Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 16:26

Les 12 victimes :

- Charb, de son vrai nom Stéphane Charbonnier, 47 ans, dessinateur, directeur de la publication de «Charlie Hebdo».
- Cabu, de son vrai nom Jean Cabut, 76 ans, dessinateur, pilier de «Charlie Hebdo» et du «Canard enchaîné», ancien du journal «Hara-Kiri», l’ancêtre de «Charlie Hebdo».
- Georges Wolinski, 80 ans, dessinateur, membre de la bande d’Hara-Kiri dans les années 1960 puis pilier de Charlie Hebdo.
- Tignous, de son vrai nom Bernard Verlhac, 57 ans, dessinateur, pilier de «Charlie Hebdo» et de «Fluide glacial».
- Bernard Maris, alias «Oncle Bernard», 68 ans, économiste, chroniqueur à «Charlie Hebdo» et sur France Inter.
- Honoré, 73 ans, dessinateur à «Charlie Hebdo».
- Michel Renaud, fondateur du Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, ex-directeur de cabinet du maire de la capitale auvergnate.
- Franck Brinsolaro, 49 ans, policier du service de la protection (SDLP), affecté à la protection de Charb.
- Ahmed Merabet, 42 ans, policier, membre de la brigade VTT du commissariat du XIe arrondissement.
- Mustapha Ourrad, correcteur.
- Frédéric Boisseau, agent d'entretien.
- Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse.

Après Charlie, faire bloc !

Prémonitoire hélas !

"Je n'ai pas de gosses, pas de femme, pas de voiture, pas de crédit. C'est peut-être un peu pompeux ce que je vais dire, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux"

Charb

Après Charlie, faire bloc !

Wolinski

Après Charlie, faire bloc !

Honoré

Après Charlie, faire bloc !

Bernard Maris

Après Charlie, faire bloc !

Encore plus d'actualité... hélas !

Après Charlie, faire bloc !

Ils ont tué CHARLIE HEBDO. Ils ont tué le mot, le dessin, le papier, la langue, l’encre, le crayon,… Charlie était cela. Charlie avait dénoncé les tueurs du mot du papier, du rire…

Mon mot agonise en moi.

Me vient  à l’esprit l’histoire de Kaab ibn al Ashraf,  noble médinois, juif de religion par sa mère, poète qui n’hésitait pas à dénoncer les dérives guerrières de Muhammad, l’annonceur de l’Islam.

 « Le Prophète » commanda son assassinat et promit le paradis au groupe désigné pour la besogne. Le commando  exécuta le poète dans un odieux traquenard en l’an 624. Quelques années plus tard, tous les juifs de Médine furent décimés et tous les poètes furent damnés par le Coran, car ils inventent et  sont la proie des rêves (sourate XXI, verset 5).

 

Said Sayagh

 

 

 

 

 

Amis, Frères, Citoyens du monde, Camarades…

 

Nous ne sommes pas femmes et hommes qu’on résigne

Ne comptez pas surtout que l’on courbe le dos

 

La haine n’a jamais conduit à un digne combat

La gâchette d’une arme n’est pas porteuse de foi

Tueurs assassins d’un jour

vous n’êtes que poussière

ne vous cherchez pas dans un miroir

                       vous n’existez pas

 

Notre cœur saigne mais nous ne baisserons pas la tête

Citoyens du monde,

Humains de la planète terre

Pour moi le seul réseau social qui vaille

C’est vous

C’est toi à mes côtés

Lorsque nous sommes rassemblés 

Sur une place ou

Dans la rue

Pour chanter le même chant qu’Éluard nous a

Transmis sur ses cahiers d’écolier

 

Tueurs assassins d’un jour

vous n’êtes que poussière

                       résidus

rejetés

par les vents nauséabonds de la haine

vous n’existez pas

La haine n’a jamais conduit à un digne combat

Ne laissons pas l’écran d’ordinateur

Masquer les battements de nos cœurs

 

Nous ne sommes pas femmes et hommes qu’on résigne

Ne comptez pas surtout que l’on courbe le dos

 

Qui es-tu Charlie

viens me le dire

tu me reconnaitras bien

           je suis sur la place

                                              

Gérard-André

Mélodiste-compositeur, Auteur, Interprète

 

 

Etais La Sauvin (Yonne) Le lendemain du 7 janvier 2015*

 

Texte envoyé par un animateur de L'Huma-café de Nantes

cliquer pour agrandircliquer pour agrandir
cliquer pour agrandircliquer pour agrandir
cliquer pour agrandircliquer pour agrandir

cliquer pour agrandir

Après Charlie, faire bloc !

Quelques dessins dans la presse internationale.

Après Charlie, faire bloc !
Après Charlie, faire bloc !Après Charlie, faire bloc !
Après Charlie, faire bloc !Après Charlie, faire bloc !
Après Charlie, faire bloc !Après Charlie, faire bloc !
Après Charlie, faire bloc !Après Charlie, faire bloc !
Après Charlie, faire bloc !

Des UNES de la presse internationale

NOUS SOMMES CHARLIE

 

Yahia Belaskri et Anouar Benmalek

Publié dans le journal El Watan (10/01/15)

 

«…Si tu parles, tu meurs/ Si tu te tais, tu meurs/ Alors parle et meurs !», par Tahar Djaout

 

Nous sommes Charlie. Oui nous sommes Charlie, ne vous en déplaise, messieurs les tueurs ! Nous savons que cela vous insupporte car vous haïssez la liberté, toutes les libertés. En particulier l’une des plus fondamentales, la liberté d’expression, celle que vous croyez tuer en assassinant lâchement des dessinateurs de presse qui ont élevé l’irrévérence au firmament du journalisme, en pratiquant l’humour et la dérision.

Vous n’aimez pas la liberté de penser car elle permet le libre arbitre et celui-ci vous est totalement étranger, vous qui prétendez installer les ténèbres dans nos cœurs et nos têtes. Vous n’aimez pas non plus la liberté de conscience, vous qui vous arrogez la folle prétention de diriger nos consciences. Vous n’aimez pas l’amour, ni l’humour bien entendu – l’amour et l’humour vous font peur, vous les suppôts de la haine et du rejet.

Vous n’aimez pas la vie, vous n’en avez aucun respect puisque vous semez la terreur et la mort, brutalement, lâchement. Vous n’aimez rien, au fond, vous n’êtes rien d’autre que des criminels méprisables. Parce que vous êtes incultes et faibles, vous utilisez la violence barbare et l’infamie. Comme nous avons été américains lors de l’attaque contre le World Trade Center, comme nous avons été espagnols lors des attentats de la gare d’Atocha, comme nous avons été algériens lors de la tentative d’extermination de l’intelligence de ce pays, yézidis sur le mont Sinjar, kurdes dans la ville assiégée de Kobané, nous sommes aujourd’hui français…

Nous sommes Charlie. Comme nous avons été Tahar Djaout, Abdelkader Alloula,  Saïd Mekbel, aujourd’hui nous sommes Cabu, Charb, Tignous, Wolinski,  Mustapha Ourad et les autres. Nous sommes Charlie.

 

 

Et Si En Plus Y'A Personne

 

Abderhamane, Martin, David

Et si le ciel était vide

 

Tant de processions, tant de têtes inclinées

Tant de capuchons tant de peur souhaitées

Tant de démagogues de Temples de Synagogues

Tant de mains pressées, de prières empressées

 

Tant d'angélus

Qui résonne

Et si en plus

Il y'a personne

 

Abderhamane, Martin, David

Et si le ciel était vide

 

Il y a tant de torpeurs

De musiques antalgiques

Tant d'anti-douleurs dans ces jolis cantiques

Il y a tant de questions et tant de mystères

Tant de compassions et tant de révolvers

 

Tant d'angélus

Qui résonne

Et si en plus

Il y'a personne

 

Arour hachem, Inch Allah

Are Krishhna, Alléluia

 

Abderhamane, Martin, David

Et si le ciel était vide

 

Si toutes les balles traçantes

Toutes les armes de poing

Toutes les femmes ignorantes

Ces enfants orphelins

Si ces vies qui chavirent

Ces yeux mouillés

Ce n'était que le vieux plaisir

De zigouiller

 

Et l'angélus

Qui résonne

Et si en plus

Il y’ a personne

 

Et l'angélus

Qui résonne

Et si en plus

Il y'a personne

 

Et si en plus y'a personne est une chanson écrite et interprétée par Alain Souchon et composée par Laurent Voulzy sortie en 2005.

 

 

Après Charlie, faire bloc !

Alain Souchon 11 janvier 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ti suisse 07/01/2015 21:07

- Mort de Rire !

/j'étais pote avec Tignous, son baptême de l'air, sa femme sa fille, parapente, Festiventu, Calvi; et l'année d'après et encore une autre, vers 95; ouais on voyait les 40 ans,
Cheers
(j'ai qqls dessins originaux, perso, si tu les veux /les retrouver dans mon chni ! oh ils n'ont rien de.. enfin tu vois, j'sais que t'aimes bien et pour une fois, l'effort/recherche cé moi)

J. F. Launay 08/01/2015 08:20

" qqls dessins originaux" : ce serait un 'honneur' - ce mot les ferait rire - que de les mettre en ligne, si c'est possible.

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.