Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 15:19

6mai2012 Bastille

 

6mai2012 Bastille2

 

Eh oui, elle est comme ça Morano Nadine, notre Sarah Palin, elle ressent des sentiments. Mais à l’écouter, on sent comme un ressentiment.

 

 

C'est à la fin qu'on a droit au ressenti du sentiment

 

"J'ai ressenti un drôle de sentiment hier soir lorsque je regardais la télé, mis à part le discours creux de François Hollande, c'était de voir la place de la Bastille avec très peu de drapeaux bleu, blanc, rouge, beaucoup de drapeaux rouges et puis également beaucoup de drapeaux étrangers.

Quand je vois ça, ça ne me rassure pas beaucoup et je me dis (...) quelle est la France qu'on va nous construire avec le droit de vote des étrangers ? Nous nous battrons parce que nous ne voulons pas de ce droit de vote des étrangers. J'ai trouvé que, franchement, cette démonstration hier n'était pas engageante ni réjouissante pour la France que nous avons à construire. D'où la vigilance que nous aurons à faire respecter nos valeurs, notre engagement, nos convictions à l'UMP".


morano aliotElle était évidemment au diapason de Louis Aliot qu’elle avait câliné à Canal + entre les deux tours : sur France Info il disait sa surprise de voir tant de drapeaux étrangers pour saluer la victoire de F. Hollande, "J'ai beaucoup vu de drapeaux algériens, ce qui prouve bien que la communautarisation de la société française n'est pas une utopie, ni une vue de l'esprit mais qu'elle est une réalité" Mais méchamment – pour sa « copine » Nadine – il prétend que "Ce sont les mêmes drapeaux étrangers que l'on a vus saluer la victoire de M. Sarkozy et [celle] de Jacques Chirac, en 2002."

 


 

Sur ce rappel du passé, il est approuvé par Manuel Valls : "Il y avait beaucoup de drapeaux, comme en 1995 ou en 2002. Il y a un sentiment de double appartenance qui existe. La Marseillaise a été entonnée par ces dizaines de milliers de citoyens, dont les jeunes des banlieues, ça m'a pris aux tripes. J'ai ressenti chez eux la fierté d'être français. Je n'avais jamais vu ça sauf dans les stades de foot, et encore. Nous sommes tous français (…) Ce n'est pas à Nadine Morano d'expliquer qui est français et qui ne l'est pas."


Nadine Morano est sans doute classée hors concours pour le franchissement du « mur du çon » cher au Canard Enchaîné. Et elle pour suit sur la lancée de la campagne quasi xénophobe du sortant entre les deux tours, agitant encore le vote des étrangers qui ne concerne que les élections municipales. Quant à la critique du discours de F. Hollande, venant d’une personne qui pratique l’éructation permanente en guise de propos, elle ne peut que faire sourire.


Contrairement à elle, on ne donnera pas dans l’attaque pavlovienne. Avec N. Domenach (« La nouvelle édition » canal +, 07/05/12), on peut considérer que le sortant a enfin prononcé, avec son intervention finale, le seul vrai discours présidentiel de son quinquennat. Qu’il en soit remercié.

 

 

 

 

 

En bonus : Coluche

 

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans humeur
commenter cet article

commentaires

MORASSE 09/05/2012 09:07

Bonjour Monsieur Launay... J'aurais dû venir plutôt vous visiter. Rapport au moral. Juste une remarque : la Morano est désormais battue par la mère Joissains (!!! ?) d'Aix question parodie de Sarah
Palin.

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.