Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 15:57
FNSEA : fumier, purin et ragondins !

Image symbolique sur nos étranges lucarnes : un drapeau européen, planté dans un tas de fumier déversé devant une préfecture. Actions tout aussi symboliques, les déjections porcines répandues devant un bâtiment public. Car, derrière le ras-le-bol affiché de la paperasserie, c’est contre la limitation de ce déversement qui pollue cours d’eaux, nappes phréatiques et rivages marins, que se battent nos agriculteurs en colère.

 

Pour la FNSEA c’est le beurre l’argent du beurre et le droit imprescriptible de sodomiser la laitière !

Eh oui ! la vilaine Europe est revenue dire que question nitrates, la France est loin de respecter les normes qui, faut-il le rappeler, sont décidées non pas par « Bruxelles », mais par l’ensemble des pays de l’UE.

 

    Vilaine Europe dont les beaux biftons de la PAC (Politique agricole commune) transforment les gros agrariens en véritables fonctionnaires. Notre ministère de l’agriculture, dans un souci pudique de préserver la vie privée sans doute, ne donne les montants perçus par les bénéficiaires que s’il s’agit de sociétés ou groupements (EARL, GAEC, par exemple). Mais pour avoir quelques échantillons, il suffit de taper EARL avec un nom de commune, dans gogol, et de choisir celles qui font dans les céréales pour avoir des montants de FEAGO ou de FEODER. Ainsi, le temps de le taper, j’ai découvert une EARL, domiciliée dans notre bel évêché, qui émargeait en 2012-2013 à 60 000 € et des broutilles, soit 5000 €/mois. Et cela, même quand le cours du blé s’envole.

Le drapeau européen est là planté dans un fumier particulièrement fertile !

 

Les amis de BB se sont indignés parce que nos FNSEAnistes déchaînés ont maltraité des ragondins pour les ramener vers le chemin d’une préfecture. Mais ce qu’ont pu subir ces bestioles n’est rien par rapport aux conditions d’élevage des porcs*. 95% des porcs sont entassés dans ces usines à lisier.

 

"Dans une très grande partie, la France n'a pas correctement transposé la directive nitrates, si bien qu'il y a un risque de pollution des eaux par l'azote", ose dire la vilaine Europe. Faut-il rappeler que l’affreuse directive nitrate date de … 1991 ? Et plus de 20 ans après les cochonculteurs continuent de déverser allègrement les déjections porcines à forte concentration de nitrates n’importe comment, n’importe quand. Et donc plus de 20 ans après la FNSEA demande de rouvrir un débat communautaire de fond sur la directive nitrate, soutenu d’ailleurs par Valls !

Qu’importe si les algues vertes prolifèrent en Normandie ou au Sud de la Loire. "Il y a un décalage entre la Bretagne, qui a pollué plus tôt avec des quantités plus importantes, et la Normandie, où l'intensification agricole a été plus tardive et moindre qu'en Bretagne", explique un responsable de l’agence de l’eau Seine-Normandie. Mais, ce n’est pas grave, puisque ce sont les communes concernées qui enlèvent et traitent les tonnes d’algues vertes.

Le principe pollueur-payeur n’a pas cours au pays de la FNSEA.

FNSEA : fumier, purin et ragondins !

Et la FNSEA peut compter sur le soutien sans faille de l’UMP. Il est vrai qu’il y a une grande porosité entre l’organisation agricole et la droite : Debatisse et Guillaume, ex-dirigeants de la FNSEA, ont été l'un secrétaire d’état de Barre, l'autre ministre de Chirac. Guyau a sa carte UMP. Christhihan Jacob, le copéiste, a présidé le CNJA (branche jeune de la FNSEA), avant de présider le groupe parlementaire UMP.

Ainsi, alors que la Vendée connaît un pic de concentration de pesticides dans ses eaux, Alain Lebœuf, député UMP, dénonce « le poids des contraintes administratives et environnementales, toujours plus nombreuses, qui ne contribuent qu’à une perte de compétivité de nos filières ».

Epandage de lisier dans les rues de Toulouse !

Inutile de dire que, comme les légumiers bretons se plaignant d’une surproduction qu’ils ont eux-mêmes favorisée et brûlant le siège de leur mutuelle et un centre d’impôts, les Fnseanistes auront une fois de plus dégueulassés des villes, commis quelques dégradations diverses et variées, en toute impunité. Et qu’une fois encore, ce sera, c’est le cas de le dire, le cochon de payant, contribuable de Toulouse ou d’ailleurs, qui en sera de sa poche, pour leurs méfaits.

 

Et pendant ce temps-là, les vrais agriculteurs qui ne se croient pas obligés d’enrichir l’industrie chimique en achat de pesticides, qui maintiennent une polyculture raisonnable et non une monoculture forcenée, qui sauvegardent des espèces animales et végétales négligées, etc. voient passer les liasses de billets de la PAC au-dessus de leur tête.

 

 

* Les états-uniens, qui condamnent le gavage de nos oies ou canards, ont élu sénatrice une candidate qui se vantait de châtrer les porcs, à vif ! Sûr que ces oies et canards gavés ont un sort nettement préférable à celui des cochons qu’élève la dame.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.