Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 10:20
León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin
León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin

Hoy, viernes 26, a las 15 hs en la puerta de Jorge Newbery del Cementerio de Chacarita despedimos a León con su familia, amigos y quienes sientan compartir.

Annonciation...

Annonciation...

Comme ça, on apprend, par Rue89, que León Ferrari, artiste blasphématoire selon, non pas le pape François, mais Jorge Bergoglio, est mort le 25 juillet, pas très loin de ses 93 ans (il était né le 3 septembre 1920 à Buenos Aires). A ma grande honte j’ignorais l’existence, donc l’œuvre, de cet artiste aux multiples talents.

León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin

“Es una especie de favor que me hizo Bergoglio”, commentait León Ferrari, après que Jorge Bergoglio, archevêque, avait qualifié une rétrospective de ses œuvres (2004), d’une honte pour Buenos Aires. "Aujourd'hui je m'adresse à vous profondément peiné par le blasphème en train d'être perpétré au centre culturel Recoleta sous couvert d'une exposition plastique" écrivait le cardinal dans une lettre pastorale. Cette exposition est réalisée dans un centre culturel subventionné par l’argent du peuple chrétien et des personnes de bonne volonté (sic) avec leurs impôts, ajoutait le futur pape. Un groupe de fidèles entra bruyamment dans l’exposition pour y détruire des œuvres de Ferrari. Les mêmes méthodes que Civitas à Avignon !

León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin

"La religion a une grande influence sur notre culture, une influence néfaste. La religion est d'une intolérance extrême, qui se transmet à toute notre culture, sans oublier que les exterminations ont une origine religieuse", déclarait León Ferrari en 2008.

León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin
León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin

Le fondateur du Club des impies, hérétiques, apostats, blasphémateurs, athées, païens, agnostiques et infidèles, avait été dès 1965 censuré en Argentine pour son œuvre Civilisation occidentale et chrétienne où il représentait un Christ crucifié sur les ailes d’un bombardier américain au Vietnam. Andrés Duprat, commissaire de l’exposition des Rencontres d’Arles 2010 se réjouira de la voir exposée dans un endroit privilégié, le choeur de l’église Sainte-Anne. Jamais dans son histoire cette remarquable pièce n’a été montrée dans un endroit aussi significatif et pertinent que celui-ci.

León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin

Ferrari a dû s'exiler au Brésil sous la dictature (1976-1983) au cours de laquelle son fils Ariel fit partie des milliers de disparus. Son œuvre témoigne évidemment de cette noire période avec des montages de photos et de dessins ou tableaux. Les rapprochements entre militaires argentins et Hitler sont évidents. Mais est aussi clairement mis en scène le rôle des prélats argentins. Ainsi du Cardinal Antonio Quarracino, dont les lunettes reflètent le visage de Videla.

Cardinal Antonio Quarracino (et Videla)

Cardinal Antonio Quarracino (et Videla)

León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin
Lieutenant Antonio Pernía bourreau de l'ESMA + Grabado del  libro 'Enchiridion' de Joost Damhourdert, 1554

Lieutenant Antonio Pernía bourreau de l'ESMA + Grabado del libro 'Enchiridion' de Joost Damhourdert, 1554

Fragata Escuela Libertad + Amiral Massera (Foto: Secretaría de Informaciones Públicas) + Noticias de los diarios: 'La Razón' 6/9/76, 'La Opinión' 29/5 y 11/5/76 y 'La Prensa' 3/5/76

Fragata Escuela Libertad + Amiral Massera (Foto: Secretaría de Informaciones Públicas) + Noticias de los diarios: 'La Razón' 6/9/76, 'La Opinión' 29/5 y 11/5/76 y 'La Prensa' 3/5/76

Nuncio Monsignor Calabresi, Cardinal Aramburu, Viola, Lambruschini and Galtieri (Photo: Loiácono) + 'Banner of the Spanish Inquisition',

Nuncio Monsignor Calabresi, Cardinal Aramburu, Viola, Lambruschini and Galtieri (Photo: Loiácono) + 'Banner of the Spanish Inquisition',

Hitler con chicos + Videla y Massera con chicos

Hitler con chicos + Videla y Massera con chicos

Diluvio' de Doré, 1860 + Junta Militar

Diluvio' de Doré, 1860 + Junta Militar

El Nuncio Pío Larghi saluda a Massera, Videla y Agosti el 9/7/77  + El Nuncio Torregrossa saluda a Hitler

El Nuncio Pío Larghi saluda a Massera, Videla y Agosti el 9/7/77 + El Nuncio Torregrossa saluda a Hitler

Peut-on discerner une influence dadaïste, dans ses combinaisons de ready made ? statuettes saint-sulpiciennes de vierges Marie, de Christ, d’anges et autres saints, mis en cage, dans une poêle à frire, au-dessus d’un camping gaz, christ passé au moulin à viande cher à J.C. Averty, ou dupliqués éjectés du grille-pain, vierge sortant de la bouilloire, etc. Photos montages aussi, voire combinaison des deux. On n’ose imaginer la réaction de nos cagots que des statues de vierges gentiment déguisées poussent déjà à l’hystérique intolérance.

León Ferrari, blasphémateur et artiste argentinLeón Ferrari, blasphémateur et artiste argentin
León Ferrari, blasphémateur et artiste argentinLeón Ferrari, blasphémateur et artiste argentin
León Ferrari, blasphémateur et artiste argentinLeón Ferrari, blasphémateur et artiste argentin
León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin
León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin
León Ferrari, blasphémateur et artiste argentin

"La seule chose que je demande à l’art, c’est de m’aider à exprimer ce que je pense avec la plus grande clarté, à inventer un langage plastique et critique qui me permet de condamner avec la plus grande efficacité la barbarie de l’Occident. Il est possible que quelqu’un me prouve que cela n’est pas de l’art, et cela ne poserait aucun problème, je ne prendrais pas un autre chemin, je me limiterais tout simplement à changer le nom de cet art que j’appellerais politique, critique corrosive, ou n’importe quoi d’autre"

León Ferrari

  

Un aspect plus complet des talents multiples de L. Ferrari

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.