Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 18:37

Malvarez-bravo 01

ManuelAlvarezBravoManuel Álvarez Bravo, 1902-2002, un centenaire qui a développé son œuvre pendant 80 ans. Ce grand artiste mexicains se décrivait comme « un photographe du dimanche », prétendant poser son appareil sur un trottoir et attendre patiemment qu’une image intéressante se présente devant son objectif.

 

A ses débuts, il a côtoyé Edward Weston et Tina Moddotti. Il fréquentait Diego Rivera et Frida Kahlo. Il photographia le muraliste aux côtés de Léon Trotsky et d’André Breton. Il fut l’ami d’Henri Cartier-Bresson avec qui il exposa à New-York et Mexico. Il a également collaboré avec le cinéaste Luis Buňuel, comme photographe de plateau.

 

Le remarquable site qui lui est consacré donne un aperçu de son art par décennie.

 

Voilà ce qu’en écrivait, André Breton : « Tout le pathétique mexicain est mis par lui à notre portée: où Alvarez Bravo s'est arrêté, où il s'est attardé à fixer une lumière, un signe, un silence, c'est non seulement où bat le coeur du Mexique mais où encore l'artiste a pu pressentir, avec un discernement unique, la valeur pleinement objective de son émotion ».

 

« La technique rigoureuse et précise (de la photographie) était sans doute celle qui menaçait le moins de s’interposer entre sa sensibilité et son œuvre. Une poésie discrète et profonde, une ironie désespérée et fine émanent des photos de Manuel Alvarez Bravo, comme les particules suspendues dans l’air qui rendent visible un rayon de lumière pénétrant dans une chambre obscure », disait Diego Rivera.

 

Les images qui suivent sont une sélection  arbitraire et très partielle. Reportez-vous au site pour aller des années vingt aux années nonante, en passant par les années trente, quarante, cinquante, soixante, septante et octante.

 

 

manuelalavarezbravo Peluquero

 

 

Manualalavarezbravo Instrumental

 

 

facade

 

 

foto Manuel Alvarez Bravo 26

 

 

Manuel Alvarez Bravo 4

 

Charlie Chaplin

 

 

Manuel Alvarez Bravo Señor de Papantla 1934

 

 

Manuel Alvarez Bravo 05

 

manuelalvarezbravo optico

 

 

 

yalalag

 

 

Manuel Álvarez Bravo.Tamayo

 

foto Manuel Alvarez Bravo 12

 

 

 

 

alvarez-bravo-mauel-000

Cliquer sur l'image pour voir un petit montage de nus

 

 

 

 

 

Pour compléter :

Manuel Alvarez Bravo

Cent ans de sollicitude

Autoportrait

Repost0
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 15:21

Diego Rivera n'est pas que le double mari (divorcé puis remarié) de Frida Kahlo de 20 ans sa cadette. Il fut sans doute le plus grand des muralistes mexicains.

Impossible, dans un montage vidéo avec des images réduites de rendre justice à ses immenses fresques qui constituent la partie la plus spectaculaire de son œuvre. La plus célèbre d'entre elles a d'ailleurs été détruite : commandée par le milliardaire et exécutée au Rockfeller Center, elle provoqua l'ire du commanditaire car elle magnifiait Lénine et Karl Marx.

Son itinéraire artistique avait commencé assez classiquement par un long séjour en Europe où il fut influencé par l'impressionnisme et le cubisme. Modigliani fit son portrait. Je ne crois pas en dieu, mais je crois en Picasso, dira-t-il.

De retour au Mexique en 1921, il se vouera à faire naître (renaître ?) un art mexicain. Il se voudra l'héritier des pré-colombiens dans l'art de la fresque. Art qu'il exportera aux Etats-Unis puisque, outre la malheureuse expérience Rockfeller, il avait précédemment réalisé une œuvre à Detroit (« L'homme et la machine »). Entre temps, il avait rencontré Frida Kahlo qu'il épouse en 1930.

Mais, il sait aussi faire des œuvres moins monumentales décrivant le petit peuple mexicain dans un style volontairement naïf. Il fut l'artisan de l'accueil de l'exilé Léon Trotsky (qui connut peut-être une fulgurante liaison avec Frida Kahlo), mais se fâcha ensuite avec lui. Et, en 1950, il revint dans le giron stalinien. Frida, qui partagea son culte pour le petit père des peuples, meurt en 1954.

Il la suivra en 1957.

 

Le petit montage qui suit, sélection très arbitraire, ne donne qu'un petit échantillon de son œuvre. On peut le compléter en visitant un site qui lui est consacré - http://www.diegorivera.com/index.php - et qui présente ses fresques.

 

Manuel-Alvarez-Bravo_03.jpg
modotti-tina-diego-rivera-and-frida-kahlo-in-the-may-day-ma.jpg
Diego Rivera et Frida Kahlo un 1er mai (photo de Tina Modotti)
Diego Rivera par Edouerd Weston

Diego Rivera par Edouerd Weston

Diego Rivera
Diego Rivera
Repost0
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 17:50
Frida Kahlo

 

Quel destin que celui de Frida Kahlo !

Poliomyélite à huit ans. Grave accident – le bus qu’elle emprunte heurte un tramway, une barre de métal lui perce abdomen et vagin, surtout elle est gravement atteinte à la colonne vertébrale – à 18 ans.

 

Elle sera souvent et longtemps alitée, subira de nombreuses interventions chirurgicales et souffrira le martyr toute sa vie.

 

 

 

 

 

 

Mariée à 21 ans avec Diego Rivera de vingt ans son aîné, peintre célèbre notamment pour ses immenses fresques murales, elle découvrira après une troisième fausse couche qu’il la trompe avec sa sœur !

 

Lettre à Diego Rivera

 

 

 

 

 

 

Divorcée, elle se remariera… avec lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle aura,entre temps, une liaison passionnée avec Léon Trotsky, qui aura trouvé l’asile politique au Mexique grâce à Diego Rivera et logera dans la maison bleue des parents de Frida, mais, membre du PC mexicain, elle peindra des portraits de Staline et restera indéfectiblement stalinienne jusqu’à sa mort en 1954.

 

Elle sera incinérée, à sa demande : " Même dans un cercueil, je ne veux plus jamais rester couchée ! "

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

Pour compléter,un ami me signale un site (en anglais et espagnol) : http://www.fridakahlofans.com/indexspanish.html

Il a acheté (sur Amazon.com  car introuvable en France) le catalogue (en anglais et imprimé ...en Chine !) de l'exposition du musée de Mexico (Instituto nacional de bellas artes) organisée à l'occasion du centenaire de sa naissance (1907) (Frida Kahlo : National homage 1907-2007 par Salomonn Grimberg and Co) comprenant une analyse des tableaux exposés.
Autre site, avec des photos d'enfance et de jeunesse de Frida Kahlo, malheureusement non légendées : The life and times of Frida Kahlo
 
Son amant Nickolas Muray a fait d'elle de magnifiques portraits, mais a aussi laissé des photos prises sur le vif.
 
Tina Modotti qui fut son amie-amante - elle partageait son engagement communiste - a laissé d'elle quelques portraits ainsi que Manuel Alvarez Bravo.

Ci-dessous avec  Nickolas Muray

Frida Kahlo
Frida Kahlo
Frida Kahlo
Frida Kahlo
Frida Kahlo

Avant Nickolas Muray, elle eut aussi pour amant le galeriste et photographe New-Yorkais Julien Levy qui a fait une séquence sur Frida se coiffant, buste nu.

Frida Kahlo
Frida Kahlo
Frida Kahlo
Frida Kahlo
Frida Kahlo
Frida Kahlo

Quelques oeuvres de Frida Kahlo (vidéo téléchargeable, ci-dessous)

Quelques images de Frida Kahlo

Frida KahloFrida KahloFrida Kahlo
Frida KahloFrida KahloFrida Kahlo
Frida Kahlo
Frida Kahlo
Frida Kahlo
Repost0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Archives

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.