Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 18:22
Boris Vian : Ecrits pornographiques

  Oui, les vrais propagandistes d’un ordre nouveau, les vrais apôtres de la révolution future, future et dialectique, comme de bien entendu, sont les auteurs de livres dits licencieux. Lire des livres érotiques, les faire connaître, les écrire, c’est préparer le monde de demain et frayer la voie à la vrai révolution

Boris Vian Utilité d’une littérature érotique  1948

Les écrits pornographiques de Boris Vian se réduisent à peu de choses.

Car si l’on ôte sa conférence sur l’utilité d’une littérature érotique qui ne l’est guère, pornographique et une nouvelle, Drencula, le recueil réuni par Noël Arnaud, se résume à quelques poèmes et chansons. Liberté est une évidente et iconoclaste parodie du poème d’Eluard - Sur mes cahiers d’écolier/Sur mon pupitre et les arbres… –sauf que le nom, il l’écrit avec du sperme.  Dans Les Gousses et Pendant le congrès on trouve l’obsession du membre viril coupé par le sexe féminin, sexe lame : « On rencontre (…) des grognasses impudentes  à qui on a greffé, en travers, une lame de rasoir » quant aux gousses elles tailladent les sexes érigés !

Mais il donne dans la chanson de salle de gardes, la belle et franche paillarde avec La marche du concombre et La messe en Jean Mineur. Suzon a acheté un beau concombre,  Ben gros, ben long, ben vert, au marché de Nevers qui deviendra un trentaine de couplets plus tard, le marché de Nœud Vert ! Mais le chef d’œuvre, à mon sens, est La messe en Jean Mineur, par J.S. Bachique qui bénéficia, nous dit Noël Arnaud, en 1957, d’une édition clandestine, à 69 exemplaires, non signée, mais ornée d’un écu représentant un bison hilare : Bison Ravi ! Ce Jean  Mineur nous renvoie au fameux – à l’époque, on vous parle d’un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître – Jean Mineur Publicité Balzac 001 qui avait l’exclusivité de la pub cinématographique. D’où ces dents blanches et ce Colgate, allusion directe à une pub de l’époque qui promettait une haleine fraîche.  Et la musique est directement inspirée, non de Bach, mais de la pub de l’agence de pubs, Jean Mineur !

Et comme dans tout poète il y a un visionnaire, il pressent la pédophilie ecclésiastique : Un beau cardinal écarlate/Encule les enfants de chœur !

La Messe en Jean Mineur

 

AMIS je veux éjaculer

Tout le vieux foutre accumulé

Dans la boutique de mes couilles

Je sens se roidir mon andouille

Il n'est plus temps de reculer

Mâle, femelle, âne ou citrouille

Ce soir je vais tout enculer

 

C'EST à l'église que je veux

Sodomiser tous ces morveux

Enfilons nos noires soutanes

Pareils aux boules des platanes

Nos roustons noirs font les nerveux

Nous sommes nus sous nos roupanes

Passe une belle aux longs cheveux

 

DEGAINONS la trique violette

Qui hennit et rompt sa gourmette

Echappant à nos couturiers

Je lève mon noir tablier

La belle lèche ma quéquette

Attisant le feu meurtrier

D'une langue rose et proprette

 

VOICI que le corbeau croasse

Voici que mon engin bavasse

Et que déjà brament les chantres

Tantôt je sors et tantôt j'entre

Et je répands l'âcre lavasse

Issue du doigt que j'ai au ventre

Au bénitier de sa conasse

 

MON sperme a craché sur sa tombe

Et là mon braquemard retombe

Mais la belle sait mille tours

Et me tend son cul de velours

Cul de houri cul de colombe

Qui s'offre rose et sans détours

Et je m'y rue comme une bombe

 

COMME une flèche dans la cible

Comme un protestant dans la bible

Ma queue palpite de bonheur

Et la belle rit de douleur

Cul d'une courbure indicible

Plus ferme qu'un cul de facteur

De foutre il faut que je te crible

 

SE dégageant d'un coup de hanches

Elle se retourne et se penche

Sur le bâtonnet rabougri

Et dégoûté de mistigri

Elle a de grands yeux de pervenche

Et me suçotte mon grigri

MIRACLE ! AMIS, C'ETAIT DENTS BLANCHES !

 

L'APOTHEOSE alors éclate

Un beau cardinal écarlate

Encule les enfants de choeur

Qui chantent faux de tout leur coeur

Se branlant dans une tomate

Le curé décharge - vainqueur...

 

Un spectacle offert par COLGATE !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.