Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 20:22

Chatel-luc2.png

Le site Atlantico a publié, ce 25 septembre, un entretien avec Luc Chatel, cosignataire avec Jean-Pierre Raffarin d’une motion en vue du congrès de l’UMP, porteur d’un mouvement autour de «l’humanisme social, libéral et européen».


Les propos tenus par l’ex-ministre de l’éducation nationale sont quelque peu incongrus. Il y a du Pierre Dac en lui. « En politique, parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs de tous ceux qui   feraient mieux  de la fermer avant de l'ouvrir. » Cette pensée de l’immortelle incarnation du Sar Rabindranah Duval est parfaitement illustrée par ces propos liminaires de Chatel : « Nos valeurs sont celles de l’humanisme et du libéralisme. L’un ne va pas sans l’autre, et réciproquement ». Et il poursuit : « [Notre motion] se distingue des autres car elle part d’un point de vue différent pour arriver à des objectifs distincts. Et cela, tout en respectant l’unité et la liberté du mouvement. » «  Le travail libre dans une économie libre ; des hommes libres dans une société libre ; voilà notre ambition, voilà notre projet ! » « Soyons audacieux ! Tournons-nous vers l’avenir, allons de l’avant, et restons unis. » « Nous ne sommes ni plus proches ni plus loin de la confédération des centres que de la confédération helvétique... Les problèmes de Jean-Louis Borloo pour le moment ne sont pas les nôtres, et la réciproque me semble vraie. »

 

Il y a aussi comme un côté loufoque dans les citations qui illustrent son propos. Ainsi fait-il dire à Einstein « Nul n’est libre s’il n’est humain, pleinement humain. » Plus vraisemblable, même si elle est sans doute apocryphe, la citation de Laurence Parisot, pour appuyer la volonté de supprimer les 35 h, limiter le droit de grève, assouplir le droit du travail et donc accroître la flexibilité : « Tout est précaire dans la vie, même l’amour. Alors pourquoi pas le travail ? » Mystère de la sagesse orientale dans cette citation de Lao Tseu (qu’il dit emprunter à Raffarin) : « Pour un village, un puits ; pour une forêt, une rivière. ». Dans ce florilège on a même droit à de l’Antoine Pinay : « La franchise redressera la France comme la vague redresse le navire. », une comparaison maritime qui surprend dans la bouche de l’homme de Saint-Chamond (Loire non maritime). Pour conclure, notre Luc Chatel, pour rejeter un rapprochement avec Borloo, déclare : "L’UMP est notre maison, notre « home sweet  home  »  e t  prête à Sylvie Vartan, ces vers inoubliables : « Chacun chez l’autre, et c’est la foire ; chacun chez soi, voilà notre histoire. »"

 

Hélas, si ces propos sont bien d’un Luc Chatel, celui-ci n’est pas le cosignataire d’une motion avec Raffarin, mais un parfait homonyme qui révèle son canular dans Rue 89 ! L’autre Luc Chatel s’étrangle d’indignation : « Manipulation inacceptable sur atlantico, où est publiée une fausse itw de moi, avec des déclarations grotesques. Je n’en resterai pas là. ». Il ferait mieux de s’inspirer aussi de P. Dac et de prendre … le parti d’en rire ! 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.