Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 18:33
Askolovitch, chien de garde de l’anti-islamophobie

Décidément le « Je suis Charlie », cette affirmation portée par des millions de personnes que la liberté d’expression est notre bien inaliénable, reste fragile. A peine le dernier n° de Charlie épuisé que déjà des chiens de garde de la lutte contre une prétendue islamophobie aboient. Claude Askolovitch s’en prenant à un dessin de Xavier Gorce en est un parfait spécimen.

 

  Le PS avait demandé à Xavier Gorce – dessinateur du Monde– d’illustrer en direct les débats du grand rassemblement des secrétaires de section réuni à la Mutualité le 1er février.  Communication moderne exige, ces dessins de manchots, chers à l’auteur des Indégivrables étaient touittés en direct aussi.

Askolovitch, chien de garde de l’anti-islamophobie

Les dessins de Xavier Gorce le 1er février à la Mutualité

NB C'est moi qui ai encadré le fameux dessin objet d'opprobes;

Tout baigne, jusqu’au 8e dessin.  « A 11h08, le compte twitter du PS publie un dessin représentant 3 pingouins habillés d’une burqa dont l’un porte une pancarte où il est écrit : « Je suis pas Charlie ». Alerté par un autre compte twitter, celui d’Alkanz, (…) portail d’information autour de la communauté musulmane, publie à 12h28 un tweet expliquant que le « PS est bien puant », suivi d’un retweet traitant le parti socialiste de « raciste ». Après une injonction identitaire appelant les musulmans vivant dans les quartiers à voter contre le PS, Alkanz a continué sa charge contre Xavier Gorce et contre le PS estimant cette fois que le dessin surfait sur « l’islamophobie ambiante », relayé quelques minutes plus tard par le journaliste Claude Askolovitch* qui, en paraphrasant la célèbre phrase d’August Bebel «l’antisémitisme, c’est le socialisme des imbéciles», estime lui aussi que le dessin était islamophobe. » nous explique L'abeille et l'architecte

Askolovitch, chien de garde de l’anti-islamophobie

Le touitte de Claude Askolovitch

Sur le coup, Zineb el Razhoui, qui dénonçait, sous les procès en racisme l’art de museler la critique dont abusait ceux qu’elle nommait les idiots utiles de l’islamisme, a parfaitement raison. Avec le zèle des convertis, l’ex-collaborateur du peu islamophile Point, dérape dans la semoule.

On peut cependant regretter que le secrétariat du PS**, cédant donc à ces touittes stupides, ait retiré celui qui comportait ce dessin.

Askolovitch, chien de garde de l’anti-islamophobie

Touitte d'Alexis Bachelay, député PS

On peut surtout regretter qu’Alexis Bachelay en ait rajouté une couche.  Certes, il peut trouver ce dessin ni subtil, ni drôle : il ferait beau voir que la liberté d’expression justement revendiqué par Charlie interdise de critiquer un dessin. Mais lui aussi dérape dans la semoule quand il évoque un amalgame qui relève du coup de l’anathème. Car voir dans 3 manchots en burka un amalgame entre islamistes fanatisés et pacifiques musulmans relève soit de la mauvaise foi, soit de la sottise. On peut, au contraire, d’ailleurs, critiquer ce dessin pour n’enfoncer qu’une porte ouverte. Il est évident que les porteuses volontaires de burka ou de niqab ne sont pas Charlie, mais pas du tout !

 

Boualem Sansal, écrivain algérien, cité par L’abeille et l’architecte, expliquait, dans une interview au Progrès, que c’est « une technique pour faire taire l’adversaire » car « les islamistes cherchent à culpabiliser ceux qui s’en prennent à l’islamisme en leur disant : vous êtes racistes, c’est l’islam que vous voulez critiquer. »

 

AlKanz et Askolovitch seraient mieux inspirés de s’en prendre aux vrais xénophobes déguisés en islamophobes, tels Riposte laïque, site raciste canal hystérique comme dit Le Canard enchaîné.

 

Et le PS serait bien inspiré de ne pas céder à l’intimidation de quelques braillards qui déshonorent la cause qu’ils prétendent défendre.

 

Non à l’amalgame ! c’est ce que j’avais affiché sur mon tarbouch au rassemblement spontané de notre commune. Mais Non à l’intimidation et aux faux-procès. Et Oui à la liberté d’expression !

 

 

* Claude Askolovitch est à l’origine de « l’affaire Siné ». Le 8 juillet 2008, lors d’une émission sur RTL, il qualifie d’antisémite une chronique du dessinateur Siné publiée dans Charlie Hebdo, qui ironisait sur une éventuelle conversion au judaïsme du fils du président de la République, Jean Sarkozy ; ça lui vaudra le surnom de Sarkolovitch.

 

** Cependant l’ensemble des dessins de Xavier Gorce reste visible sur le site du PS

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.