Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 07:40

Marc Lagrange est décédé le vendredi 25 décembre 2015 lors d’un accident sur l’île de Tenerife (Canaries).

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,

Luxe, calme et volupté.

 

Encore une rencontre de hasard que celle de ce photographe belge. Au nom nettement wallon, mais, apparemment, flamingant. Né en 1957, à Kinshasa, au Congo ex-belge, il vit et travaille à Anvers. Il a gagné, gamin, un Kodak Instamatic, en collectionnant les capsules de  Fanta et de Sprite. Il n’en est pas moins devenu un ingénieur branché électricité. . “Mais je n’aimais pas ce métier. Je voyais les gens autour de moi devenir vieux et gris, je me suis dit que cela ne me convenait pas. Je prenais déjà des photos durant mon temps libre, depuis que j’ai dix ans. […] J’ai obtenu par la suite un diplôme en cours du soir, et lorsque j’ai eu 30 ans et que mon père est décédé, je me suis lancé. J’ai pris énormément de photos. Je travaillais au début pour Flair et Libelle, et par la suite pour beaucoup d’autres magazines."

Entretien avec Marc Lagrange

Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté

Quelle est pour vous l'oeuvre la plus marquante de votre travail?

ML: "Rwanda Girl", la photo d'une femme, belle par sa simplicité. C'est le portrait d'une femme noire, portant une fourrure blanche autour de la tête. Pour moi, elle est très jolie. Lorsque j'ai pris cette photo, je n'avais pas préparé de mise en scène. Il s'agit ici de l'instant.

A part cette "rwanda girl", même les photos les plus simples sont mises en scène.
A part cette "rwanda girl", même les photos les plus simples sont mises en scène.A part cette "rwanda girl", même les photos les plus simples sont mises en scène.
A part cette "rwanda girl", même les photos les plus simples sont mises en scène.A part cette "rwanda girl", même les photos les plus simples sont mises en scène.

A part cette "rwanda girl", même les photos les plus simples sont mises en scène.

Marc Lagrange : Luxe, calme et voluptéMarc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et voluptéMarc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et voluptéMarc Lagrange : Luxe, calme et volupté

« I like Richard Avedon, Helmut Newton and Peter Lindbergh, but for me the biggest was Irving Penn. » Ses références sont, on le voit, ambitieuses. Il invoque aussi Fellini. On ne peut se défendre d’évoquer, quant à ses véritables mises en scène, Alain Robbe-Grillet.

“Le photographe belge Marc Lagrange s'est spécialisé dès les années 80 dans le portrait et le nu, en grand format de préférence, pour en explorer la sensualité. Pas de révélation crue façon Helmut Newton, pas de trash, pas de romantisme non plus, plutôt un soupçon de décadence assumée et soigneusement mise en scène. Ses portraits de nu tendent vers le fantasme, où le sujet désiré devient objet, comme prisonnier d'une mise en scène étudiée. « Mes décors sont des lieux de rêve, confirme Marc Lagrange, des endroits où l'imaginaire l'emporte. Je donne à mes idées autant d'espace que possible. » ” Clémentine Gaspard

Cliquer pour agrandir (peu d'images de plein air, dans ma quête)
Cliquer pour agrandir (peu d'images de plein air, dans ma quête)Cliquer pour agrandir (peu d'images de plein air, dans ma quête)
Cliquer pour agrandir (peu d'images de plein air, dans ma quête)Cliquer pour agrandir (peu d'images de plein air, dans ma quête)

Cliquer pour agrandir (peu d'images de plein air, dans ma quête)

"Je me focaliserai toujours sur les belles femmes. Pas que je sois macho : j’aime les belles choses, même quand on parle de voiture ou de maison. Je trouve  simplement plus intéressant de photographier de jolies femmes. Cela ne doit jamais devenir vulgaire, je surveille cela depuis le début. Je ne choque pas, je titille. La grosse différence avec avant ? Je peux plus facilement convaincre les modèles de poser pour moi. A présent, ce sont les modèles qui veulent que je les photographie. Photographier des hommes ? Je ne me sens pas attiré par les hommes. C’est selon moi un point essentiel pour fournir du bon travail. Je photographie beaucoup d’hommes, mais plutôt pour faire monter la tension, pour raconter une histoire. De préférences des hommes puissants".

Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté

Partisan de la photo argentique et même du Polaroid, Marc Lagrange s'est fait connaître avec sa série « And God created... Women ».

Un 'selfie' au polaroïd !

Un 'selfie' au polaroïd !

Comme d'habitude, avec kizoa, la vidéo se déclenche toute seul, donc attendre qu'elle en arrive à "rejouer" et agrandir...

« Mes décors sont des lieux de rêve, des endroits où l'imaginaire l'emporte. Je donne à mes idées autant d'espace que possible. »

On l'a vu les bijoux - “Diamonds and Pearls” - jouent un rôle souvent important dans les mises en scène du photographe.

Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté

Il sait jouer aussi avec le double cliché : habillée et plus ou moins dévêtue.

Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté

La table et ses mets jouent aussi un rôle dans ses compositions, aussi bien pour des portraits que, on l'a vu avec « And God created... Women » et on le verra avec d'autres scènes, pour des groupes.

Marc Lagrange : Luxe, calme et voluptéMarc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et voluptéMarc Lagrange : Luxe, calme et volupté

Ce passionné de femmes va aussi les faire jouer à deux et plus...

Comme une photo du début du XXe siècle...

Comme une photo du début du XXe siècle...

Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Comme le montre la vidéo ci-dessus - et on le verra encore mieux avec la chambre 58 de l'Hôtel Maritime - Marc Lagrange est proche du metteur en scène cinématographique et ses images de groupe semblent comme des photos de plateau sur le tournage d'un film. Mais c'est à chacun de construire le scénario que lui évoque l'image...

Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté
Marc Lagrange : Luxe, calme et volupté

A vous d'imaginer l'histoire...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.