Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 12:15

Vous avez aimé la suppression de la pub à France-Télévision, vous allez adorer la suppression du juge d'instruction !

 

Rappelez-vous cette lointaine (et quasi unique) conférence de presse de celui qui fait président : avec l'air du sale gosse tout content de l'insanité qu'il allait prononcer, il annonçait la fin de la pub sur les télés du service public ; Albanel et Carolis, présents, entendaient l'annonce en même temps que tous ! Grâce à Télérama, on apprendrait un peu plus tard que notre Ouf 1er, ne faisait que reprendre une note de la maison Bouygues préconisant cet abandon de la pub sur le service public et, en revanche, la possibilité d'une 2e coupure publicitaire dans les films (la 1ère est déjà scandaleuse), pour les chaînes privées.

 

Rien de vraiment prévu pour compenser les pertes de recettes. Une commission est nommée, sous la présidence du chef du groupe UMP à l'Assemblée. A la remise de son rapport, sans même faire semblant d'en prendre connaissance, Sarkozy prend le contre-pied de ses conclusions. Il en rajoute une couche, des plus épaisses, en décidant que le Président de France Télévisions serait nommé par... lui-même !

 

Il faut, néanmoins qu'une loi soit votée. L'opposition, Noël Mamère en tête, fait son boulot. La loi, encore plus favorable aux chaînes privées, est difficilement (et sans enthousiasme apparent) adoptée en 1ère lecture à l'Assemblée Nationale, elle n'entrera en discussion au Sénat que ces jours-ci. Cependant, l'omni président qui prétend avoir élargi les pouvoirs du parlement, impose à France Télévision d'appliquer une loi qui n'est pas votée ! Dans quel état de droit, une telle forfaiture serait-elle possible ?

 

Même scénario aujourd'hui.

Nicolae Sarkocescu nous annonce la suppression du juge d'instruction. Prouvant pour la ixième fois qu'il ne lui est pas besoin de réfléchir pour décider.

Là, Bouygues ne lui a pas tracé sa feuille de route. Plutôt la séduction pour le modèle anglo-saxon et surtout le fait que le Parquet est à la botte du pouvoir (ce qui n'est pas le cas dans le fameux modèle qui semble l'inspirer). Les délits économiques qu'il voulait, avant la crise, dépénaliser (depuis, on a entendu de mâles propos sur les responsables qui doivent répondre de leurs actes... sans plus de suite) ne seront ainsi plus poursuivis. Les affaires politiques seront - sont déjà - sélectives : un Dray certes, mais pas un Balkany !

 

Quant au Parlement, dont le pouvoir est censé être renforcé (à condition qu'il soit d'accord avec l'omniprésident, sinon on fait fi de ses décisions), il a, après une commission d'enquête sur l'affaire d'Outreau remarquable et remarquée, et à partir des conclusions de cette commission, décidé de ne pas supprimer le juge d'instruction mais de le sortir d'un exercice solitaire de la fonction par la collégialité. Les mésaventures récentes d'un journaliste montrent que les mentalités des juges d'instruction sont lentes à évoluer. Mais on peut être sûr qu'avec procureur et substitut ça ne risque guère de s'améliorer avec une ministre qui s'arroge le droit de leur donner des ordres.

 

Peu à peu, nous glissons d'un état de droit à un état de caprice, de l'ado attardé qui fait président !

 

NB Le dessin est emprunté à l'UNEF

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JR Chauvin 11/01/2009 11:47

.........

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.