Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 13:00

Fourage_cumul.jpg

Ouest-France 31/08/12

 

 

Lettre ouverte à Hugues Fourage, député de la Ve circonscription de la Vendée

 

Cher camarade,

J’ai lu avec surprise l’entretien que tu as accordé à Ouest-France prônant le cumul des mandats. Bien qu’ayant été collaborateur d’un député de la vague rose précédente – celle de 1981 – je n’aurai pas l’outrecuidance de te rappeler qu’un parlementaire est certes élu dans une circonscription ou un département, mais qu’il est d’abord et avant tout l’élu de la nation !


En revanche, il n’est peut-être pas tout-à-fait inutile de te remettre en mémoire que le principe du non-cumul des mandats a été adopté très majoritairement par le Parti Socialiste ce que le candidat que tu as été ne pouvait ignorer. Non plus que c’est une des soixante propositions de F. Hollande. Il se dit même que les candidats aux législatives auraient signé l’engagement* de quitter leurs mandats exécutifs locaux au plus tard en septembre. Ce qu’a déjà fait Sylviane Bulteau, l’autre élue PS de Vendée.


L’allusion à une éventuelle situation personnelle en 2017 – aucun espoir de réélection ? – est assez consternante en ce qu’elle considère les mandats électifs – pour lesquels nul n’est obligé d’être candidat – comme des sortes d’assurance chômage. Et, de fait, cumul ou pas, en 2017 tu peux n’avoir aucun mandat : les élections municipales ont lieu en 2014 et rien n’est jamais acquis, surtout dans les élections intermédiaires.


En revanche, il est légitime de rappeler que le salarié du privé n’a aucune garantie de retrouver son emploi à la fin de son mandat de parlementaire. Contrairement aux salariés du public. Mais aussi aux membres de professions libérales qui, eux, continuent souvent de cumuler activités professionnelles et mandat de parlementaire. Jean-François Copé en fut l’exemple caricatural qui, du temps où il était député et Président du groupe UMP, tout en étant Maire de Meaux, réussissait à émarger à 20 000 € mensuels comme avocat d’affaires.  Et ne parlons pas de l’éminent Professeur Debré (Bernard), chef de service d’urologie dans un Hôpital Public qui se gave d’honoraires privés, en plus de son mandat de député.  Donc, qu’il faille un statut de l’élu qui interdise aussi ce type de cumuls, qui limite les mandats dans le temps et donne une garantie de réemploi au niveau d’ancienneté correspondant, et qui protège aussi les plus modestes élus locaux, accord total.


Mais l’antienne des cumulards, je parle ici plus de Collomb, Rebsamen et Emmanuelli (que tu as cité) que de toi, sur le parlementaire qui ne doit pas se couper de son « territoire » est, pour reprendre ton mot, une parfaite hypocrisie.Les rares parlementaires non cumulards seraient-ils des députés ou des sénateurs hors sol ? A qui peut-on faire croire que le Sénateur Gaudin, Maire de Marseille, comme le Sénateur Collomb, Maire de Lyon ou le Sénateur Retailleau, Président de Conseil Général de Vendée, etc. peuvent cumuler deux emplois à plein temps ? Ce cumul se fait au détriment des deux mandats !


Et la Ve circonscription ne se limite pas à Fontenay-le-Comte : ayant passé le relais, tu serais d’autant plus disponible pour l’ensemble du « territoire » qui t’a élu.


J. F. Launay

Adhérent de « base »

 

*"Le Bureau national a souhaité inviter chaque parlementaire concerné à respecter l'engagement qu'il a pris lors de son investiture  et à démissionner au plus tard en septembre 2012 de son mandat exécutif local (municipal, départemental ou régional)" (lettre de M. Aubry) 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans humeur
commenter cet article

commentaires

JFL 31/08/2012 17:34

Reçu par courriel :
"ET VLAN TB" S.P.

Bernardoc 31/08/2012 14:19

A Bordeaux, le député suppléant de la ministre Delaunay est toujours conseiller municipal de Blanquefort et président de la Communauté urbaine de Bordeaux. Mais ce n'est pas un mandat paraît-il.
J'avais participé à un apéro électoral avec lui, et il nous avait clairement expliqué qu'il serait député seulement en attendant d'être maire de Bordeaux, et les questions de portée nationale que
nous avons pu lui poser lors de cet apéro ne le concernaient que de très loin...

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.