Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 18:14
Latifa Ibn Ziaten au Lycée Laetitia Bonaparte, Ajaccio, en présence du Recteur et du Proviseur

Latifa Ibn Ziaten au Lycée Laetitia Bonaparte, Ajaccio, en présence du Recteur et du Proviseur

Avec Rama Yade, Latifa Ibn Ziaten, mère du soldat Imad, tué par Merah, serait interdite de Lycées, pour cause de fichu sur la tête !

Pour toute réponse au drame de Charlie, Yade prône une laïcité liberticide et crache sur l’école publique.

 

Madame Rama Yade, atteinte de délires mystiques, confond République et religion et laïcité et rite. Après avoir servi le chanoine de Latran, tel Paul de Tarse tombé de son cheval, elle prêche maintenant un messianisme républicain. Sans doute pour donner à l’instit le souffle de grâce qui lui manquait face au curé.

 

Et la grande prêtresse de ce messianisme républicain entonne le cantique sacré de la laïcité. Comme toute religion, la sienne, pour républicaine qu’elle se prétende, est faite d’anathème et d’interdits.

 

Le messianisme pathologique de Rama Yade

Messaianisme : définition du CNRTL

« Comment a-t-on pu, récemment encore, autoriser le port du voile pour les accompagnatrices des sorties scolaires ? » s’indigne-t-elle. « Cette décision inique et irresponsable a porté une entaille profonde au principe sacré de laïcité. » poursuit-elle. L’enflure du verbe ne peut masquer le vide de la pensée de la prédicatrice. Car, il ne s’agit pas d’autoriser, comme elle dit, mais de ne pas violer l’état actuel du Droit par des interdits arbitraires.

 

L'interdiction du port de tout signe distinctif, aussi bien religieux que politique, s’impose aux agents de services publics, à commencer par ceux du premier des services publics, l’Education Nationale. Non par crainte de prosélytisme, mais pour bien marquer la neutralité du service public. Nul n’ignorera sans doute que le directeur de l’école primaire qui se présente à telle élection est, mettons, socialo. Mais il ne doit pas aller à l’école qu’il dirige en arborant la rose au poing sur son veston. Dans le Lycée public où j’ai traîné en blouse grise, le sanscul – le censeur si vous préférez – et sa nombreuse famille étaient notoirement cathos : il n’arborait pas un crucifix dans son bureau.

 

En revanche, on peut voir des mamans fichus sur la tête accompagner leur gosse à la maternelle. Les autres parents, les autres gosses, peuvent les voir. Fait-on appel à des parents volontaires pour l’accompagnement des enfants à un spectacle, faudrait-il les interdire pour cause de fichu ? Les bannisseurs doivent déployer des trésors de casuistique pour tenter de faire croire qu’en accompagnant des petits de 3 ou 4 ans pour de simples raisons de sécurité, elles participent du service public (très bénévolement d’ailleurs).

Répétons-le, dans l’état actuel du Droit, un tel interdit est illégal. Et stigmatiser – aux yeux de tous leurs camarades – leur maman n’est peut-être pas la meilleure façon de réussir l’intégration de ces enfants, leur adhésion aux valeurs du vivre ensemble, dont la laïcité est justement l’outil.

Et dans cette logique liberticide, faut-il interdire à Mme Latifa Ibn Ziaten, mère d’Imad, militaire assassiné par Merah, l’accès aux écoles, collèges et lycées publics.

 

« Samedi 10 janvier, j’ai défilé (…) de façon anonyme, comme une citoyenne lambda. Je suis musulmane, voilée, j’ai vu les regards qu’on posait sur moi. » « Jeudi, le lendemain de la tuerie de « Charlie-Hebdo », dans la classe de Lycée où j’intervenais, nous avons fait la minute de silence ensemble. C’était très émouvant. Les questions ont fusé, ensuite. »

« Aujourd’hui, la France est une cocotte-minute Au lieu d’exclure [les jeunes des quartiers] et de les laisser sur les bas-côtés, il faudrait les aimer, ces jeunes, leur répéter qu’ils sont français, à part entière. » ("Refuser l'amalgame" L'OBS 14/01/2015*)

 

Et non entièrement à part, comme le préconise R. Yade.

 

Qui se livre en prime à une attaque très onfrayenne de l’école de la République. On atteint même la Belghoulerie quand « elle dénonce un système public indigent qui a renoncé aux savoirs fondamentaux, au profit d’enseignement superficiels (ABCD), dangereux (genres) et de débats accessoires (rythmes scolaires). »

 

Question indigence de la pensée, Yade est une experte.

 

* Voir aussi "Charlie Hebdo" : mon fils a été tué par Merah. Tendons la main à la jeunesse qui souffre

Le messianisme pathologique de Rama Yade

en complément J. BAUBEROT

LIBERATION 18/01/2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.