Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 11:05

    Les enseignants se plaignent souvent du manque de reconnaissance de leur travail par leur hiérarchie. On a pour une fois la preuve incontestable  du contraire. En effet, on apprend que Xavier Darcos, le ministre chargé de faire entrer l'éducation dans la logique autoritaire et libérale du sarkozysme (ce qui lui vaut le surnom de Darkozy), va élever (il était temps diront certains) l'instituteur breton Marc Le Bris au grade de Chevalier de l'Ordre national du Mérite (décret du 16/5/08). Or, qu'a donc fait ce dernier pour être le récipiendaire ("récipient d'air" pour beaucoup d'autres) de ce que certains appelleront rapidement une "merdaille" ?

 

Des colloques avec l'UMP (comme la journée de convention de février 2006), un bouquin complètement rétrograde "Et vos enfants ne sauront pas lire... ni compter !", du militantisme arriéré pour "Sauver les lettres", une contribution aux "nouveaux" programmes dans la droite, très "droite" ligne de la rétropensée en vigueur et un aveuglement qu'il voudrait faire passer pour du courage ("Les travaux scientifiques de pédagogie de moins de trente ans ne sont pas scientifiques [...] C'est une catastrophe culturelle. [...] Seulement voilà, je n'ai pas de chercheurs récents à citer. Je n'ai que mon expérience têtue d'instituteur")...

Donc, l'intéressé ne semble pas s'être distingué par son travail (très contesté et mal noté, il s'en vante dans une paranoïa pathétique) mais par des écrits et des propos outranciers, souvent ridicules, en tout cas mensongers, mais appréciés en haut lieu pour justifier la politique rétrograde mise en place.

 

Un ministre éclairé aurait pu s'y opposer et même envisager des sanctions (ce que je ne réclame pas) après certaines affirmations totalement délirantes de Marc Le Bris sur le travail fait en classe par les collègues. Bien au contraire, cette décoration est le couronnement officiel de l'antipédagogisme, c'est-à-dire la condamnation de toute réflexion visant à comprendre pourquoi un enfant ne comprend pas, pourquoi pour certains la chose scolaire ne va pas de soi. C'est l'anathème jeté sur tout ce que peuvent défendre et entreprendre les mouvements d'éducation populaire.

 

Luc Cédelle, journaliste au MONDE et auteur du fort recommandable "plaisir de collège" publié au Seuil, nous rappelle sur son site de quels arguments use et abuse  Marc Le Bris.  

 

« Pouvait-on prévoir qu'il y aurait un jour des cadavres jetés par milliers dans le Mékong ? Aurait-on pu éviter les camps de la mort ? » Si vous ne voyez pas bien le rapport avec la méthode syllabique, lui le voit. Il poursuit : «L'histoire, certes, ne se répète jamais. Et je ne saurais dire aujourd'hui ce que sera demain. Je vois seulement que notre société subit maintenant le dénigrement de la culture qui a précédé quelques sinistres périodes. » Un peu plus loin, il évoque le «projet d'école », imposé aux établissements primaires par la loi Jospin de 1989, et qu'il conteste. Il le fait en ces termes : « Infamie, manipulation intellectuelle digne du temps de l'Inquisition. » Et le financement de ces projets lui inspire cette phrase : «Les distinctions et les récompenses attribuées aujourd'hui à certaines écoles qui ont un "bon projet", au détriment d'autres qui n'en ont pas, sont la chemise brune ou le petit livre rouge des enseignants modernistes. »

 

En attendant, c'est bien Marc Le Bris qui se voit décerner - sans qu'on en soit jaloux ! - "distinctions et récompenses" de la main d'un ministre qui de l'autre s'acharne à détruire des milliers d'emplois pour mieux démanteler notre système éducatif. Le message ne pouvait être plus clair à un moment où le hasard nous joue un sale tour, tout cela survenant le jour de l'annonce du décès de l'ancien assistant d'Henri Wallon, Jacques Lévine  (président de l'association des groupes de soutien au soutien et cofondateur du Collège international de psychanalyse et d'anthropologie)... Tout un symbole.


Voici donc l'école entrée à son tour dans la mode "bling-bling" avec la remise d'une breloque au croisé de l'anti-pédagogisme . Mais après tout "chevalier", "ordre", "national", "mérite", ça lui va bien !

Sylvain Grandserre

 

Et, en hommage à Monsieur le chevalier de l'ordre national du mérite et à tous ceux que M. Darcosy a voulu honorer à travers lui : www.youtube.com/watch?v=Ajq4PmPcJ8c

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.