Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2008 6 19 /07 /juillet /2008 20:49
Un comte Hongrois : Milàhy Zichy

Grâce à Claire Ogie (Des sens) j'ai découvert ce Comte hongrois, Mihàly Zichy, dit aussi Michael  von Zichy, né à Zala en Hongrie en 1827 et mort à Saint-Pétersbourg en 1906.

 

En 1842, il entame à Pest des études de Droit, avant de devenir l'élève du peintre Waldmüller, grâce à qui il va devenir lui-même le professeur de la fille du Tsar Nicolas Ier, Hélène.

 

 

Il  deviendra peintre officiel de la cour avec

Alexandre II. Il se serait marié en 1865 avec Élisabeth Vratislav von Mitrovitz dont il aurait eu une fille.

 

 

 

En 1874, il quitte la Russie pour Paris où il se lie notamment avec Victor Hugo. Théophile Gautier le considère comme un génie. Mais il voit une de ses œuvres - La Victoire du génie de la destruction - refusée à une exposition à Paris, comme antimilitariste.

En 1881, il revient à Saint-Pétersbourg, en passant par Nice, Vienne et Zala, son village natal.

 

 

Ce peintre de cour est aussi le peintre de l'amour ou plutôt des amours. Une certaine « trivialité » ne lui fait pas peur. Les amours lesbiennes, non plus.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.