apprécie quand elle prend des initiatives. J’aime quand je n’ai plus qu’à saisir l’instant plutôt que de diriger ou de manager une pose.

Quelle est ta vision du nu ?

- Quand la photographie de nu est bien faite, est bien réalisée, elle ne vieillît jamais, elle ne prend pas d’âge. Vous pouvez faire deux choses : un portrait sympathique mais quelconque, ou saisir quelques chose avec une histoire. Avec le nu, on peut faire les deux, et les deux sont complètement différents.

http://www.normal-magazine.com/frank-de-mulder.html

Frank travaille avec Michèle van Damme à qui il confie la direction artistique et la postproduction de ses œuvres.

Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Le même cliché passe du N&B au technicolor !

Comme son collègue Lagrange, ses images peuvent construire des scénarios implicites. La Mustang ou la Jaguar servent à conter des petits récits, qu’il faut cependant (re)construire…

Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Moins poussés cependant que ceux que proposait son collègue belge.

Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Thelma et Louise

Thelma et Louise

Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Pratiquement pas d’hommes, même comme faire valoir. Ses duos sont pratiquement tous féminins. Même quand l’action se se réfère aux thrillers, les protagonistes restent toutes des femmes.

Frank De Mulder Frank De Mulder
Frank De Mulder Frank De Mulder
Frank De Mulder Frank De Mulder Frank De Mulder
cliquer pour agrandircliquer pour agrandir
cliquer pour agrandircliquer pour agrandir

cliquer pour agrandir

Frank De Mulder Frank De Mulder Frank De Mulder

En revanche, il attache un intérêt beaucoup plus grand pour des décors naturels soigneusement choisis, en hélico s’il le faut, avec des lumières les plus propices.

C’est la luxuriance de la République dominicaine.

Ou l’austérité du désert de Kalahari en Namibie.

Frank De Mulder manque peut-être d’un brin de folie et/ou de provocation dans ses nus sophistiqués. Mais son Bain de minuit, dans sa pureté esthétique reste dans l’œil…

Frank De Mulder

 

En bonus :

Les fesses

Version Frères Jacques

et Yvon Dechamps

 

Et Brassens...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ti suisse 25/12/2016 15:04

..à 11 ans je choppe le Rolleiflex 6x6 de papounet (et l'agrandisseur + la salle de bain) à 18, pige foto à Nancy pour Jack Lang (Festival Inter. de Théâtre; premier taf)
à 20 ans (1974) à NY, -déjà manouche?! 'assistant free lance' (un concept inventé; ni très longtemps) aussi le premier de Pat Demarchelier (et traducteur; il ne parle pas encore très bien l'anglais) je me souviens des 2 ans à la DPPI, 77-79, existe tjs (la seule agence foto à l'époque en sport mécanique, Formule 1, moto etc., Reiser y passait.. Levallois Perret, lunch chez la mère Murat)
et autres flopées d'anecdotes.. comme le record du Périph avec JP Jarier (la "godasse de plomb"; en Ferrari, plus de 200 kl/h) ou le nbr de tours de la Place de l'Etoile -à l'envers, à l'heure de pointe ! (6x) aussi de balancer la voiture du patron dans le trou des Halles,
c'est con hein..
ce n'était qu'un début, le combat a continué !!
..enfin, (à) chacun ses propres histoires, évidemment,
ni rien de vaniteux ni d'intéressant, ..juste l'envie d'y dire, d'y partager, ..pas avec n'importe qui (!)
(il y a eu le Liban aussi, Beyrouth et une-fraternité éclatée /"choisi ton camp !"; l'Afrique ou le retour aux USA)

Haute Savoie, (Noël; mes enfants et petits !) à vous tous.. Mazel Tov !

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.