Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 15:18
Mélenchon et le Tibet

D’abord quelques larges extraits de Mélenchon :

"A propos du Tibet. Le Tibet est chinois depuis le quatorzième siècle. Lhassa était sous autorité chinoise puis mandchoue avant que Besançon ou Dôle soient sous l’autorité des rois de France. Parler « d’invasion » en 1959 pour qualifier un évènement à l’intérieur de la révolution chinoise est aberrant. Dit-on que la France a « envahi » la Vendée quand les armées de notre République y sont entrées contre les insurgés royalistes du cru ? Le Dalaï-Lama et les autres seigneurs tibétains ont accepté tout ce que la Chine communiste leur proposait et offrait, comme par exemple le poste de vice-président de l’Assemblée Populaire que « sa sainteté » a occupé sans rechigner1. Cela jusqu’au jour de 1956 où le régime communiste a décidé d’abolir le servage au Tibet et régions limitrophes.

 

Dans une négation des traditions, que j’approuve entièrement, les communistes ont abrogé les codes qui classaient la population en trois catégories et neuf classes dont le prix de la vie était précisé, codes qui donnaient aux propriétaires de serfs et d’esclaves le droit de vie, de mort et de tortures sur eux. On n’évoque pas le statut des femmes sous ce régime là. Mais il est possible de se renseigner si l’on a le cœur bien accroché. L’autorité communiste a mis fin aux luttes violentes entre chefs locaux du prétendu paradis de la non-violence ainsi qu’aux divers châtiments sanglants que les moines infligeaient à ceux qui contrevenaient aux règles religieuses dont ils étaient les gardiens.
La version tibétaine de la Charia
2 a pris fin avec les communistes. La révolte de 1959 fut préparée, armée, entretenue et financée par les USA3 dans le cadre de la guerre froide. Voila ce qu’il en est des traditions charmantes du régime du Dalaï-Lama avant les communistes et l’horrible « invasion » qui y a mis fin.Je suis laïque partout et pour tous et donc totalement opposé à l’autorité politique des religieux, même de ceux que l’album "Tintin au Tibet" a rendus attendrissants et qui ne l’ont pourtant jamais été. Je désapprouve aussi les prises de position du "roi des moines" contre l’avortement et les homosexuels. Même non-violentes et entourées de sourires assez séducteurs, ses déclarations sur ces deux sujets sont à mes yeux aussi archaïques que son projet politique théocratique"

 

1 Dans un premier temps la Chine, après l'invasion de 1949, a laissé une autonomie de principe au Tibet, autonomie avec donc un certain pouvoir local (plus ou moins fictif) et marqué par un poste de vice-président au dalaï lama. C'est à cette autonomie qu'il est mis en fait fin en 1956.

 

2 Un brin d'amalgame ne fait jamais de mal : si ce n'est que le boudhisme est une religion, elle n'a pratiquement aucun rapport avec la religion musulmane. Parler de charia relève d'un amalgame plus que douteux.

 

3 Un exemple flagrant de copié/collé de la propagande chinoise. Cette révolte a été réprimée avec violence et a provoqué l'exil du dalaï lama.

 

 

Que le Lambertiste* Mélenchon se fasse l'écho de la propagande chinoise n'étonne pas.

 


Son histoire du Tibet est hautement fantaisiste.

 

Le Tibet a connu une suzeraineté** mongole au XIIIe siècle, mais suzeraineté lointaine et les mongols laissent en place la puissance locale. Le Tibet eut d'ailleurs une influence spirituelle sur le pouvoir mongol qui adopta le boudhisme tantrique au XVIe siècle.

 

Dans son "livre blanc"  le pouvoir chinois actuel prétend faire remonter la domination chinoise sur le Tibet à la dynastie Ming  qui démarre en 1368 : c'est la thèse que reprend notre lambertiste virant au post-maoïste !

La réalité historique ne ressemble guère à ce mauvais digest de la propagande chinoise. Les dalaï lama (et panchen lama) successifs ont gouverné le Tibet, au pire ou au mieux comme on voudra, sous un vague protectorat qui leur laissait nettement plus de pouvoir réel qu'au sultan du Maroc le protectorat français (ce protectorat chinois étant parfois une protection contre les agressions extérieures).

 

Quant aux considérations sur la société Tibétaine féodale etc (pas féministe non plus) elles démontrent un épais anachronisme. Et oui, au Tibet, mais aussi dans les autres états himalayens, comme en Inde d'ailleurs il y avait des systèmes de castes. Et la condition de la femme n'est toujours pas très reluisante dans une grande partie du monde et pas seulement musulman. Est-elle d’ailleurs si idyllique dans la Chine profonde ?

 

Quant aux chiffres qu'il donne, c'est du copié/collé de la propagande chinoise (c'est tout juste s'il ne nous sort pas que le dalaï lama est un monstre à visage humain avec un coeur d'animal comme le proclame Pékin)...

 

Certes il eût été dommage que ces attardés de Tibétains ne profitent pas des lumières éclatantes du grand timonier et ne connaissent pas les joies du Grand Bond en Avant (nous étions au bord du gouffre, mais nous avons fait un grand bond en avant) ni l'exaltation de la Révolution culturelle.

 

Mais comment se fait-il que, sauf une expédition de journalistes bien encadrée, Pékin ne laisse pas tout un chacun accéder à tout ce paradis du libéral-socialisme-totalitaire ?

 

Que le dalaï lama soit sur l’avortement ou l’homosexualité aussi réac qu’un Benoît Seize peut-il justifier, aussi laïque que l’on prétende l’être, une invasion et une occupation étrangère ?

 

* Mélenchon, comme Jospin, est issu de l'ex-OCI (devenue PT, ça ne s'invente pas), troisième groupuscule trotskyste (encore plus sectaire que la LCR et même que LO et qui noyaute fortement Force Ouvrière) ; il a eu comme maître à penser (?), comme Jospin encore, Pierre Boussel, dit Lambert. Et, contrairement à Jospin du coup, il sera ostensiblement présent aux obsèques de son ex-gourou.

** Le site "par ailleurs" (http://parailleurs.over-blog.fr/) dans un article intitulé Socialisme, féodalisme et théocratie  fait comprendre que la notion de "suzeraineté", par exemple, n'est qu'une commodité de vocabulaire pour désigner des rapports complexes et étrangers aux règles de notre propre féodalité.

 

Voir aussi une "Géopolitique du Tibet" qui donne un point de vue nuancé sur l'histoire du Tibet et ses relations avec la Chine, loin du manichéisme des uns (les méchants chinois et les gentils tibétains) ou des autres (les clérico-féodaux tibétains et les libérateurs chinois).

 

Voir aussi deux diaporamas qui éclairent la situation actuelle :

https://prezi.com/3nucyf1mf8au/conflit-geopolitique-le-tibet-et-la-chine/

https://prezi.com/e1irpunb6zeh/geopolitique-du-tibet/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 05/02/2010 21:19


Sélective ? C'est vous qui êtes sélectif car il existe bien d'autres articles sur arrêt sur image qui montre les bobards des journalistes. Vous l'avez vous mêmes illustrer avec les manipulations
sur Frêche. Pourquoi ne citez vous que ce qui vous intéresse ? Encore une fois, je laisse le soin au lecteur d'aller vérifier eux même. Je suis surpris qu'un enseignant puisse tenir des discours
pas aussi rationnel que vous.... Je comprends maintenant pourquoi l'Education Nationale va si mal... Avec des enseignants aussi idéologiques que vous, j'arrive à comprendre pourquoi le système
français soit aussi médiocre malgré les moyens...


J.-F. Launay 05/02/2010 21:36


BOURBAKI : pauvres mathématiciens - de génie eux - qui avaient choisi ce nom collectif, complètement dévoyé par un mercenaire de l'agence Chine nouvelle (qui dit d'ailleurs le contraire de ce qu'il
croit dire).
Lire ce foutraque qui récite la propagande chinoise avec une ferveur inouïe, parler d'idéologiques est du plus haut comique. RIDICULE !


Nicolas 05/02/2010 15:56


Puisque vous aimez arr^t sur image, en voici un lien : http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=607 qui montre comment les journalistes font de la manipulation à propos du Tibet. On y lit ceci
: "Londres, le 20 mars - La GCHQ britannique, l'agence de communication gouvernementale britannique qui filme électroniquement la moitié du monde depuis l'espace, a confirmé les déclarations du
Dalaï lama selon lesquelles des agents de l'armée chinoise se sont fait passer pour des moines et ont déclenché les émeutes qui ont fait des centaines de morts et de blessés parmi les
Tibétains."

Le hic, c'est que la photo sensée prouvé cette version est une photo de film. Là, y-a-t-il pas de scandale ?


J.-F. Launay 05/02/2010 17:15



Votre lecture est sélective ; si vous aviez été un tant soit peu honnête, vous auriez été jusqu’au
bout de l’article :


"Selon le site pro-Tibet "Un regard sur le bouddhisme", la photo date de 2003 et aurait été prise lors du tournage d'un film, les moines ayant refusé de jouer les
figurants. Les soldats en auraient alors été chargés.[…] Une histoire que s'est évidemment empressée de reprendre la chaîne nationale chinoise, sous le titre "Certains médias occidentaux diffusent des propos mensongers et venimeux du Dalaï Lama"."


 


Et vous auriez pu citer : "Sur le papier, le Tibet est ouvert aux journalistes étrangers. Mais sur le
terrain, rien n'a changé." ttp://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=1782


 Et rappeler : "Pressions chinoises sur médias français (Libération)" http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=6758


 






Nicolas 04/02/2010 23:06


Je laisse le soin au lecteur de juger qui de nous mélange tout : la factuel et le désir...


Nicolas 04/02/2010 22:33


Journalistes ou désinformateurs ? Un présentateur de TV a apostrophé une journaliste chinoise : "Comprenez-vous la colère des français ?...". Le culot : parler au nom de tous les français ! En
France, nous avons l'habitude des campagnes de dénigrement de journalistes contre les enseignants, contre les fonctionnaires. Les journalistes occidentaux font les mêmes campagnes de diffamation
contre les pays étrangers : quand ce n'est pas contre les Arabes, c'est contre Poutine et les Russes, quand ce n'est pas contre Chavez et Cuba, c'est contre l'Islam et les Musulmans ... Tout est
bon pour exciter la colère et le mépris contre des "boucs émissaires". C'est la seule politique de développement et de croissance, ici. Entretenir la peur et le mépris, à l'égard de "l'Autre"...
Trouvez-vous normal que la presse appartienne à des vendeurs d'armes (Dassault, Bouygues, etc.) ? Quoique vous puissiez dire, à quelques rares exceptions près, les journalistes ne sont pas
"libres". Ils appartiennent à des groupes financiers et industriels, et ne produisent, dès qu'il s'agit de politique étrangère, que de la propagande. Alors, ces médias ne font que véhiculer une
campagne de propagande antichinoise. Propagande dictée par des lobbies, en coulisse. Assenée dans l'arrogance. Arrogance, qui n'est que l'insolence du "vendu". Ils n'informent pas, ils
désinforment. C'est tout ce qu'ils savent faire. Nous sommes de nombreux français à le dire, le déplorer. C'est ce que nous appelons le régime de "la pensée unique"...


J.-F. Launay 04/02/2010 22:56


C'est toujours surprenant de lire la vieille antienne des stals pas un poil déstalinisés qui mélangent tout "enseignants" et Cuba, "fonctionnaires" et Chavez et qui veulent nous faire croire que le
tchéquiste Poutine est un "démocrate avancé", Cuba un paradis, sans parler de la Chine.
Cher faux "Bourbaki" c'est dans le formol qu'on devrait vous mettre pour que les générations futures contemplent un modêle d'aveuglement.
Là dessus, bonne nuit !


Nicolas 04/02/2010 21:56


Pourquoi faites-vous dire ce que je n'ai pas écrit ? Oui, l'histoire du Tibet est bien plus compliquée, et je vous suggère de l'étudier, car à l'évidence je ne le connaissez pas. On peut déjà noter
une première contre vérité dans ce que vous écrivez : les Hans ont massivement envahi le Tibet. Tous les recensements montrent que le Tibet est peuplé par 70% de Tibétains. Le gouverneur du Tibet
est un tibétain, la police est tibétaine. L'invasion de Hans n'est que pure affabulation. On peut peut-être parler d'invasion de touristes (90% d'augmentation depuis 2005), mais pas d'invasion
d'habitants Hans. Il y a un site très documenté sur le Tibet, fait par un chercheur français Jean-Paul Desimpelaere : http://www.tibetdoc.eu/spip/


J.-F. Launay 04/02/2010 22:16


Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ... chinois. Les journalistes occidentaux sont interdit s de Tibet pendant que la police ... tibétaine bien sûr ... remette les moines terroristes
dans le droit chemin...
Quant aux chiffres du tourisme ne serait-il pas lié à une liaison ferroviaire plus performante ?
Mais agitons le petit livre rouge, oublions quelques menus massacres en bons laïques que nous sommes (sus aux obscurantistes tibétains et à leur médiéval système, pour laisser place au grand bond
en avant et à la révolution culturlle !


Nicolas 04/02/2010 21:18


Si vous voulez parler d’une nation historiquement distincte de la Chine, il faut remonter à la dynastie des Tubo qui régnait sur le Tibet du 7ème au 9ème siècle. C’est comme si maintenant on
revendiquait l’empire de Charlemagne ! Si vous voulez parler d’une culture spécifique, cela semble évident que le Tibet n’a pas la même culture que la Chine, ne fut-ce que par sa langue et son
écriture, mais aussi par ses traditions, ses religions, ses habitants, etc. Ce qui n’a d’ailleurs pas empêché de multiples croisements, au point que je me demande ce que cela pourrait engendrer
comme déchirures et drames familiaux si un jour le Tibet devenait réellement indépendant et mettait tous les Chinois Han à la porte, ainsi que tous les musulmans (ce sont les deux ethnies visées
par le gouvernement en exil) : ils auraient un sacré problème pour distinguer qui est qui, et qui appartient à quelle ethnie. En fait, les discours ethniques ne sont là que pour expliquer au grand
public des guerres que se font entre elles les grandes puissances : cela s’est vu dans les Balkans, en Irak, en URSS, cela se reproduit au Tibet. Ce qui m’ahurit, c’est que l’opinion publique n’a
pas encore « fait tilt ». Et ce qui m’inquiète, c’est que les enjeux dans ce conflit-ci dépassent de loin tous ceux qu’on a vu dans les autres conflits : d’une part la Chine ne se laissera pas
faire, d’autre part, c’est l’économie mondiale qui risque de basculer.


J.-F. Launay 04/02/2010 21:36


Si je comprends bien votre raisonnement "La raison du plus fort est toujours la meilleure".
Outre que l'histoire du Tibet est un tout petit plus compliquée que vous la résumez, comme les Hans ont colonisé massivement la province - même chose chez les ouïgours (les yogourts comme dit
Kouchner) - il ne faut toucher à rien.
Le tort des piednoirs c'est donc de n'avoir pas été assez nombreux ?


chalot 03/06/2008 17:48

Connectez vous à Riposte laïque et lisez le texte que j'ai commis dans ce numéri du 3 juin 2008 et vous constaterez que je n'en partage pas la ligne et je l'écris...Cela s'appelle le débat démocratique sans anathème ni insulte!

J.-F. Launay 03/06/2008 18:08


M. Chalot, nous avons eu un échange sur le site de Jean Baubérot (puis sur ce deblog notes) fort correct me semble-t-il.
Mais vous conviendrez que ce ne fut pas le cas lors d'échanges avec un anonyme interlocuteur de la newsletter que vous citez.
Dans le dernier, je fus même amené à démontrer à cet anonyme que dans l'insulte on pouvaot quand même faire mieux que "bouffi" (est-il politiquement correct de se moquer des personnes à surchage
pondérale ?), "abruti" ou un peu plus travaillé "socialo bobo".  Pour un petit-fils de chartier qui, comme Flaubert, maniait le Sacré Nom de Dieu de Bon Dieu presque comme un signe de
ponctuation orale, ce fut un retour aux racines.


chalot 09/05/2008 22:29

suite à un commentaire de lecture que j'ai écrit sur le dernier livre de Mr Baubérot, vous écrivez :

"La modération de J. F. Chalot me sidère. Certes, perce une réserve sur les "baux emphytéotiques", mais quoi ce certificat de laïcité - "l'auteur [...] a montré sa fidêlité aux principes fondateurs de la laïcité" - à celui dont Riposte laïque (newsletter à laquelle il collabore comme à Respublica cousine aînée) dit : "Ce sont pourtant les Baubérot et consorts qui ont préparé la « laïcité positive » de Nicolas Sarkozy."
N'ayant pas pu vous répondre sur le blog pour des raisons techniques, je le fais ici... Oui j'ai critiqué hier des écrits de Mr Baubérot mais voilà je n'ai jamais catalogué définitivement quelqu'un et effectivement la laïcité expliquée à M Sarkozy m'a étonné et intéressé donc je l'ai dit ( ce qui d'ailleurs étonne mes amis)
Si demain tous les laïques peuvent s'entendre sur des bases communes et combattre ensemble la politique confessionnelle de Sarko, tant mieux!

J.-F. Launay 10/05/2008 11:39



Petite explication d’abord (puisque le message de M. Chalot n’a pas de rapport direct avec l’article) : Jean Baubérot a annoncé dans son blog la sortie de son dernier livre : La laïcité expliquée à M. Sarkozy et à ceux qui écrivent ses
discours. Edition Albin Michel (dont le Nel Obs a donné quelques « bonnes feuilles »). Jean-François Chalot, à une
réserve près, en faisait une analyse fort positive. Or J. F. Chalot, membre éminent de l’UFAL, collabore notamment à Riposte laïque qui, entre autres, car, vous le savez, ils ne sont pas
chiches en anathèmes, avait sévèrement aligné Baubérot et consorts.


Je partage le souhait que « tous les laïques puissent s’entendre sur des bases communes ». Une des conditions premières est peut-être de se
limiter à la laïcité proprement dite et non obliger quiconque à se charger d’un paquetage prétendument républicain. Être ou ne pas être partisan d’une loi anti-foulard, avant que la loi
ne fût votée (maintenant, la loi s’impose), avoir voté oui ou non au référendum sur le projet de T. C. E., être partisan ou non de la suppression des départements, considérer ou pas que les
langues régionales font partie d’un patrimoine à sauvegarder, etc. autant de sujets qui peuvent provoquer de vifs débats mais qui ne peuvent permettre de décerner ou non un certificat de laïcité. Ne parlons pas évidemment des attaques ad hominem qui pullulent dans les newsletters
auxquelles M. Chalot collabore. Et encore moins de dérives xénophobes sous prétexte de lutte contre l’islamisme.


En bref, retrouvons l’esprit préconisé par Aristide Briand.



basia 17/04/2008 21:14

Franchement, "alimenter le débat" avec de fausses informations je ne vois pas l'intérêt ! ça ne fait rien avancer du tout, c'est absurde ! Quant au fait de trouver plaisant que certains "prennent le contre-pied de la pensée ambiante unanimiste" (qui n'est pas unanimiste d'ailleurs) quelle que soit la pertinence de leurs propos, je ne saisis pas l'intérêt... Vraiment stérile comme réflexion !

Bernard P. SARLANDIE 14/04/2008 12:02

Merci Jean-François de diffuser si largement l'opinion de ton camarade Mélenchon, je n'en avais entendu que des bribes à la radio : on le qualifiait du politiquement incorrect de la semaine. Mais je dois dire qu'il ne me déplaît pas que certains prennent le contre-pied de la pensée ambiante et unanimiste : au moins cela permet d'alimenter le débat.
Amitié.
Bernard

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.