Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 18:22

Un mystérieux collectif de citoyens (associations familiales, enseignants, historiens, ingénieurs, étudiants…) lance une pétition contre la « théorie du gender » (sic) en assurant aux signataires Votre nom n’apparaitra pas sur la pétition.

Anti-genre-petition 

 

Cette pétition, que dis-je cet ultimatum, adressé à Nicolas Sarkozy et visant le « ministre irresponsable » (Luc Chatel qui, avec X. Bertrand, rivalise de courtisanerie), sera donc déposée par un collectif sans nom avec des milliers de signatures … sans noms !

Une personne – une seule – affiche un  nom dans la diffusion de cet « appel », une certaine Isabelle Marcaurd, sauf qu’une recherche ne fait apparaître cette dame (?) qu’à propos de cette pétition.

 

Ce nouvel avatar de la lutte obscurantiste s’inscrit dans celle des évêques et de la droite populiste UMP.

Le texte même est d’une grande niaiserie.  Cette théorie, dite du « genre » est sans aucun fondement scientifique : vous pensez, l’anonyme collectif, avec ses associations familiales et ses historiens inconnus, est compétente pour décerner un brevet de scientificité* ! Et plutôt que de mettre de telles horreurs au programme « ne serait-il d’ailleurs pas plus utile, pour les élèves, de savoir lire, écrire et compter ? » Rappelons que cette petite partie du programme de SVT n’est pas pour les élèves de CP et CE1, mais pour ceux de 1ère L et ES qui, comme chacun sait, ne savent ni lire ni écrire. Il n’est pas sûr que Finkielkraut ou J. Julliard oseraient aller jusque là… quoique…

 

Cependant, avec un sens du compromis qui les honore, nos anonymes admettraient que cette fraction de programme ne soit pas censurée sous réserve que le Ministre ne refuse plus « de s’engager à ce que ce sujet ne puisse pas tomber au baccalauréat ». C’est aussi ce qu’exigent les représentants de l’enseignement confessionnel. Une des revendications du Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique est la sortie du cadre national des programmes "Ce qui compte ce n'est pas le respect des programmes mais la progression des élèves et la réussite aux examens" (E. de Labarre). Mais comment assurer la réussite aux examens sans respecter les programmes : simple, on exige que les parties squeezées ne sortent pas au Brevet ou au bac. 

 

Les signataires feraient quand même bien de se méfier de la phrase qui suit celle où on leur promet l’anonymat. « Vos coordonnées ne seront pas transmises à des tiers. » Elles seront cependant en possession d’un « collectif » sans autres coordonnées que un-ministre-irresponsable et aux composantes inconnues. Il y a comme un risque que, sous l’excellent prétexte de prévenir les signataires anonymes de la suite de cette campagne, un courriel ne les invite à cracher au bassinet pour permettre au collectif d’amplifier son action. Dans ce style-là, ils ont de qui s’inspirer. 

 

* Pour appuyer leur thèse les anonymes font état d’un sondage IFOP dans lequel une majorité des sondés dénierait une valeur scientifique aux études de « genre ». Ce type de sondage est à l’évidence une pure foutaise. Il donne une opinion majoritaire peut-être, mais pas un jugement rationnel.

 

 

N.B. Sur les études de genre la MGEN a fait un bon article avec une bibliographie.

Voir aussi le Programme PRESAGE (Programme de Recherche et d’Enseignement de Savoirs sur le Genre), MAGE (Marché du travail et genre) CNRS et Paris Descartes, Centre Louise Labé (Université Lumière de Lyon), Fédération des recherches sur le genre, RING (Université Paris 8), Portail Genre (Université de Toulouse 2), Genre, sciences et sociétés-CEDREF (Université Paris Diderot - Paris 7), Association de Jeunes Chercheuses et Chercheurs en Études Féministes, Genre et Sexualités EFiGiES (url tirés de la revue papier de la MGEN qui, bizarrement, ne les reproduit pas sur son site). Voir encore un article sur le livre de Lise Eliot Cerveau rose, cerveau bleu.

La revue Sciences humaines consacre son n° 23 de mars 2012 aux Identités sexuelles.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.