Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 18:40

Depuis quelques temps ma BALE reçoit des courriels axés sur les "indemnités chômage" des parlementaires ou leurs retraites et celles de Chirac ; certains sont volontairement mensongers comme pour les prétendues indemnités chômages des députés défaits ; et tout cela a un petit relent néo-poujadiste qui me chatouille les naseaux...

 

Que Chichi touche 40 000 € ou 50 000 € de retraites et indemnités du conseil constitutionnel, c'est d'abord à vérifier (peut-il cumuler retraites de président, de parlementaire, de maire de Paris, etc. et l'indemnité du Conseil constitutionnel est-elle automatique ou liée à une présence effective ?), c'est ensuite à comparer aux parachutes en or massif des grands patrons poussés vers la sortie !

 

Mais surtout, ces scandales plus ou moins avérés, cachent un scandale bien plus grave, patent :

Evolution des revenus entre 1998 et 2005: les inégalités explosent !

(LE MONDE 29 juin 2007)

« Les 1 % des ménages les plus riches, soit 350 000 foyers, ont vu leur revenu, entre 1998 et 2005, augmenter de 19 %, contre une hausse de 5,9 % du revenu moyen des ménages français.”

« L'étude, élaborée par l'économiste Camille Landais à partir de données fiscales fournies par l'administration, fournit un degré de détail inédit de l'évolution des revenus les plus élevés. Plus on s'élève dans l'échelle de la richesse, plus la hausse est importante.

Elle atteint 32 % chez les 0,1 % les plus riches, et 42,6 % chez les 0,01 % les plus riches (3 500 foyers), toujours entre 1998 et 2005.

 

Selon Camille Landais “L'évolution de la Bourse n'y est pour rien. Cela s'explique par le fait que les entreprises versent des dividendes de plus en plus importants à leurs actionnaires.”

 

Mais l'explosion des inégalités entre 1998 et 2005 touche aussi les salaires, mettant un terme à la grande stabilité de la hiérarchie salariale observée depuis 30 ans en France. Ainsi le salaire moyen de 90% des salariés les moins riches croît à peine de 4% alors que celui des 0.1% et des 0.01% des salariés les plus riches croît respectivement de 29.2% et de 51.4% ! Ce phénomène vient appuyer la thèse d'une évolution inégale de la répartition capital/travail en France, depuis une vingtaine d'années.

 

Le rapport met en avant le fait que la France semble connaître la même évolution des très hauts salaires que les pays anglo-saxons. 

Cette étude de l'évolution des revenus déclarés ne prend pas en compte l'évolution de la fiscalité : 

“Nous nous intéressons en effet ici à la formation des revenus primaires, et non aux revenus disponibles des ménages. Or il n'est pas inutile de rappeler que le niveau de la fiscalité des revenus et du patrimoine a fortement diminué à l'endroit des hauts revenus. Plusieurs mesures ont contribué et vont contribuer à abaisser rapidement la fiscalité des ménages appartenant à l'extrême queue de la distribution des revenus. Tout d'abord les baisses des taux marginaux supérieurs de l'impôt sur le revenu, le taux marginal le plus élevé du barème étant ainsi passé entre 1998 et 2006 de 54% à 40%. Avec la refonte du barème, l'extension de l'abattement de 20% aux revenus de patrimoine va également profiter aux ménages du haut de la distribution des revenus pour lesquels les revenus du capital représentent une part importante des ressources. A cela, il faut ajouter la mise en place du bouclier fiscal à 50% et la forte baisse des droits de succession des hauts patrimoines, qui vont également dans le sens d'une forte baisse de la pression fiscale des foyers les plus aisés. En tout état de cause, l'évolution de la fiscalité ne peut qu'avoir assez fortement amplifié au niveau des revenus disponibles la forte explosion des inégalités de revenus primaires que nous avons mis en lumières dans notre étude.”

L’étude de Camille Landais - Les hauts revenus en France(1998-2006) : Une explosion des inégalités ? – est téléchargeable : http://www.jourdan.ens.fr/~clandais/documents/htrev.pdf

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.