Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 11:13

Il y a 5 ans - le 30 juin 2012 - disparaissait brutalement Olivier Ferrand.

(mise à jour 01/07/2017)

 

ferrand TN campagne

« On est tous réformistes au PS, mais notre réformisme est vide ».

 

« Le modèle de développement français et européen du dernier demi-siècle est mort. Il faut mener un travail de refondation et "retrouver" une vision globale ».

Il n’y a « pas trop d’emplois publics en France, mais pas assez d’emplois privés ».

 

Avec la disparition brutale d’Olivier Ferrand la gauche social-démocrate perd une intelligence aiguë qui avait avec son laboratoire d’idées – Terra Nova– lancé des pistes de son aggiornamento ! Mais aussi, il venait de le prouver, un militant capable de gagner une élection.

Les primaires citoyennes, c’était lui. Comme le rappelle L. Joffrin,  son observation fine des méthodes employées par Barack Obama pour son élection a incité l’équipe Hollande à se les approprier.  Lui aussi qui fut violemment attaqué pour un essai Gauche : quelle majorité électorale pour 2012 ? co-signé avec Bruno Jeanbart et Romain Prudent.

 

Essai immédiatement caricaturé à droite comme à gauche. Et qui l’est encore.

 

Passons sur l’auteure , d’un article de Libé (« Olivier Ferrand, fin d’un agitateur » 02/07/12) prétendant qu’il aurait rédigé une “note qui serait très mal passée à gauche” car “il y préconisait l’abandon des ouvriers et autres “populos”, visant, en “blairiste” convaincu, les classes moyennes. So british !” So stupid, serait-on tenté d’écrire.

 

Mais même Le Monde, dans sa nécrologie écrit, à propos de ce qu’il nomme des positions controversées de Terra Nova – “Ou en 2011, quand elle avait invité [le PS], dans un rapport sur la stratégie électorale demeuré fameux, à privilégier les classes moyennes plutôt que les classes populaires”.

 

"Insiders" et "outsiders"

 

Même si on se contente de parcourir la synthèse de l’essai Gauche : quelle majorité électorale pour 2012 ? il est difficile d’arriver à une telle caricature. Ainsi, peut-on y lire :

Une stratégie d’élargissement vers les classes moyennes se justifie (...) [Elle] est toutefois risquée. Cet électorat n’a pas de tradition de vote à gauche : il demeure versatile tant qu’il n’a pas été fidélisé. Agrégeant des réalités différentes, il est composite, donc difficile à unifier.” Et l’essai insiste sur “les « outsiders » de la société, ceux qui cherchent à y rentrer, notamment sur le marché du travail, mais n’y parviennent que difficilement : les jeunes, les femmes, les minorités, les chômeurs, les travailleurs précaires. Ils ont du mal car ils sont la principale variable d’ajustement face à la crise d’une société d’« insiders » qui, pour préserver les droits acquis, sacrifie les nouveaux entrants. Ces « outsiders » ont besoin de l’aide de la puissance publique pour surmonter les barrières qui se dressent devant eux : ils ont besoin d’un Etat qui les aide à s’émanciper, à briser le plafond de verre. Ils sont soutenus par les plus intégrés (les diplômés), solidaires de ces « exclus » par conviction culturelle.”

 

ferrand asi

Ce résumé – comme tout résumé, un peu schématique – avait même permis à F. Sawicki (Le prolo, l’expert et le mépris de classe Libé 10/06/11) d’affirmer que Terra Nova préconisait une “lutte des classes” des “outsiders” (qu’il catégorisait comme lumpenprolétariat) contre les “insiders” (pour lui, la seule classe ouvrière).

Ferrand s’en était défendu, face à lui, dans une émission d’Arrêt sur images, animée par un Schneidermann visiblement hostile. Il s’était d’ailleurs aussi défendu dans Le Monde.

Une des préconisations pratiques de cette analyse, celle d’un travail de fourmi pour faire baisser le taux d’abstention dans les quartiers défavorisés (porte-à-porte, « phoning », présence militante sur les réseaux sociaux et dans les quartiers…), fut mise en œuvre dans les campagnes des présidentielles et des législatives. Lui-même, comme candidat disait avoir frappé à 8000 portes dans sa circonscription, pour finir par l’emporter dans une triangulaire.

 

Impossible hélas de savoir ce qu’aurait pu devenir ce sur-diplômé, caricaturé comme membre d’une prétendue intellocratie coupée de la réalité et qui avait prouvé à ses détracteurs qu’il pouvait aussi aller au charbon.  Espérons que Terra Nova, même privée de son fondateur et animateur, saura rester ce défricheur d’idées, si utile à la gauche social-démocrate.

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair Terra Nova
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.