Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 14:48
Robert CRUMB

Pourquoi Robert Crumb ?

Mauvaise raison : c'est un gâs de la classe (né en 1943). Non, c'est après que je l'ai découvert.

Bien que je n'aie rien contre des beautés sculpturales, aux fessiers rebondis (rien non plus d'ailleurs contre les tanagras aux petits fessiers nerveux), je ne partage pas son émotion pour les mollets super musclés de ses héroïnes.

Déjà l'immortel auteur de Fritz the cat, chat ô combien libidineux, dont a été tiré un film qu'il a désapprouvé (le malheureux Fritz a été la victime de cette désapprobation puisqu'il l'a fait assassiner, tel Trotsky, à coups de pic à glace, portés par une autruche), mérite qu'on lui rende hommage.

D'autant que, las des Etats-Unis, il a élu domicile dans le Gard : un états-unien, obsédé sexuel, qui choisit notre beau et grand pays ne peut pas être tout-à-fait mauvais.

Mais c'est surtout ce goût, quasi maladif, pour l'auto-dérision qui captive.

« Son idéal féminin : une créature plantureuse aux fesses rebondies, à la carrure robuste et aux jambes puissantes - femmes fières, heureuses et dominantes » (d'après Fluctuat Net), en plus caricatural, n'est pas très éloigné des soldates  de Hu-Ming. La vue du puissant mollet d'une camarade de classe provoque les premiers émois de notre dessinateur qui, véritable Jean-Jacques Rousseau de la BD, va nous faire les confessions de ces fantasmes. Il se représente en « créature petite, laide et faible, malheureuse et mesquine qui saute littéralement sur la femme, s'accroche à sa jambe ou s'assoit sur ses fesses. »

Il « aime se présenter comme un repoussant animal libidineux avec un plaisir masochiste ».

Son épouse, que l'on voit dans le petit montage, est aussi dessinatrice. Ils ont ainsi réalisé ensemble une série de dessins (scènes de la vie conjugale ?) qu'ils ont baptisée « linge sale » (Dirty laundry).

Ayant vécu à San Francisco - tout le début de son œuvre a été réalisé sous acide - il a été longtemps pris pour un chantre des hippies. Bien qu'il en ait profité, quand le succès vint, pour mettre dans son lit des jeunes admiratrices en fleurs, il ne s'est jamais reconnu dans ce mouvement.

Ce grand amoureux du jazz, joue du bandjo et de la guitare dans un groupe nommé Les Primitifs du futur, dont il dessine les pochettes de disques.

 

Tel Lavrate, il se serait attaqué à la Bible, en tout cas la Genèse.

Robert CRUMB
Robert CRUMB
Robert CRUMB
Robert CRUMB
Robert CRUMB

Petit montage vidéo téléchargeable

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Art et érotisme Fritz the cat
commenter cet article

commentaires

Claire Ogie 14/05/2008 17:05

Je l'ai découvert hier avec votre vidéo, moi qui ne le connaissais pas du tout.
C'est vrai que ces femmes aux mollets d'aciers sont surprenantes !

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.