Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 21:18

cochon3Le dernier article de Jean-François Launay sur « J’ai défendu tout le monde, je défends Iacub… » me laisse perplexe. J’y vois une générosité d’esprit fourvoyée dans un mélange gluant de judiciaire, de politique et de coup éditorial. Mais je ne suis ni partie civile, ni défenseur…

 

Je n’achèterai ni ne lirai le livre de Marcela Iacub. Non par bigoterie ou par dégoût des cochons, mais tout simplement parce que la vie privée de cette femme ne m’intéresse pas. Qu’elle couche avec Dominique Strauss-Kahn ou Shrek m’indiffère. Je suis d’autant plus surpris de la position de JFL, qui se signale d’ordinaire par une analyse plus fine.

Marcela Iacub raconterait donc une liaison avec DSK après sa chute du Sofitel. Tout ça pour dire que c’est un porc. Cette dame est grossière, mais elle a peut-être raison. Peu importe. Où JFL va loin, c’est sur Polanski, inculpé pour avoir baisé une mineure consentante fournie par sa mère. On ne joue pas dans le même film.

 

Soyons politiques !

 

Jean-François dit avoir « défendu DSK ». Pourquoi pas ? J’ignore ce qui s’est passé au Sofitel de New-York. Mon seul intérêt a porté sur les conséquences de l’affaire en politique française, qui me concerne  davantage que les pleurnicheries de Tristane Banon ou l’image d’Anne Sinclair en visiteuse de prison. Un DSK sans histoire aurait-il conquis la primaire socialiste et l’Élysée ? Sujet en or pour des auteurs de politique-fiction…

 

Les affaires Polanski et Strauss-Kahn ont quand même un point commun : l’opprobre jeté par une bande de cagots américains sur des Juifs célèbres (et riches) qui auraient violé la civilité ad usum puellarum dans un pays dans un pays  où « We trust in God », mais celui du Good Book…

 

On ne peut faire ce reproche à Marcela Iacub, argentine et arrière-petite-fille de rabbin. On connaît la dame pour ses positions atypiques sur les aspects traumatiques du viol, et d’une manière générale son travail sur la sexualité. Le nom de DSK n’est pas cité dans l’ouvrage, mais abondamment « révélé » par la chroniqueuse de « Libération » lors de ses multiples interviews, jusqu’à la « Une » du Nouvel Obs’ qui fait du bouquin l’événement de la semaine.

 

Envoyez la thune !

 

On est dans une opération classique de marketing « littéraire », supposé opérer la rencontre d’un esprit provocateur et talentueux, de punaises de sacristie à l’haleine puante, de professionnels de la profession qui s’émerveillent de la transgression (laquelle ?), de cireurs de pompes payés pour louer l’originalité du style et de clients potentiels désireux de connaître les détails de la fornication chez les êtres dotés de queues en tire-bouchon.

 

La technique est au point et les relais fonctionnent. Le Nouvel Obs, l’Express et le Figaro s’envoient des piques et font monter le buzz-mayonnaise. Il est donc hautement possible que ce livre soit un succès financier. Tant pis.

 

Gilbert Dubant

 

 

 

 

NB Je n’achèterai ni ne lirai le livre de Marcela Iacub. Voilà qui me fait penser à un humoriste – Tristan Bernard ? – qui était aussi critique littéraire et qui affirmait « Je ne lis jamais les livres que je critique, ça pourrait m’influencer ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JFL 25/02/2013 08:24

Commenter son propre deblog...
Sauf erreur Marcela Iacub n'a pas commis de nombreux entretiens, mais un seul au Nel Obs.

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.