Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 11:25
La logorrhée d’Etienne Chouard

A quelques jours d’intervalle, je reçois deux messages transférés assez proches. L’un m’invitant « A écouter rapidement avant que le lien ne disparaisse » et l’autre affirmant « Surtout écoutez-le avant que cette vidéo disparaisse ! » Eh oui ! car « FRANCE 2 au nom de la propriété intellectuelle a supprimé l’accession à cette vidéo !  le comble pour un service public. » Il serait donc dommage de ne pas prendre 4 mn pour l’un, 5 mn pour l’autre « avec ce temps [pourri]» à visionner ce « bref éclair de lumière dans le marigaud des " médias " » : Etienne Chouard !

 

Puis-je avouer que le OUIiste que je fus avait gardé un souvenir pour le moins mitigé des prises de position de ce champion du NONisme et qu’après le 1er message qui, en plus, remerciait Taddei « d'avoir invité etienne chouard et de lui avoir permis de dire cela dans une émission suivie par un gand nombre de francais encore un peu politisés », je ne m’étais pas précipité sur cette vidéo sauvée de l’affreuse censure par un lien sur fessebouqueu.

Le 2e transfert avec le même insolite « marigaud » m’a incité à aller sur le site de « Ce soir ou jamais » où j’ai retrouvé… l’extrait chouardesque parfaitement accessible. La preuve :

Le même extrait se retrouve sur Dailymotion ou Youtube

Pourquoi donc cette volontairement  mensongère invocation d’une censure ?

Sans doute pour donner plus de cachet à cet extrait d’une émission du 5 octobre 2014 qui n’avait pas buzzé suffisamment.

 

Les propos de Chouard sont une variante classique de la théorie du complot. Certes il ne va pas jusqu’à mettre en cause les « humano-reptoïdes », les lézards extra-terrestres à forme humaine, qui tireraient les ficelles dans les sous-sols de la cité de Londres.

 

Il est sûr que la crise n’a pas été maléfique pour tout le monde. Paradoxalement c’est une banque Suisse qui a récemment publié une étude qui rappelle que les 10 % les plus riches possèdent la moitié des richesses en Europe (la France est à cette moyenne) et le 1%, le quart. Et que les inégalités se sont accentuées en France entre 1995 et 2013.

 

Mais de là à asséner que le fameux 1% a financé les deux candidats de la « droite dure » - entendez Sarkozy et Hollande -  cela mériterait d’être étayé. « Ceux qui financent les campagnes électorales » sont surtout les contribuables.

 

La seule démonstration qu’il esquisse, après avoir prétendu que les scores électoraux sont indexés au temps de passage à la télé que regardent les trop gentils électeurs, serait que les banques ont mis la main sur Libé et Le Monde, voire des  journaux régionaux. Pour Le Monde c’est aux 2/3 faux, et pour Libé, Édouard de Rothschild (un nom symbole, même s’il n’intervenait pas dans la ligne éditoriale)  s’est désengagé au profit d’un affairiste de l’immobilier et du dirigeant de Numéricable et de SFR. Bizarrement, il ne s’en prend qu’à ses deux quotidiens classés généralement à gauche. Et comme il vient d’affirmer que c’est le passage à la télé qui est le curseur suprême, la mise en cause du Monde et de Libé n’appuie en rien son affirmation.

 

Il fustige le suffrage universel comme les marxistes dénonçaient les libertés dites formelles ou bourgeoises. On a vu – on voit encore – aux pays du socialisme réel à quoi ça mène. A Cuba ou en Chine on est dispensé d’élire ses maîtres et revendiquer quelque liberté que ce soit – tenir un blog, par exemple – est un crime de lèse-régime.

 

Mais notre prof de SES ne met en cause que la constitution. Cela voudrait-il dire que la constitution allemande ou espagnole n’aboutit pas à faire élire des valets du capital ? Merkel et Rajoy, moins droite dure que Hollande ?

Et il ne décrit pas comment les gentils téléspectateurs qui eux, comme le dit un des messages transférés, ne sont pas un peu politisés, deviendront de vertueux citoyens, maniant le référendum révocatoire non au gré d’une opinion changeante mais après mûres réflexions, avec mesure et pondération.

 

Il faudrait peut-être d’abord changer de peuple, comme le préconisait ironiquement Brecht, avant de se lancer dans le processus constituant, cher à Chouard.

 

NB Overblog ayant l'air de faire des misères à la vidéo originale venue donc de France 2, vous pourrez la voir sur http://www.france2.fr/emissions/ce-soir-ou-jamais/videos/NI_18901?onglet=tous&page=3

La logorrhée d’Etienne Chouard

Bisbille entre les gentils virus de Chouard et les activistes mélenchonnistes de la Vie République !

 

Les Inrocks s’intéressent aux « gentils virus », fans de notre Etienne Chouard et qui inondent le ouèbe avec les idées du gentil professeur en BTS d’un lycée de Marseille.

 

L’expression a d’abord été formulée en 2011 par Étienne Chouard. Elle exprime la nécessité de rendre contagieuse l’idée qu’une assemblée constituante doit être tirée au sort parmi la population. L’adjectif ‘gentil’ vise simplement à écarter la connotation péjorative du seul terme ‘virus’. Le choix du nom a été approuvé par un vote”, explique un groupe de ces GV à Inrock.

 

Message bien reçu puisque la vidéo de son passage à Ce Soir (ou jamais!) le 5 septembre a recueilli des millions de vues, et défilé sur d’innombrables comptes sur Twitter et Facebook.

 

Le lancement fin septembre par Jean-Luc Mélenchon et une soixantaine de signataires du Mouvement pour la VIe République (M6R) a donc logiquement constitué une aubaine pour les “GV”, qui se sont fait remarquer par leur zèle, qui vire parfois au trolling en bonne et due forme sur les réseaux sociaux, explique Inrock.

 

Clément Sénéchal, qui anime la Commission VIe République du Parti de gauche, a fait connaissance avec les Gentils virus suite à la publication d’un article sur son blog contre l’arbitraire du tirage au sort, cher à Chouard :

“J’ai vu arriver sur mon mur Facebook et mon blog une minorité agissante de gens dissimulés sous pseudo pour contester ma position avec des moyens plus ou moins élégants, raconte-t-il. Ils détournent auteurs et concepts, utilisent des syllogismes spécieux et des tautologies qui ne mènent à rien. Ils font surtout du ‘flooding’, c’est-à-dire qu’ils asphyxient la discussion, en la noyant souvent dans des copier-coller. Etienne Chouard lui-même s’y est mis, en publiant frénétiquement ses propres vidéos dans mes fils de commentaires. A la fin cela virait franchement au harcèlement numérique, procédé grossier pour masquer ses carences argumentaires”. (c'est moi qui souligne)

 

“C’est le principe de la minorité agissante, explique Rudy Reichstadt, fondateur du site Conspiracy Watch, l’observatoire du conspirationnisme : ils ne sont pas forcément très nombreux, mais ils sont en revanche très actifs, ce qui donne un sentiment d’omniprésence. Ils vont au contact, veulent qu’on les écoute”.

 

Judith Bernard (Hors-Série, ex-collaboratrice de Schneidermann sur Arrêt-sur-images), défend cette stratégie de saturation :

“Pour une idée aussi fragile que celle du tirage au sort, je comprends la stratégie des Gentils virus d’inonder la toile. C’est une idée qui doit lutter contre des tonnes de préjugés, qui a besoin qu’on l’arme un peu, par la force du nombre et de l’insistance, cela me paraît un combat légitime”.

 

La sympathie de Judith Bernard* pour le gentil professeur de SES va-t-elle jusqu’à en partager les thèses conspirationnistes à la Meyssan, qu’il qualifiait de « résistant » ?  Comme il le fait pour Alain Soral, extrême-droite pure et dure, antisémite, dont Dieudonné est un proche. Par étonnant qu’Egalité & Réconciliation, site Soralien, se fasse l’écho complaisant des thèses chouardiennes, d’autant que Chouard sur son blog recommande la lecture du négationniste états-unien Eustace Mullins.

Concpiracy Watch a également révélé que depuis 2011, des conférences d’Etienne Chouard ont été commercialisées par Culture libre, une association dont le fondateur est responsable de la section locale d’Egalité & Réconciliation (E&R) à Marseille, précise l’article.

 

Etienne Chouard est également membre du groupe Facebook “Boycott Roshen” (une entreprise ukrainienne de confiserie frappée d’un embargo russe), à l’iconographie digne des années 30 : sur la photo en bannière de la page, l’homme d’affaire Petro Porochenko, président de l’Ukraine depuis le 7 juin 2014, est dessiné dans une baignoire remplie de sang, un sceptre avec une croix gammée à la main. Etienne Chouard a répondu à l’invitation d’André Chanclu (vraisemblablement administrateur de la page), ancien militant du GUD et du Groupe d’intervention nationaliste, aujourd’hui à la tête du collectif France-Russie, qui vante les mérites du Kremlin (avec références explicites aux théories fumeuses de Douguine).

 

Il n’est pas sûr que ce soit cette sympathie pro-russe qui a poussé Martine Billard, co-présidente du Parti de gauche à décider que Chouard était persona non grata, mais sa sympathie affichée pour Soral et les siens. L’assaut des GV sur le M6R ne peut que renforcer ce rejet.

 

* Elle s'en défend (sans cependant renier son soutien aux méthodes des GV).

Voir aussi

Le trouble Monsieur Chouard

L'OBS 04/12/2014

Partager cet article

Repost 0

commentaires

J. F. Launay 12/11/2014 07:54

Reçu par courriel :
"Une fois de plus, j'approuve à 100 % et suis heureux d'avoir quelqu'un en qui je me reconnais. Il paraît que nous sommes 13 %, autant dire une élite ...;-)" PB

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.