Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 16:06

Dans un entretien à La Croix , le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, explique que 115 établissements vont expérimenter dès septembre des pans de sa réforme du lycée, aujourd'hui remise à plat


« Au vu des discussions menées par Richard Descoings, mais aussi des rencontres organisées par les recteurs dans chaque établissement, tout le monde s'accorde à dire que le lycée doit être réformé. De cette collecte extrêmement riche et foisonnante, il ressort que les grandes lignes initialement retenues restent les bonnes : un bloc de savoirs communs, une personnalisation de l'accompagnement des élèves, une organisation d'options un peu souple pour éviter que l'élève ne s'enferme trop tôt dans ses choix. D'autres aspects sont davantage discutés, tel le découpage de l'année en semestres. Dans le projet de départ, celui-ci permettait à l'élève de changer d'options, si besoin, en cours d'année, et d'éviter peut-être un redoublement. Mais si elle génère déstabilisation et inquiétude, nous pouvons tout à fait revenir sur cette évolution. Notre démarche est de bonne foi. » Petit rappel, pour ceux qui n'ont pas suivi l'histoire : Darcos avait confié au Recteur de Gaudemar le soin d'animer une commission, chargée de lui faire des propositions sur la réforme du Lycée. Mais, selon la méthode du nombril sur talonnettes et pointes, il n'a pas attendu les conclusions pour lancer précipitamment une réforme -très en retrait sur la lettre de mission à de Gaudemar - pour la rentrée... 2009 ! Grèves, mouvements lycéens : Sarkocescu le force à battre en retraite et désigne Descoings, patron de sciences po, pour débroussailler l'affaire (et surtout pour temporiser). Darcosy essaie donc de reprendre la main, sans évidemment laisser le temps à Descoings d'aller au bout d'une mission qu'il n'a jamais vraiment acceptée.


« La loi Fillon de 2005 permet aux établissements d'expérimenter des dispositifs pédagogiques ou organisationnels. La réforme n'a fait qu'encourager les expérimentations. Voir ici un complot du ministre relève du fantasme. Deux cent cinquante établissements nous ont adressé leur candidature. À l'arrivée, 115 lycées ont été retenus, 115 sur les quelque 2 500 que compte la France... Par ailleurs, même si elles feront l'objet d'une évaluation, ces expérimentations ne commanderont pas la réécriture de notre projet. De fait, elles démarreront à la rentrée prochaine, à un moment où il nous faudra déjà arrêter les grandes lignes de la réforme, pour une application dès l'année scolaire 2010-2011. » L'exemple même de l'expérimentation-bidon : 115 lycées vont expérimenter des « pans entiers de la réforme », mais on ne tiendra aucun compte de ces expérimentations puisque leurs évaluations se feront après que la réforme aura été arrêtée !


« Certains ont voulu voir dans notre volonté de changer le lycée des considérations purement comptables. Et entre le moment où nous avons commencé à parler de cette réforme et la présentation de notre projet, la crise est venue modifier le contexte politique. Le contexte social, lui aussi, s'est tendu et le monde universitaire est entré en conflit. Les lycéens ont été pris dans ce maelström. Notre réforme est alors devenue un prétexte pour le mouvement social. Sans la crise, ma réforme du lycée aurait peut-être été mieux comprise. » Incapacité évidente, mais qui n'étonne pas, de faire un début d'analyse d'un échec flagrant, dû, d'abord, à une volonté trop voyante d'aller vite pour passer en force, dû aussi à un décalage entre des intentions affichées et des propositions retenues. Du Meirieu au départ, du Finkielkraut (pour autant que le « philosophe », au-delà des imprécations, ait l'amorce de commencements de solutions à proposer) à l'arrivée. De quoi liguer toutes les oppositions : les rétropenseurs qui restent sur les intentions, les réformistes au vu de propositions rétrogrades.

La Croix 09/04/09 : http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2370454&rubId=4076

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Actualité éducative
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.