Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 21:18

melenchon-capitalisme_3.jpg

L’imprécateur a encore sévi. Salopard dit un de ses affidés, une très belle expression, commente-t-il. Qu’ils dégagent tous ! là l’ex-sénateur PS se prend pour la papetier de Saint-Céré. Et Mosco qui ne pense pas en Français/français, antisémite… ou pas ?

 

L'AFP avait mal retranscrit. Mélenchon n'a pas accusé Moscovici de ne pas "penser français", mais de ne "plus penser en français". Sauf que mettez une majuscule à Français ("qui ne pense pas en Français"), ce que tout le charabia précédent implique ("tu représentes pas le peuple français quand tu fais ça" parce que Mélenchon, lui, il le représente le peuple ?) : on n'est pas très loin du "Vous n'avez pas assez de terre française à la semelle de vos souliers" de Caillaux à l'encontre de Blum en 1938. (Repris, par un certain Ramette, député PCF, en 1947 envers R. Schuman : "Nous avons de la terre de France à nos souliers, nous !")

 

La diatribe vulgaire du grand imprécateur est d'autant plus bizarre que la taxation des capitaux n’aurait pas dû effaroucher les congressistes. Chypre, paradis fiscal, blanchissant l’argent sale d’oligarques de la grande démocratie chère à Depardieu, soumettant ces énormes sommes à prélèvement, voilà qui aurait dû, sinon réjouir – c’est encore un peu trop timide – mais au moins susciter les encouragements de celui qui clamait « Au dessus de 30 000 €, je prends tout ! »

melenchon-chavez-a-fait-progresser-la-democratie.jpg

Méchanlon et ses séïdes donnent encore et toujours dans l’attaque ad hominem. Mais, si un social-traître dans mon genre a le malheur de riposter, honte et scandâââle ! le grand air de la victimisation retentit !

Entre autres délicatesses, à propos de parlementaires qui ne voteraient pas une loi d’amnistie, on a eu droit à des menaces un peu inquiètantes (on allait les poursuivre jusque dans les moindres villages ! pourquoi pas "jusque dans les chiottes" à la Poutine ?). Méchanlon lui-même affirmait "on va lui [Hollande] tordre le bras en espérant que ça lui fasse assez mal". Pire encore – mais avec lui le pire est toujours sûr – après avoir accusé V. Lurel, l’homme des caraïbes, d’avoir [eu] l’audace de parler d’un mort sur le ton de la blague, avec cet art de la prétérition qui fait tout son charme, il ajoute "Doit-on se préparer à commenter la tête qu’aura "pépère" dans son cercueil le moment venu ? Devra-t-on alors commenter l’état de ses cheveux implantés et celui de ses rondeurs ?" On admire toute la hauteur de pensée du personnage à ce genre de propos dignes de Maryse Joissains-Masini, Maire D’Aix-en-Provence, au ton de harengère.

 

« Mais, finalement, il renoue avec le bon vieux ton des Thorez et Duclos dont Marchais ne fut qu’un épigone. Il n’y a pas pour une canaille politique du genre de X – là vous mettez le social traître de votre choix, Mosco, Hollande, Ayrault… - de mesure unique permettant de juger ce qu’il a dit et fait hier et ce qu’il fait aujourd’hui. X - là vous remettez le social traître de votre choix – a renoncé à se tordre comme le répugnant reptile qu’il est et à siffler comme un reptile ; il laisse maintenant libre cours à ses sauvages instincts d’exploiteur bourgeois »* « qui pense dans la langue de la finance internationale ». Il est sûr que Mélenchon parle le thorézien sans peine – pas besoin de méthode à mimile – quand il qualifie, par exemple, Joffrin de médiacrate social libéral enragé.

 

Mais non, Méchanlon n'est pas antisémite, il est juste con ! (Bernard, Gilbert et les autres me pardonneront ce mot chanté par Brassens et qui est plus bénin que le salopard auquel Moscovici, tête de turc du congrès des bogôs, eut droit). Qu’on veuille excuser l’homme du bas-Poitou pour ce langage un peu cru. Mais il faut se mettre au diapason.

 

* Maurice Thorez qui salissait Léon Blum en février 1940, cité dans « Le petit dictionnaire des injures politiques »

 

melenchon_salopard2.jpg 

 

Au fait qui a dit explicitement que Méchanlon était "antisémite" ?

 

En complément, c'est au début, l'Imprecator avec son aiir supérieur, dans son n° classique de l'insulte aux journalistes, à France-Inter, le 26/03/13 :

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le journal de personne 28/03/2013 11:41

Franc de Gauche
http://www.lejournaldepersonne.com/2013/03/franc-de-gauche/
On voudrait faire passer le leader du front de gauche pour un antisémite
C'est la der des ders, pour pourrir l'atmosphère...
Et rendre le climat un peu plus délétère.
C'est la gauche qui se coupe l'aile gauche pour ne plus se sentir dans l'obligation de prendre son envol.
La peur de s'écraser peut-être ou d'exploser en plein vol?
Elle jette l'opprobre sur son propre frère !
Après avoir renié tous ses repères...
Il est vrai que les mensonges de la social-médiocratie ne datent pas d'hier...
Mais tout de même, il y a une limite à la mauvaise foi : la Loi
La Loi dit : qu'il ne faut pas utiliser son prochain pour réaliser ses propres fins.
L'instrumentalisation de l'homme par l'homme... est un crime qui n'a jamais profité à personne.
Déni, reniement et oubli de la vérité.
Cela s'appelle une calomnie!

- Antisémite ? Parce qu'il a osé divulguer les fines parties qui se jouent entre nos ministères et les puissances financières?
- Antisémite ? Parce qu'il a osé rejeter cette partie de lui-même qui n'écoute que ses instincts et refuse d'entendre raison?
- Antisémite ? Parce qu'il a osé dénoncer la main mise étrangère ?

Et puis il y a quelque chose de très instructif dans cette insulte ... un malus révélateur : on appellera désormais antisémites tous ceux qui s'en prennent à l'argent roi.
Bizarre... bizarre... comme c'est bizarre!
Il n'y a pas plus antisémite que cette étrange assimilation
On appelle ça comment déjà ?
Une diabolisation !
J'ai comme l'impression qu'on sous-entend que le diable est sémite.
Question : lequel des deux protagonistes du jour est à dédiaboliser ?
Le sémite ou l'antisémite ?
Je crois que toute la France a déjà répondu à la question :
L'un des deux camarades ! je vous laisse deviner lequel!

J.-F. Launay 28/03/2013 14:28



"Antisémite" j'attends toujours qu'on me dise qui a emplyé ce mot. H. Décir a parlé d'un discours style "années 30" : les attaques ad hominem le caractérisent.


Mais les bogôs ont traduit pas "antisémite" pour, comme cet anonyme "Franc de gôche", en rajouter une couche dans l'abjection.



BA 28/03/2013 10:34

Je sais qu'il y a au PS (j'en viens et j'en suis revenu...)des militants sincères qui croient au progrès par une politique des petits pas. Et je crois que tu en fais partie. Mais pourquoi crois-tu
renforcer ton positionnement en vouant toute contestation aux gémonies? C'est pour moi l'aveu de sa fragilité...
Les avatars du communisme qui ont sévi dans certains pays, et qui ne sont pas le communisme, peuvent être mis dans le même panier que les fascismes de droite par leurs méfaits et leurs échecs. Mais
n'avons-nous pas un autre monde à construire? D'autres sont en train de le faire sans nous, les européens, qui restons crispés sur les modèles du passé.

L'Europe: il ne faut pas confondre les intentions des "pères fondateurs" et ce qu'il en est advenu, c-à-d un conglomérat balkanisé de "petits" pays (au regard des émergents) qui considèrent
l'Europe comme une tirelire et n'ont aucunement l'intention de respecter les critères de Maastricht ni d'avoir des politiques communes (à part la PAC-vache à lait, démesurée si on rapporte les
agriculteurs à la population active!). Pas étonnant que dans ces conditions les égoïsmes nationaux et le repli sur soi aient le vent en poupe dans tous les pays européens!
Quant au "modèle" social-démocrate nordique, si notre objectif est une société à deux vitesses avec des nantis et des exclus...
Et les "fameux" résultats de l'Allemagne sont trompeurs: "grâce" à la flexibilité à la Schröder, les innombrables travailleurs précaires font baisser les stats du chômage...

La Chine, j'y étais il y peu: les jours de la dictature sont comptés, les chinois ne sont pas dupes. L'Empire du Milieu s'est réveillé, avec un formidable appétit de "revanche" sur l'Histoire, et
rien n'arrêtera la "marche" des chinois vers la démocratie. Ils sont déjà conscients, eux, des méfaits du libéralisme sauvage prôné par une oligarchie qui n'a que le souci de s'enrichir.

Merci à toi d'accepter la controverse, et de ne pas coller une étiquette "populiste" sur tout ce qui dérange...

J.-F. Launay 28/03/2013 14:32



Je ne voue pas la contestation aux gémonies. Je voue à Mélenchon un total mépris.


 



BA 27/03/2013 10:46

Bien sûr que je pardonne à l'excellent polémiste, car cela n'est pas offensant: comme tu dis, tu ne fais que te placer au même niveau, et je passe mon temps à te répéter que cela ne sert aucune
"cause".
Je vais peut-être t'étonner, mais moi aussi j'en ai marre de la forme que Mélenchon donne à son discours, croyant que c'est la seule façon d'être entendu, et qui brouille complètement le message,
confondant par là l'écoute et l'entendement.
Cela ne doit pas être instrumenté pour cacher le fond, qui est souvent pertinent, car Mélenchon a le mérite de poser de bonnes questions, sinon de proposer de bonnes solutions.
Et il faudra bien y répondre!
Tant que les soi-disant socialistes au gouvernement joueront la méthode Coué, ils ne feront qu'accroître le dissensus entre le peuple et la représentation politique et provoquer les réactions
violentes qui ne tarderont pas à venir.
A propos de Chypre, la seule observation qui vaille à mes yeux est celle-ci: comment peut-on être naïf à ce point en faisant semblant de découvrir, horresco referens, que l'Europe a accueilli en
son sein un dans ses rangs un paradis fiscal de cet acabit? Mais c'était inscrit dans ses gènes: prétextant le renforcement de la paix, le Traité de Rome de 1957 n'avait qu'un but, promouvoir le
libéralisme économique. Et qui faisait partie des membres fondateurs? Le Luxembourg, autre paradis de l'argent-roi...
Il ne faut pas s'étonner non plus que les socio-démocrates, qui sont au socialisme ce que les crèmes de beauté sont aux méfaits de l'âge,ne se soient jamais inquiétés de cette "construction"
européenne!
Pendant ce temps la Chine rigole, et pas jaune...
Ave!

J.-F. Launay 27/03/2013 22:26



L'Europe unie a d'abord scellé la PAIX dans un continent qui venait de connaître deux guerres devenues mondiales.


Les socio-démocrates sont tout ce qu'on veut au "socialisme", sauf que l'histoire récente nous fera peut-être préférer l'infâme social-démocratie des pays nordiques au "socialisme dans un seul
pays" cher au "petit père des peuples"... et la France de Hollande, à la Russie de Poutine !


Et encore plus à la Chine qui allie le libéralisme économique le plus sauvage à la dictature d'apparatckiks la plus violente. Ses dictateurs rigolent - combien de milliardaires déjà dans les
instances du PCC ? - peut-être, mais ses habitants non !


Sous les coups de boutoirs des populistes, après des élargissements hasardeux - à commencer par le Royaume-Uni - l'Europe Unie est en grand danger. La Paix en Europe aussi. La Hongrie nous montre
que les vieux démons sont prêts et près à se réveiller.



Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.