Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 décembre 2015 5 25 /12 /décembre /2015 17:11
Les girafes n’aiment pas les tunnels

Ce quatrième opus des œuvres d’Auguste Derrière vient enfin s’ajouter aux indispensables Les moustiques n’aiment pas les applaudissements, Les fourmis n’aiment le Flamenco et Les mites n’aiment pas les légendes. Cette livraison nous apporte donc son nouveau lot de maximes, dictons, aphorismes, apophtegmes sans oublier les réclames pour la montre Tamoule et autres Calèches Nikov…

Les girafes n’aiment pas les tunnels
Les girafes n’aiment pas les tunnels

Auguste Derrière a inspiré Méliès !

La préface nous apprend qu’après la Grande Guerre, il aurait rencontré Jean-Baptiste Botul, le grand philosophe kantien, cher à BHL. Ainsi, le 2 octobre 1925, Botul n’ayant pu assister à la Revue Nègre avec Joséphine Baker, à cause d’ennuis intestinaux, Derrière le rassure : « Ne t’en fais pas, Jean-Ba, la diarrhée est une chose de la vie courante. ».  Il est attesté que Derrière a fait la connaissance de Lacan qui lui empruntera cette forte pensée : « Quand les sentiments  disparaissent, c’est de l’usure-passion »

Les girafes n’aiment pas les tunnels

Et, au lendemain de la COP 21, il serait bon de se souvenir qu’"Un paiement en nature est un geste pour l’environnement".

Les girafes n’aiment pas les tunnels
Les girafes n’aiment pas les tunnels
Les girafes n’aiment pas les tunnels

"Les girafes n'aiment pas les tunnels"

Auguste DERRIERE

Le Castor Astral

Préface Hervé Le Tellier

http://www.augustederriere.com/

Et une dernère de Derrière (vrai sujet de philo) :

Dieu a créé l'Homme... et pour le remercier l'Homme a créé Dieu.

Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 18:21
Les mites n’aiment pas les légendes

Après Les moustiques n’aiment pas les applaudissements, Les fourmis n’aiment pas le flamenco, vient de paraître le 3e opus d’Auguste Derrière, Les mites n’aiment pas les légendes !

Le titre primitif, Les mouches n’aiment pas les tapettes, a dû être abandonné pour ne pas prêter à confusion chez Civitas !

1er mariage, puis remariage
1er mariage, puis remariage

1er mariage, puis remariage

Non Auguste Derrière n’est pas un pseudonyme né d’un esprit à la culture potachère et néanmoins cornélienne (« Prends un siège Cinna et assieds-toi par terre, Ne crains pas de salir, ton Auguste derrière »).

 

Les moustiques nous avaient appris qu’Auguste Derrière était né à Bordeaux, fils de Juste et Prudence, le 29 février 1892. Quand Prudence avait senti l’arrivée imminente de sa progéniture, Juste avait pris les devants et retiré, avec  prudence, le petit Derrière du dedans.

Les fourmis nous livrèrent quelques photographies  dont celle du remariage d’Auguste Derrière, où on découvre ses parents Juste et Prudence. Les mites  nous font découvrir une photo sur verre de son premier mariage avec Henriette Derrière (née Dument).

        Les fouilles curieuses d’Albert Muddah et de son équipe de chercheurs ont aussi permis de découvrir un buste d’Auguste – un Aubuste – réalisé par le célèbre Emile Boulesteix de Royan.

Les mites n’aiment pas les légendes
Les mites n’aiment pas les légendes
Les mites n’aiment pas les légendes

Fouilles curieuses qui, surtout, nous offrent les innombrables trésors de la production de Derrière.

Son prénom antique le porte à l’apophthegme, comme « La diarrhée est une chose de la vie courante ». Les maximes foisonnent, ainsi recommande-t-il « Comme Jésus, faut jamais baisser les bras ». Dictons et pensées pullulent : « Têtue comme une moule », « Le plancher des uns, fait le plafond des autres », « Les femmes de Glasgow aiment autant l’Ecosse tôt que l’Ecosse tard »… C’est aussi un linguiste distingué : « Ne pas confondre marabout et bain aux algues », « L’andouille de Vire n’est pas un crétin normand »…

Les mites n’aiment pas les légendes
Les mites n’aiment pas les légendes
Les mites n’aiment pas les légendes

Mais l’enfant du quartier des Chartrons fut avant tout un as de la réclame. De la petite annonce – « Bricoleur aimerait rencontrer femme pleine de vices pour se mettre en cheville » - à l’affiche pour le savon Prok (Prok c’est net, savon intime pour les dames de la rue) en passant par des placards publicitaires comme celui de l’Edam Delarue, un amour de fromage…

   Inutile donc de recommander, dans la morosité ambiante, ce 3e tome de ce penseur, ancêtre direct de Pierre Dac. Comme on dit en Helvétie « Quand on a le moral en Berne, un bon mot d’Auguste, c’est de la Bâle ! »

4e de couverture

4e de couverture

Repost0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Archives

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.