Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 21:40


Une fois de plus la dame Royal a gaffé ! Volet de bois vert d’un Mamère qui manie l’insulte plus facilement que l’argument ! Quant au Lang, qui n’a jamais trouvé l’ado attardé qui fait président susceptible de quelques remarques, il en a rajouté une louche sur les ignominies vertes et UMPistes.


Un petit billet, lu dans Ouest-France, très ironique, amène le rocardien malgré Rocard que je suis, à s’interroger.


D’abord quoi de plus inéquitable qu’une taxe ? Quand le prix du pétrole a flambé, nos traders gavés de bonus, nos PDG à 400 fois le SMIC ou plus, ne voyaient pas la différence. Les rurbains modestes, pour qui la bagnole est indispensable, ont  senti la douloureuse. Il s’agit maintenant de la leur faire sentir, en dehors des variations spéculatives du prix du pétrole, grâce à la taxe carbone ! Ainsi, nos civilisés urbains, qui n’ont que le prix d’un abonnement aux transports du même nom, seront exemptés de ladite taxe (sauf pour ceux des quartiers aisés qui, la fin de semaine venue, déchaîneront les chevaux de leurs puissants 4X4 pour rejoindre leurs chaumières normandes ou leurs chasses en Sologne). En revanche, les assignés à la voiture pour aller au boulot paieront plein pot.


Pour le chauffage mêmes iniquités. Le locataire ne choisit pas le type de chauffage dont il « bénéficie ». Ici, tout électrique, bingo, il échappe à la taxe. Là gaz ou mazout, il se fera taxer.


Oser prétendre que cette taxe est injuste relève bien de la pure démagogie, j’en conviens !


Mais que dire de cette promesse* que ladite taxe sera complètement redistribuée ? Outre que je n’ai pas dû suivre très précisément la clé de cette répartition (le pauvre smicard – pléonasme -  qui s’est rabattu sur un logement paumé, chauffé au fuel, à des bornes de son travail et dont la bagnole pourrie consomme comme de le dire, sera-t-il remboursé d’une taxe dont il aurait mieux fallu le dispenser ? que répondez-vous M. Mamère ?), je ne sais pourquoi, je sens comme du foutage de gueule !


Michel Rocard a inventé une belle usine à gaz fiscale – détaxée elle – et il ne pouvait ignorer que, ce faisant, il allait piéger l’opposition à l’umpereur, chez qui, lui et les antiroyalistes viscéraux trouvent les qualités qu’ils dénient à l’ex-candidate de leur propre parti (dont ils ont oublié la règle première, mais ils ne sont malheureusement pas les seuls, qui est de laver le linge sale en famille).   

 

* « Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent » Charles Pasqua (un des « formateurs » trahis de notre umpereur)

 

Photo

http://www.geo.fr/environnement/une-actu-votre-avis/etes-vous-favorable-a-l-instauration-d-une-taxe-carbone-27058

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.