Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 17:01

Tetazo=coup de sein comme on parle de coup de sang, seins en colère donc !

Tetazo

Tandis que les flics municipaux niçois font la chasse au burkini, les policiers argentins, eux, comme au bon vieux temps en France (et de nos jours à Paris Plage !), font la chasse au topless, aux seins nus sur la plage ! Ils provoquent ainsi une manif anti-machiste, dans un pays qui l’est extrêmement, machiste. Et se font désavouer par la justice.

Or donc, sur une des plages proches de Buenos Aires, Necochea, après les plaintes répétées d’un mec, les policiers interpellent, trois femmes qui n’avaient pas mis le haut de leur ipsi bitsi bikini. Et cela en vertu d’une loi provinciale qui prohibe les actes contre la morale.

Comme dans la plupart des pays d’Amérique du Sud, si on admet que ledit bikini soit microscopique, il faut garder les deux pièces même si celle du bas est quasi un string ficelle laissant les fesses à l’air et celle du haut cache à peine le téton !

 

Il a fallu pas moins de 20 policiers pour expulser de la plage les trois baigneuses aux seins nus !

Mal leur en prit. Car cette expulsion provoqua une manifestation au cœur de la capitale, au pied de l’Obélisque (qui date de 1936), où des dizaines de femmes se mirent seins nus pour exiger la légalisation du "topless". Ce qui provoqua un attroupement de voyeurs, des ados allant jusqu’à grimper à un mât où flottait un drapeau. Un photographe fut pris à parti par des hommes appuyant le mouvement. Un autre homme, peu avant, s’était approché des manifestantes en exhibant son pénis et en criant « Sucez le ! ». Mais peu à peu, le nombre de femmes augmentant, les perturbateurs machistes et les voyeurs s’éloignèrent.

Tetazo

Quasi personne ne nie que l’Argentine est un pays profondément machiste. Mais c’est un sujet qui ne provoquait guère de débats. La polémique, violente dans les médias, pour ou contre les seins nus sur les plages a donc mis ce thème sur le devant de la scène.

Tetazo

Au-delà du topless, c’est le droit à disposer de son propre corps qui est réclamé ; c’est ce contexte d’inégalités entre hommes et femmes que dénonce une universitaire, qui affiche sur sa poitrine « Le plaisir de rompre les liens machistes ». « De nos jours, il est incroyable que l’on puisse se scandaliser de voir une femme allaiter en public ou se mettre seins nus sur la plage » ajoute une participante.

Tetazo

Cuando podés ir presa por hacer exactamente lo mismo que un hombre, no hay igualdad #Tetazohttps://t.co/iqx7iduAp4

    — Barbara Martinez (@barbarammzz) 3 de febrero de 2017

Quand je peux devenir une proie pour faire exactement la même chose qu’un homme, il n’y a pas égalité.

La députée de gauche Victoria Donda, fille de disparus sous la dictature, a appuyé le tetazo estimant que si une réglementation interdit aux femmes les seins nus sur les plages, il faut une réglementation imposant aux hommes de porter un soutif !

Au-delà des commentaires machistes – dont celui particulièrement stupide d’un metteur en scène de cinéma qui confond seins et parties génitales en menaçant d’organiser un pénizo (pijete) – il y a les traditionnelles objections du style, dans la crise que connaît l’Argentine il faut se mobiliser sur des sujets plus cruciaux…

Tetazo

Victoire pour les expulsées de la plage : outre cette manif plus que réussie, un juge a estimé qu’elles n’avaient commis aucune faute car la loi provinciale de 1973 est inconstitutionnelle. Il juge, en effet, que l’imprécision et le vague des termes employés dans cette loi – obscénité et décence publique – rendent impossible de savoir ce qui est sanctionnable ou pas. Dans ce cas concret, il n’existe pas de possibilité matérielle de décider si les seins nus peuvent être jugés obscènes et contraire à une supposée décence publique. De plus, le préjudice causé en découvrant ses seins est des plus douteux. Or, l’article 19 de la Constitution argentine spécifie que les actes qui ne causent pas de préjudices à des tiers ne relèvent pas des tribunaux.

Et le juge Mario Juliano a donné ordre à la police de ne plus importuner les baigneuses pendant le reste de la saison estivale : eh oui ! c’est l’été en Argentine !

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans topless seins nus machistes Argentine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.