Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 11:20

Nous ne dirons pas que M. Darcos est un menteur : en ces temps de poursuites pénales pour insultes et outrages ce serait prendre un risque inutile. Disons donc qu'il manie la contre-vérité avec une habileté remarquable.

Le sarkozysme est-il un humanisme ? Pardon, le sarkozysme est l'allié de l'école*. Déjà l'emploi de ce mot de sarkozysme, s'agissant d'école, surprend. Qui aura le courage de relire sa Lettre aux enseignants sera bien en peine de dégager une ligne directrice. Si ce n'est économies ! économies ! et, tels les médecins de Molière, Dr Darcos pratique la saignée pour soigner le mammouth.

Autre trait du sarkozysme, c'est la pratique du « plus c'est  gros, mieux ça passe ». Là, le sarkozyste n'y va pas de main morte. Ceux qui s'opposent aux programmes bâclés du primaire ne veulent pas que les enfants apprennent à lire, à écrire et à compter. Il a lu ça où, le Xavier ? Les pédagogues, les vrais, pas les rétropenseurs bornés (pléonasme) qui ont inspiré ces programmes rétrogrades, ont-ils tort de rappeler que les programmes actuels ont été élaborés, en toute transparence, par des personnalités qualifiées de divers horizons. Il se pourrait même qu'un certain Xavier Darcos les ait approuvés. Rien à voir avec cette élaboration en catimini, par une petite clique. Et la suppression de deux heures hebdomadaires,  que dénonce Antoine Prost, est passée sous silence. Il ira même jusqu'à oser écrire que l'on donne plus aux élèves du primaire !

 

Toujours aussi gros, l'attaque sur le fonctionnement absurde de la carte scolaire. Puisque vous êtes si sûr de vous sur cette question, que ne laissez-vous publier le rapport de deux de vos collègues IGEN sur le sujet, M. le Ministre ? La carte scolaire était victime de multiples contournements (le plus massif étant le recours au privé) : multiplions-les et favorisons de nouvelles implantations du privé pour mieux ghettoïser encore les collèges des quartiers dits défavorisés !  L'affirmation de la  priorité aux boursiers est une contre-vérité flagrante. Le Recteur Quenet, dans son communiqué de victoire (fort controversé), donnait comme critère premier, alimentant ses ordinateurs, les résultats (40 %).

 

  Nous n'échappons pas, bien sûr, à la sempiternelle attaque sur l'élève que les vilains pédagogistes ont voulu  placer au centre, lui prêtant "une forme de prescience égale au savoir du maître". On croirait lire du Finkielkraut. Et comme lui, aucune référence à un écrit ou déclaration quelconque.  M. Darcos serait bien inspiré de (re)lire Antoine Prost « La problématique des études place au centre de ses préoccupations l'élève en tant qu'il apprend. Comme la problématique de l'enseignement, elle est donc du côté des savoirs, mais non, si l'on peut dire, des savoirs apolliniens, solaires, étincelants, tels que des maîtres éminents peuvent en apporter la révélation. Elle est du côté des savoirs laborieux et pénibles, sans cesse complétés et précisés par l'élève qui les apprend, les construit et finit par s'en emparer pour les utiliser à sa guise. Comme la problématique de la vie scolaire, elle s'intéresse donc aux élèves, mais plus aux élèves dans leur cheminement cognitif, dans le travail par lequel ils maîtrisent peu à peu et s'approprient les savoirs, que dans leur affectivité. » (Eloge des pédagoques Points Actuels). Cela ne mettra pas, hélas, un terme à ce faux procès, la mauvaise foi étant inaccessible à un débat honnête.

 

Mais tout cela n'est sans doute qu'un exercice de flagornerie à peine masqué, avec des variations sur sarkozysme, sarkozyste et Nicolas Sarkozy (le projet pédagogique de(sic) ; voulue par ; a levé le tabou) ! La place de premier ministre a été clairement remise sur le marché à terme. Il serait temps de prendre des options.

 

* Le Monde 17/07/08

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.