Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 17:59
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre

Juarez MACHADO est né en 1941 à Joinville, mais pas Joinville-le-Pont et ses guinguettes, mais dans l’état de Santa Catarina. « Je suis né à Joinville, au sud du Brésil dans une contrée qui avait été donnée en dot au Prince de Joinville lors de son mariage, ce qui fait que, dès ma naissance  des liens étaient tissés avec la France. » Né d’un père Portugais, représentant de commerce, et d’une mère Allemande qui peignait des éventails. « La cuisine (notamment française) le champagne, la fête font partie de mon univers. » Il a commencé ses études artistiques à l'école des Beaux Arts du Parana à Curitiba (Il est au Brésil une ville/Un charmant petit coin tranquille/Où la vie est douce et facile/Et qu'on nomme Curitiba, dit une chanson des années 50).

 

« Plus tard, je suis entré aux Beaux-Arts à Rio. Il a fallu que je trouve du travail pour avoir un peu d'argent. J'ai commencé à travailler pour la télé qui démarrait à Rio, ainsi que pour le théâtre. J'ai fait des décors, des costumes des dessins d'architecture, des caricatures pour les journaux (même politiques). J'ai aussi été acteur et mime pendant assez longtemps. J'ai aussi collaboré avec des psychologues qui s'occupaient des enfants défavorisés des favellas : j'ai réalisé un livre tout en images (sans aucun texte) que les enfants interprétaient  à leur manière. Ces interprétations étaient ensuite décryptées par les psychologues. »

Machado s’est installé à Paris en 1986. Symboliquement, c’est à Montmarte qu'il a acquis un atelier-appartement de six étages. L’édifice est l’œuvre de l’architecte Besnard en 1896.

« Pour moi, c’était un symbole, un rêve de peintre, posséder un atelier à Montmartre je l’aurais vu dans un film. Avec ma barbiche et la manière de me vêtir, je pense être habité par un peintre du siècle passé. J’aime les redingotes, les gilets, les plastrons et les guêtres. J’aime cette image qui est proche de la caricature du peintre. […]. J’ai un profond respect, un culte pour la profession de peintre ». Dérision du personnage qu’il interprète ou désir profond de résider dans un autre siècle, celui de la bohème montmartroise ? (Hélios Molina)

Cliquer sur l'icone son et agrandir

Son inspiration : « Tout ce qui fait la vie : le métro, la rue, les lieux que je fréquente. Mais aussi  la musique, la danse, le champagne, les femmes, l'amour, les années 25-30, car c'est une époque qui me plaît et que j'aurais aimé vivre. Et par-dessus tout, le tango parce que c'est une danse sensuelle, nostalgique, qui prend aux tripes . C'est l'abandon de l'autre dans une harmonie totale qui s'explique difficilement. »

 

De fait, vin et mets sont un de ses thèmes favoris ; repas solennels ou pique-nique sur l'herbe ou sur le... tapis.

Sous la table... des mains.
Sous la table... des mains.
Sous la table... des mains.

Sous la table... des mains.

Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre

Et le champagne coule à flot...

Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre

Le peintre, derrière son bar, a, devant lui, telles les touches d'un piano, ses tubes de peinture pour colorier les cliants au comptoir.

Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre

« La bicyclette joue un grand rôle aussi dans ma vie, car j'ai vécu dans une ville où c'était pratiquement le seul moyen de locomotion et chaque habitant possédait une moyenne de deux vélos : un pour le travail et un pour le dimanche. »

Cliquer et faire défilerCliquer et faire défilerCliquer et faire défiler
Cliquer et faire défilerCliquer et faire défiler
Cliquer et faire défilerCliquer et faire défiler

Cliquer et faire défiler

Un petit tour à Venise où, même sur la gondole, on danse le tango...

Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre

L'atelier du peintre et l'exposition

Juarez Machado, le Brésilien de MontmartreJuarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre

Peu de nus mais cependant quelques scènes plus coquines, voire un peu surréaliste avec ce mariage brésilien...

Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre
Juarez Machado, le Brésilien de Montmartre

 

Les citations de Juarez Machado (sauf le passage sur Montmartre) sont tirées d'un entretien avec Francine Piget

 

 

 

Pour compléter : Juarez Machado es conocido por su estilo Art Deco/figurativo

 

Voir aussi la page fessebouque de l'artiste

 

Et en complément du complément un "bonus" offert par Géhèm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

midolu 27/04/2016 17:59

Merci !
C'est intéressant de découvrir un artiste parallèlement à son " parcours " et je ne suis pas étonnée qu'il ait travaillé pour des enfants et collaboré avec des psychologues.

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.