Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 17:28
"L'origine du monde" réinterprétée par Bettina Rheims avec Olga Rodionova

"L'origine du monde" réinterprétée par Bettina Rheims avec Olga Rodionova

Olga Rodionova est mannequin, actrice et présentatrice de la télévision en Russie et en Croatie, femme d’affaires… Elle a épousé un milliardaire russe, Sergueï Rodionov. Patron d’une maison d’édition à son nom, il préside aussi une banque après avoir présidé la bourse de Moscou. Il se présente comme le plus pauvre des oligarques. Il ne rêve que d’exhiber son épouse sous l’objectif de grands photographes comme Helmut Newton ou Peter Lindbergh.

Olga RODIONOVA, l'oligarque dénudée
Olga RODIONOVA, l'oligarque dénudée
Olga RODIONOVA, l'oligarque dénudée

Elle fit aussi la première couverture de l’édition russe de Playboy en 2000.

Olga RODIONOVA, l'oligarque dénudée
Olga RODIONOVA, l'oligarque dénudéeOlga RODIONOVA, l'oligarque dénudée
Olga RODIONOVA, l'oligarque dénudéeOlga RODIONOVA, l'oligarque dénudéeOlga RODIONOVA, l'oligarque dénudée

Bettina Rheims ne fut pas surprise d’être sollicitée par l’époux. Elle avait déjà réalisé pour quelques épouses de potentats des sortes de calendriers Pirelli plus personnalisés. Les photos que Rodionov lui avait envoyées ne l’avaient guère enthousiasmée. Olga était certes jolie, mais son look lui semblait assez vulgaire et commun. Elle pensait donc s’acquitter de cette corvée en quelques jours.

Olga RODIONOVA, l'oligarque dénudée

Mais le modèle, débarquant chez elle en Normandie, lui parut très drôle et intelligente. Et, au lieu de quelques clichés, elle réalisa « The book of Olga ».

L’ouvrage préfacé par Catherine Millet – critique d’art et auteure sulfureuse de La vie sexuelle de Catherine M. – est sorti aux éditions Taschen (2009). Tiré à 1000 exemplaires au modeste prix de 350 €, il est épuisé.

Insatiable, l’oligarque, trois ans après, fait appel à Ellen von Unwerth, ancien modèle, devenue photographe de mode, pour réaliser « The Story of Olga ». Histoire d’une jeune veuve – le richissime russe n’est pas superstitieux – qui, si l’on en croit Photo, prise d’un désir insatiable, vit tous ses fantasmes.

Olga RODIONOVA, l'oligarque dénudée

Il y a du libertinage XVIIIe siècle, de la Lady Chatterley, du Portier de nuit et bien sûr de l’Histoire d’O, dans cette « story », toujours éditée par Taschen, au modeste prix de 500 €, tiré à 1000 exemplaires et avec une édition de luxe à 125 exemplaires qui donne droit en prime à un tirage, pour seulement 1250 € !

A ce prix, est-ce que Sergueï retrouve sa mise ? En tout cas, il compte bien que sa femme continue de poser nue, car ainsi elle soigne son apparence à son plus grand bénéfice. Olga, elle, confesse qu’elle n’a aucune honte : « Dieu nous a créés nus, la nature est belle et mon corps est son reflet »

Olga RODIONOVA, l'oligarque dénudée

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.