Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 11:57
Delfeil de Ton par CABU

Delfeil de Ton par CABU

Lettre ouverte à Delfeil de Ton

 

« J’irai cracher sur son cadavre, encore chaud ! », ainsi pourrait-on titrer votre « hommage » à Charlie*. Hommage qui est d’abord célébration de vous-même, pionnier de la 1ère version de Charlie aux temps pompidoliens. Occasion de rappeler votre amitié pour Cavanna et pour Wolinski.

 

Mais de là à opposer Wolinski, le tendre, l’amoureux de la chair et de la vie, au mortifère Charb, de l’accuser presque de ce massacre, il y a le pas de l’abjection que vous n’hésitez pas à franchir.

 

Car il a dû vous échapper que Georges Wolinski, contrairement à vous, continuait de participer à Charlie-Hebdo.  Donc à ses choix éditoriaux, et particulièrement des UNES. Assez bizarrement, dans vos souvenirs de glorieux ancien, vous n’évoquez pas un autre dessinateur, un certain Cabu, que vous avez dû pourtant côtoyer et à qui l’on doit le magnifique « C’est dur d’être aimé par des cons ».

Que tel dessin de Charb (ou de Luz, ou de Cabu, ou de Coco) vous paraisse raté et de mauvais goût, voire inutilement provocateur soit. La liberté d’expression, dont se revendique Charlie, est aussi la liberté de le critiquer. Que le Figaro s’en réjouisse, ne peut pas faire oublier que Charlie – et Charb en premier – conchiait le journal de Dassault ! Et qu’il est peu probable que Rioufol et consort aient célébré la UNE où Cabu clamait « Aux chiottes toutes les religions ».

 

   Et l’abjection va jusqu’à accuser explicitement Charb – « Je t’en veux vraiment » - d’avoir provoqué la mort de Wolinski, « Wolin qui préférait vivre ». Cela en amputant une citation où Charb dit, un peu bravache, qu’il préfère mourir debout que vivre à genoux !

 

* "Fais-moi mal, « Charlie »" Delfeil de Ton, L’OBS 14/01/15

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Partial mais moins 29/01/2015 11:28

Il serait injuste de vous reprocher d'écrire ce que bon vous semble sur votre blog, mais conclure sur "l'abjection" d'une citation prétendument tronquée des propos de Charb, alors que 5 lignes plus haut Delfeil écrit : "Charb disait à une journaliste du Monde : « Je n’ai pas de gosse, pas de femme, je préfère mourir debout que vivre à genoux. »" ça me dépasse un peu... A moins que vous n'ayez pas eu le courage de lire toute la chronique! A votre décharge, elle est quasi-impossible à trouver sur le Net, preuve sans doute que l'autocensure s'est très bien appliquée à propos de la "liberté d'expression" de Delfeil de Ton...
PS : Votre interprétation du dessin de Cabu comme étant une caricature de Delfeil de Ton me paraît par ailleurs totalement gratuite et complètement fantaisiste, mais je peux me tromper...

JFL 29/01/2015 16:26

Dans sa conclusion DdT oppose Wolinski qui voulait vivre à Charb qui voulait mourir. Dire qu'on préfère mourir debout que vivre à genoux ne se traduit pas par vouloir mourir.
Quand au dessin de Cabu il est paru dans le Canard enchaîné (16.9.2009) et mettait en scène un « nouveau beauf » très particulier, Delfeil de Ton, chroniqueur à Siné Hebdo, que Cabu avait agressé verbalement et qu’il poursuivait de sa vindicte par d’autres moyens. On comprend d'ailleurs pourquoi, DdT ne cite pas Cabu qu'il avait pourtant côtoyé avec Wolinski. Car derrière cela il y a bien sûr l'affaire Siné (pour lequel j'avais d'ailleurs pris fait et cause).

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.