Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 18:09
SIVENS ET LES "FOUTEURS DE MERDE"SIVENS ET LES "FOUTEURS DE MERDE"
Copies d'écransCopies d'écrans

Copies d'écrans

Mise à jour 03/06/2017

Mélenchon, jamais à court d'une agression contre le PS et ses membres, instrumentalise la mort de Rémi Fraisse, accusant Cazeneuve de s'être occupé de son assassinat. Dans l'odieux haineux il concurrence la dame Le Pen !

Un rappel des faits n'est donc pas inutile.

La mort d’un jeune manifestant est un drame – une jeune vie arrachée, promesse retirée, écrit Christiane Taubira. Il appartiendra à l’enquête de dire la cause exacte et d’essayer de déterminer les responsabilités. Mais il est étonnant que Bové ou Duflot tiennent, d’emblée, des propos outranciers. D’autant que Bové, agressé lui-même par ceux qu’une véritable écolo a nommé les « fouteurs de merde », ne pouvait ignorer le contexte, fort bien décrit par Antoine Ly.

Il y a eu en fait, Ly le montre, dans un reportage pour la Nouvelle édition de Canal +, deux manifestations, ou plutôt une vraie manifestation et un commando de voyous. Au départ, donc, un rassemblement bon enfant, un peu clairsemé, mais le site est immense et des forces de l’ordre gentiment taquinées mais impassibles.

 

Tout bascule quand apparait une bande de voyous masqués ou cagoulés qui s’en prennent d’ailleurs d’abord aux journalistes, avant d’agresser les gendarmes mobiles. Parler comme le fait Schneidermann de la brutalité apparemment très particulière dont font preuve les gendarmes dans l'occupation de Sivens est pour le moins abusif. Outre que les journalistes – dont aucun n’était présent au moment du drame, car chassés par les voyous – parlent de CRS, le but était bien de se les payer, les robocops.

 

Si l’on en croit un journaliste de Libération, qui commente une vidéo prise et montée par un jeune activiste, "Des cocktails molotov lancés par les activistes atteignent leur cible (à 7'10" sur la vidéo) et la situation dégénère rapidement. Les CRS répondent avec des jets de grenades assourdissantes, qui explosent au contact du sol ou des manifestants". "Le combat n'est pas équitable", ajoute-t-il : c’est vrai que des CRS ou gendarmes mobiles qui ripostent quand on leur balance des cocktails molotov, ce n’est pas de jeu !

La vidéo comporte même un échange surréaliste où un activiste déclare : «On n'est pas là pour vous faire du tort. Mais ne nous tuez pas. Que le préfet voie qu’il y a ici des gens qui sont prêts à se battre, et à se battre pacifiquement». Le côté pacifique ne sautait pas aux yeux. D’autant que le récit se conclut par « Un gendarme venait de prendre feu (à 22'07") sous les hourras d’un clown hilare. »

 

Sauf erreur, aucun des participants à la manif, les vrais, n’a été victime d’une quelconque charge de gendarmes mobiles ou CRS et celui qui, moqueur, demandait à un vis-à-vis en uniforme de ne pas le frapper trop fort, a dû repartir sans bosse. L’agression qu’ont subie les forces de l’ordre ne justifie absolument pas une éventuelle bavure, telle qu’un tir tendu de grenades. Mais les faits sont à remettre dans leur contexte. Et Duflot et Bové perdent toute crédibilité par leurs propos déplacés.

03/06/2017

Mélenchon instrumentalise la mort de Rémi Fraisse

Mélenchon qui, depuis le soir du 1er tour, ne s'en prend plus qu'aux socialistes, dénonce Bernard Cazeneuve comme "le gars qui s'est occupé de l'assassinat de Remi Fraisse" !

L'occasion pour Claude Askolovitch, chroniqueur hebdomadaire de l'excellent "28 minutes" sur Arte, de faire un billet, brillant comme à son habitude, mais quelque peu teinté de sophisme.

Askolovitch rappelle que la Justice - saisie - et les instances européennes ont condamné un projet surdimensionné.

Mais il use de cette décision de justice pour condamner l'intransigeance d'un 1er ministre, Valls, droit dans ses bottes. Or les faits, tels que décrit par Antoine Ly sont assez différents.

Les VRAIS manifestants écologiques avaient négocié avec les pouvoirs publics ; les forces de l'ordre étaient là pour protéger le matériel de chantier. A priori, aucun affrontement n'était prévisible. Et ce sont bien ceux qu'un écologiste qualifie de "fouteurs de merde" qui vont lancer l'offensive contre les forces de l'ordre.

Si on reprend le raisonnement d'Askolovitch, cette violence délibérée d'un véritable commando, qui va provoquer l'enchaînement des faits qui aboutira au jet de grenade offensive fatal à un innocent, est d'autant plus gratuite que la justice allait plus efficacement que leur agressivité donner raison aux vrais écologistes.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.