Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 15:09
Luçon : privatisation de l'espace public
Au coude de la rue de la Coudray, quasiment  à la sortie de la venelle de l’écours des halles, délicieux et poétique passage piétons venant de la Place des Acacias, 3 ganivelles délimitent sur le trottoir un stationnement réservé pour l’évêché ; sur une pancarte d’interdiction de stationner on peut lire sur papier à en tête de la ville que l’autorisation de stationnement de véhicule a été accordée à un certain “Monseigneur Castet”.
 
Outre donc la privatisation de l’espace public, de plus sur un trottoir, au profit de l’évêché, on observe, sur un document officiel, l’utilisation d’un titre fort peu républicain. Que ce Monsieur Alain Castet soit appelé Monseigneur par ces ouailles qui en pincent pour lui, soit. Mais pour notre supposée laïque police municipale le citoyen Castet est un Monsieur comme un autre !
 
Mais depuis que le Maire ripoublicain a signé une charte des dames Bourges et de la Rochère anti mariage pour tous, la laïcité a-t-elle cours dans l’évêché crotté du bas-Poitou ?
Luçon : privatisation de l'espace public

Les ganivelles* délimitent un espace d'interdiction de stationner qui est un morceau de trottoir, donc en principe déjà interdit de stationnement !

* Les "ganivelles", dans l'ouest, désignent des barrière métalliques mobiles.

Luçon : privatisation de l'espace public

Mais en fait nos ganivelles ne délimitent pas un stationnement interdit mais un stationnement réservé à l'évêque (sur le trottoir donc).

Quelques explications pour les ceusses qui ne connaissent pas encore notre évêché.

 

La période autour du 15 août est marqué par une foire-exposition qui s'accompagne de manifestations diverses. Dont une braderie qui, cette année a été fixée le 15 août même et dont les stands s'étendent jusqu'aux abords de l'évêché.

L'évêché étant en continuité avec la cathédrale, M. Castet, évêque de son état, n'est aucunement empêché de rejoindre sa chaire épiscopale. S'il voulait échapper aux fumées de l'encens avec sa voiture, il pouvait la garer, la veille ou de bon matin, dans une rue proche de son logement de fonction, mais non bloquée par les activités commerciales (et foraines).

 

Et bien non. Il a bénéficié de cet insolite emplacement réservé sur le trottoir d'une rue qui va vers le marché couvert et qui est au débouché d'un cheminement piétonnier dont le nom poétique n'a rien à voir avec l'aspect assez crade.

Il est vrai qu'en temps ordinaire, la police municipale tolère que ce trottoir - comme beaucoup d'autres d'ailleurs - soit complètement encombré par des véhicules.

 

NB Pour avoir un aperçu de la charte de la manif anti-mariage pour tous, voir Coulon-Charpentier : les enfants de Boutin

Partager cet article

Repost 0

commentaires

André BOULARD 20/08/2015 15:31

Bonjour,
J'approuve sans réserve votre coup de gueule à propos d'un passe-droit accordé à un évêque. J'ai moi-même, réagi à l'époque sur mon blog à propos de l'affaire des crèches et je suis consterné aujourd'hui qu'un tribunal ait donné raison au maire de Béziers alors que la lettre de la loi de 1905 interdit sans équivoque tout emblème religieux sur les bâtiments publics ! On peut discuter sur l'esprit de la loi, mais là la lettre est indiscutable !
Par contre je ne vous suis pas sur l'assimilation que vous faites entre désaccord avec « le mariage pour tous » et orientation confessionnelle et politique. Je ne suis pas calotin et pourtant je désapprouve cette loi et je désapprouve plus encore qu'elle n'ait pas donné lieu à une consultation du peuple.

André BOULARD 20/08/2015 16:26

Sans doute. Mais jusqu'où peut-on aller pour se passer de l'avis du peuple souverain ? Le traité constitutionnel européen devait passer sans problème d'après les sondages mais voilà, après débat public, le peuple consulté a dit non. Qu'à cela ne tienne, si l'avis du peuple ne convient pas, on s'en passe !

JF Launay 20/08/2015 16:01

Eût-on "consulter le peuple" sur l'abolition de la peine de mort qu'elle n'eût pas eu lieu. Eût-on consulté le peuple sur l'IVG, il n'est pas sûr que la loi eût pu passer.

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.